Belladonna

 

alt   Belladonna

Atropa belladonna (Solanacée toxique) est une grande herbe des haies et décombres d’Europe et d’Asie (de 50 cm à 1,50 m), aux fleurs violacées, produisant, d’aout à octobre des baies noires, grosses comme une cerise, redoutablement toxiques. Belladonna rappelle les belles italiennes qui en faisaient usage afin de dilater leurs pupilles (pour l’éclat du regard !).

 

INDICATIONS classiques : La teinture de Belladone a de multiples usages qui dérivent des propriétés parasympatholytiques de ses alcaloïdes (atropine). C’est un antispasmodique efficace dans les contractions douloureuses, spasmes de l’estomac, spasmes de l’intestin, des bronches, du larynx, coliques hépatiques et néphrétiques. Dilatant les bronches, elle a des propriétés antiasthmatiques. L’atropine provoque la dilatation de la pupille, ce qui est favorable en ophtalmologie, à l’examen des milieux oculaires. En usage externe, on observe un effet analgésique local.

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Calcium (Kollitsch p. 117). Les symptômes de l’intoxication par Belladona sont caractéristiques de la crise toxicomaniaque d’excitation et de violence jusqu’au délire …

 

Tableau de « congestion aiguë fébrile« , avec :

  • – sécheresse des muqueuses buccales et pharyngées (comme dans le botulisme),
  • – le dilatation pupillaire avec vision trouble et hyperesthésie à la lumière,
  • – une céphalée battante intense, avec accélération du pouls, des vertiges et des tremblements, puis une délire violent (hallucinations), des spasmes des muscles faciaux, parfois une éruption scarlatiniforme, enfin le coma … et la mort.

Soma : La fièvre avec hyperesthésie sensorielle. Son indication ne sera posée qu’accompagnée d’une mydriase ++ et de sueurs chaudes : « tout le sang est à la tête« … On observe parfois avec excitation motrice (délire, convulsions), alternant avec un abattement profond (ex.: réveil effrayé en s’endormant, cherche à sortir du lit, à s’enfuir…).

 

Les congestions aiguës localisées (calor – rubor – dolor), avec muqueuses sèches (soif) et transpiration (sueurs chaudes). Douleurs lancinantes, battantes, apparaissant et disparaissant brusquement : remède d’angine rouge, d’éruption cutanée fébrile, de RAA, d’insolation, de congestion oculaire (glaucome aigu / exophtalmie du Basedow) ou utéro-ovarienne (chaleur + rougeur du territoire intéressé)…

 

Modalités : Aversion pour le bruit et la société, aggravation à la lumière (Yang), à la chaleur et à l’air froid, à la pression locale, au mouvement.

Latéralité droite

Toxicité : toute la plante est toxique, les baies sont responsables de la plupart des accidents. Une faible dose provoque euphorie, pleurs, hallucinations, avec une forte dilatation des pupilles. Une dizaine de baies peuvent tuer un adulte.

alt

BELLADONNA ATROPA essence spagyrique : Calme, apaise toutes les souffrances physiques liés à un état inflammatoire, mais aussi nous confère le calme et la quiétude lorsque tout s’effondre autour de nous. Bouffées de repos, petite plage de paix pour nous ressourcer et repartir avec plus de sérénité, même si les épreuves ne sont pas achevées. Comprendre que les souffrances nous font évoluer, nous propulsent vers le monde spirituel. Symbolise la chaleur purificatrice, elle nous permet d’être plus conscients de nos émotions volcaniques (colère, haine), de les transmuter en énergie chaleureuse à transmettre aux autres êtres humains, chaleur du cœur.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.