Cardiospermum halicacabum

CARDIOSPERMUM HALICACABUM

Plante herbacée grimpante qui prolifère abondamment pousse dans les contrées tropicales et n’était pas connue des anciens médecins d’Europe. C’est sans doute au Moyen Age qu’elle y fut introduite comme plante ornementale dans des conditions méconnues. La description la plus ancienne de Leonhard Fuchs, date de 1543. Bien qu’ignorant en fait les vertus médicales de cette belle plante, il pensait qu’il devait la citer afin d’inciter les autres à méditer sur ses effets. Quelle perspicacité ! Une belle illustration de la plante se trouve dans le livre de simples de Tabernaemontanus, remanié par Bauhin en 1731.

C’est le botaniste Carl von Linné qui donna son nom à la plante en 1753. Cardiospermum, le nom de l’espèce, signifie « graine à cœur » et se rapporte aux graines brun foncé de la plante qui ont la taille d’un pois et s’ornent d’une tache blanche en forme de cœur. Halicacabum, le nom de la variété, vient du grec et signifie « salière », en rapport avec les fruits ronds et bombés.

Le « pois de cœur » est introduit en homéopathie par Wilmar Schwabe. En 1956, il rapporte du Congo belge les premiers spécimens de Cardiospermum pour les planter en Allemagne. Dans son pays d’origine, la plante est considérée comme non toxique, mais elle peut déclencher des réactions allergiques chez les sujets sensibles. Ceci fut déterminant pour l’étude des effets de préparations homéopathiques topique de la plante en présence d’un tableau symptomatique d’allergie.

La teinture mère est obtenue à partir des parties aériennes de plantes fraîches et en fleurs provenant des cultures biologiques de A.Vogel/Bioforce. La dynamisation des dilutions se fait à la main.

Cardiospermum

CARDIOSPERMUM HALICACABUM essence spagyrique : Il est le libre-arbitre, le système volontaire « je choisis, je l’assume »: faire des expériences et assumer à la fois nos erreurs et leurs conséquences. Equilibre entre les deux polarités de l’humain, les retrouvailles du potentiel féminin et masculin, afin de dépasser la dualité et retourner à l’unité originelle de l’être. Responsabilisation: favorise la prise de conscience du plaisir illusoire, jouissance à court terme, en opposition à la véritable évolution à long terme. Essence de restructuration (os, moelle osseuse, moelle épinière, cerveau, cheveux). Polarité MTC = peau-poumons-gros intestin.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.