Baptisia tinctoria

alt   Baptisia tinctoria

La plante est une légumineuse (fabacée) des sols sablonneux et secs et des forêts de l’Est de l’Amérique du Nord (du Canada à la Caroline du Nord). Cette espèce a été utilisée comme plante tinctoriale comme succédané de l’indigo au début duXIX ème siècle. La partie utilisée était les feuilles.

Peu connue de la médecine européenne, Baptisia tinctoria fut appréciée par les Amérindiens qui employaient sa décoction pour traiter les plaies, les contusions et ecchymoses. Ils donnaient son extrait aux enfants pour les prévenir des maladies infectieuses infantiles. Les immigrants l’utilisèrent comme antiseptique contre le typhus et la scarlatine.

NOM FRANCAIS : L’indigo sauvage (Ang.: Wild Indigo / All.: Wilder Ingigo)

PRINCIPES ACTIFS : Alcaloïdes (0,2 %), flavones et isoflavones, polysaccharide (immunostimulant).

INDICATIONS traditionnelles : racines et tiges = augmentation du nombre des lymphocytes (30 %), augmentation des monocytes et éosinophiles

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe d’Arsenicum (Kollitsch p. 331). Nombre de symptômes au répertoire de Kent = 817

Etiologie :   Malade très drogué allopathiquement. 

Key-note :  Illusions d’odorat. 

Psyché :    Le délire des maladies infectieuses graves.

Incapable de penser, sa tête semble immense et il tombe de sommeil. Aversion pour tout travail mental. Indifférence à tout, tout lui est égal, il est incapable de fixer son attention sur quoi que ce soit. Dans son délire, il dit qu’il est double, que ses membres sont dispersés dans le lit (Phosphorus, Petroleum, Stramonium), qu’il veut les rassembler. Hébété, abruti et larmoyant, il répond cependant quand on lui parle (Arnica, Hyosciamus)

Cybernétique : Gelsemium  (mn)  —->  Baptisia tinctoria  (as) —->  Arsenicum album 

Soma :       Syndrome infectieux grave, de type typhique

Atteinte de l’état général, « comme brisé », déshydraté, température élevée en plateau ® Remède « refroidissant », un des plus utiles dans les fièvres et les empoisonnements, à prescrire alors en 6 DH, 6 doses par 24 heures.  

Baptisia

  • Remède de la stomatite des nourrissons
  • des céphalées avec mal de gorge (ne peut avaler que des liquides) : pharyngite ulcéreuse, langue de « perroquet » avec sécrétion fétide
  • Diarrhée infantile putride.
  • Grippe grave avec prostration profonde, sensation de corps meurtri

 

Aggravé par :            

  1. la chaleur humide, le brouillard, dans une chambre                                  
  2. au réveil                                  
  3. la pression locale

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.