Artemisia

De nombreuses Artemisia sont à la pharmacopée :

ABSINTHIUM (ARTEMISIA ABSINTHIUM)

Astéracée vivace herbacée pouvant atteindre jusqu’à un mètre. Plante recouverte de poils soyeux blancs argentés et de nombreuses glandes oléifères. Floraison de juillet à septembre, fleurs jaunes en capitules, réunies à leur tour en panicules feuillés. Originaire des régions continentales d’Europe et d’Asie, elle y pousse sur les terrains incultes et arides, sur les pentes rocheuses, au bord des chemins et des champs.

alt

L’absinthe est surtout connue pour avoir été l’ingrédient de base d’une boisson  populaire au 19 ème siècle. Rimbaud et Verlaine étaient des buveurs d’absinthe. Interdite dans de nombreux pays depuis le début du 20 ème siècle, elle est de nouveau autorisée dans certains pays depuis quelques années.

NOM FRANCAIS : L’Absinthe off. (Ang.: Wormwood / All.: Wermut)

PRINCIPES ACTIFS : HE (1% dont thuyone, neurotoxique), amers, tanin

INDICATIONS traditionnelles : apéritif, carminatif et cholagogue, vermifuge

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Cuivre (Kollitsch p. 171). Tremblements et tics de la face chez les alcooliques. Epilepsie avec mâchoires serrées et morsure de la langue. Vertiges avec tendance à tomber en arrière.

PSYCHE (B.Vial): « L’abstinence sexuelle » ?

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Albumines / Alpha 1 précipitines / Magnesia
  • Augmente les tests : Alpha 2 et Bêta précipitines / Euglobulines Bêta

ARTEMISIA ABSINTHIUM essence spagyrique : Reprendre conscience de notre moi profond pour réaliser notre mission de vie sans suivre aveuglément les dictats de la société. Aide à nous accepter, à nous affirmer dans la vie, à nous positionner face aux autres et face aux différentes situations existentielles. Se concentrer sur l’essentiel et non plus sur l’apparence. « On est à la porte d’un grand changement« , prise de conscience individuelle !!!

Proches :

ARTEMISIA ALBA … L’armoise blanche (méditerranéenne)

ARTEMISIA ABROTANUM … L’Aurone male (voir sur ce site ABROTANUM)

ARTEMISIA ANNUA … L’Armoise annuelle

Plante que l’on trouve en abondance dans le sud de la Chine et à présent cultivée dans certains pays africains. Elle est utilisée depuis des siècles par la MTC pour traiter la fièvre en général et le paludisme en particulier. Son principe actif, l’Artémisine, a été isolé dans les années 70. Elle a été utilisée à grande échelle par les nord-vietnamiens durant la dernière guerre.

Le mécanisme de son action semble due à l’Artémisine (lactone sesquiterpénique) qui réagit avec le fer des membranes du parasite pour créer des radicaux libres qui le tue.

Cette activité bloquant les ions fer l’a aussi fait utiliser pour le traitement de certains cancers (poumon et sein), tissus riches en fer durant leur phase de mitose (« Remèdes végétaux chinois contre le cancer » Rowen R.J., Revue « Second opinion », mai 2002).

La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Elle a découvert au départ que l’artémisine pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures !
En plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines en raison du fer qui se joint sélectivement au tissu cancérisé, ceci favorisant l’attaque ciblée de l’artémisine.
Le rapport précise que selon les résultats, « l’artémisine arrête le facteur de transcription « E2F1 » et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon, ce qui signifie qu’elle présente un moyen de transcription selon lequel l’artémisine contrôle la croissance des cellules cancéreuses ».

Indications en MTC :

1) Clarifie la fièvre

L’armoise annuelle clarifie la chaleur due à un vide. Elle traite la fièvre en raison soit d’un vide de sang soit d’une séquelle d’une maladie fébrile, mais aussi lors de fièvre au cours de la journée ou de transpiration nocturne.

2) Draine l’humidité-chaleur

Jaunisse, nausée, hépatite, manque d’appétit, problèmes digestifs avec distension abdominale, fièvre intermittente, gastroentérite, dysenterie.

3) Clarifie la canicule. Notamment lors de symptôme de canicule avec fièvre basse, maux de tête, vertiges, sensation étouffante dans la poitrine.

4) Rafraichit le sang et stop les saignements

Lors de chaleur dans le sang entrainant une éruption purpurique, des saignements de nez, des contusions ou des saignements faciles.

5) Freine les troubles du paludisme. Notamment l’alternance fièvre/frisson.

ArtemisiaMTC

Contre-indications

L’armoise annuelle est contre-indiquée chez les personnes ayant une digestion faible ou des diarrhées chroniques.

Ne pas utiliser lors de la période de post-partum en cas de vide de sang ou de vide de la rate avec froid dans l’estomac.

La plupart des patients ne montrent pas d’effets secondaires. Pris en décoction un petit nombre peut cependant avoir des nausées ou des troubles digestifs, ou bien une allergie cutanée (principalement les personnes ayant des allergies connues envers certains végétaux).

Compatibilités et incompatibilités avec d’autres herbes

Selon la MTC, l’armoise annuelle ne devrait pas être associée à :

L’artemisine n’est qu’un des 300 peptides actifs de l’Artemisia Annua et il a fait preuve de ses limites par l’apparition rapide de résistances lors de son utilisation en monothérapie. Seule l’utilisation de la plante totale reste efficace. D’ailleurs l’Artemisia Afra, originaire d’Afrique du Sud a fait preuve de la même efficacité sur le paludisme alors qu’elle ne contient pas d’artemisine…
Il a été montré que l’Artemisia Annua était aussi efficace sur l’amibiase, le HIV et récemment la dengue (Mem Inst Oswaldo Cruz, Rio de Janeiro, Vol. 105(3): 304-309, May 2010)

ARTEMISIA CINA … voir sur ce site (herbier) : CINA 

 

ARTEMISIA DRACUNCULUS … L’Estragon, « herbe au dragon » (Ang.: Tarragon / Esp.: Tarragon). Plante vivace condimentaire bien connue. Son HE (éther 81%, monoterpènes 17%) est sédative.

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Cadmium (Germanium) / Iodum / Gamma précipitines
  • Augmente les tests : Albumines / Alpha 1 et Bêta précipitines

 

ARTEMISIA MARITIMA …  L’Absinthe maritime

ARTEMISIA RUPESTRIS … Le Genépi (Ang.: Rock wormwood), qui sert dans la préparation d’une liqueur dans les Alpes.

ARTEMISIA VULGARIS … L’Armoise commune, herbe de St Jean (Ang.: Commun wormwood / All.: Beifuss).

Variété septentrionale. En supprimant les fleurs périphériques de son capitule, l’Armoise les rends inatractifs pour les insectes et fécondables par le vent.

PRINCIPES ACTIFS : HE d’Armoise, résine, tanins, amers, inuline

INDICATIONS traditionnelles : Utilisé en Chine pour la moxibustion (elle « chasse le froid« ). En Europe pour normaliser les cycles et faciliter l’accouchement, l’essence d’Armoise (riche en cineol) serait la “pilule” des femmes touaregs ?!

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Cuivre (Kollitsch p. 168). Convulsions pendant les règles, qui sont abondantes. Epilepsie à la puberté. Etourdissement par des lumières colorées. Somnambulisme et transpiration.

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Ammonium / Phosphorus / Alpha 2 précipitines
  • Augmente les tests : Alpha 1 et  Bêta précipitines

ARTEMISIA VULGARIS essence spagyrique : Essence de « l’après illusion », elle offre un soutien dans cette période où l’ancienne énergie et les anciens systèmes s’effondrent, laissant un vide angoissant. Elle préfigure les essences de la nouvelle énergie. Energie d’alignement, de sécurité, d’équilibre et de certitude. Ouverture au multidimensionnel. Libération de la vulgarité (sous toutes ses formes) qui nous cache l’authenticité. Appliquer l’essence sur les points TING.

Artemisia valiesiaca … Armoise du Valais

Artemisia campesitis … Armoise de Ludovic

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.