1ère année d’Homéopathie / Matière médicale
Un préparatoire homéopathique

Un préparatoire homéopathique Il existe encore, à travers le monde, quelques préparatoires homéopathiques. Je veux dire quelques courageux pharmaciens qui s’échinent à préparer les remèdes homéopathiques dans les règles de l’art, même si à l’heure d’aujourd’hui, le stockage de milliers de souches en diverses dilutions (unitaires et complexes) et les contrôles incessants de l’administration font que ces pratiques ne sont… En savoir plus

Programme de notre formation d’homéopathie

Programme de la formation d’homéopathie diathésique « Die milde macht ist gross ! » Goethe (traduction libre : la micro-information est capitale !) Structure de la formation : Pré-requis : Formation académique (Année 1, environ 300h en e-learning, avec tutoring, 3 séminaires et 1/2 journée d’examen). En sont dispensés les paramédicaux ayant déjà validé les notions de base d’anatomie, physiologie, physiopathologie et premiers secours, ou pouvant… En savoir plus

Exemples de questions d’examen d’homéopathie 1ère année

Exemples de questions d’examen d’homéopathie 2FMI 1ère année : Quelles sont les 3 règles de base de l’homéopathie ? Définissez ce qu’est un symptôme homéopathique de « haute valeur » Quelles sont les différences d’action entre un remède homéopathique et un remède phytothérapique ? Quelles sont les 4 origines des souches homéopathiques ? Définissez la dilution centésimale Hahnemannienne / le dilution korsakovienne ? Quel… En savoir plus

1ère année d’homéopathie : 1er séminaire
1ère année d’homéopathie : 1er séminaire

Programme du 1ère séminaire du cours d’homéopathie (1ère année) Préambule : Fonctionnement du site, accès aux cours, méthodes de travail… § 1.1 – Une brève histoire de l’Homéopathie : Les grands noms, les différentes écoles de pensée, les courants actuels. § 1.2 – Materia Medica : le cœur de l’Homéopathie ! Définitions : souche homéopathique, proving, dilution, dynamisation, remède, diathèses, etc.     Toxicologie § 1.3 – L’Homéopathie,… En savoir plus

1ère année d’homéopathie : 2ème séminaire
1ère année d’homéopathie : 2ème séminaire

Programme du 2e séminaire du cours d’homéopathie (1ère année) : L’ordre interne de la Matière médicale homéopathique Les diathèses Hahnemanniennes La classification de Paul KOLLITSCH : Une lecture hippocratique de l’homéopathie L’homéopathie diathésique de F. et J.Yves HENRY : Homéopathie et MTC Les phases de H.H. RECKEWEG Les 275 remèdes Hypothèses sur le mode d’action des remèdes homéopathiques La conjecture épigénétique Les controverses… En savoir plus

Unicistes – complexistes – pluralistes
Unicistes – complexistes – pluralistes

Les homéopathes unicistes – complexistes – pluralistes ?  En homéopathie, le choix thérapeutique proposé est basé sur la similitude des symptômes (du malade avec ceux susceptibles d’être provoqués par le remède), quelque soit la maladie considérée : le remède unique choisi n’est donc pas déterminé par la nature de la maladie, ni par le mécanisme supposé des troubles en cours, mais par… En savoir plus

1ère année d’homéopathie : 3ème séminaire

Programme du 3ème séminaire du cours d’homéopathie (1ère année) L’enseignement d’Homéopathie 1ère année comporte six modules à étudier successivement d’octobre à juin. Chaque module requiert 20 à 25 heures de travail personnel et se conclut par une session (ou « séminaire ») de travaux dirigés et de tutorat, sur un week-end. Dans cette 3ème section du cours d’homéopathie, sont à étudier en vue des… En savoir plus

1ère année d’homéopathie : 4ème séminaire

4e séminaire du cours d’homéopathie diathésique : La répertorisation: principe, avantages, biais et limites … Trois dossiers disponibles dans la rubrique « Répertorisation homéopathique » de ce Campus Matière Médicale : les remèdes de la LUÈSE   Le Pôle REIN / Vessie / Tissu Conjonctif (os, cartilages) – réservoir de l’EAU >> pathologie de lésion de structure par HYPER-FONCTION = LUÈSE Correspond en psychologie… En savoir plus

Répertorisation : principes, avantages et limites

La Répertorisation en homéopathie Ce cours fait partie du 4ème séminaire de 1ère année. Vous avez aussi intérêt à lire les autres dossiers de cette rubrique « Répertorisation homéopathique » INTRODUCTION Chacun d’entre nous a déjà fait de la répertorisation, probablement sans le savoir, comme Monsieur Jourdain de la prose, en utilisant un moteur de recherche. Les « algorithmes secrets » de Google ne… En savoir plus

Répertorisation : histoire et méthodes
Répertorisation : histoire et méthodes

Histoire et méthodes de la répertorisation homéopathique . « L’ambition d’une vraie recherche est d’ouvrir la voie à des questions nouvelles » H. Corbin.   . S. Hahnemann publia dès 1805 le compte-rendu de ses 27 premières expérimentations (700 pages). Une partie regroupait les symptômes correspondants à chaque remède étudié, appelée « Matière médicale », l’autre sous forme de « Répertoire », classait tous les remèdes communs à… En savoir plus

Trois cas cliniques

CAS CLINIQUES   Cas cliniques n° 1 : JYM (consultation du 14/01/2016) Patient âgé de 55 ans, aux antécédents de diabète de type II, traité depuis 2 ans par 2 antidiabétiques oraux, hypertension artérielle traitée par trithérapie et hypercholestérolémie (hypocholestérolémiants arrêtés depuis 1 an). Il vient en consultation régulièrement pour son suivi depuis 1 an, est actuellement en dépression de type… En savoir plus

Sulfur
Sulfur

  Sulfur «  Alors heureuse ? «  Le Soufre est l’un des plus importants constituants des tissus. Sa ressemblance avec l’oxygène en fait un brûleur. L’insuffisance de son métabolisme se traduira par une auto intoxication chronique (foie = sulfo-conjugaison) et une tendance aux congestions locales, d’où des manifestations alternantes : migraines, prurit, troubles digestifs … Problématique : Frustré d’être, il exige un plus… En savoir plus

L’isothérapie
L’isothérapie

L’isothérapie ou auto-nosodes Définition : procédé thérapeutique qui utilise, à dose atténuée, dans le but de traiter ou de prévenir un état pathologique, la substance même qui est la cause de celui-ci. C’est donc une application particulière de la loi d’identité. Expérimentation : deux rats sont intoxiqués par l’arsenic (à dose sub-létale). Le premier rat reçoit aussitôt ce même toxique, utilisé en dilutions… En savoir plus

Chininum arsenicosum

  Chininum arsenicosum Remède du groupe de l’Arsenic Arseniate de Quinine = China (remède traité dans l’herbier) + Arsenicum album Pendant longtemps, ils furent à l’avant-garde des toniques. Cela reste en homéopathie un remède majeur des états d’épuisement à la suite de maladies aiguë ou chroniques, avec :  l’anémique frileux : frissons et fébricule, transpiration au moindre effort, anémie légère…. En savoir plus

Samuel C. Hahnemann

La vie de Samuel Christian Hahnemann S. Hahnemann apprend à lire et à écrire à la maison, en jouant avec ses frères et ses soeurs. A l’âge de douze ans, l’instituteur déclara à son père qu’il n’avait plus rien à apprendre à son fils : celui-ci rentre donc à l’école publique de la province, où il fait preuve de ses… En savoir plus

Bufo rana
Bufo rana

  Bufo rana Remède animal du groupe du Cuivre    « Galimatia et masturbation«  Batracien, venin extrait des pustules cutanées, fournissant une protection passive à l’espèce : le prédateur sera empoisonné par sa proie ! Causalité : Les enfants retardés = le corps a grandi, l’esprit n’a pas suivi, mais aussi les « diminués » physiques ou intellectuels acquis, les gens séniles. Psyché : Incapable de… En savoir plus

Germanium metallicum

  Germanium metallicum Remède chef de file du groupe des venins «  Le Métèque «  Le Germanium est un élément grisâtre qui présente la même structure cristalline que le diamant. De numéro atomique 32, il apparaît dans le Tableau périodique des éléments de Mendeleïev, dans la même colonne que le Carbone, le Silicium, l’Etain et le Plomb. C’est la présence de Germanium… En savoir plus

William Boericke

William BOERICKE (1849-1929, Etats-Unis) Eminent homéopathe américain, William Boericke est né le 26 novembre 1849, en Autriche. Il étudia pendant un an à la Faculté de Médecine de Vienne, avant d’immigrer aux Etats-Unis et de s’installer dans l’Ohio. Il fut diplômé de la Faculté de Médecine Hahnemann de Philadelphie en 1880. Peu après, il partit pour San Francisco où il exerça… En savoir plus

Graphites

Graphites   Groupe des Charbons (Ch1)    » Grosse, grasse, grise  »   Carbone impur (processus de fossilisation des forets de conifères du secondaire ?), cristallisé en lamelles hexagonales, gris noir, à l’éclat métallique, friable, gras au toucher.   Causalité : Il (elle) a supporté toutes les pressions … (ex.: les grossesses multiples qui diminuent le « feu de Ming-men ») =… En savoir plus

Les magnésium

Les Magnésium « Principe essentiel de la chlorophylle, on peut dire que le Magnésium est, après le soleil, le grand facteur de la vie » (Duprat). * Rôle dans la croissance osseuse : action régulatrice du métabolisme du Calcium et du Phosphore sur le squelette. Si l’hypo-magnésiémie se manifeste dans l’enfance : « Le rachitique magnésien est pâle, frileux de la tête, avec une peau… En savoir plus

C. Hering

Constantin HERING, est né le 1er janvier 1800 dans la ville d’Oschatz. Il grandit au sein d’une famille religieuse. En 1817, il alla pendant trois ans à l’Académie de Chirurgie de Dresde et à partir de 1820, étudia la médecine à la Faculté de Leipzig. Pendant qu’il était à Leipzig, il fut l’élève-assistant d’un certain Dr. Robbi, un adversaire de… En savoir plus

Radium bromatum

  Radium bromatum Remède du groupe de l’Arsenic Le Radium fut découvert en 1899 par Pierre et Marie Curie. D’un poids atomique de 226, c’est un dérivé de l’Uranium. Au point de vue chimique, il est voisin du Baryum. Il se désintègre progressivement (période de 2500 ans) en émettant des rayons gamma. Le Radium a, par son rayonnement, une action… En savoir plus

Matière médicale de poche
Matière médicale de poche

      Pour commencer à comprendre l’Homéopathie  . Afin de faciliter vos débuts en homéopathie, nous mettrons à votre disposition dans cette rubrique un fichier qui contient une mini Matière médicale (téléchargeable gratuitement), chaque remède y étant identifié par son groupe diathésique (25) et ses caractéristiques physiques et psycho-somatiques principales. . Les remèdes sont classés par ordre alphabétique, en cinq… En savoir plus

Ernest A. Farrington

Ernest Albert FARRINGTON (1847-1885, USA) Né en janvier 1847, à Williamsburg, Long Island, dans l’état de New York. Elève puis étudiant doué, enfin un médecin passionné de l’étude de la matière médicale. En 1866, il obtient son diplôme de médecin au « Homoeopathic Medical College of Pennsylvania ».   En 1874, il devient professeur de la chaire de “Pathologie et de Diagnostic”. Il travaille en association… En savoir plus

La Psore

  La Psore Elle va être l’étape décisive de la construction de la personnalité : c’est à la fois la découverte de l’altérité (soi et l’autre, ce n’est pas pareil, il existe un autre, différent de soi), la fin de la période d’indifférenciation et l’organisation orale de la pulsion. Avec l’oralité, c’est pour bébé, la découverte de la conflictualité et… En savoir plus

Notion de terrain et Miasmes

  Notion de terrain et Miasmes     Désolé, encore en construction !

T. F. Allen

Timothy Field ALLEN (1837-1902, Etats-Unis) Eminent homéopathe américain, Timothy Field ALLEN est né le 24 avril 1837 à Westminster, dans le Vermont. Fils de médecin, il fut diplômé de l’Université d’Amherst et obtint un diplôme de Médecine à la Faculté de New York en 1861. Il étudia l’homéopathie à Brooklyn, New York. En 1867, il enseigna l’Anatomie à la Faculté de… En savoir plus

Sepia

  Sepia Principal remède du groupe du Magnésium  » l’amazone «  L’encre de la Sèche = Mélanine (pré-adrénaline) + CO3Mg + NaCl. Mollusque agile dont le jet d’encre, son leurre, lui permet de semer l’adversaire !  Problématique : Sepia a choisi l’autonomie (auto-érotisme), au détriment de l’amour (hétéro érotisme) qui implique une dépendance. Ambivalence entre ses pulsions et ses interdits, amour et haine,… En savoir plus

Cuprum metallicum

Cuprum  » Le timide crispé «  Métal rouge brillant et malléable, il se recouvre de carbonate vert à l’humidité. Causalité : Hypersensibilité physique et psychique, suite de surmenage intellectuel ou de veillées nocturnes (Kalium phos., Cocculus). Problématique : Aspirations contradictoires : il a perdu le sens de sa place dans le monde (dystonie de Sulfur) —> il a peur de s’imposer ! Psyché : « Je ne… En savoir plus

Pierre Schmidt

Pierre SCHMIDT (1894-1987 – Suisse) Sans l’activité d’hommes vivants capables de les incarner, les doctrines ne sont que des souvenirs dans les cimetières des idées mortes. La transmission de la doctrine homéopathique à travers deux cents ans d’histoire n’a pu se faire que grâce à la sensibilité, à l’intelligence et à l’activité de grands pionniers qui se sont transmis le relais. Hahnemann,… En savoir plus

Phosphorus
Phosphorus

Phosphorus « Le syndrome de Peter Pan » Rôle essentiel du Phosphore aussi bien du point de vue structurel (squelette, dents, cellules nerveuses, nucléoprotéines), que du point de vue fonctionnel : métabolisme énergétique (ATP) et métabolisme intermédiaire (absorption intestinale, transport et activations enzymatiques diverses). NB. Phosphorus est le second remède de la matière médicale homéopathique pour le nombre de ses symptômes, essentiellement dysneurotoniques… En savoir plus

Le tuberculinisme

  Le Tuberculinisme Tout commence avec le poumon (premier inspire) et tout finit en « poumon-coeur » (dernier soupir !) : entre les deux, c’est l’histoire de l’homme => si cette étape initiale est ratée, cela va entrainer des problèmes d’hypo structure !   Psyché : Le tuberculinisme est la diathèse du premier sentiment de soi (souffrir pour être un homme… En savoir plus

Platina

Platina Groupe de l’Or  » La perfection  » Métal lourd, absorbant certains gaz à haute température (cf. les pots catalyseurs). Remède qui symbolise l’idéal du moi « phallique » féminin = fantasme de puissance : l’autre existe si je sais le séduire, si je le tiens en mon pouvoir, sinon il est rejeté. Symbole : « Miroir, dis-moi que je suis la plus… En savoir plus

Nosodes, Stock-nosodes et Biothérapiques
Nosodes, Stock-nosodes et Biothérapiques

Les Nosodes, Stock-nosodes et Biothérapiques Ces remèdes sont particuliers et les profanes les confondent souvent … 1/ Un Nosode est un remède issu d’un organe malade, c’est un révélateur du conflit : Antigènes (microbiens) – Anticorps (défense de l’hôte). C’est une invention de S. Hahnemann devant les rechutes incessantes des affections de ses patients, pourtant partiellement soulagés par des remèdes bien choisis. On… En savoir plus

Antimonium crudum

  Antimonium crudum Remède du groupe de l’Arsenic  » Ne me regardez pas ! «  Le Sulfur noir d’Antimoine est un élément lourd (de poids atomique 121), donc toxique, chimiquement proche de l’arsenic et du phosphore (tri ou pentavalent comme eux). Avicente, au 7ème siècle, le prescrivait déjà pour ses propriétés vomitives et purgatives. Causalité : Suite d’alimentation trop copieuse, trop… En savoir plus

Plutonium nitricum

Plutonium nitricum Remède du groupe de l’Argent  » Le Burn-out  » Le Plutonium est le plus lourd des éléments ayant fait à ce jour l’objet d’une dilution homéopathique. C’est un élément transuranien artificiel instable, découvert en 1941. Seul l’isotope 239, d’une période radioactive de 24 065 ans, est utilisé en raison de son caractère fissile. Il fut recréé artificiellement dans… En savoir plus

Naja tripudians
Naja tripudians

    Naja tripudians Remède du groupe du Germanium « L’impulsion suicidaire«  Dans la morsure du Cobra capel, « serpent à lunettes » d’Asie (cf. pathogénésie de Hering et Russel en 1853), les symptômes nerveux l’emportent, la mort est terrible car le sujet garde la conscience et assiste angoissé et muet à son asphyxie progressive. Cette mort est en tout point comparable à celle… En savoir plus

Bismuthum

  Bismuthum Remède du groupe de l’Arsenic Métal lourd de poids atomique 209, proche parent chimique de l’antimoine (cf. la lignée de la table de Mendeleïev : Ph /As /Sb /Bi…). Utilisé longtemps comme remède des colites inflammatoires ou spasmodiques, puis retiré devant ses complications toxicologiques (encéphalopathies). Psyché de l’enfant : « L’enfant crampon«  Enfant toujours collé aux jupes de sa mère… En savoir plus

H.C. Allen

Henry Clay ALLEN  (1836-1909, US) Henry C. ALLEN est né en 1836, près de London, Ontario. Il étudia la médecine à la Faculté Homéopathique de Cleveland, dans l’Ohio, où il fut diplômé en 1861, puis à la Faculté Canadienne de Médecine et de Chirurgie. Peu de temps après la remise des diplômes, il entra dans l’Armée de l’Union, servant comme… En savoir plus

Tuberculinum

  Tuberculinum «  La quête d’un paradis perdu «  Bacille tuberculeux. Nosode du « vide » chronique d’énergie (Qi) et de défense (Wei Qi) du pôle Poumon, au principe de la naissance, période du narcissisme primaire (sensation de toute-puissance du bébé – créateur du monde – qui doit se sentir aimé).  — Pas différencié (poumon) –> absence de repères = pas de socialisation possible (rein) — Peu… En savoir plus

Ferrum metallicum

Ferrum metallicum «  Le curieux fatigable «  C’est le remède du « vide de sang du foie » : « Le Fer, au coeur de l’hémoglobine, transporte l’oxygène dans le sang. Il va, par des échanges d’ionisation, se manifester comme le transformateur d’une énergie vitale puisée dans le milieu ambiant et ensuite répartie dans différents organes pour sa meilleure utilisation  » (Rouy). Causalité : « Victime de châtiments corporels ?, il… En savoir plus

Petroleum

  Petroleum Groupe des Charbons  » Sec, fissuré et confus «  Liquide incolore, explosif, insoluble dans l’eau, le pétrole (C6-H14) est le produit de la fossilisation des grandes forêts de lycopodes géants de l’ère primaire. Ses dérivés servent en médecine classique de topiques anti-fungiques. Causalité : Rétrocession d’une éruption (après un traitement dermato classique ?) Psyché : Confusion mentale Susceptible,… En savoir plus

Remèdes du groupe Arsenicum

  Remèdes du groupe de l’Arsenic   L’ARSENIC ne se trouve qu’en petite quantité dans l’organisme, particulièrement dans les tissus ectodermiques … L’anhydride arsénieux est un composé de la plaque motrice qui rend toute décontraction et détente impossibles. C’est un groupe de remèdes d’états congestifs ou inflammatoires périodiques, jusqu’à l’ulcération et à la paralysie.  Contraintes externes de type … gérées par… En savoir plus

Arsenicum album
Arsenicum album

  Arsenicum album    » Everything under control «  Problématique : Incapable de se détendre (car AsO3 = poison tétanisant) Psyché : Sentiment permanent d’insécurité (identité non construite), en partie compensé par une agitation périphérique constante (cf. l’acteur Louis De Funes). Hanté par la peur de l’échec (de l’imprévu, de la maladie), il est incapable de prendre du recul, exigeant au niveau… En savoir plus

Les araignées

Les araignées Un sondage en Grande Bretagne, en 2004, a démontré que la première phobie était l’arachnophobie, alors qu’au répertoire de Kent, au symptôme « peur des araignées », il y a moins de 10 remèdes ! Leur trait commun en homéopathie est l’agitation psychomotrice, jusqu’à la folie. La famille des araignées (Arachnides/Aranéides) comporte 40 000 espèces (1600 en Europe), dont 10… En savoir plus

Crotalus cascavella
Crotalus cascavella

   Crotalus cascavella   Venin du groupe du Germanium Serpent à sonnette, Mexique Psyché : Le trac, joue la comédie pour faire croire qu’il est quelqu’un. Peur qu’on l’abandonne à son sort grotesque. Loquacité avec envie de fuir, livré aux jugements et aux sanctions, jusqu’à la folie (terrorisme intellectuel, sur Lycopodium). Hallucinations et confusions, rêve d’araignées. Soma : Atteinte tissulaire et tendance… En savoir plus

Remèdes du groupe du Germanium

Le groupe du Germanium / les Venins Le groupe du GERMANIUM concentre l’essentiel des venins de la matière médicale, toxiques animaux qui provoquent un empoisonnement souvent mortel. L’impact de ces substances choquantes agissant à des doses minimes, est neurologique, hémorragique et nécrosant. Ce sont les remèdes de réparation des grands traumatismes (toutes formes d’atteinte à l’intégrité : attentat, viol, mutilation, sensation d’avoir été… En savoir plus

Traduction du répertoire de Kent
Traduction du répertoire de Kent

  Notes de traduction du répertoire de Kent (extraits des conférences de P. SCHMIDT). Celui-ci nous donne quelques expressions du Répertoire qui sont difficiles à traduire, et qui peuvent vous être utiles.   Les répertoires ultérieurs (Barthel et Klunker, Synthesis …) sont heureusement multilingues. Nous vous avons présenté ces quelques lignes pour que vous puissiez apprécier les difficultés des praticiens… En savoir plus

Lachesis mutus
Lachesis mutus

  Lachesis mutus Venin du groupe du Germanium «  Les revanches à prendre «    Toxicologie : venin de serpent d’action vasopressive et neurotoxique. Action remarquable par vulnérabilité des fonctions bulbaires (sous cortex = poumon) :  — hyper-esthésie tactile et les paroxysmes vasomoteurs, la sympathicotonie alternant avec la vagotomie (phases d’excitation et de dépression), — l’excitation cérébrale et la susceptibilité affective (avec crainte… En savoir plus

Glycerinum

Glycerinum Remède du groupe du Magnésium (Kollitsch p. 148) C3H8O3 (Glycerol). TM : 1 part pour 99 part d’ethanol 90 º Used homeopathically, glycerin streamlined, seems to act deeply for a long time in forming tissues, so its great use in doldrums, mental and physical debility, diabetes, etc.. Disturbs nutrition in its primary action, and secondarily, seems to improve the general… En savoir plus

J. T. Kent

James Tyler KENT (1849-1916, Etats-Unis) James Tyler Kent est né à New York, le 31 mars 1849. Après avoir obtenu deux licences à l’âge de 21 ans, il entreprit deux cursus de troisième cycle à l’Institut Médical éclectique de Cincinnati, Ohio. Ã l’âge de 26 ans, il s’installa comme médecin éclectique à Saint Louis, Missouri, et devint très vite un membre… En savoir plus

Gallium metallicum
Gallium metallicum

  Gallium metallicum Remède du groupe de la Silice    « Cendrillon »   Ce métal a été découvert par Lecoq de Boisbaudran en 1875. Mendeleïev en avait prédit l’existence, car il y avait un « trou » en dessous de l’Aluminium dans son tableau. Plus fort encore, il en avait prédit la densité et plusieurs propriétés.   Le Gallium est un… En savoir plus

Magnesia sulfurica

  Magnesia sulfurica Remède du groupe du Magnésium Le sulfate de Magnésie ou « sel d’Epsom », au goût amer, a une action purgative (en décontractant les fibres lisses intestinales) et cholagogue, il amène un meilleur équilibre osmotique avec la paroi intestinale et réduit la carence sulfurée. Causalité : Peurs, anxiété et hypersensibilité à la douleur (aspect Magnesia) + intensité des éliminations périphériques… En savoir plus

Remèdes homéopathiques en France ?
Remèdes homéopathiques en France ?

L Comment Boiron compte faire disparaitre la phytothérapie et une grande partie de l’homéopathie pour maximiser ses profits ? Depuis janvier 2013, nous assistons, incrédules, au refus par les laboratoires Boiron (à présent quasiment seuls sur le marché français) de délivrer nombre de nos merveilleuses petites plantes ! Le secret de cette surprenante décision ayant été organisé, nous allons essayer de faire le… En savoir plus

Tarentula hispanica

  Tarentula hispanica Remède du groupe du Germanium «  Je vais craquer ! «  Tarentula hispanica (T. italienne) et Tarentula cubensis (T. américaine) sont des araignées (lycosidés) qui comportent 6 yeux et 4 paires de pattes, toutes de grandeurs différentes) et possèdent un venin qui tue instantanément leurs proies. Ce sont des poisons convulsivants (la morsure provoque, chez l’homme et les grands mammifères, une sorte… En savoir plus

Vanadium

Vanadium Remède du groupe du Phosphore   Le Vanadium est un métal gris argenté assez répandu, malléable, n° 23 (5ème colonne) de la table de Mendeleïev, proche du Titane et du Chrome. Il donne avec le Phosphore un sel qui sert au dosage colorimétrique des phospholipides. Dans l’industrie, l’exposition aux sels et acides de Vanadium provoque de l’irritation des muqueuses… En savoir plus

Aurum metallicum

  Aurum metallicum  » L’étendard et le bouclier «  L’or est le plus stable des métaux, rare, malléable et ductile. C’était le but du travail des alchimistes. Remède de l’idéal du moi « phallique » = fantasme de puissance : l’autre existe s’il ne me fait pas d’ombre, si je le tiens en mon pouvoir, sinon il est rejeté. C’est lui ou… En savoir plus

Moschus

  Moschus Remède du groupe du Cuivre « La somatisation«  Poche ventrale d’un chevreuil d’Asie Centrale Causalité : « Moschus guérit beaucoup de jeunes filles hystériques qui sont arrivées à l’âge adulte sans avoir appris ce que signifie obéir » (Kent). Psyché : Remède de sentimentalité et de sensualité mal supportées vers la cyclothymie (Platina …). Se plaint tout le temps pour rien (différent de… En savoir plus

Bothrops lanceolatus
Bothrops lanceolatus

     Bothrops lanceolatus Remède du groupe du Germanium (venins) « L’héparine homéopathique » Vipère jaune des Antilles, ou Vipère fer de lance (cf. Ozanam en 1863) Venin qui a été largement utilisé en allopathie : Reptilase® = coagulant Défibrase® = thrombolytique Diabtil® = utilisé dans la rétinopathie exsudative des diabétiques.   Psyché : Lassitude et tendance syncopale, tremblement nerveux et aphasie. Soma :… En savoir plus

Le groupe du Soufre

  Les remèdes du groupe du Soufre Ce groupe est le plus riche de la matière médicale (ce qui est logique, nous connaissons plus de 900 fonctions du foie !). Le Foie gère le Yang (triangle Yin-Yang : Rt/Rn/F), les émotions (triangle P/F/Rt) et thésaurise le sang (F/C/Rt). Or, « le Yang réchauffe, protège et met en mouvement ». La… En savoir plus

Crotalus horridus

Crotalus horridus Vipéridée d’Amérique du nord Soma : Hémorragies de sang noir sans caillots, avec adynamie Conjonctives sub-ictériques Latéralité droite

Les tuberculines

Les tuberculines La plus ancienne préparation tuberculinique aurait été faite par SWAN à partir du crachat d’un tuberculeux. C’est en 1890 que KOCH publia la découverte de son bacille, précisément à l’époque à laquelle BURNETT, médecin homéopathe londonien, publiait sa brochure sur cinq ans d’expériences avec Bacillinum.     Bacillinum Crachats et portion de caverne tuberculeuse (sécrétions et bacilles humains,… En savoir plus

Commandez l’homéopathie en ligne
Commandez l’homéopathie en ligne

Commandez l’homéopathie en ligne ?!     On est parfois surpris de ne pas trouver facilement les remèdes homéopathiques. Les causes sont variées, ainsi : — Aux USA par exemple, cette thérapeutique est minoritaire, les remèdes rares, chers et pas toujours disponibles dans les dilutions souhaitées. — En France, certains nosodes ne sont plus disponibles, d’autres sont inutilement chauffés. Boiron, leader… En savoir plus

Ferrum phosphoricum

Ferrum phosphoricum Remède du groupe du Fer  Etat inflammatoire congestif dans l’anémie (stagnation et chaleur locale, sur fond d’insuffisance de sang dirait la MTC !). Psyché : Se dissipera dans le bavardage et les commentaires. Soma : Alternance d’anémie avec hypotension et de congestions momentanées : instabilité vasomotrice … l’inflammation aiguë ORL (épistaxis, otalgies …), la PSH, les céphalées battantes (bouffées de chaleur sur… En savoir plus

Leprominum

  Leprominum Nosode de la lèpre (proche de l’infection tuberculeuse) «  Le mystique qui a perdu la foi ! «  La lèpre est une maladie défigurante, redoutée et répandue dans les pays tropicaux. L’agent causal en est le bacille acido-alcoolo-résistant (idem BK) découvert par Hansen en 1873. Les lépreux peuvent être atteints de tuberculose, mais la tuberculose semble conférer une immunité contre la lèpre…. En savoir plus

Remèdes du groupe Phosphorus

  Les remèdes du groupe Phosphorus Super polycrest du pôle « Poumon », le PHOSPHORE est un important constituant des tissus (métabolisme de l’ATP = énergie) et des noyaux cellulaires (phospholipides du système nerveux, tissus osseux et sang). Les symptômes caractéristiques des remèdes du groupe de Phosphorus sont brûlants et secs (cf. le bâtonnet de phosphore qui s’enflamme spontanément à l’air, dès… En savoir plus

Argentum nitricum

ARGENTUM NITRICUM  » Le Zapeur «  Le nitrate d’Argent (Ag NO3), cristaux transparents, caustiques, noircissant à la lumière (cf. les radiographies). Remède situé entre les problématiques de l’analité (le « bâton fécal » symbolise la problématique de toute puissance lié à la maîtrise du corps, la difficulté à gérer le don et la perte) et le stade phallique (peur de… En savoir plus

Carbo vegetalilis

  Carbo vegetalis  » L’asphyxié «  Charbon de bois : poudre noire, inodore, insipide, résultat de la calcination incomplète de bois non résineux en vase clos, se laissant difficilement mouiller par l’eau, absorbant les gaz. Key-note : « Carbo vegetabilis guérit le malade, quand celui-ci veut être éventé » (Kent) : c’est la « bouteille d’oxygène » de l’homéopathe. Psyché : Indolent… En savoir plus

Carbo animalis
Carbo animalis

  Carbo animalis Groupe des Charbons 2 (c’est à dire comburés = ayant brûlé)  « Les ganglions cancéreux«      un petit symptôme curieux ! Poudre blanche, obtenue par lavage à l’acide chlorhydrique des résidus d’abattoirs (cornes, sabots et os), absorbant les odeurs et l’humidité. Utilisé pour blanchir le sucre et par le pr. A. Vernes, comme cytostatique en 4 DH (1930)…. En savoir plus