Calendrier vaccinal

Calendrier des vaccinations

Il est clair que les vaccins ont eu un impact favorable sur la propagation des épidémies, argument dont se targue – à juste titre – le clan des vaccinateurs :

.

.

Cependant, les polyvaccinations ont un cout individuel, en terme de développement des maladies allergiques (x4), infectieuses banales (x5) et dans certains cas d’auto-immunité précoce !

.

Quel est actuellement le risque réel de ces infections ?

:

 

La liste établi en 1995 par le comité technique des vaccinations de la Direction Générale de la Santé (en France) vient d’être « simplifiée » :

Dès le premier mois (dans les « milieux à risques ») : BCG, l’épreuve tuberculinique sera alors pratiquée trois mois plus tard. Dans les autres cas, avant l’entrée en collectivité (crèche, maternelle) et au plus tard avant l’âge de 6 ans.

A partir du deuxième mois : première injection de Diphtérie Tétanos Polio (ces trois vaccins étaient jusqu’en 2017 seuls obligatoires) 

Coqueluche + Haemophilus influenzae B (Méningite infantile)

+ (si le médecin réussi a convaincre les parents) : Hépatite B + Pneumocoque

Quatrième mois : idem, 2ème injection des vaccins combinés

Onze mois : idem, la troisième injection est supprimée, remplacée par le rappel des vaccins combinés dont la date a été avancé

Douzième mois : Rougeole + Oreillons + Rubéole (ROR) + (si le médecin réussi a convaincre les parents) : Méningocoque C

Seizième mois : rappel du ROR  (entre 16 et 18 mois)

Six ans : rappel de Diphtérie Tétanos Polio + Coqueluche

Douze ans : troisième rappel de Diphtérie Tétanos Polio, second rappel d’Hépatite B, BCG éventuel si IDR négative

+ (si le médecin réussi a convaincre les parents) : HPV (vaccin contre le papilloma virus pour les filles)

Après : rappel Diphtérie Tétanos Polio à dose réduite, à 25 / 45 et 65 ans, puis tous les 10 ans (immunosénescence)

.

CalendrierVaccinal

 

Fièvre jaune … si séjour en pays à risques (essentiellement l’Afrique sub-saharienne)

 

Les autres vaccins peuvent être demandés selon l’exposition professionnelle, exemples :

  • le vaccin contre la fièvre ictéro-hémorragique chez les pompiers,
  • l’hépatite B chez le personnel hospitalier, 
  • la Typhoïde … à l’armée,
  • la rage chez les vétérinaires, etc …

 

La vaccination antigrippale est conseillée à partir de 65 ans et chez les sujets fragilisés (insuffisance cardio-respiratoire ou rénale).

 

 

NB. En France seuls la diphtérie, la polio et le tétanos étaients obligatoires. Nous ne les conseillions pas avant l’âge de six mois (système immunitaire immature et risques faibles). Le gouvernement Macron (en France) a décidé de faire passer en 2018 cette obligation à 11 vaccins !!! De notre point de vue, si l’utilité de chaque vaccin peut se discuter (en fonction du rapport bénéfice / risque de chacun), la polyvaccination est toujours une erreur, imposant une contrainte importante au système immunitaire, qui se paye à terme par la multiplication des infections banales et des allergies … sans compter les risque aigus et à long terme …

 

Obligations  La plupart des états européens ont supprimé l’obligation vaccinale !

.

Exemptions de vaccins aux USA : http://www.nvic.org/informed-consent.aspx

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry

Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur.
Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il coordonne l’enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l’aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.