Arnica montana

 

ARNICA MONTANA

C’est une plante vivace de la famille des composées, des pâturages de montagne, se terminant par un capitule (principe d’ordre) radié de pétales orangés très désordonnés. Contient des polyphénols et des flavonoïdes. 

alt

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p. 188). « Le meurtri «  

Symbole :       La vulnérabilité aux chocs, l’agressibilité émotionnelle.   

Causalité :       L’attaque directe du pôle rate-pancréas (au principe de l’adaptation), le vécu d’un traumatisme, d’un stress, d’un surmenage ou d’émotions violentes, chez un patient qui ne peut en faire les frais (vide de sang – le liquide organique de l’âme  ==> aggressibilité aux chocs). 

Problématique :          Traumatisé, il n’a plus d’espoirPour Arnica, bonheur rime avec tranquillité (rate = pulsion de repos). Aversion et rejet des gens, des situations, des lieux jugés « dangereux ». Peur d’être chahuté. Il prétend être le garant de l’invulnérabilité, de la « sécurité » de tous, lui si fragile… adaptation compensatoire ! 

Key-note :       Meurtri de tout le corps, comme par un lit trop dur (le tendino-musculaire est atteint, comme pour Rhus tox., du même groupe homéopathique).           

Psyché :         1 – les peurs : « Peurs la nuit chez des sujets qui le jour sont parfaitement bien portants le jour et que l’on ne plaint pas parce que leur maladie semble n’être qu’un état imaginaire » (Kent), différent d’Opium, dont la peur persiste même le jour. Le patient Arnica essaie de cacher sa peur plutôt que de dire « J’ai peur ». Redoute le moindre espace libre à cause d’un choc possible !                        

                       2 – épuisement, désespoir après une épreuve, attitude de faux semblant … Il désire être en paix : ne veut pas qu’on lui parle, il contredit tout le monde, refuse les conseils, ne veut pas qu’on l’approche, irritable et entêté, morose. En état de choc, il prétend n’être pas malade, renvoie son médecin et retombe sur son lit en état de torpeur : « Laissez-moi tranquille, je ne veux voir personne » (Bryonia alba). Lorsqu’il est frappé, il ne se sent plus bon à rien –> il abandonne ses responsabilités : « Il faudra qu’ils se débrouillent sans moi ! »  

Soma :            

  • — Les effets des traumatismes, du surmenage. La douleur : sensation de contusion, de meurtrissure, courbature (Phytolacca), entorse (Ruta), choc opératoire (Camphora), décollement de la rétine, aphonie par surmenage vocal … 
  • — La surcharge cardio-vasculaire : l’HTA  (malade pléthorique, hypersensible, asthénique), l’angor (en première intention, avec Cactus), réveil nocturne avec sensation de mort imminente (Aconit), la fragilité capillaire, le purpura (avec Hamamelis (fe), Lachesis ou Sulfuricum acidum), l’hypertrophie du muscle cardiaque par abus de sport : les « cœurs forcés ».  
  • — Les syndromes toxi-infectieux  (« chaleur au sang  » pour la MTC) :
  1. – la coqueluche = l’enfant pleure avant la quinte (les toux persistantes après coqueluche, ou vaccination Tétracoq, Pentacoq …),
  2. – l’érythème noueux = problème vasculaire ++ , les douleurs osseuses profondes,– l’acné indurée, la pyodermite à éruptions symétriques (Natrum muriaticum), jusqu’aux syndromes typhiques ou infectieux avec choc.
  3. – l’indigestion : vomissements avec odeur d’œufs pourris (H2S), selles en jets éclaboussants.

Aggravé par :            

  • les blessures : coups, surmenage, entorses
  • le toucher, le mouvement, après le sommeil 
  • l’alcool, la chaleur                 

Amélioré par : allongé tête basse, en s’étirant, par les enveloppements chauds

EFFET BIOLOGIQUE (BNS) :

  1. Baisse les paramètres : Albumines / Alpha 2 / Carbo
  2. Augmente les paramètres : Bêta / Cuivre / Bêta Euglobulines

 

ARNICA MONTANA essence spagyrique : Force motrice permettant de surpasser les obstacles, les épreuves, permet d’avancer par paliers. Energie de la confiance, l ‘espoir, nouveau départ dans la bonne direction. Energie propulsive progressive et régulière sur notre chemin de vie. Prise de conscience de nos propres valeurs, comprendre et évoluer. Associant l’intelligence et le cœur. Nous libère du processus morbide (permet de stopper l’engrenage: pour éviter de refaire les mêmes erreurs) et nous mène à la guérison, à la vie.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.