Agrimonia eupatoria

alt   AGRIMONIA EUPATORIA 

Appartenant à l’importante famille des rosacées, l’aigremoine commune est une plante vivace de 30 à 70 cm de haut qui se caractérise une tige poilue, un rhizome traçant et par ses fleurs à nombreuses étamines (10 à 20) soudées par leur base avec le calice. Ces petites fleurs à cinq pétales sont retenues dans un réceptacle renversé bordé d’épines crochues sur plusieurs rangs concentriques. Elle fut confondue dans l’antiquité avec une sorte de pavot, ce qui provoqua les protestations de Dioscoride.

Plusieurs éthymologies ont été proposées : agros (champs) et monias (sauvage) ou argemone (plaie de l’oeil), eupatoria dériverait de Eupator (1er siècle avant J.C.) qui introduit la plante pour ses vertus médicinales. 

Botaniquement, il faut cependant faire une distinction entre Agrimonia eupatoria, dont les feuilles sont velues, grisâtres en dessous et sans glandes odorantes, avec des graines creusées de forts sillons dans toute la longueur, et sa parente Agrimonia odorata qui est une plante plus élevée, à feuilles plus grandes, vertes en dessous, avec de grosses glandes odorantes. Agrimonia eupatoria est une plante de lumière, contrairement à Agrimonia odorata qui préfère les lieux plus ombragés et qui, bien que très parfumée, semble avoir moins de propriétés médicinales. 

NOM FRANCAIS :  Aigremoine, Herbe de St Guillaume (Ang.: Agrimony – Stickle Wort / All.: Odermenning / Esp.: Agrimonia) 

PRINCIPES ACTIFS : tanins, amers, une HE, silice, acide nicotinique, flavones, vit. C. Ses principes chimiques sont mal connus, mais ses cendres contenant une forte proportion de silice, il faut voir là son action restructurante dans les affections inflammatoires ulcérées.

INDICATIONS en phytothérapie : Foie + VB (dermatoses chroniques, diarrhée) / Rein (albuminurie, rétention d’eau). Anti-inflammatoire (abcès, anthrax). Plante qui s’est révèlée particulièrement efficace sur les mastoses et même dans l’évolution de certains cancers du sein ! Hypoglycémiante. Hémostatique et cicatrisante (ulcères variqueux). Autrefois, on employait l’aigremoine en gargarismes contre certaines pharyngites granuleuses.  

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Magnésium (Kollitsch p. 152). Toux grasse 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS): 

  1. Abaisse les réactifs : Kalium, Iode et Mercurius. 
  2. Normalise un protidogramme de type « hyalinose » (hyper Bêta+Gamma / hypo Albumines).

FLEUR du dr. BACH :   AGRIMONY … « Remède de l’inquiétude cachée, du tourment qui se cache sous une apparence joviale, humour hypersensible aux querelles« 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.