BNS et ostéopathie

BNS et ostéopathie

Les ostéopathes sont parfois confrontés à des problèmes complexes que la simple correction de mobilité ne suffit pas à corriger. La biologie fonctionnelle, avec les BNS va préciser les grandes tendances du terrain et proposer des solutions physiologiques qui vont permettre une action ostéopathique efficace et durable

Voici trois cas rhumatismaux cliniquement peu évidents, avec trois dysfonctions biologiques fondamentalement différentes :

 

1er cas : Mr. LEBL … Jean-Luc est un sympathique thérapeute de 39 ans, il est mince et sec et se plaint de douleurs diffuses des petites articulations des doigts.

Ostéo1

Le BNS est globalement hypo, ce qui est typique des sujets « dystoniques » (phase 2 de Reckeweg). Or le calcul des terrains fait apparaitre une évolution nette vers la « déminéralisation », arthrose (phases 5/6). COENZYME COMP., CARTILAGO COMP. et ARNICA COMP., ainsi qu’une plante choisie par calcul : Symphytum off. (la Consoude), une des plus reminéralisantes de la pharmacopée.

 

2ème cas : Mr. ERAR … Didier est un patient de 41 ans, fatigué et en surpoids (93 kg. pour 1,72m), qui souffre depuis des années d’une spondylarthrite ankylosante, actuellement peu active. Il se plaint par ailleurs d’un rhume des foins.

Ostéo2

Le BNS met en évidence une grosse fatigue (hypo Alpha 2 – vide d’énergie) et des tests plutôt dissociés. Le test Zinc élevé est typique des phénomènes arthralgiques auto-immuns (activation des métalloprotéinases, enzymes dont le noyau est un ion zinc). Le test Iode élevé est un bon marqueur des allergies. Le calcul fait apparaitre un terrain « dystonique » (phase 2 de Reckeweg – typique de la fatigue évoluant vers les allergies ORL – phase 3) ainsi qu’une évolution vers la déminéralisation (la SPA est une affection de phase 5, douloureuse et déminéralisante). L’alternance des remèdes complexes COENZYME, DISCUS COMP. et UBICHINON permettront de faire rapidement régresser ces phénomènes.

 

3ème cas : HEGES … Monique est un confrère dentiste en surpoids, qui consulte pour des raideurs et douleurs lombaires. Le PNS révèle un terrain « intoxiqué » (phase 1, donc avec une sensibilité tendino-musculaire exacerbée), un phénomène de stress oxydatif intense (les 3 Euglobulines sont élevées), d’un passage en phase « acide » (phase 4 de Reckeweg – signalé par une hyper Alpha 1 – inflammation / hypo Albumines – sécheresse) et de plus de tests (hyper Am + Mn + Ca) évoquant un diabète débutant avec hypercholestérolémie !

Ostéo3

Dans un tel cas, les conseils hygiéno-diététiques sont primordiaux. Il faudra bien sûr les appuyer par une cure d’HEPAR COMP., LITHIUM COMP., SYZYGIUM et UBICHINON. Arctium lappa (la Bardane) 1 DH 25 gouttes/jour, hypoglycémiante et normolipémiante a eu un excellent effet.

Téléchargez notre flyer de présentation des BNS : mybiobox-flyer

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.