Arthrite

Arthrite

La douleur est vive, elle est apparue brutalement = période inflammatoire avec phénomènes vasomoteurs loco-régionaux (via l’interleukine 1) :

1/ Ischémie artériolo-capillaire = patients aggravées par le froid local.

Bryonia alba (ph) … La SECHERESSE – inflammation des séreuses avec ankylose, VS accélérée. Patient immobile, sec (aggravées par le mouvement et la chaleur). Douleurs permanentes au repos, améliorées par la pression locale.

Bryonia

ou

Rhus toxicodendron (hg) … La CHALEUR par stagnation, car « vide de YANG » = raideurs : atteinte des tendons et des muscles (foie). Amélioré par le mouvement (comme Arsenicum et Pulsatilla), qui réduit la stagnation. Patient agité, dérouillage le matin, retour des douleurs à la fatigue le soir. Douleurs diurnes, aggravées par le repos prolongé et l’humidité

RhusTox

ou

Phytolacca (ka) … L’HUMIDITE – remède des fascias et du périoste (épaules et talons). De modalités intermédiaires entre Bryonia et Rhus tox : douleurs erratiques + raideurs, Sciatique avec sensation de meurtrissure, aggravée par l’humidité et la nuit.

Pensez aussi à :

  • Apis mel. (hg) … œdème blanchâtre, le patient n’a pas soif
  • Belladonna (ca) … arthrite aiguë qui peut être fébrile, Mercurius … arthrite infectieuse
  • Ferrum phos. … congestion erratique sur vide de sang et d’énergie

Avec des remèdes souvent rencontrés à la ménopause (déstabilisation hormonale) :

  • Sulfur … cf. richesse en soufre du cartilage, congestions localisées, sensation de brûlure. // Aesculus (hémorroïdes) ou Nux vomica (hypertonie, attitudes antalgiques)
  • Causticum … rhumatisme ankylosant, donc le patient (sec) ne peut rester en place ! Douleurs aggravées par le froid sec, donc un peu mieux quand il pleut !, // Guaiacum (am) … tableau de polyarthrite distale.

2/ Stase veineuse passive = patients aggravées par la chaleur (œdème, épanchement articulaire …).

  • Pulsatilla (si) … Les GLAIRES, douleurs erratiques ++, « courbatures », aggravées avant les règles.
  • Ledum palustre (al) … L’HUMIDITE, bursite, patient aggravé le mouvement, la nuit.

LedumP

Aussi : Agaricus (pb), Hamamelis (fe), Lachesis, Sepia, Oleander (pb), Rhododendron, Secale cornutum (pb)…

Remède complexe (lab. Heel): RHODODENDRON COMP. (Dulcamara / Ledum palustre / Pulsatilla / Rhododendron / Spiraea ulmaria …)

3/ Arthrite aiguë + fièvre = Arthrite bactérienne ou micro-cristaline

Les rhumatismes infectieux ne seront pas développés ici (leBNS est alors indispensable), certaines sont d’ailleurs virales (parvovirus) et ne réagissent donc pas à l’antibiothérapie. NB. Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

Evoquons quelques remèdes anti-infectieux spécifiques utilisés par nos ainés : Aurum (ostéomyélite), Argentum metallicum, Echinacea (ge), Siegesbeckia (hg) …

Les complexes du lab. Heel :

  1. « Lymphomyosot » (Myosotis comp. en Suisse) … arthrite infectieuse ou métabolique
  2. « Neuralgo-rheum-injeel » (Lithium comp. en Suisse) … arthrite inflammatoire, goutte (Caust./Colchicum/Spiraea ulmaria .. )
  3. « Ubichinon compositum » … antioxydant, si phénomène inflammatoire ou dégénératif

La Sérothérapie : « Articulaire » et « Neuro-vasculaire » si douleurs

Localement, frictions douces avec « Rhumabaume  » : Arnica + Calendula + Dulcamara + Hamamelis + Hypericum + Rhus tox. + Ruta TM aa + H.E. naturelle de pin QSP

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.