Abcès de fixation

Les « abcès de fixation »

Un abcès est une accumulation locale de pus après nécrose dans une cavité néoformée. Cet abcès superficiel peut présenter des symptômes comme rougeur, douleur et chaleur (composantes de l’inflammation).

Un abcès de dérivation ou « de fixation », c’est un abcès provoqué, dans un but thérapeutique, par l’injection hypodermique d’essence de Térébenthine, ou de bacilles acido-alcoolo-résistants, dans certaines maladies infectieuses ou désordres immunitaires. L’abcès de fixation est un abcès provoqué artificiellement pour localiser une infection générale. La technique est aujourd’hui (malheureusement) abandonnée.

En fait, plutôt que la Térébenthine, j’ai utilisé la voie bactérienne mise au point par le Dr. Friedman, médecin allemand collaborateur de Koch, décédé en 1953, qui avait découvert un vaccin contre la tuberculose à partir de bacille tuberculeux de tortues de mer (« Anningzochin » en Allemagne). Pour démontrer son innocuité vis à vis de l’homme, il se l’injecte en 1903. Des milliers de médecins l’ont prescris avec efficacité, depuis 100 ans, sans aucun accident thérapeutique. Ces faits sont rapportés par :

  1. le Dr Bénaïche « Le Friedman dans la thérapeutique de la tuberculose« ,
  2. par le journaliste scientifique Jean Palaiseul dans « Tous les espoirs de guérir« ,
  3. par le livre du dr. Hervé « Le vaccin Friedman et ses défenseurs »
  4. et la thèse de doctorat du Dr. André Roche en 1961

En fait, l’Institut Pasteur était furieux de ce concurrent allemand du BCG et n’a eu de cesse de le faire disparaitre (il n’est plus utilisé qu’en médecin vétérinaire, sous le nom de MCH, c’est-à-dire « Mycobacterum chelonae », nom scientifique de la souche microbienne).

Dans les années 80, j’ai personnellement pratiqué une centaine de ces abcès, sur des pathologies diverses (l’indication principale qui était la tuberculose est plutôt rare à présent). Le bacille doit être vivant (ampoule au frigo, à utiliser dans la semaine). Bien sûr, je faisais un premier BNS avant l’injection sous-cutané (il existe aussi une forme buvable) et un second trois mois après … surprise, le taux des Gamma globulines diminuait de moitié ! Ce qui est très difficile à obtenir par n’importe quel autre moyen … J’ai donc concentré mes expériences sur les pathologies auto-immunes (maladies à auto-anticorps, donc avec hyper Gamma fortes) : les résultats ont souvent été spectaculaires, dont une dizaine de polyarthrites et de scléroses en plaques guéries après une seule injection, au prix – il faut l’avouer – d’un abcès froid de la fesse qui cicatrisait en quelques semaines !

Le conseil de l’ordre français faisant la « chasse aux sorcières » aux rares praticiens utilisant la méthode, j’ai jugé préférable d’arrêter et de ne rien publier. Vous devez savoir qu’en France, le conseil de l’ordre (issu du gouvernement de Vichy – pro nazi) est toujours « irresponsable de ses jugements », c’est-à-dire qu’ils peuvent interdire à un médecin d’exercer et même si celui-ci gagne son procès en appel devant le conseil d’état (il faut généralement 4 années de procédure et des arguments solides), celui-ci ne peut pas te retourner contre eux !

La MTC décrit ce phénomène par la relation « feng-feu ». Feng étant un « vent », c’est-à-dire un agent perturbateur (le microbe), il a la capacité de souffler un « feu » (c’est-à-dire une maladie destructrice grave) … un peu à la façon des explosifs sur les puits de pétrole enflammés !

Si vous en avez l’expérience, partagez-là sur le forum de ce site SVP …

Cas clinique : ……………………… (1er message reçu par internet) 

« Bonsoir. En 1988 je suis venue de Bordeaux en consultation chez le Docteur H… à Lyon pour une SEP et je souhaite lui demander des précisions, car si aujourd’hui à 49 ans je suis bien c’est grâce à lui. Je m’appelle Pascale S… et à l’époque c’est le docteur N… de Libourne qui m’a conseillé de venir le voir. Il m’a dit une phrase qui est gravé dans ma mémoire et je souhaite vérifier avec lui si mes souvenirs sont exacts. En espérant qu’il puisse avoir le temps d’accorder un peu d’attention à mon message. J’ai besoin de lui, juste un peu de soutien pour affronter un petit problème. Même s’il est très occupé et rencontre beaucoup de monde j’ai toujours vécu en me disant qu’il se souviendrait de moi.  Cordialement. Pascale S… »  

……………………… (2ème message reçu par internet, peu de temps après) 

« C’est le plus beau jour de ma vie, enfin je vais pouvoir avoir la confirmation des mes souvenirs. Je fais faire court car je sais que votre temps est précieux. En 1988 je suis venue en consultation dans votre cabinet à Lyon, c’était le docteur Christophe N… de Libourne qui m’avait conseillé de venir vous voir, on venait de me diagnostiquer une SEP. J’étais mal et vous avez su trouver les mots qui m’ont redonné du courage, je ne connaissais pas cette maladie et vous avez su me l’expliquer sans m’effrayer et vous avez dit cette phrase qui est inscrite dans ma mémoire : Je peux guérir votre sclérose en plaques

Je suis venue une seconde fois, vous m’avez fait l’injection d’un produit qui devait me déclencher un abcès froid sur la fesse par lequel devait s’écouler toutes les impuretés du corps. Cet abcès s’est développé, mais au niveau du visage et pendant des semaines, j’ai eu un gros bouton purulent. Tout cela est-il possible ? Je faisais également des bilans par l’intermédiaire des docteurs NU…. puis NO… Aujourd’hui (2008), je suis à Biscarosse dans les Landes et je voudrais recommencer ce suivi médical. J’ai des problèmes de vessie, le neurologue me demande d’aller voir un spécialiste sur Bordeaux. Je vous remercie de vos réponses et je vous promets que je n’envahirais pas votre messagerie, j’avais juste besoin de faire le point sur mes souvenirs. Cordialement. Pascale S… »

Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

Bibliographie :

  • Fixation Abscess. G. Canuyt (1932). The Journal of Laryngology & Otology, 47, 235-242. (l’histoire de l’abces de fixation)
  • Méningite de type tuberculeux guérie a la suite d’un abcés de fixation. (Ann. Med. Psych., July, 1926.) Allonnes R.
  • Fixation abscess used in the treatment of tuberculous peritonitis. Maroc Med. 1952 Jun;31(325):523-5. DJEBLI EL AYDOUNI HA.
  • Fixation abscess in reinforcement of antibiotics in modern surgical practice; ten cases. J. C. REYMOND Mem Acad Chir (Paris)1954 – Vol. 80, Issue 17-18, Pages 505-9
  • L’article récent ci-joint qui en détaille le mécanisme et la dynamique …
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.