1ère année d’homéopathie : 4ème séminaire

4e séminaire du cours d’homéopathie diathésique :

  1. La répertorisation: principe, avantages, biais et limites … Trois dossiers disponibles dans la rubrique « Répertorisation homéopathique » de ce Campus
  2. Matière Médicale : les remèdes de la LUÈSE

 

Le Pôle REIN / Vessie / Tissu Conjonctif (os, cartilages) – réservoir de l’EAU
>> pathologie de lésion de structure par HYPER-FONCTION = LUÈSE

Correspond en psychologie à la phase phallique, ou le petit enfant se confronte au monde …

Rappel :  TUB. >>ž PSORE >>ž LUÈSE >>ž ADAPTATION >>ž SYCOSE

La Luèse est une diathèse complexe qui signe l’aboutissement des quatre stades pulsionnels qui accompagnent l’enfant de la naissance à l’age de 5/6 ans environ et qui va marquer le passage, par la crise oedipienne, au « Surmoi post-oedipien ». Car ce futur petit homme (femme) va devoir faire face à l’impossibillité pour lui de vivre dans l’illusion qu’il est son propre idéal. Pour répondre à son insatisfaction et à la question essentielle de l’identité : comment être tout, l’homme et la femme à la fois, jeune et plus agé, comment pouvoir tout faire, tout être ? Il va falloir s’organiser !

Car la limite de l’organisation phallique, c’est que l’on ne peut pas avoir tout, être tout : on découvre alors que la différence est radicale et permanente !

Alors pour le petit luétique, il va y avoir ceux qui l’ont (le phallus) et ceux qui ne l’ont pas ! Le monde se départage : ceux qui ne l’ont pas, ne l’auront jamais… Mais ça veut dire aussi qu’on peut le perdre ce phallus (angoisse de castration des luetiques) et la crainte est là. Et c’est tout ou rien !

Aurum … le « FONCEUR » = commandant ou simple gladiateur, selon ses capacités

Argentum … le « SIMULATEUR » = perpétuel équilibriste aux innombrables faux-fuyants

Lycopodium … le « DIPLOMATE » = affectif mentalisé : sec mais craintif

Graphites … le « RECALE » = impuissant par absence de réaction, d’adaptation

Carbo vegetabilis … l' »ASPHIXIE » = la fin est proche, il a brûlé la chandelle par les deux bouts.

Remèdes du groupe de l’Or :

Les remèdes du groupe d’AURUM (polycrest du pôle conjonctif – Rein) présentent, plus encore que les autres groupes du pôle conjonctif, une problématique phallique évidente : un complexe de supériorité manifeste, mais aussi « l’anxiété de conscience » d’un chef qui s’est identifié à sa « mission » et se croit chargé de devoirs. Le vide d’eau du rein donne beaucoup de symptômes auditifs et de vertiges, et perturbe la relation Rein-Cœur, ce qui induit des symptômes vasculaires.

Contraintes externes de type (N : névrites / V : vertiges):

  • Froid (et traumatismes) = Cistus canadensis
  • Chaleur (sur stagnation) = Capsicum (N)
  • Sécheresse (acidité) = Elaies / Buxus / Corydalis
  • Humidité (oedèmes) =  Stillingia (N)
  • Vent (soucis/poison) = Asa foetida (N) / Ferula glauca
  • Feu (destructeur) = Condurango (N)

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau =  Aurum metal. (N) / Myrrha
  • Le sang =  Aurum bromatum / Aurum iodatum
  • L’énergie/chaleur = Platina (N) / Palladium (N)
  • Le Yin/Yang = Guaco (N)
  • La Lymphe = Asterias rubens (N) / Conium (NV)

 

Pépite

AURUM METALLICUM

Mots-clefs : « L’étendard et le bouclier »

Problématique : le complexe de supériorité et l’anxiété de conscience du chef. « Que la force soit avec toi » (cf. le film « la guerre des étoiles ») : forme de pouvoir qu’il va exercer au sein d’un projet.

Key-note : Accablé par « la bêtise humaine », il ne vit plus et ne laisse pas vivre les autres : « L’ordre règne à Santiago« . Tout est mentalisé, rien ne s’exécute plus !

Psyché : idéal d’ordre, sens du devoir, puis auto-agressivité et peur de la mort. Tendance éthyl et risque de dépression suicidaire (bipolarité ?)

Soma : congestion vasculaire (HTA, angor, insuffisance cardiaque), ORL (sinusite, otite), rhumatismale (SPA), fibromes et kystes.

Modalités : < la nuit, par le froid, le bruit et les émotions

 

ASA FOETIDA [Au]

Psyché : du spasmophile au névropathe

Soma : pyrosis (hernie hiatale), météorisme, spasmes (« asthme digestif ») et convulsions

Modalités : < par le toucher, la nuit

Contient (voir herbier): HE, coumarine

 

CAPSICUM ANUUM [Au]

Mots-clefs : « Le mal du pays »

Psyché : alcoolisme

Soma : pharyngite, mastoïdite, otite (humidité-chaleur), rectite

Modalités : < le froid, l’alcool

Contient (voir Herbier): saponosides, pigments

 

CONIUM MACULATUM [Au]

Problématique : continence sexuelle (plénitude rein)

Psyché : la PMD [psychose maniaco-dépressive ou trouble bipolaire] dans sa phase aboulique, susceptible

Soma : hyperesthésies avec parésies localisées (SEP), vertiges orthostatiques, indurations glandulaires (fibrome utérin et cancer du sein)

Modalités : < à l’effort, la lumière, par le bruit

Contient : alcaloïde … « herbe de la fureur »

 

PALLADIUM [Au]

Mots-clefs : « La chercheuse d’effets et d’admiration »

Problématique : le désir de plaire

Psyché : amour-propre exagéré, susceptibilité extrême

Soma : ovarialgie droite, bearing-down

Modalités : < par les mauvaises nouvelles

Sel = Palladium mur. 6D : artérite / HTA (id. Aurum) / auto-immunité / dépression. Métal de Vernes = c’est à dire à l’effet cytostatique sur les tumeurs.

 

PLATINA  [Au]

Mots-clefs : « La perfection »

Problématique : hypersensibilité esthétique. Equivalent féminin dystonique d’Aurum, pour laquelle, la conquête du pouvoir se fera par la séduction

Psyché : orgueil et émotivité, éternellement déçue, désir de prise de pouvoir sur les hommes (cf. donjuanisme)

Soma : spasmes, crampes et névralgies, ovarialgie, vaginisme

Modalités : < par les émotions, frustrations, excès sexuels, la nuit

 

Remèdes du groupe de l’ARGENT 

Remèdes proches des acides, irritations cutanéo-muqueuses, jusqu’à l’ulcération, tendance sclérose et paralysie.

Remèdes des contraintes externes de type :

  • Froid (et traumatismes) =  Adamas (bipolaire ?)
  • Sécheresse (acidité) = Nepenthes (dyspeptique et frigide)
  • Chaleur (sur stagnation) = Caltha palustris (artérite oblitérante)
  • Humidité (oedèmes) = Olibanum (l‘encens)
  • Vent (soucis/poison) = Astragalus (hallucinations)
  • Feu (destructeur) =  Plutonium nitricum (burn-out)

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau = Uranium nitricum (néphropathie diabétique)
  • Le sang = Argentum metallicum (fébricule)
  • L’énergie/chaleur = Argentum iodatum (laryngite)
  • Le Yin/Yang = Argentum nitricum
  • La Lymphe = Ornithogalum (fleur de Bach)

 

ARGENTUM METALLICUM

Problématique : inflammation, induration et néoformations

Psyché : anxieux de sa santé, rêves terrifiants

Soma : laryngite avec aphonie, orchite, l’érection ne tient pas, ovarite gauche, leucorrhée irritante, crampes

Argentums

ARGENTUM NITRICUM

Mots-clefs : « Le cabotin »

Problématique : le refus de choisir, l’adolescent attardé

Psyché : accéléré car instable, impulsif et phobique, veut tout faire à la fois.

Claustro

Soma : dysneurotonie, gastralgies avec désir de sucre, vertiges de hauteur, irritations et ulcérations des muqueuses (blépharite, trachéite, colopathie, urétrite …)

Modalités : < la nuit, dans la foule et les endroits fermés

NB. Argentum nitricum, « accéléré » affecte plutôt l’intellect, alors qu’Aurum metallicum, « ralenti », affecte essentiellement le moral et les émotions.

 

ORNITHOGALUM UMBELLATUM [Ag]

Psyché : la dépression nerveuse réactionnelle (Fleur de Bach)

Soma : aérophagie -> cancer gastro-duodénal

Phyto : Ornithogale – aérophagie / ulcus / psychotonique

 

Les remèdes du groupe de l’ALUMINIUM

>> Métal toxique : action lente et chronique, la sécheresse y domine la tendance à l’ulcération, d’où les lithiases et la goutte qui en sont les thèmes récurrents.

Contraintes externes :  (C : cystite / G : goutte / L : lithiase)

  • Froid (et traumatismes) = Heracleum (G)
  • Chaleur (sur stagnation) = Pariera brava (L) / Uva ursi (C)
  • Sécheresse = Mahonia / Senna / Tamarix gallica
  • Humidité (oedèmes) = Ledum palustre (douleurs ascendantes)
  • Vent (soucis/poison) =  Ethylicum (zoopsie)
  • Feu (destructeur) = Kalmia latifolia (névrite)

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau =  Alumina (Al2O3)
  • Le sang =  Lithium carb. (G + cardialgies)
  • L’énergie/chaleur = Ajuga reptans
  • Le Yin/Yang = Lycopodium (GL) / Berberis (CL)
  • La Lymphe = Chimaphila umbellata (C + induration prostatique)

 

LycopOp

LYCOPODIUM CLAVATUM [Al]

Mots-clefs : « S’adapte mais ne change pas »

Problématique : complexe supériorité + manque de confiance en lui

Psyché : hyperémotif totalement cérébralisé, conservatisme, préjugés (décorations) et opportunisme (diplomatie-lâcheté), pas de geste gratuit (avare) –> le « petit chef » scrupuleux

Soma : faible et sec, anorexie / constipation, cheveux gras, lithiase biliaire et urinaire, diabète gras et hyperlipidémie

Modalités : < par la chaleur, les indigestions

Contient (voir Herbier) : Aluminium + Fer + ac. phosphorique + Silice

 

Alumina

ALUMINA

Mots-clefs : « La sécheresse »

Problématique : l’opposant !

Psyché : impulsif asthénique, puis dépressif et phobique = hors d’état de prendre une décision

Soma : déshydratation, vieillissement, faiblesse musculaire, constipation, syndrome parétique de la queue de cheval, marche à petits pas …

Modalités : < par la chaleur, le matin au réveil, après les règles

Berberis

BERBERIS VULGARIS [Al]

Key-note : devient inquiet au crépuscule (Phosphorus, Causticum).

Psyché : dépression mélancolique avec agitation

Soma : lithiase urique (rénale, salivaire ou vésiculaire), douleurs irradiantes, éruptions sèches (herpès, eczéma, psoriasis ..) avec prurit brulant, varices et hémorroïdes

Modalités : < aux secousses, au grattage, lat. gauche

Contient (voir Herbier): alcaloïdes

Ledum

LEDUM PALUSTRE [Al]

Mots-clefs : « Les piqûres d’insectes »

Soma : rhumatisme goutteux (douleurs erratiques, tophi), plaies par piqûres, ecchymoses (hématomes persistants)

Modalités : < par la chaleur

Contient (voir Herbier): HE, stérols, flavones

 

LITHIUM CARBONICUM

Mots-clefs : « La lithiase urique »

Soma : hyper uricémie, goutte articulaire, coliques néphrétiques

Modalités : > en mangeant

Uranium

URANIUM NITRICUM (la micro-angiopathie diabétique)

 

Les remèdes du groupe des CHARBONS

Le groupe du carbone est composé de deux sous-groupes, les carbones non consumés [Ch1] et les carbones consumés [Ch2]. Tendance hypoxie tissulaire et décomposition/putréfaction => asphyxie

Problématique des Carbones (c’est la Luèse qui a échoué) : « Il n’a pas réussi à donner un sens à sa vie : il reste arquebouté sur un système des valeurs établies (Calc. carb., Graphites …). Il a peu d’estime pour lui-même, il est timide (Silicea), en réaction, il se rigidifie et se drappe dans sa dignité » (Scholten).

Remèdes des contraintes externes : (E : eczéma)

  • Froid (et traumatismes) = Terpine (bronchorrhée)
  • Chaleur (sur stagnation) = Naphtalinum / Paraffinum (leucorrhée)
  • Sécheresse =  Juniperus (E)
  • Humidité (oedèmes) = Castor equi (E)
  • Vent (soucis/poison) = Fuligo ligni (ulcérations)
  • Feu (destructeur) = Carbo animalis (cancer)

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau =  Petroleum (E)
  • Le sang = Benzol (leucémie)
  • L’énergie/chaleur = Carbo vegetabilis (asphyxie)
  • Le Yin/Yang = Carboneum sulfuratum (ivresse alcoolique)
  • La Lymphe = Graphites (E)

 

Graphites

GRAPHITES [Ch1]

Contient : carbone (90%), silice et fer

Mots-clefs : « Grosse – grasse – grise ? »

Problématique : inertie et désir d’être utile

Psyché : hypersensibilité et sensiblerie des inactifs, troubles de mémoire, indécision, souci du détail

Soma : anémie graisseuse, migraines, constipation, eczéma humide, verrues, otospongiose

Modalités : < le froid, les chagrins et vexations

 

PETROLEUM [Ch1]

Mots-clefs : « Le coléreux sec »

Psyché : confusion mentale, vertiges (mal des transports)

Soma : éruptions prurigineuses (eczéma / herpès / fissures..), sueurs nauséabondes

Modalités : < l’hiver, la nuit, les changements de temps

 

CARBO VEGETABILIS [Ch2]

Mots-clefs : « L’oxygène »

« Carbo vegetabilis guérit le malade quand celui-ci veut être éventé » (Kent).

Problématique : processus de vieillissement et d’hypoxie

Psyché : indolent et obstiné, veut être éventé

Soma : dyspepsie flatulente, dyspnée, cyanose ++

Modalités : < par les excès, les températures extrêmes

 

CARBO ANIMALIS [Ch2] … les « farines animales » !

Mots-clefs : « Les métastases ganglionnaires »

Psyché : intraverti et antisocial

Soma : ralentissement et hypoxie = dyspepsie hypotonique, acné rosacée, acrocyanose, hyperlipidémie, adénopathies indurées des maladies cachectisantes (immunostimulant : Métal de Vernes)

Modalités : < le froid

 

Nosode de la Luèse : LUESINUM

La syphilis, dans sa forme secondaire est connue comme « le grand imitateur », par sa capacité à endosser de nombreuses formes cliniques. La syphilis, de fait, ne se voit plus guère, mais d’autres MST l’ont remplacé !!

Problématique :        Pour Luesinum, le but ultime de l’homme est constitué par les grandes réussites terrestres. Il affirme sa condition d’être vivant dans l’hyperfonction de son pouvoir. Toute puissance et domination, contrôle et maitrise.

Du « caractère volontaire » à la psychose paranoïde : la réussite de sa volonté propre sera l’aliment de son triomphe (maitrise, désir de puissance) et de sa chute : ils existent s’ils réalisent. Pour se faire, il y a séparation du monde en :

  • Son groupe (qui est bon) … idéal commun, insignes, ressemblance (et réduction du langage à des slogans)
  • Les autres … mauvais (à mettre en camps de concentration ?)!

Les « rituels obsessionnels » sont utilisés au départ comme des « garde-fous » avant l’emballement de la machine mentale : tendance vraiment pathologique à se laver les mains à tout instant, à laver plusieurs fois son verre avant de l’utiliser… Craintes d’un accident imminent, d’une apoplexie, d’être ruiné (Arsenicum alb., Carcinosinum), obsessions. « Hypochondriaque » dit Hering.

Soma :                 Problème de « vide de Yin et d’eau du Rein » => insuffisance de Yang du rein + stagnation (paralysies) => répercussions sur les pôles Foie (sec), Coeur (insomnie totale) et Rate (langue rouge et fissurée) : « Il déprime, il désespère… il creuse des ulcères » (bouche, génital, jambes…), car lésion du Yin (structures).

Modalités : < la nuit, du coucher au lever du soleil

 

A propos de l'auteur
Jean-Pierre Duboc
le dr. Jean-Pierre Duboc est le rédacteur-coordinateur de cet enseignement d'homéopathie. Mathématicien de formation, il exerce depuis 1994 la médecine intégrative avec l’approche systémique de l’homéopathie (couplage de la Matière Médicale homéopathique avec la biologie et la Médecine Traditionnelle Chinoise) développée par Jean-Yves Henry.