Bismuthum

 

Bismuthum

Remède du groupe de l’Arsenic

Métal lourd de poids atomique 209, proche parent chimique de l’antimoine (cf. la lignée de la table de Mendeleïev : Ph /As /Sb /Bi…). Utilisé longtemps comme remède des colites inflammatoires ou spasmodiques, puis retiré devant ses complications toxicologiques (encéphalopathies).


Psyché de l’enfant : « L’enfant crampon« 

Enfant toujours collé aux jupes de sa mère (Lycopodium), la solitude est insupportable, il désire être en compagnie. Ne reste jamais longtemps à la même place (Argentum nitric., Arsenicum. alb., Causticum, Chamomilla, Tuberculinum….).

 Soma :

Langue blanche, stomatite et gingivite (proche de Mercurius), odontalgie, pyorrhée

Pharyngite avec angine à fausse membrane (… les bismucones !)

Lourdeurs d’estomac (Nux vom.), digestion lente, aggravé dès qu’il mange, jusqu’à l’ulcus grave (avec sensation d’une pierre sur l’estomac).

La colite douloureuse avec ballonnement et ténesme (cf. le sous-nitrate de bismuth !)


Puis aggravation de type toxicologique… tableau clinique de Syphilis secondaire ou tertiaire (tabès) :

  1. Myélopathie toxique … vers l’agranulocytose,
  1. Néphrite … vers l’albuminurie et les urines « ardoisées » (= noirâtres),
  1. Peau … érythrodermie érythémato-squameuses « ardoisée » des paumes des mains et des plantes des pieds (ancienne pathologie des colitiques chroniquement bismuthés),
  1. SNC … inquiet, obnubilation progressive et dépression.

Modalités :

Aggravé par : en mangeant, d’avoir trop mangé

Amélioré par : le froid, les boissons et applications froides, le mouvement, penché en arrière


Antidoté par : Coffea, Calc., Capsicum, Nux vom.


A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.