Le tuberculinisme
Chininum arsenicosum

  Chininum arsenicosum Remède du groupe de l’Arsenic Arseniate de Quinine = China (remède traité dans l’herbier) + Arsenicum album Pendant longtemps, ils furent à l’avant-garde des toniques. Cela reste en homéopathie un remède majeur des états d’épuisement à la suite de maladies aiguë ou chroniques, avec :  l’anémique frileux : frissons et fébricule, transpiration au moindre effort, anémie légère…. En savoir plus

Germanium metallicum

  Germanium metallicum Remède chef de file du groupe des venins «  Le Métèque «  Le Germanium est un élément grisâtre qui présente la même structure cristalline que le diamant. De numéro atomique 32, il apparaît dans le Tableau périodique des éléments de Mendeleïev, dans la même colonne que le Carbone, le Silicium, l’Etain et le Plomb. C’est la présence de Germanium… En savoir plus

Radium bromatum

  Radium bromatum Remède du groupe de l’Arsenic Le Radium fut découvert en 1899 par Pierre et Marie Curie. D’un poids atomique de 226, c’est un dérivé de l’Uranium. Au point de vue chimique, il est voisin du Baryum. Il se désintègre progressivement (période de 2500 ans) en émettant des rayons gamma. Le Radium a, par son rayonnement, une action… En savoir plus

Phosphorus
Phosphorus

Phosphorus « Le syndrome de Peter Pan » Rôle essentiel du Phosphore aussi bien du point de vue structurel (squelette, dents, cellules nerveuses, nucléoprotéines), que du point de vue fonctionnel : métabolisme énergétique (ATP) et métabolisme intermédiaire (absorption intestinale, transport et activations enzymatiques diverses). NB. Phosphorus est le second remède de la matière médicale homéopathique pour le nombre de ses symptômes, essentiellement dysneurotoniques… En savoir plus

Le tuberculinisme

  Le Tuberculinisme Tout commence avec le poumon (premier inspire) et tout finit en « poumon-coeur » (dernier soupir !) : entre les deux, c’est l’histoire de l’homme => si cette étape initiale est ratée, cela va entrainer des problèmes d’hypo structure !   Psyché : Le tuberculinisme est la diathèse du premier sentiment de soi (souffrir pour être un homme… En savoir plus

Antimonium crudum

  Antimonium crudum Remède du groupe de l’Arsenic  » Ne me regardez pas ! «  Le Sulfur noir d’Antimoine est un élément lourd (de poids atomique 121), donc toxique, chimiquement proche de l’arsenic et du phosphore (tri ou pentavalent comme eux). Avicente, au 7ème siècle, le prescrivait déjà pour ses propriétés vomitives et purgatives. Causalité : Suite d’alimentation trop copieuse, trop… En savoir plus

Naja tripudians
Naja tripudians

    Naja tripudians Remède du groupe du Germanium « L’impulsion suicidaire«  Dans la morsure du Cobra capel, « serpent à lunettes » d’Asie (cf. pathogénésie de Hering et Russel en 1853), les symptômes nerveux l’emportent, la mort est terrible car le sujet garde la conscience et assiste angoissé et muet à son asphyxie progressive. Cette mort est en tout point comparable à celle… En savoir plus

Bismuthum

  Bismuthum Remède du groupe de l’Arsenic Métal lourd de poids atomique 209, proche parent chimique de l’antimoine (cf. la lignée de la table de Mendeleïev : Ph /As /Sb /Bi…). Utilisé longtemps comme remède des colites inflammatoires ou spasmodiques, puis retiré devant ses complications toxicologiques (encéphalopathies). Psyché de l’enfant : « L’enfant crampon«  Enfant toujours collé aux jupes de sa mère… En savoir plus

Tuberculinum

  Tuberculinum «  La quête d’un paradis perdu «  Bacille tuberculeux. Nosode du « vide » chronique d’énergie (Qi) et de défense (Wei Qi) du pôle Poumon, au principe de la naissance, période du narcissisme primaire (sensation de toute-puissance du bébé – créateur du monde – qui doit se sentir aimé).  — Pas différencié (poumon) –> absence de repères = pas de socialisation possible (rein) — Peu… En savoir plus

Remèdes du groupe Arsenicum

  Remèdes du groupe de l’Arsenic   L’ARSENIC ne se trouve qu’en petite quantité dans l’organisme, particulièrement dans les tissus ectodermiques … L’anhydride arsénieux est un composé de la plaque motrice qui rend toute décontraction et détente impossibles. C’est un groupe de remèdes d’états congestifs ou inflammatoires périodiques, jusqu’à l’ulcération et à la paralysie.  Contraintes externes de type … gérées par… En savoir plus

Arsenicum album
Arsenicum album

  Arsenicum album    » Everything under control «  Problématique : Incapable de se détendre (car AsO3 = poison tétanisant) Psyché : Sentiment permanent d’insécurité (identité non construite), en partie compensé par une agitation périphérique constante (cf. l’acteur Louis De Funes). Hanté par la peur de l’échec (de l’imprévu, de la maladie), il est incapable de prendre du recul, exigeant au niveau… En savoir plus

Les araignées

Les araignées Un sondage en Grande Bretagne, en 2004, a démontré que la première phobie était l’arachnophobie, alors qu’au répertoire de Kent, au symptôme « peur des araignées », il y a moins de 10 remèdes ! Leur trait commun en homéopathie est l’agitation psychomotrice, jusqu’à la folie. La famille des araignées (Arachnides/Aranéides) comporte 40 000 espèces (1600 en Europe), dont 10… En savoir plus

Crotalus cascavella
Crotalus cascavella

   Crotalus cascavella   Venin du groupe du Germanium Serpent à sonnette, Mexique Psyché : Le trac, joue la comédie pour faire croire qu’il est quelqu’un. Peur qu’on l’abandonne à son sort grotesque. Loquacité avec envie de fuir, livré aux jugements et aux sanctions, jusqu’à la folie (terrorisme intellectuel, sur Lycopodium). Hallucinations et confusions, rêve d’araignées. Soma : Atteinte tissulaire et tendance… En savoir plus

Remèdes du groupe du Germanium

Le groupe du Germanium / les Venins Le groupe du GERMANIUM concentre l’essentiel des venins de la matière médicale, toxiques animaux qui provoquent un empoisonnement souvent mortel. L’impact de ces substances choquantes agissant à des doses minimes, est neurologique, hémorragique et nécrosant. Ce sont les remèdes de réparation des grands traumatismes (toutes formes d’atteinte à l’intégrité : attentat, viol, mutilation, sensation d’avoir été… En savoir plus

Lachesis mutus
Lachesis mutus

  Lachesis mutus Venin du groupe du Germanium «  Les revanches à prendre «    Toxicologie : venin de serpent d’action vasopressive et neurotoxique. Action remarquable par vulnérabilité des fonctions bulbaires (sous cortex = poumon) :  — hyper-esthésie tactile et les paroxysmes vasomoteurs, la sympathicotonie alternant avec la vagotomie (phases d’excitation et de dépression), — l’excitation cérébrale et la susceptibilité affective (avec crainte… En savoir plus

Gallium metallicum
Gallium metallicum

  Gallium metallicum Remède du groupe de la Silice    « Cendrillon »   Ce métal a été découvert par Lecoq de Boisbaudran en 1875. Mendeleïev en avait prédit l’existence, car il y avait un « trou » en dessous de l’Aluminium dans son tableau. Plus fort encore, il en avait prédit la densité et plusieurs propriétés.   Le Gallium est un… En savoir plus

Tarentula hispanica

  Tarentula hispanica Remède du groupe du Germanium «  Je vais craquer ! «  Tarentula hispanica (T. italienne) et Tarentula cubensis (T. américaine) sont des araignées (lycosidés) qui comportent 6 yeux et 4 paires de pattes, toutes de grandeurs différentes) et possèdent un venin qui tue instantanément leurs proies. Ce sont des poisons convulsivants (la morsure provoque, chez l’homme et les grands mammifères, une sorte… En savoir plus

Vanadium

Vanadium Remède du groupe du Phosphore   Le Vanadium est un métal gris argenté assez répandu, malléable, n° 23 (5ème colonne) de la table de Mendeleïev, proche du Titane et du Chrome. Il donne avec le Phosphore un sel qui sert au dosage colorimétrique des phospholipides. Dans l’industrie, l’exposition aux sels et acides de Vanadium provoque de l’irritation des muqueuses… En savoir plus

Bothrops lanceolatus
Bothrops lanceolatus

     Bothrops lanceolatus Remède du groupe du Germanium (venins) « L’héparine homéopathique » Vipère jaune des Antilles, ou Vipère fer de lance (cf. Ozanam en 1863) Venin qui a été largement utilisé en allopathie : Reptilase® = coagulant Défibrase® = thrombolytique Diabtil® = utilisé dans la rétinopathie exsudative des diabétiques.   Psyché : Lassitude et tendance syncopale, tremblement nerveux et aphasie. Soma :… En savoir plus

Crotalus horridus

Crotalus horridus Vipéridée d’Amérique du nord Soma : Hémorragies de sang noir sans caillots, avec adynamie Conjonctives sub-ictériques Latéralité droite

Les tuberculines

Les tuberculines La plus ancienne préparation tuberculinique aurait été faite par SWAN à partir du crachat d’un tuberculeux. C’est en 1890 que KOCH publia la découverte de son bacille, précisément à l’époque à laquelle BURNETT, médecin homéopathe londonien, publiait sa brochure sur cinq ans d’expériences avec Bacillinum.     Bacillinum Crachats et portion de caverne tuberculeuse (sécrétions et bacilles humains,… En savoir plus

Leprominum

  Leprominum Nosode de la lèpre (proche de l’infection tuberculeuse) «  Le mystique qui a perdu la foi ! «  La lèpre est une maladie défigurante, redoutée et répandue dans les pays tropicaux. L’agent causal en est le bacille acido-alcoolo-résistant (idem BK) découvert par Hansen en 1873. Les lépreux peuvent être atteints de tuberculose, mais la tuberculose semble conférer une immunité contre la lèpre…. En savoir plus

Remèdes du groupe Phosphorus

  Les remèdes du groupe Phosphorus Super polycrest du pôle « Poumon », le PHOSPHORE est un important constituant des tissus (métabolisme de l’ATP = énergie) et des noyaux cellulaires (phospholipides du système nerveux, tissus osseux et sang). Les symptômes caractéristiques des remèdes du groupe de Phosphorus sont brûlants et secs (cf. le bâtonnet de phosphore qui s’enflamme spontanément à l’air, dès… En savoir plus