Anatomie palpatoire

Atelier d’anatomie palpatoire

Parce qu’une bonne observation et une bonne palpation donnent d’importants renseignements, complémentaires à l’interrogatoire et à l’anamnèse de votre patient, nous allons y consacrer une journée. Voici une ébauche de ce que nous allons aborder.

L’OBSERVATION :

Dès la salle d’attente, vous pouvez appréhender la façon dont votre patient se présente à vous : assis tranquille et confiant, debout à tourner comme un ours en cage, avec le téléphone et l’oreillette, avec ou sans des accompagnateurs (enfants, conjoints, parents, amis), déjà en colère parce que vous avez 10 minutes de retard, assis en bord de chaise tellement il appréhende, debout parce que la douleur l’empêche de s’asseoir, ou qui vous saute dessus dès que vous apparaissez tant il vous prend pour son sauveur,…

Puis comment votre patient se lève de sa chaise, et se déplace pour aller dans votre salle de soins, les expressions de son visage… et ce qu’il commence à vous dire, tout en sachant que bien souvent, ce qui sera souvent très important dans son histoire et pour votre anamnèse, ne sera dit que 5 minutes avant la fin, au moment de se rhabiller !

Examen statique du patient debout, de dos, de profil, puis de face :

  • Les membres inférieurs : les appuis (symétriques ou non), au niveau des pieds, des genoux, des volumes musculaires,…
  • Le bassin : anté ou rétroversé, en inclinaison latérale, en torsion donnant l’impression d’une jambe + courte,…
  • L’ensemble de l’abdomen : tout est observable, tonique ou pas, mince, maigre, relâché, congestif, ptosé au dessus et/ou en dessous du nombril, avec nombril déporté sur un coté, lus ou moins symétrique,…
  • Les épaules : même hauteur ou pas, enroulées en avant, ou les omoplates décollées en arrière,…
  • La colonne vertébrale (CV) : ses courbures (+ou- prononcées, voire inversées) dans le plan frontal, dans le plan sagittal, les volumes musculaires, l’état de la peau (couleur, épaisseur, adhérences, relâchement),…
  • La tête : dans le prolongement de la CV dans le plan sagittal, et frontal, hauteur des 2 oreilles, des 2 yeux, attitude du mandibule, expression du visage,…
  • LES CICATRICES, où qu’elles soient, sont toutes importantes et doivent amener à questionner le patient : chirurgies, accidents, où, quand, comment, pourquoi, avec quelles conséquences,… Et ces cicatrices doivent faire partie de votre examen palpatoire pour les adhérences éventuelles et leurs conséquences.

anatomie-palpatoire

LA PALPATION :

Avant tout repère anatomique, il est important d’interroger l’état de la peau, sa couleur, sa chaleur, sa souplesse, son degré d’hydratation, si les tissus sous dermiques sont infiltrés, adhérents, douloureux à la palpation, si la peau est libre de se déplacer sur les tissus sous-jacents,… des signes qui vont vous alerter sur le métamère concerné (dermalgies reflexes).

Le Membre sup et ceinture scapulaire :

  • La Main : les repères osseux des phalanges, des métacarpes, du carpe, les ligaments, les tendons fléchisseurs et extenseurs, le canal carpien, la colonne du pouce.
  • Avant-bras et coude : les repères osseux, les muscles épicondyliens extenseurs, les épitrochléens flechisseurs, la tête radiale, les ligaments du coude.
  • Le bras : l’humérus, le biceps et la gouttière de sa longue portion, le triceps, …
  • L’épaule : clavicule, omoplate, articulation acromio-claviculaire et son ligament, et les muscles antérieurs, postérieurs, et le deltoïde.
  • Les rapports de l’épaule avec le thorax et la CV.
  • Vascularisation, innervation.

Le Membre inférieur :

  • Le Pied : repères osseux des orteils, métatarses, sésamoïdes du gros orteils, le tarse, l’os naviculaire (scaphoïde) et le cuboïde, clés de voute de la voute plantaire, le talus, le calcanéum, les muscles face dorsale et face plantaire.
  • Cheville et mollet : le talus entre les malléoles tibiale et péronière, les ligaments internes et externes si malmenés en cas d’entorse, les tendons et muscles.
  • Genou : Repères osseux des plateaux tibiaux, des condyles fémoraux, de la tête du péroné, LLI , LLE et TFL, la rotule et ses ailerons, les ménisques, les tendons internes et antérieurs, int et post, ext et post-ext.
  • Les muscles de la cuisse dans le prolongement de leurs insertions au niveau du genou, par groupes fonctionnels.
  • La hanche.
  • Vascularisation, innervation.

Le Bassin :

  • Le sacrum et les 2 os iliaques, les articulations sacro-iliaques, le début des lombaires, la localisation de la hanche, les muscles de la cuisse, les muscles de la fesse, les muscles du plancher pelvien, et le contenu du petit bassin.
  • Vascularisation, innervation, nerf crural, nerf sciatique, nerf honteux…

Le Dos :

  • Repères osseux du bassin, des lombaires, des dorsales ou thoraciques, des cervicales, et des côtes, les métamères importants, les dermalgies reflexes…
  • L’éventail des muscles du dos plan par plan, leur rapport avec le bassin et avec la ceinture scapulaire…
  • Vascularisation, innervation.

L’Abdomen :

  • Premier abord palpatoire de l’abdomen, estomac, FOIE, rate, cadre colique avec caecum et sigmoïde, angles droit et gauche, reins, petit bassin, aorte abdominale,…
  • Diaphragme et sa mobilité.
  • Vascularisation +++, innervation +++

La Tête :

  • Le crâne, le massif facial, les articulations temporo-mandibulaires.
A propos de l'auteur
Anne BASQUIN
Ostéopathe à Alberville (F) et à Genève (CH), pratique la méthode Moneyron ...