Médecine Traditionnelle Chinoise (2ème année)
Les mouvements de l’eau en MTC

Les mouvements de l’eau en MTC La voie des eaux est animée par des mouvements physiologiques de montée /descente et d’entrée /sortie, qui conditionnent les mouvements physiologiques des liquides dans l’organisme. Tan–Yin est une série de syndromes de rétention et d’accumulation d’eau – liquides dans certains endroits du corps, qui concerne les différents types de liquides physiologiques produits. La capacité de… En savoir plus

Les TAN – Glaires

Les TAN – Glaires   NB. ce chapitre fait suite à celui qui traite « Les mouvements de l’eau en MTC » Avant-propos : Dans le NeiJing, il est dit que « le Yin, l’eau et l’humidité sont trois choses de la même origine qui portent des noms différents, c’est la base de la connaissance sur TanYin » Les productions de Tan – Glaires, c’est… En savoir plus

Les « pierres chaudes »

Les PIERRES CHAUDES Les « pierres chaudes », j’ai appris a les utiliser chez les amérindiens de Mexique. C’est un appel d’acceptation que l’on prononce pendant un rituel appelé « TEMESCAL », dont le but est de rentrer dans l’utérus de sa mère, pour soigner ses blessures … on soigne les blocages avec la mère… donc la vie, l’abondance, la provision, sa place dans la vie…  … En savoir plus

La magnétothérapie

La MAGNETOTHERAPIE ACTION DE LA MAGNETOTHERAPIE La « magnéto-thérapie » est basée sur les effets biologiques des champs magnétiques sur l’organisme. Le champs pénétrant les cellules, stimulent les échanges d’ions de polarités opposées (Yin et Yang ?) et améliorant l’utilisation de l’oxygène dans les cellules. Le sang circulant à travers les champs magnétique se trouve régénéré ainsi que le flux… En savoir plus

Les ventouses

Les VENTOUSES C’est l’application des petites cloches en verre, bambou ou plastique (chaudes ou pas), dans le but d’attirer le sang et de favoriser la libre circulation de l’énergie dans le corps.     Le vide créé dans la ventouse dilate les pores et les vaisseaux sanguins superficiels. Ceci produit une congestion cutanée localisée sur le site de l’application du… En savoir plus

La Moxibustion

LA MOXIBUSTION La moxibustion est une technique qui utilise la chaleur dégagée par la combustion de l’armoise dans le but de réchauffer des points spécifiques   d’acupuncture et de régulariser ainsi le parcours de l’énergie le long des méridiens. MOXA, étymologiquement vient du mot japonais « mogusa » qui signifie plante brulante   L’action de la moxibustion induit une multiplication des globules blancs, de… En savoir plus

Les Moxas en pratique

Les Moxas en pratique « Comme la femme supporte la moitié du ciel, les moxas supportent la moitié des maladies. » (Proverbe chinois) En MTC, l’idéogramme du mot « acupuncture » est composé des deux signes : « aiguille » et « feu ». L’utilisation de la chaleur est courante en occident aussi, car on a toujours utilisé les bouillottes et les cataplasmes, puis à présent le sèche-cheveux… En savoir plus

TAPE ou TAPING

TAPE ou TAPING Il s’agit d’une bande élastique posée sur le parcours des méridiens, ou sur des structures anatomiques précises, dans le but de réduire la douleur ou de favoriser le traitement d’une pathologie. L’ORIGINE En 1973, le Dr. Kenzo Kase (chiropracteur et kinésiologue japonais) met en place un mécanisme de tensions élastiques sur les structures anatomiques possédant les mêmes… En savoir plus

La pharmacopée des cinq saveurs

PROPRIÉTÉS des MÉDICAMENTS CHINOIS  Les propriétés pharmacologiques des plantes médicinales dépendent essentiellement de la région de production de la période de récolte, des techniques de cueillette et des modalités de conservation. D’une manière générale, la saveur d’une plante est inverse au mouvement de la saison correspondante. Exemple: automne : descend et ralenti, les plantes d’automne amène à la surface, disperse les… En savoir plus

Galénique chinoise

Les facteurs influençant les mouvements des remèdes Par ailleurs les caractéristiques des médicaments peuvent êtres modifiées par : la préparation : certains médicaments doivent être préparés avant leur emploi : Ma Huang / Herba Ephedra : est piquante, amère et tiède diffuse le Qi du poumon, calme la dyspnée, induit la transpiration, cette herbe à un mouvement de monter et d’extériorisation, préparée au miel sa tendance… En savoir plus

MTC et horloge biologique

L’énergie est maximum dans un méridien deux heures par jour, à ce moment, le méridien opposé est à son niveau énergétique le plus bas  Il faudra en tenir compte dès qu’un symptôme se représente à un moment particulier de la journée :     On utilise ces pics d’activité horaire pour 3 fonctions : — diagnostique : cela peut permettre de… En savoir plus

Combinaisons de points

Voici quelques « bonnes » combinaisons de points qui ont l’avantage d’être traditionnelles. C’est-à-dire qu’elles ont donc déjà fait la preuve de leur efficacité depuis plusieurs générations. Elles sont tirées de plusieurs sources chinoises dont je m’inspire dans ma pratique personnelle. Ce petit article n’a pas d’autre prétention que de rappeler que l’acupuncture est un art traditionnel qui s’appuie donc… En savoir plus

L’interrogatoire en MTC

L’interrogatoire L’interrogatoire permet de se renseigner sur l’état du malade, c’est une méthode d’investigation comportant un questionnement sur tout ce qui a trait à cet état. Nous développerons les divers aspects de l’interrogatoire comme suit : Interrogatoire général L’historique de l’affection L’état actuel du patient – froid/chaleur La transpiration Les douleurs L’alimentation Les selles et les urines Le sommeil Les femmes : règles,… En savoir plus

L’épilepsie en MTC

L’épilepsie en Chine est traitée par : – Cures de poncture de DM 14 et Yao Shu (point extraordinaire) – Cures de poncture de Rn 1 avec une plante en poudre … C’est le protocole chinois hospitalier, à savoir 5 ou 6 cures, une cure représentant une suite de ponctures quotidiennes de 5 jours avec 5 jours de pause !… En savoir plus

Le Qi Gong

Le Qi Gong (Qi : énergie / Gong : méthode, école, travail) « Voir un univers dans un grain de sable et un paradis dans une fleur sauvage. Tenir l’infini dans la paume de la main et l’éternité dans une heure » William Blake Le Qi Gong est l’ensemble des exercices du corps, de la respiration et de l’attention, pratiqués pour maîtriser, entretenir et… En savoir plus

PEN TS’O … la pharmacopée chinoise

La pharmacopée chinoise Sujet du séminaire de Morges, les 16/17 avril 2016 : ce cours s’adresse à tous les praticiens qui utilisent les plantes médicinales et qui sont désireux d’éclairer différemment la compréhension de leurs prescriptions. La phytothérapie chinoise emploie de nombreuses plantes médicinales pour traiter les pathologies aigues ou chroniques, elle est intéressante à envisager en occident parce qu’elle… En savoir plus

La palpation en MTC

La palpation Nous développerons successivement les deux aspects de la palpation : Diagnostic par les pouls chinois Diagnostic par la palpation des différentes parties du corps La palpation est une méthode de diagnostic consistant à effleurer, à toucher, à palper et apprécier certaines parties de l’artère et certaines zones du corps avec les doigts de la main, afin de se renseigner… En savoir plus

la diététique en MTC

La diététique, pilier de la Médecine Traditionnelle Chinoise La diététique chinoise fait partie des cinq piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise, avec la pharmacopée, l’acupuncture, le massage Tui na et les exercices énergétiques (dont le Qi Gong). Selon le Huangdi Neijing, le Canon interne de l’Empereur Jaune (XXVIIIème siècle avant J.C.), un régime inapproprié est l’une des principales causes de… En savoir plus

Le diagnostic différentiel selon les 8 principes (ch1)

  Le diagnostic différentiel est la clé de voûte de l’étude clinique en MTC. Quand le diagnostic différentiel est correct, il est possible d’établir des méthodes de soins en accord avec les affections et d’appliquer un traitement approprié. Le syndrome diffère des manifestations extérieures et permet de faire la synthèse et d’analyser chaque symptôme et chaque signe corporel : à un… En savoir plus

Diagnostic différentiel selon l’énergie, le sang et les liquides (ch2)

Chapitre 2 : Le diagnostic différentiel selon l’énergie, le sang et les liquides physiologiques. Le diagnostic différentiel selon l’énergie, le sang et les liquides physiologiques est une méthode diagnostique qui grâce à l’analyse des modifications morbides manifestées au niveau de l’énergie, du sang et des liquides permet de différencier les syndromes. Les affections de l’énergie, du sang et des liquides physiologiques… En savoir plus

Le diagnostic différentiel selon les organes et les viscères (ch3)

Chapitre 3 : le diagnostic différentiel selon les organes et les viscères Le diagnostic différentiel selon les organes et les viscères se fonde essentiellement sur la théorie des manifestations externes des organes. Cette méthode de diagnostic consiste , au terme de l’analyse des symptômes et des signes cliniques recueillis grâce aux quatre examens, à localiser dans quel organe et dans quel… En savoir plus

Le diagnostic différentiel selon les 6 méridiens (ch4)

Chapitre 4 : le diagnostic différentiel selon les six méridiens Le diagnostic différentiel selon les six méridiens est une méthode permettant de différencier et de classifier les processus morbides occasionnés par les atteintes externes du vent et du froid. Cette méthode, en tenant compte des règles d’apparition et de développement des affections dues à l’agression du froid ainsi que des caractéristiques… En savoir plus

Diagnostic différentiel : les 4 couches & les 3 réchauffeurs (ch5)

Chapitre 5 : diagnostic différentiel selon les quatre couches : défensive, de l’énergie, nourricière et du sang Le diagnostic différentiel selon les quatre couches est une méthode qui permet de différencier les affections de chaleur et de tiédeur dues à une atteinte externe. Cette méthode s’est développée à partir du diagnostic différentiel selon les six méridiens. Cette méthode classe les syndromes en quatre… En savoir plus

Le Jin-Shin-Jyutsu

Le JIN SHIN JYUTSU, méthode japonaise, dérivée de la MTC … Selon d’anciens écrits conservés aux Archives du Palais Impérial au Japon, JIN SHIN JYUTSU était déjà répandu avant le Kojiki (Recueil des Choses Anciennes – Japon, an 712). Jirô Murai, né en 1886 à Taiseimura dans la Préfecture de Ishikawa au Japon, réussit à se libérer lui-même d’une maladie qui… En savoir plus

Les « entités viscérales » … l’aspect psy de la MTC

Etude de la pathologie psycho-émotionnelle en MTC encore appelées « Ben Shen » La vie humaine et son activité, de la naissance à son terme, est sous la conduite des « Entités viscérales » ou « Esprit ».  La qualité de la vie dépend de son enracinement aux Esprits. En MTC, on admet que 2/3 de nos maux sont induits par les « émotions déréglées ». L’étude des « Ben… En savoir plus

Les stagnations ou glaires (Tan)

La pathologie des Stagnations ou Glaires Les pathologies de Glaires (Tan), ou de stagnation sont à l’origine de nombreux troubles. L’organisme humain est essentiellement liquidien, la fonction de ces liquides est d’unifier, de régulariser le Yin et le Yang. Tous dérèglements du Sang et de l’Energie d’origine interne ou externe va perturber la voie des Eaux. L’élément central de la « voie… En savoir plus

Le taoïsme

Le taoïsme et le Confucianisme sont les deux philosophies qui ont traversé la Chine (monde fondamentalement athée !). Le Confucianisme est plutôt traditionaliste (en Europe, on dirait « de droite ») alors que le taoïsme est plus orienté vers le progrès personnel et social, la non-violence et l’écologie. Les 8 grands principes taoïstes : 1er principe : l’alignement L’alignement corporel : ma… En savoir plus

Méthodes de diagnostic : l’observation

Les METHODES DE DIAGNOSTIC en MTC Le diagnostic en MTC est une méthode destinée à analyser une maladie et à recueillir des informations sur l’état du patient, grâce à ce que l’on appelle « les quatre examens« . : l’observation, l’interrogatoire l’auscultation, et à la palpation. Le corps humain est un ensemble organique unifié dans les différentes parties sont liées entre elles par le système des méridiens et de leurs branches collatérales, par l’intermédiaire desquelles une affection localisée peut avoir un retentissement sur tout l’organisme, ou encore une réflexion interne peut se manifester à la surface. Il est dit : « Ce qui est interne se manifeste inéluctablement à l’extérieur ». Ainsi, par les manifestations visibles à la superficie du corps d’un malade, on peut déduire l’existence d’une affection interne ou localisée. Pour savoir ce qui se passe à l’intérieur, il faut observer ce que l’on voit à l’extérieur, Pour porter un diagnostic sur ce qui se manifeste à l’extérieur, il est  nécessaire de comprendre ce qui se passe à l’intérieur ! Nous verrons donc successivement l’observation de : Shen du visage des yeux de la langue de l’apparence corporelle des sécrétats et des excrétats de la tête, des cheveux et des cinq orifices de la… En savoir plus

DO-IN et PAIDA LAjIN

  Voici deux introductions du PAIDA LAjIN.  Pleins d´autres filmes dans Youtube. La médecine chinoise parle au peuple qui se tape à tour de bras, qui redécouvre son corps et en même temps la joie de la synchronisation. On se tape depuis le plus tendre âge ensemble. On ne meurt qu´en bonne forme, épuisé de se taper. Les méridiens nettoyés… En savoir plus

Les tremblements

Les tremblements En MTC, on considère que le tremblement est un « vent du Foie » sur rate bloquée (cf. »Théorie originale de la Médecine » texte datant de la dynastie Ming. le mécanisme en est : le vide de Qi, qui ne peut mobiliser le sang et les liquides organiques (avec sécheresse des tendons et des muscles), ou les glaires, qui obstruent les méridiens et… En savoir plus

L’aromapuncture

L’aromapuncture Les HE peuvent remplacer les aiguilles dans bon nombre de cas. Une seule goutte sur le point à traiter suffit le plus souvent, en massant doucement, l’HE pénètre en quelques secondes. Pour disperser une énergie climatique (à traiter au tout début ++ // aux « 4 barrières » = 3F et 4 GI) : sur les points « fenêtres du ciel » (au niveau… En savoir plus

Le RYODORAKU

Le RYODORAKU … pratique japonaise de l’acupuncture par mesure électrique de points Ting et correction différentielle In 1951 Dr. Yoshio Nakatani presented his research and theory of RYODORAKU Acupuncture. Dr. Nakatani had found that there were a series of low electrical resistance points (or high electrical conductivity) running longitudinally up and down the body. When linked together these points closely… En savoir plus

Le syndrome atrophique

Le syndrome atrophique (WEI ZHENG) est un flétrissement des muscles et des tendons (la structure est atteinte), avec incapacité de marcher, sans douleur (sauf à un stade évolué). Cette vision englobe quelques affections cliniquement déterminées, comme la Myasthénie, la SEP, la SLA, la Poliomyélite, la dystrophie musculaire progressive, mais aussi bien des cas frustres (névrites, encéphalites avec déficits sensitifs et… En savoir plus

Les céphalées en MTC

Les céphalées Le diagnostic et le traitement en est difficile, compte tenu du grand nombre de syndromes susceptibles d’être en cause (NB. douleur = plénitude localisée). Les causes en sont multiples : 1 – émotionnelles : Les colères et les peurs = « Yang ou Feu du Foie » … la céphalée se développe sur le trajet du méridien VB (« la peur et les… En savoir plus

Le syndrome dépressif

Le syndrome dépressif (YU ZHENG) Tableau clinique où la MTC distingue six affections différentes : 1/ le « burn out » (GAN YU) d’origine Foie, envie de rien : Nux vom. (avec colère) ou Sepia (avec pleurs) 2/ le « vide de Sang du cœur et de Qi de la Rate » (XIN PI LIANG XU), le patient s’agite, débordé d’informations : Argentum nitricum (hypochondriaque obsessionnel) 3/ le… En savoir plus

La miction douloureuse

  Le « syndrome de miction douloureuse » (Lin), est une « chaleur sur la Vessie », expression d’une « chaleur dans le réchauffeur inférieur (Rein-Foie)» = cystalgie, pollakiurie et pyurie, dont la MTC distingue six formes : 1 – La Chaleur-Humidité par vide de Rate … urines troubles -> rétention             type homéopathique : Cantharis (ca), Capsicum (au), Formica rufa (ac) … 2 – La Pierre… En savoir plus

Les dysménorrhées

Les dysménorrhées Nous continuons donc notre étude de la douleur avec la sphère gynécologique. Pour la physiologie de la menstruation, « il faut que le sang soit abondant et qu’il circule librement ». Les méridiens essentiels de contrôle de ces fonctions sont : FOIE (dans son aspect Sang et Qi) … Actea racemosa (s), Sepia (mg) … CHRONG MO « vaisseau pénétrant » … Thuya… En savoir plus