Actea

 

ACTEA RACEMOSA ou CIMICIFUGA RACEMOSA

alt 

Renonculacée d’Amérique du nord, herbacée et vigoureuse (pouvant atteindre 2 mètres de haut).

NOM FRANÇAIS : Actée à grappes (Ang.: Black cohosh)

PRINCIPES ACTIFS : Le rhizome est œstrogène-like, et contient aussi des triterpènes tétracycliques hypotenseurs et des alcaloïdes. 

INDICATIONS traditionnelles : aménorrhée, dysménorrhées, ménopause.

HOMEOPATHIE Diathésique : remède du groupe du Soufre (Kollitsch p. 90). Répertoire de KENT : 169 symptômes. 

« La dorsalgie hystérique des jeunes secrétaires«  

Causalité :  Vit d’obligations permanentes… Raideurs vertébrales (s’accrocher, retenir ?), crampes ++ (Cuprum) :           

  • le cou : manque de flexibilité, refus de voir tous les aspects de la question, entêtement,           
  • haut du dos : manque d’appui affectif, retenue de l’amour,           
  • bas du dos : manque d’appui financier, peur de manquer d’argent (Calcarea carb./Argentum nitricum),           
  • problème d’épaules : porter un fardeau, se sentir surchargé. 

Key-note :       Crainte morbide de l’accouchement

La patiente en « vide de sang du Foie » : spasmée et contracturée psychique, c’est logique !  

Psyché :         Etat mental alternant avec l’état physique

Femme nerveuse, hypersensible et mobile, loquacité « du coq à l’âne » et pourtant très impressionnable, triste et taciturne. N’est soulagée de ses angoisses que par une souffrance physique, le plus souvent céphalée, rhumatisme ou douleur de l’ovaire gauche. 

Soma :        La contraction et le spasme chez une dysneurotonique sujette à des perturbations dans la sphère affective (communication avec les autres difficile, rigidité). Remède qui s’adresse électivement à l’éréthisme nerveux qui accompagne ou suit les règles ++.            

En basse dilution sur la contracture musculaire, les myalgies aiguës aggravées la nuit.

Dans la douleur des contractions utérines, hors de proportions, à l’accouchement (remède de relance du travail) ou pendant les règles. Raideurs du rachis cervical, avec douleur à l’occiput et aux mouvements de rotation de la tête (torticolis).            

En haute dilution : le vertige de Ménière, après un stress (mini 30 ch)

Dans la céphalée spasmodique « à en devenir fou » (Actaea  racemosa, Lachnantes, Ruta …) ou avec « peur de le devenir » (comparez Baptisia).  

Modalités :      Très aggravée pendant les règles, possède de nombreux symptômes classiquement rattachés à l’hyper-folliculinie (cf. folliculinum), notamment la sensibilité à la pression des apophyses épineuses des 4ème (clef du système nerveux sympathique), 5ème et 8ème vertèbres dorsales. 

  • Aggravé par : les règles, les émotions, la nuit, l’alcool, le vent, l’air froid et humide, les changements de temps, assis, la puberté et la ménopause
  • Amélioré par : les enveloppements chauds, le grand air, le mouvement continu, la pression locale, les repas 

EFFET BIOLOGIQUE (BNS) :

  1. Baisse les paramètres : Germanium / Alpha 2 et Bêta précipitines
  2. Augmente les paramètres : Sulfur / Magnesium / Calcium

 

MTC : SHENG MA  piquante, sucrée, légèrement amère et fraiche : tonifie le yang de la rate, disperse le vent et la chaleur, chasse les toxines du sang, fait monter le Yang Qi de la rate (diarrhées).

CIMIFUGA RACEMOSA essence spagyrique : Séparation d’un être cher, décès, perte (conjoint-père-mère-enfant-jumeau-ami-animal). Plante qui filtre et purifie. Aide à la libération d’une âme. « Quand on ne voit pas la cause de la cause ».

Proches : 

ACTAEA SPICATA   … Renonculacée alpine, de 40 à 80 cm de haut, aux petites fleurs blanches, parfois un peu rosées apparaissant en juin-juillet. Les baies, d’abord vertes puis noires et luisantes, de forme ovale d’environ 1 cm de long, sont disposées en petites grappes.

NOM FRANÇAIS : Actée en épi, Herbe aux poux, herbe de la Saint Christophe (Ang.: Bane berry / Esp.: Cristoforiana)

HOMEOPATHIE Diathésique : remède du groupe du Soufre (Kollitsch p. 90). Enflures articulaires à la fatigue (même courte), des petites articulations, poignets … NB. Douleurs articulaires, comme Actea racemosa, mais sur une localisation distale !

ActeaHeracleifolia       ACTEA HERACLEIFOLIA

Toxicité : les baies sont toxiques, heureusement très amères.

alt

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.