Hôpital virtuel

La partie “Hôpital Virtuel” de ce site rassemble la majorité des pathologies humaines, classées par spécialités (26 sections). Chaque type d’affection comporte en introduction un bref rappel physiopathologique, puis l’exposé des modalités d’utilisation des différentes méthodes agissant sur les régulations (homéopathie, MTC, phytothérapie, oligo-éléments, etc …), donc susceptibles d’épauler ou de remplacer (selon l’avis de votre spécialiste) les thérapeutiques couramment utilisées.

La brucellose

La brucellose Egalement appelée fièvre de Malte, c’est une anthropozoonose (maladie transmise par les animaux) due à des bactéries gram négatif, du genre Brucella : Micrococcus melitensis. La brucellose humaine, bien que devenue plus rare en France depuis la mise en place de mesures prophylactiques sévères en 1978, reste une maladie pouvant entraîner des complications graves. La prévention (surveillance et éradication de… En savoir plus

La dysphagie

La dysphagie Manger, boire, autrement dit déglutir, est une fonction vitale au même titre que respirer. Il nous est tous arrivé, un jour, d’avaler de travers, de faire une « fausse-route », d’« avaler par le trou du dimanche ». Lorsque cet accident de parcours reste isolé, il peut s’inscrire dans les anecdotes rigolotes à raconter entre amis. Il devient… En savoir plus

Prurigo

Le Prurigo Le prurigo est une maladie de la peau caractérisée par une éruption de cause diverse (eczéma, piqûres d’insecte …), responsable d’un prurit entretenant un cercle vicieux en raison d’un grattage incessant. On observe la présence de papules (petites surélévations de la peau), relativement volumineuses et recouvertes généralement d’une petite croûte sombre, tirant sur le noir.    Lésions des bras Il… En savoir plus

L’hypertension artérielle (HTA)
L’hypertension artérielle (HTA)

  L’hypertension artérielle « Vous n’oublierez pas de me prendre la tension, n’est-ce pas docteur ?! » On estime que, chez les plus de 35 ans, 30% de la population européenne est hypertendue, et parmi ces patients 60% suivent un traitement anti-hypertenseur dans le but de limiter les symptômes désagréables et de réduire le risque cardio-vasculaire (inexistant en fait si la TA est… En savoir plus

Oncologie
Oncologie

   La cancérologie … ou ONCOLOGIE   « J’ai perdu mes bajoues, j’ai perdu ma bedaine, Et ce, d’une façon si nette, si soudaine, Qu’on me suppose un mal qui ne pardonne pas, Qui se rit d’Esculape et le laisse baba »  (G. Brassens, Poèmes et chansons).   Le cancer est une affection caractérisée par la perte des régulations tissulaires normales, avec… En savoir plus

Troubles mentaux liés à une affection somatique
Troubles mentaux liés à une affection somatique

Troubles mentaux liés à une affection médicale (somatique)         L’anosognosie … terme médical remis au goût du jour par les médias à propos de la maladie du président Chirac. « a » privatif + « noso » maladie et « gnosie » connaissance : méconnaissance d’une pathologie par le patient lui-même. C’est un terme classique en neurologie, initialement décrit dans le syndrome d’Anton-Babinski, on le… En savoir plus

ORL généralités

L’ORL … généralités Le système respiratoire (nez, sinus, oreilles, gorge, larynx, bronches et poumons) est un ensemble de muqueuses qui constitue la première ligne de défense du système immunitaire (SRE), en relation avec celle du colon (en MTC siège de « Wei Qi », l’énergie défensive) et de la peau : ces trois organes constituant les « limites du corps ». Un… En savoir plus

L’impétigo
L’impétigo

IMPETIGO : infection cutanée bactérienne, caractérisée par des vésicules fragiles remplies de sérosités (Streptocoques ou staphylocoques), c’est une affection contagieuse, qui évolue en fonction du terrain (pathologie fréquente en milieu tropical et chez les patients immuno-déprimés).   En MTC = chaleur + humidité TAE YIN (c’est à dire sur engorgement lymphoïde). En homéopathie, on trouve 80 remèdes au répertoire de… En savoir plus

Hypotension artérielle

  Causes de l’hypotension artérielle : — Anémie (notion de saignement ?) ou grossesse (hémodilution)  — Trouble hormonal, comme par exemple l’hypothyroïdie, le diabète (durant les phases d’hypoglycémie) — Effets secondaires de certains médicaments (vaso-dilatateurs, alpha-bloquants pour la prostate, antidépresseurs, antiparkinsoniens par exemple) — insuffisance cardiaque, infarctus ou troubles du rythme — pathologies hépatiques chroniques Les traitements homéopathiques les plus… En savoir plus

Approches différentes
Approches différentes

La contribution des « approches différentes » … Disons le tout net, il n’est pas question de se substituer aux traitements classiques de la tumeur, mais plutôt d’optimiser les défenses du corps et de minimiser les effets des traitements lourds. Ceux qui proposent d’arrêter un traitement anti-tumoral classique font erreur : Use of Alternative Medicine for Cancer and Its Impact on Survival. Skyler B. Johnson,… En savoir plus

Tremblements

Tremblements Les tremblements (En MTC = « Vent du Foie » sur « vide de QI » ou « Glaires ») ont des causes diverses :   • Le tremblement cérébelleux = tremblement intentionnel (d’action), cycles lents, dissymétrie au cours du mouvement, démarche ébrieuse, parole scandée, explosive. La cause peut en être un traumatisme, une dégénérescence cérébelleuse (SEP, lésions vasculaires), une tumeur du cervelet… Il s’accentue… En savoir plus

ORL enfant
ORL enfant

Le Coryza et les rhino-pharyngites de l’enfant Les infections ORL dominent la fréquence des consultations pédiatriques à cet âge. La rhinopharyngite est définie comme une inflammation de la muqueuse de l’étage supérieure du pharynx, appelée rhinopharynx ou cavum où sont localisées les végétations adénoïdes. Elle est une affection typique de l’enfant, se rencontrant dès l’âge de 2 ans (durant les… En savoir plus

Eruptions cataméniales
Eruptions cataméniales

Eruptions cataméniales Petit répertoire homéopathique de ces éruptions cutanées particulières, centrées sur le cycles féminin :  Durant et autour de la période des règles, prurit et dartres : Carbo veg., Daphne ind.     kératite herpétique   Avant les règles …  Eruptions sur le corps : Dartres = Apis mel., Carbo veg., Dulcamara (na) Herpès = Petroleum (ch1) Rash = Conium (au), Dulcamara Urticaire = Dulcamara, Kalium carb.  Eruptions sur la… En savoir plus

Troubles du rythme
Troubles du rythme

      Les troubles du rythme cardiaque La cardiologie fut une des premières disciplines à sortir du tronc commun de la médecine. Successivement considéré comme le siège de la chaleur humaine, réceptacle de l’âme, le cœur apparaît rapidement comme le symbole de la vie. Nous différencierons ainsi deux grandes catégories d’affections cardiaques : celles où les phénomènes de « sclérose vasculaire » prédominent (maladies… En savoir plus

Soins complémentaires
Soins complémentaires

Soins complémentaires des cancers évolués « Si vis vitam para mortem » : Si tu veux vivre, prépares-toi à mourir (S. Freud) L’étude américaine des « cliniques de Tijuana » est à ce niveau démonstrative : les autorités sanitaires des USA demandèrent dans les années 1980 une évaluation comparative en terme de survie sur deux lots de patients à diagnostic tumoral comparable, l’un étant… En savoir plus

Paralysie faciale

Paralysie faciale La paralysie faciale représente l’une des causes les plus fréquentes d’atteinte des nerfs crâniens (20 cas/100 000 habitants/an), source d’un handicap fonctionnel et psychologique. Elle résulte de l’atteinte tronculaire du nerf facial ou de son noyau situé dans la protubérance. L’analyse séméiologique (atteinte tronculaire unilétérale complète et isolée) et le contexte de survenue permettront d’établir le diagnostic et… En savoir plus

La médecine en France
La médecine en France

La situation du système de santé en France, état des lieux et propositions … Situation L’organisation du système de santé est un des éléments les plus caractéristiques d’une société dans son époque, car à l’interface des connaissances scientifiques, de l’organisation sociale et d’une (éventuelle) volonté politique affirmée. Or, le système de santé français va mal : patients mécontents et praticiens… En savoir plus

MAI non spécifiques d’organes
MAI non spécifiques d’organes

Maladies auto-immunes non spécifiques d’organes Le lupus érythémateux disséminé  (LED) Maladie auto-immune du collagène (HLA DR2/3), extrêmement polymorphe, déroutante dans ses manifestations. Intéresse surtout les femmes avec un début de 20 à 40 ans (80% des cas), parfois familiale, il peut être déclanché après une vaccination, une sérothérapie, une exposition solaire (!) et certains médicaments (exemples: bêtabloquants, Rimifon, certains anti-épileptiques…)… En savoir plus

Les angines
Les angines

   Les angines Le traitement homéopathique permettra d’enrayer (en moins de 48 heures, si les remèdes sont bien choisis) cette affection aiguë, par stimulation spécifique des systèmes de défense et de détoxication. Essayez de respecter la fièvre, qui est la meilleure défense de l’organisme chez le petit enfant, exemples : poires rectales de « Dienol » ou suppositoires « Chamomilla composé » (lab. Weleda)… En savoir plus

Le paludisme
Le paludisme

Nous sommes nombreux à partir pour les vacances dans des zones devenues touristiques parce qu’autrefois « préservées » : Languedoc-Roussillon, Poitou, Landes, Vendée, Bretagne, Sologne, ou Italie, Espagne ou même Croatie pour les plus chanceux. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi de si jolies régions sont restées vides si longtemps, alors qu’on s’entassait dans d’autres endroits moins beaux et moins ensoleillés ? Pourquoi la… En savoir plus

L’herpès
L’herpès

L’herpès Les données cliniques suffisent pour poser le diagnostic d’herpès de primo-infection. La localisation cutanée ou muqueuse est le plus souvent très évocatrice : elle comprend des lésions vésiculeuses très douloureuses, d’apparition brutale, parfois associées à une adénopathie satellite. Cependant, elle peut se manifester exceptionnellement par une encéphalite (herpès néo-natal) ou à l’inverse rester inapparente.    En MTC, principes de traitement… En savoir plus

Angor et Infarctus
Angor et Infarctus

   Angine de poitrine et infarctus Après bien des discussions sur les troubles de vascularisation du muscle myocardique impliqués dans l’angor, les chercheurs mettent à présent en avant les troubles de la synthèse de l’ATP (plus que l’hypoxie locale !). Celle-ci utilise la voie de l’oxydation du glucose et la voie de la bêtaoxydation des acides gras productrice d’ions lactate (H+)… En savoir plus

Accompagner les « traitements lourds »
Accompagner les « traitements lourds »

   Cancer du sein (trop) évolué ! Le cancer déclaré : accompagner les « traitements lourds » L’annonce du diagnostic de cancer est immédiatement suivie d’une sidération et d’une incapacité à écouter la suite des explications prodiguées par le médecin. Elle représente un temps important que nous n’avons pas le droit de manquer, en essayant de respecter quatre grandes règles : veiller… En savoir plus

Névrites
Névrites

   Névralgies – névrites Ce chapitre recouvre des affections d’origines différentes : aiguës fébriles : séquelles d’encéphalite, polio … dégénératives de mécanisme immunitaires : SEP, SLA … irritatives ou virales localisées : névralgie faciale par exemple des séquelles traumatiques. Il faudra bien évidemment utiliser les remèdes étiologiques, chercher et traiter systématiquement les épines irritatives (les « champs perturbateurs » des neuralthérapeutes) :… En savoir plus

Le syndrome de Sharp
Le syndrome de Sharp

  Le syndrome de Sharp ou connectivite mixte est l’association chez un patient des signes d’au moins deux connectivites (maladies systémiques, maladie auto-immune). Elle a été décrite pour la première fois en 1972 par Gordon Sharp, associant des manifestations appartenant à la fois au lupus érythémateux disséminé, à la sclérodermie systémique, à la poly myosite, et à la polyarthrite rhumatoïde. Dans cette description princeps,… En savoir plus

Laryngites
Laryngites

Laryngites aiguës et chroniques . A/ Les laryngites aiguës = toux sèches … 2 zones ORL : glottique : de l’enrouement à l’aphonie sous glottique : la toux incessante     * L’inflammation … Aconit (s)… après refroidissement, fièvre élevée, toux aggravée lors du premier sommeil ou Belladona (ca) … après courant d’air, transpiration, toux sèche et spasmodique. * La… En savoir plus

Drépanocytose
Drépanocytose

  La drépanocytose   Maladie génétique qui s’est répandue en Afrique sub-saharienne, car les patients porteurs de cette tare sont moins sensibles au paludisme). La cause est bien connue : il s’agit d’une mutation d’un gène codant l’hémoglobine. Cette mutation modifie l’affinité de l’hémoglobine pour l’oxygène, ce qui dans certaines conditions d’hypoxie, déforme le globule rouge et lui donne la forme en… En savoir plus

Psoriasis
Psoriasis

    Psoriasis Dermatose squameuse chronique et inflammatoire (par activation anormale des cellules dendritiques et des lymphocytes T, des cytokines TH1 = interféron et TNF alpha), qui touche environ 3 % de la population en Europe (elle est rare dans les populations noires). On y observe une suractivité les lymphocytes T dans la peau, avec libération de cytokines (TNF) qui déclenchent… En savoir plus

L’accident vasculaire cérébral

L’accident vasculaire cérébral On appelait cela autrefois une attaque cérébrale, apoplexie ou ictus. Les gens mouraient comme ça, rapidement, ou restaient atteints à vie : « ils avaient un « pet » au casque »… Aujourd’hui, 800 000 personnes déclarent chaque année en France ce que l’on appelle un Accident Vasculaire Cérébral (AVC). On en sauve beaucoup, mais on a toujours beaucoup… En savoir plus

Cancer et homéopathie en Inde

S’il y a un domaine où les homéopathes restent prudents, c’est bien celui du cancer. Les seuls auteurs qui ont publié sur le sujet (Eli G. JONES / Arthur Hill GRIMMER et quelques autres … ) l’ont fait il y a un siècle, lorsque les traitements allopathiques des tumeurs n’existaient quasiment pas et que les diagnostics restaient aléatoires. C’est donc… En savoir plus

Mémoire
Mémoire

Les troubles de la mémoire Le rôle de la mémoire joue à trois niveaux (mémoriser, conserver et remémorer les informations), c’est dire à la fois fixer l’information, la conserver et enfin la restituer. Les troubles de la mémoire vont jouer sur ces trois fonctions, soit ensemble, soit séparément. Deux catégories : les défauts mnésiques et les libérations mnésiques. * Les… En savoir plus

Coup de soleil et brûlures
Coup de soleil et brûlures

  Le COUP DE SOLEIL et les BRULURES L’insolation peut induite un choc vasculaire. Tenir évidemment compte des symptômes généraux du malade, qui seront couverts par : Belladonna, Glonoïnum, Gelsemium,  Cactus … Les brûlures étendues sont très dangereuses, en général mortelles lorsqu’elles affectent plus de 50% de la surface corporelle. A ce stade, les grands brûlés sont des choqués à tous les stades de leur évolution (les 4… En savoir plus

La Sclérodermie
La Sclérodermie

La Sclérodermie  La sclérodermie systémique touche en France 10 000 patients environ. Il s’agit d’une maladie fibrosante, handicapante et qui peut être défigurante. Elle commence par un syndrome de Raynaud (jusqu’aux ulcères digitaux ischémiques) et comporte toujours un épaississement de la peau. La progression est très hétérogène : sclérodermie localisée et limitée à la peau (forme la plus fréquente) ou morphée, ex.: sclérodermie… En savoir plus

Vertiges – Ménière
Vertiges – Ménière

Etourdissements – Vertiges – Syndrome de Ménière Après 75 ans, 35% des sujets âgés se plaignent d’étourdissements, d’instabilité et de vertiges les gênant dans leur vie quotidienne. La chute est parfois le signe patent de ce trouble de l’équilibre (cause de fracture dans 7% des cas). A ne pas confondre avec les phobies de hauteur (cf. Argentum nitricum). L’équilibre normal… En savoir plus

Dengue / Chikungunya
Dengue / Chikungunya

   Aedes (le « moustique tigre ») La Dengue (prononcer « dingue »), anciennement appelée « grippe tropicale » ou « petit paludisme », est une infection virale endémique dans les pays tropicaux. C’est une virose, transmise à l’homme par l’intermédiaire de la piqûre d’un moustique diurne du genre Aedes, lui même infecté par un virus à ARN de la famille des flavivirus. Décrite pour la première fois en 1779, elle a été considérée comme… En savoir plus

Les teignes
Les teignes

Les teignes Ce sont des affections dermatologiques dues à l’envahissement des cheveux par les dermatophytes, champignons kératinophiles d’origine humaine ou animale (ex.: M. canis). On en distingue plusieurs sous-classes : teignes sèches (teigne tondante ou favique), teignes inflammatoires (Kérion – de contamination animale). Les formes sont variables : pityriasiformes, impétigoïde ou alopécique d’emblée. Le diagnostic se fait sur l’examen direct du cheveu (filets… En savoir plus

Insuffisance cardiaque
Insuffisance cardiaque

   L’insuffisance cardiaque On appelle insuffisance cardiaque une incapacité pour le muscle cardiaque à pomper le sang à une vitesse suffisante pour assurer les besoins périphériques. Celle-ci peut être secondaire à une cardiopathie (défaut de contractilité du myocarde), mais peut aussi avoir des causes extra-musculaires, comme nous le verrons plus loin. Lorsque l’insuffisance cardiaque (IC) se constitue progressivement, le ventricule… En savoir plus

Approches historiques

Les approches « historiques » (développées dès les années 1900) 1/ Citons pour mémoire : le « sirop pour le cancer » (formule simplifiée) du dr. Eli G. JONES (USA) : Scrofularia nodosa (si) 1D Phytolacca decandra (k) 2D Juniperus communis (ch1) 3D aa QSP 60 cc qui représente, en l’absence de BNS, une formule simple de drainage efficace (15 gouttes/jour, le soir). Eli G…. En savoir plus

Jambes sans repos
Jambes sans repos

   Le « Syndrome des jambes sans repos » C’est un syndrome assez commun, décrit initialement en occident par Thomas Willis au 17ème siècle, pour lequel les classiques s’avouent assez désarmés. Le diagnostic est fondé sur quelques critères : sensations désagréables prédominant au repos, s’aggravant le soir, agitation motrice qui cherche à diminuer ces sensations, parfois réussissant à les faire disparaitre. Sa… En savoir plus

MAI de la peau et des muqueuses

Maladies auto-immunes de la peau et des muqueuses   Des mécanismes immuns ont été mis en évidence dans de nombreuses dermatoses, soit qu’il s’agisse de maladies frappant essentiellement le derme, soit que les signes cutanés s’intègrent dans une maladie de système.          Le Vitiligo … Cette affection peu fréquente, mais très disgracieuse par la généralisation des « taches achromiques », est liée à la… En savoir plus

Mal des transports / des montagnes
Mal des transports / des montagnes

   Le « mal des transports«  Malaise persistant par sensibilité exacerbée du pneumogastrique (voiture, bateau, avion …)  Ambra grisea (na)… impressionnable et logorrhéique Cocculus indicus (am) … à la vue d’objets en mouvement, aggravé au réveil, à l’air froid (amélioré dedans). Petroleum (ch1) … aggravé par le bruit, amélioré en fermant les yeux, lourdeur de l’occiput. Tabacum (am) … amélioré en fermant les yeux, à… En savoir plus

Amibiase
Amibiase

L’amibiase L’amibiase est fréquente en zone tropicale (jusqu’à 50% de sujets porteurs, lorsque les conditions d’hygiène sont mauvaises). La contamination a lieu via de l’eau souillée, des légumes ou des fruits mal lavés ou cuits. Elle s’observe de plus en plus en Europe, suite au développement du tourisme outremer.  L’amibiase est la troisième cause de mortalité parasitaire dans le monde… En savoir plus

Lipomes

Les lipomes On parle de lipomes pour désigner des kystes formés uniquement de tissus adipeux (les tissus adipeux sont constitués d’adipocytes, les cellules stockant les reserve de graisse de l’organisme sous forme de triglycérides). Il existe d’autres formes de lipome contenant d’autre types de cellules, notamment les « angiolipomes » (constitués de vaisseaux sanguins) et les « adénolipomes » (constitués d’adipocytes et de cellules sudoripares, les cellules produisant la sueur)…. En savoir plus

Artérite des membres inférieurs
Artérite des membres inférieurs

L’ARTERITE des membres inférieurs   Tout patient qui peut marcher 300 mètres (au moins) à une allure normale ne relève pas de la chirurgie : il se verra donc proposer l’endartérectomie, un pontage ou une sympatectomie (si revascularisation possible). Arnica montana … le risque hémorragique et cardiaque Arsenicum iodatum … l’endothélium des vaisseaux (chronique d’Aconit), Kalium iodatum ou Cuprum arsenicosum… En savoir plus

Post-cancer
Post-cancer

Le « post-cancer » : comment éviter la récidive ? Pour l’homéopathe, ablation n’a jamais signifié guérison. Votre patient sort du centre anticancéreux, c’est le moment délicat où tout se joue : il faut optimiser la réponse anti-tumorale endogène. Veillez à la mise en place d’un environnement favorable : psychologique (ne rien dissimuler, c’est à dire toujours répondre honnêtement aux questions du… En savoir plus

la SLA ou « maladie de Charcot »
la SLA ou « maladie de Charcot »

La sclérose latérale amyotrophique (SLA)  La Sclérose latérale amyotrophique (SLA ou « maladie de Charcot » en France, de « Lou Gehrig » aux USA) est une affection dégénérative du système moteur, d’origine inconnue. L’atteinte primitive parétique et spastique est généralement distale, puis progresse vers les muscles respiratoires, la phonation et la déglutition, sans que les fonctions intellectuelles soient affectées. On peut aussi observer… En savoir plus

Les saignements / hémorragies
Les saignements / hémorragies

  LES SAIGNEMENTS  Epistaxis (saignement nasal)   Mettre le patient en position assise pour éviter les inhalations de sang et diminuer la pression sanguine. Nettoyer les fosses nasales par mouchage ou lavage (car les caillots entretiennent le saignement). Compression digitale de la narine du côté qui saigne, éventuellement tamponnage au Coalgan (gaze hémostatique). Vérifier l’existence d’un traitement anticoagulant (ex.: aspirine, sintron… En savoir plus

MAI des glandes endocrines

Maladies auto-immunes des glandes endocrines . La thyroïdite de Hashimoto : hypothyroïdie de mécanisme autoimmun (MAI) Maladie féminine (5 femmes pour 1 homme, avec un maximum entre 30 et 50 ans), bouffées hyperthyroïdiennes évoluant vers le myœdème par fibrose et atrophie glandulaire (mais des formes nodulaires s’observent), d’association significative avec la maladie de Biermer (50 fois plus fréquente), toutes deux… En savoir plus

Oreille externe
Oreille externe

   L’ oreille externe Otite externe, trois cas s’observent : 1 – l’otite externe microbienne banale, fréquente en été, est favorisée par la chaleur humide. Elle s’annonce par une douleur à l’ébranlement du tragus, une insomnie et un fébricule. Le conduit est le siège d’une dermite diffuse qui obstrue la lumière du conduit, avec sécrétion louche. A traiter par Hepar sulfur… En savoir plus

La bilharziose
La bilharziose

Les bilharzioses Les bilharzioses (synonyme : Schistosomoses) sont des affections parasitaires dues à des vers du genre Schistosoma, parasites électifs du système veineux splanchnique et responsables chez l’homme de maladies, selon l’espèce en cause : S. Haematobium (urinaire et vésicale), qui sévit dans toute l’Afrique S. Mansoni (intestinale et hépatosplénique), Afrique et Amérique centrale et sud S. Japonicum (hépatosplénique), Japon, Philippines, Thaïlande, Cambodge… En savoir plus

Le pityriasis rosé de Gilbert

Le pityriasis rosé est une maladie dermatologique assez fréquente qui atteint les personnes âgées entre 10 et 30 ans, le plus souvent de sexe féminin. Jusqu’à ce jour, on n’a pas encore déterminé si la pathologie est d’origine virale, bactérienne ou autre ! On note que le pityriasis survient plus fréquemment en automne et au printemps et est plus rare en… En savoir plus

La saga du cholestérol
La saga du cholestérol

Les hyperlipidémies La connaissance des liens unissant les lipides plasmatiques et les complications cliniques de l’athérosclérose chez l’homme, a évolué en plusieurs étapes : * 1er étape : la cholestérolémie et triglycéridémie (1916 -1965) La première observation d’une association entre la cholestérolémie totale et les accidents coronariens a été faite en 1916 à Java, par un médecin hollandais. Dans les… En savoir plus

Le centre anti-cancéreux

Les soins au « Centre anti-cancéreux » (CAC) Plusieurs théories ont été élaborées relativement au développement des tumeurs : 1/ la théorie de l’irritation de Virchow et de l’hyper-régénaration de Fischer-Wasels : les irritations chroniques altèrent l’équilibre tissulaire et provoquent la métaplasie (malrégénération). Ex.: cancer de l’estomac suite à un ulcus gastrique récidivant, cancer du foie sur cirrhose, cancer du poumon sur bronchite… En savoir plus

L’insomnie
L’insomnie

L’insomnie . Dormir est un facteur essentiel pour conserver ou retrouver la santé et l’équilibre et comme toute chose en ce monde, le sommeil obéit à des rythmes… qu’il convient de connaître et de respecter si l’on veut bien dormir ! Mais ce n’est pas grâce au repos que le sommeil vous régénère. Dormir est une activité intense et sans trêve,… En savoir plus

Les fractures
Les fractures

  Fractures d’un membre : Pour soulager la douleur, immobilisez la région fracturée en bloquant les articulations sus et sous-jacente  : Pour le bras ou une partie du bras, utilisez une écharpe Pour la jambe ou le pied, faites une attelle Pour un doigt, mettez une attelle, puis à l’aide d’un adhésif, fixez-la au doigt voisin En cas de fracture du… En savoir plus

MAI du Coeur

Maladies auto-immunes du cœur Le rhumatisme articulaire aigu  (RAA)   Polyarthrite aiguë (HLA B 35, DR1), post-streptococcique (groupe A), caractérisée par une atteinte successive et fugace des grosses articulations + apparition éventuelle d’une cardite avec troubles du rythme (nécessitant l’hospitalisation). La maladie évolue favorablement en quelques semaines, mais les rechutes sont possibles, ainsi qu’une redoutable métastase morbide : la Glomérulonéphrite aiguë…. En savoir plus

Otites moyennes
Otites moyennes

Les otites moyennes Deux tiers des enfants de moins de trois ans font au moins une otite moyenne aiguë et un tiers d’entre eux trois otites (après un BCG précoce ?). En Europe, trois bactéries sont essentiellement rencontrées : Haemophilus influenzae, Streptococcus pneumoniae et Moraxella catarrhalis. Cette pathologie en général bénigne se présente sous deux formes : Sans épanchement :… En savoir plus

Anémie et parasitoses

ANÉMIE ET PARASITES Les principaux parasites causant la perte de sang chez l’homme et menant à l’anémie par carence en fer directe sont les infections de vers communs. Il s’agit notamment de : l’ankylostome (Necator americanus et Ancylostoma duodenale), trichures (Trichuris trichiura) et la schistosomiase (Schistosoma mansoni, S. haematobium et S. japonicum). Des études sur les globules rouges marqués par le… En savoir plus

Les molluscum
Les molluscum

Les « Molluscum contagiosum » sont causés par un virus appelé Molluscipoxvirus. C’est une infection commune chez les enfants, plus fréquente chez les atopiques. On le trouve fréquemment sur le visage, le cou, les aisselles et les mains, mais il peut aussi survenir sur le corps. On le voit occasionnellement sur les parties génitales.     Les lésions de molluscum débutent habituellement par une… En savoir plus

Les Parapluies d’Absurdie – Miniconte allégorique sur le cholestérol

En Absurdie, des inondations cataclysmiques dévastent périodiquement le pays, emportant des habitations, submergeant des villes entières… Le coût humain est très élevé. On a observé que les habitants étaient d’autant plus enclins à utiliser des parapluies que les inondations étaient fréquentes, importantes et duraient longtemps. En d’autres termes, la fréquence, l’intensité et la durée des inondations sont en corrélation directe… En savoir plus

Fibromyalgie
Fibromyalgie

La Fibromyalgie La fibromyalgie est un syndrome musculo-squelettique douloureux. Elle est généralement chronique et caractérisée par des douleurs musculaires diffuses accompagnées de troubles du sommeil et de fatigue dont l’impact sur l’activité professionnelle et même sur les gestes de la vie quotidienne n’est pas négligeable.  Les personnes atteintes de la fibromyalgie ne présentent pas toutes les mêmes symptômes, ni le… En savoir plus

Piqûres / Morsures
Piqûres / Morsures

  LES PIQURES D’INSECTES  Contrôler si l’aiguillon est encore dans la plaie. Le retirer prudemment (ne pas comprimer la glande à venin en cas de piqûre d’abeille!). Refroidir avec de la glace ou de l’eau froide, maintenir le membre surélevé si possible. En cas de réactions allergiques (urticaire, tuméfaction importante du visage, etc.), consulter son médecin, appeler éventuellement les secours…. En savoir plus

Les vascularites
Les vascularites

Les VASCULARITES ou « maladies à complexes immuns«  Groupe d’affections graves et évolutives, caractérisés par la présence d’AC anti-cellules endothéliales (ANCA). Des vascularites sans ANCA se rencontrent dans le cadre des maladies auto-immunes systémiques (ex.: LED). On peut distinguer : . 1/ Les vascularites à prédominance artérielle : La maladie de Horton (décrite en 1932), artérite temporale giganto-cellulaire des sujets âgés (DR4 ou DR7): céphalées… En savoir plus

La presbyaccousie
La presbyaccousie

   La presbyaccousie Ce article résume deux années d’observations réalisées dans le cadre de la clinique privée d’audiologie du dr. P. Trenque (ORL) à Challes-les-eaux. Celle-ci était spécialisée dans le diagnostic et le traitement de la presbyaccousie, forme répandue de vieillissement (parfois précoce) de l’audition, dont le principal symptôme correspond en la perte de sélectivité (perte de la discrimination des… En savoir plus

Méningite et Choléra

« J’ai eu, dans les dernières années de ma vie professionnelle, à m’occuper plus étroitement de deux maladies épidémiques dont la nature est en apparence contradictoire : la méningite à méningocoque et le choléra. La première est placée sous le signe du feu : c’est une haute fièvre qui danse dans le sang comme une flamme sauvage et fait battre follement… En savoir plus

L’ichtyose

    L’ichtyose Problème génétique associant une peau sèche et squameuse et une hyperlipidémie (parfois importante). Utilisez l’huile de Bourrache ou d’Onagre, avec des cures de « jus de bouleau » (lab. Weleda) et la vitamine F. Remèdes homéopathiques les plus souvent rencontrés : Phosphorus ou Arsenicum iodatum Pensez aussi à : Antimonium crud., Silicea, Hydrocotyle (mg), Tellurium (s), Iodum, Nitricum acid…. En savoir plus

Ulcère variqueux
Ulcère variqueux

  Les ulcères variqueux Les ulcères variqueux ont pour cause une stagnation de sang et d’humidité, qui génère de la chaleur, qui va progressivement induire une sécheresse localisée, puis une perte de substance, car il n’y a plus d’eau pour contrôler le « feu » destructeur des tissus (MTC). Sa localisation la plus fréquente se situe au dessus de la malléole interne,… En savoir plus

Epilepsie – Convulsions
Epilepsie – Convulsions

L’épilepsie  L’épilepsie essentielle, aussi appelée « mal comitial » est une affection de cause inconnue (prédisposition génétique ?), débutant le plus souvent dans l’enfance et se manifestant par des « décharges neurotoniques synchrones paroxystiques« , parfois associée à des troubles du comportement, on peut alors parler « d’autisme convulsif ». Pour certains auteurs, il s’agit d’un conflit intra-psychique (rate) qui trouve sa résolution momentanée dans une… En savoir plus

La douleur abdominale
La douleur abdominale

  La douleur abdominale     La douleur abdominale, spontanée ou provoquée, est très fréquemment rencontrée et accompagne toutes les affections viscérales. On peut la classer en : Douleur modérée : volontiers chronique, souvent négligée par le patient, mais aussi par le thérapeute, d’autant plus que certaines affections malignes n’entraînent que peu de douleurs, notamment à leur phase de début, ce qui peut entraîner des retards diagnostics. Douleur aiguë :… En savoir plus

MAI du rein
MAI du rein

Les maladies auto-immunes du rein Les glomérulonéphrites (GN) peuvent être regroupées en 2 catégories principales : les GN par AC anti-membrane basale glomérulaire  (= IgG + C3), ex.: post-streptococcique, syndrome de Goodpasture … les GN par complexes immuns  (pb. d’hypersensibilité retardée), ex.: maladie de Berger, maladie sérique aiguë, néphrite suite de vaccination, d’intoxication médicamenteuse, etc … NB. On observe aussi… En savoir plus

Acouphènes

Les acouphènes (en anglais « tinitus » = bourdonnements/sifflements d’oreilles)   Selon une étude britannique, environ 19 % de la population des villes souffre d’acouphènes. Les acouphènes sont des bruits entendus par le patient en absence de stimulus. Ils disparaissent souvent spontanément. Perturbant notre quotidien, ces sifflements peuvent avoir plusieurs causes : Si le bourdonnement est bilatéral, c’est un « problème d’eau » (oreille… En savoir plus

Verrues
Verrues

   Les verrues « Tumeurs bénignes d’origine infectieuses » pour l’occidental, elles frappent environ 10 % de la population générale, surtout les adolescents. Histologiquement, ce sont des proliférations de papilles dermiques, induites par la rencontre d’un virus HPV (dont on compte actuellement 50 sérotypes), sur un terrain favorable (baisse du niveau immunitaire le plus souvent), la transmission sexuelle est d’ailleurs bien établie… En savoir plus

Phlébite
Phlébite

   LA PHLEBITE   Le terme de « phlébite » est utilisé pour décrire une thrombose veineuse siégeant au membre inférieur et survenant généralement chez les individus présentant une affection cardiaque, les femmes après un accouchement, les individus venant d’être opérés, etc… Cette affection a été étudiée pour la première fois par Breschet en 1818.  La phlébite comporte plusieurs stades : Au cours… En savoir plus

Tics et troubles psychomoteurs
Tics et troubles psychomoteurs

Les tics et troubles psychomoteurs En hyper = parmi les mouvements anormaux qui viennent parasiter la motricité, les plus fréquents sont des mouvements automatiques invariablement reproduits (balancement des oligophrènes et psychotiques) et les tics, mouvements involontaires et brusques qui échappent au contrôle (clignement des yeux, froncement des sourcils, reniflement).   Ils sont fréquents chez l’enfant et en principe ils disparaissent… En savoir plus

Fièvre et inflammations
Fièvre et inflammations

   Fièvre et inflammations  La température centrale normale du corps humain est de : 37C° le matin 37,5C° le soir. La fièvre est définie par l’élévation de la température centrale au dessus de : 37,5C° le matin et 38C° le soir  Examen physique du patient fiévreux : on observera dans un premier temps les constantes vitales permettant d’apprécier la tolérance… En savoir plus

MAI du Poumon
MAI du Poumon

Les maladies auto-immunes du poumon . 1 – Les alvéolites allergiques extrinsèques (exemple type de relation allergie/auto-immunité) :  Le « Poumon de fermier« , maladie connue depuis longtemps, n’a été élucidée qu’avec les études de PEPYS (1962). Sa forme chronique évolue de façon insidieuse vers l’insuffisance respiratoire. La présence d’IgG (AC anti-actinomycètes) confirme le mécanisme d’allergie semi-retardée de type 3 (classification de Gell… En savoir plus

Sinusite
Sinusite

      Sinusite Les sinus complètent le rôle du nez dans le conditionnement de l’air inhalé (filtration, température et humidité). Pour le praticien la difficulté consiste à différencier une rhinite muco-purulente (rhume traînant) d’une sinusite aiguë. C’est l’apparition d’une douleur unilatérale de la face qui va permettre le diagnostic différentiel. Le traitement doit avoir pour objectif de lutter contre l’inflammation, l’œdème de… En savoir plus

Hémangiome

L’hémangiome est une tache de naissance, qui apparait comme un nodule rouge riche en vaisseaux sanguins à la surface de la peau, un peu à la façon d’une framboise. Ceux-ci croissent durant la première année de vie, puis régressent plus ou moins rapidement (la moitié de ceux-ci avant l’âge de 5 ans). Ceux-ci peuvent apparaitre n’importe où sur le corps…. En savoir plus

Varices
Varices

Les varices – troubles capillaires et veineux Elles sont classiquement classés en quatre stades : stade 1 … symptomatologie fonctionnelle : lourdeur de jambes, sensation de gonflement, de pesanteur. stade 2 … apparition de varices (certaines valvules cessent d’être fonctionnelles). stade 3 … troubles trophiques : dermite ocre, hypodermite. stade 4 … l’ulcère de jambe par nécrose tissulaire. Les varices… En savoir plus

Retard mental

LES DEFICIENCES MENTALES et Oligophrénies C’est l’état d’une personne présentant un retard mental par rapport à la moyenne des sujets de son âge. Ce déficit mental est congénital. Il y a en France 2 millions d’arriérés de tout niveau, problème humain et économique liés en particulier à l’absence d’insertion sociale de cette population. On assiste à quelques progrès grâce à… En savoir plus

Cirrhoses
Cirrhoses

Les cirrhoses hépatiques   La cirrhose (hépatite chronique auto-immune) est un processus intéressant l’ensemble du foie, caractérisé par de la fibrose et des nodules de régénération (plus ou moins gros). Les romains avaient remarqué que le foie des oies pouvait augmenter considérablement de volume : ils se mirent à gaver celles-ci de figues séchées, d’où l’origine du mot foie :… En savoir plus

Polype nasal
Polype nasal

   Polypose naso-sinusienne  Maladie inflammatoire chronique entrainant une dégénérescence œdémateuse de la muqueuse nasale et sinusienne. Excroissance muqueuse courante (après 40 ans, associée à une rhinite allergique) et récidivante (malgré corticothérapie et chirurgie). Chez l’enfant l’association avec une mucoviscidose est fréquente.  Symptômes typiques : —- Obstruction nasale à bascule (plus ou moins permanente) —- Rhinorrhée aqueuse, éternuement, anosmie —- La surinfection (sinusite… En savoir plus

Sueurs
Sueurs

   Les sueurs En MTC, « C’est Wei Qi (énergie défensive – GI) qui commande l’ouverture et la fermeture des pores de la peau » … Or Wei Qi est à l’interne pendant le sommeil = problème des transpirations nocturnes des patients tuberculeux. NB. Si le malade transpire au moindre mouvement, c’est un trouble du méridien Triple réchauffeur (voie des eaux), cas… En savoir plus

Les patients « allergiques »
Les patients « allergiques »

Allergies et intolérances : le point de vue des « médecines différentes » Pour comprendre la dynamique de ces affections, nous allons nous appuyer sur la classification de H.H. RECKEWEG. Dans les années 1950, cet homéopathe allemand décrit, dans son fameux « tableau des phases », la progression des dysfonctions organiques en six grands types de pathologies, allant des troubles fonctionnels simples aux maladies somatiques… En savoir plus

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin
Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)  L’incidence des MICI est sous-estimée : elle concerne 4/100 000 habitants pour la RCH et 5/100 000 pour la maladie de Crohn. L’hypothèse d’un facteur infectieux favorisant a été soulevée : myco-bactéries ou para-myxovirus ?. Certaines études modernes ont retrouvé le virus du vaccin de la rougeole – souche identique – dans les tissus… En savoir plus

Epistaxis
Epistaxis

Le saignement de nez est une affection bénigne dans la majorité des cas. L’épistaxis antérieure ordinaire est le plus courant, causé par la fragilité du plexus vasculaire de Kiesselbach. Le contrôle de l’hémorragie passe par un méchage nasal, plus rarement une cautérisation endoscopique.      Epistaxis   C’est l’occasion d’explorer les fonctions vasculaire (ex.: HTA) et de coagulation (ex.: prise… En savoir plus

Engelures – syndrome de Raynaud
Engelures – syndrome de Raynaud

Le « syndrome de Raynaud » . Parfois aussi appelé « acrocyanose », c’est un trouble symétrique de la circulation sanguine au niveau des doigts et des orteils (et parfois aussi du nez et des oreilles), avec la persistance, inégale, d’un marbré rouge de la peau des doigts, les poignets et les chevilles, avec une transpiration abondante, déclenchée par le froid. En effet,… En savoir plus

Pollinose
Pollinose

  . Classiquement présenté comme la réactivité des vestibules sensoriels à la présence d’un élément sensibilisant (pollens, poussières, acariens, etc… ), chez un sujet réagissant (c’est à dire à faible seuil de tolérance, HLA DR2 le plus souvent). C’est un symptômes présentés par 10% des européens au printemps. La difficulté est de faire admettre un traitement de fond en dehors… En savoir plus

Maladie de Crohn

La maladie de Crohn (MC), également appelée iléite ou colite ulcéreuse   C’est une maladie inflammatoire chronique (auto-immune) de l’intestin (voir chapitre « MICI ») pouvant atteindre tous les segments du tube digestif (de la bouche à l’anus), avec une nette prédilection pour l’iléon terminal. La maladie se déclare préférentiellement entre 20 et 40 ans, elle évolue par poussées entrecoupées de rémissions…. En savoir plus

Olfaction
Olfaction

Troubles de l’olfaction Les connaissances anatomo-physiologiques du système olfactif sont récentes, les possibilités d’exploration difficiles et les traitements souvent décevants ! Pourtant, ces troubles constituent chez certains patients, une véritable infirmité, à l’origine de nombre de syndromes dépressifs. La perception des odeurs fait intervenir les cellules chémoréceptrices de la « plaque olfactive », zone de 2 à 3 cm de… En savoir plus

Ongles
Ongles

Les ongles Les ongles en MTC : c’est d’abord un problème de « sang du foie » (comme le psoriasis !), si l’anomalie est localisée, regardez sur quel méridien elle se situe … CANNELES ET CASSANTS : Trouble du métabolisme phosphocalcique et silicique : Arsenicum album … chute des ongles Calcarea fluor. 6 DH … puis s’aggrave en Fluoricum acidum Graphites … ongles… En savoir plus

L’asthme
L’asthme

L’asthme   4% des européens sont asthmatiques, un chiffre deux fois plus important qu’il y a quinze ans, qui génère des milliers de morts chaque année, frappant surtout les moins de trente ans (sans doute par un mécanisme de décompensation de la pompe cardiaque, car le spasme bronchique est associé à celui des axes vasculaires de la circulation pulmonaire) ! Classification… En savoir plus

Recto-colite ulcéro-hémorragique

La recto-colite ulcéro-hémorragique  (RCH) Maladie inflammatoire de la muqueuse rectale et du sigmoïde, puis du colon en entier, elle est plus aiguë (poussées et phases de rémission asymptomatiques), hémorragique et superficielle. Voir aussi le chapitre « MICI » En MTC, la RCH = une « chaleur au sang » qui entraine un saignement dans le territoire de Gros Intestin + Vessie (méridien de l’anus)… En savoir plus

Nez
Nez

  Le nez Le territoire nasal intéresse les muqueuses respiratoires (Poumon), la zone superficielle du méridien du Gros intestin (Tsin Kan), ainsi que la branche interne du méridien profond du Foie. De plus, c’est une zone sous dépendance du parasympathique crânien (en relation avec le parasympathique pelvien). Aspect du nez : Nez rouge = Au bout, brutalement : Agaricus, Ambra grisea,… En savoir plus

Les mycoses
Les mycoses

Les mycoses    Pour la médecine chinoise, ce sont les manifestations locales d’un phénomène « chaleur + humidité » général. En effet, le colon, comme la peau, sont physiologiquement porteurs de quelques spores mycosiques, au sein d’un riche écosystème de germes lactiques. La survenue (objective) d’une mycose cutanée ou digestive n’est que le signal biologique d’un glissement de l’équilibre microbien… En savoir plus

Eczéma
Eczéma

   L’ECZEMA Epidermo-dermite vésiculeuse (= bulle d’eau), faite d’une série de lésions (petites vésicules) qui coexistent et/ou se succèdent : elles éclatent, suintent et se recouvrent de croûtes provoquant de fortes démangeaisons. Progressivement la peau s’épaissie et se dessèche à l’endroit des lésions, elle finit par se craqueler, se fissurer et devenir douloureuse. La MTC dénombre 6 catégories bien définies de… En savoir plus

Myasthénie – Narcolepsie

La myasthénie (ou maladie de Erb-Goldflam) Affection neuro-musculaire se manifestant par une fatigabilité anormale, due à un AC dirigé contre le récepteur de l’acéthyl-choline, il gène la contraction des fibres musculaires. Il s’ensuit une faiblesse et une fatigabilité musculaire rapide et anormale à l’effort. De prédominance féminine, d’atteinte précoce : HLA A1/B8 + DR3, HLA masculin, d’atteinte plus tardive : A3/B7 et… En savoir plus

Rhinite
Rhinite

Les rhinites inflammatoires chroniques (RIC) . On parle de RIC lorsqu’une hyperréactivité permanente de la muqueuse nasale persiste plus de trois mois par an et plus de deux années consécutives, à l’exclusion des rhinites et des sinusites purulentes ainsi que des polyposes.    Pathologie fréquente (20% de la population) à la séméiologie classique : obstruction + rhinorrhée paroxystique spontanée + le prurit… En savoir plus

Kératodermie

Kératodermie La kératodermie palmo-plantaire est une affection dermatologique touchant la paume des mains et la plante des pieds et se caractérisant par un épaississement de la peau (hyperkératose). Il existe de nombreuses variétés de kératodermies palmo-plantaires : Certaines formes sont héréditaires et se manifestent dès la naissance ou apparaissent chez l’enfant. D’autres formes sont dites acquises, dues à des traumatismes répétitifs, tels qu’une activité manuelle à l’origine de… En savoir plus

les dermites de contact
les dermites de contact

La dermite ou eczéma de contact C’est une réaction inflammatoire (non infectieuse) de la peau à des substances ou des facteurs externes. C’est une des maladies cutanées les plus fréquentes. Elle peut être de nature passagère ou chronique, limitée ou intense.     Elle présente les mêmes caractéristiques que l’eczéma, mais elle est déclenchée par le contact de la peau… En savoir plus

Le syndrome de Guillain-Barré
Le syndrome de Guillain-Barré

Le syndrome de Guillain-Barré Polyradiculonévrite inflammatoire, avec paralysie progressive et disparition des réflexes, induit par une virose (CMV, EBV, Oreillons, grippe, etc …), une vaccination ou une désensibilisation allergique …, d’évolution totalement réversible en 3 à 8 semaines. Traitement de phase aiguë à choisir selon le « remède de fond » du patient : Platina (au)            —> Ledum palustre (al) Silicea                    —> Hypericum… En savoir plus

Abcès – furoncles
Abcès – furoncles

      Abcès – Furoncles – Anthrax De telles dermatoses infectieuses signent un engorgement lymphoïde. En MTC : chaleur + humidité, conséquence d’un trouble de la distribution du sang et de l’énergie, dont les organes-clefs sont Rate-pancréas + Poumon et Gros intestin. Les psychologues américains ont observé que ce type de lésions purulentes s’accompagnait d’un « vécu de révolte contre une… En savoir plus

Migraines et céphalées
Migraines et céphalées

  Céphalées et migraines Vaste chapitre où le diagnostic physiopathologique et le choix thérapeutique est souvent difficile, compte tenu du grand nombre de syndromes et de remèdes susceptibles d’être retenus. Pourtant domaine privilégié de l’homéopathie par ses capacités de régulation spécifique des neuromédiateurs (Sérotonine, Adrénaline, Histamine …).       Les céphalées 1 – Céphalées émotionnelles : les céphalées de… En savoir plus

Abcès de fixation

Les « abcès de fixation » Un abcès est une accumulation locale de pus après nécrose dans une cavité néoformée. Cet abcès superficiel peut présenter des symptômes comme rougeur, douleur et chaleur (composantes de l’inflammation). Un abcès de dérivation ou « de fixation », c’est un abcès provoqué, dans un but thérapeutique, par l’injection hypodermique d’essence de Térébenthine, ou de bacilles acido-alcoolo-résistants, dans… En savoir plus

Traumatismes cutanés
Traumatismes cutanés

   Les traumatismes cutanés La peau est un tissu complexe, aux fonctions multiples que l’on peut résumer schématiquement en : Poumon : respiration, protection Système nerveux : ectoderme sensitif Rein : glandes sudoripares Vaisseaux : radiateur thermique . LE TRAUMATISME : Arnica montana toujours, avec : Bellis perennis (hg) au niveau d’un ganglion ou du sein Calendula (TM ou 1/20… En savoir plus

Urticaire
Urticaire

L’urticaire « Erythème papuleux prurigineux« … renflements fugaces sur la peau (papules) accompagnés d’une rougeur cutanée, typiquement lié à une réaction de type 1 (hypersensibilité immédiate de Gell et Coombs) avec activation IgE dépendante des mastocytes (exemple: urticaire de contact au latex, allergie à la pénicilline) = synthèse de cytokines, d’histamine, de prostaglandines, de protéoglycanes et de leucotriènes => vasodilatation et augmentation… En savoir plus

Sclérose en plaques
Sclérose en plaques

La Sclérose en plaques (SEP) La SEP est une affection démyélinisante du système nerveux central. Fréquente (0,8% de la population en Europe = 3000 à 5000 nouveaux cas par an en France), elle débute entre 20 et 40 ans, plus souvent chez la femme (HLA A3, B7 et DR 2/15), parfois dans les suites d’une infection intercurrente banale :  »… En savoir plus

Acné
Acné

Acné Affection banale, mais toujours difficile à traiter (« Fen Ci » en MTC), car point de rencontre d’une maladie de « chaleur » (aggravé avant les règles, car stagnation) avec expression à la Peau, en haut : dos et face (car la chaleur monte) et d’un « vide d’eau » car trouble hormonal associé = axe Rate-pancréas –> Rein-Surrénales (cf. le merveilleux vaisseau de la… En savoir plus

La mastocytose
La mastocytose

  La mastocytose est une affection d’étiologie inconnue, caractérisée par une accumulation excessive de mastocytes (libérant de l’histamine et des leucotriènes) dans les divers organes et tissus de l’organisme. Elle peut apparaitre sous trois formes :  1/ L’urticaire pigmentaire, qui se développe durant l’enfance – mais s’améliore avant l’adolescence, présente mastocytes en papules cutanées de couleur saumon, qui s’urticarisent au grattage et peuvent… En savoir plus

Rosacée

L »ACNE » ROSACEE = on parle à présent de « Rosacée papulo-pustuleuse » C’est une dermatose chronique du visage, évoluant pas poussées, qui se manifeste par une couperose (jusqu’au rhinophyma) des zones faciales sur lesquels peuvent apparaître des lésions acnéïformes. Elle est assez fréquente (5% des européens), surtout des femmes entre 30 et 50 ans, de type caucasien clair. Elle est bénigne, mais… En savoir plus

Oedème de Quincke
Oedème de Quincke

         Œdème de Quincke L’œdème de Quincke est un œdème angio-neurotique, proche de l’urticaire, mais d’infiltration plus étendue. Il s’agit d’une réaction immédiate, quelques minutes, après la prise d’un médicament (ex. : péniciline), d’un aliment (ex. : cacahouète) ou d’une piqûre d’insecte. On a pu observer des cas liés aux cosmétiques et des teintures de cheveux, comme des atteintes au niveau des… En savoir plus

Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde

   La polyarthrite rhumatoïde La Polyarthrite rhumatoïde, anciennement « Polyarthrite chronique évolutive » – est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques (= 1% de la population en Europe !). Le facteur rhumatoïde est une immunoglobuline M dirigée contre la région Fc des IgG. Les complexes immuns de type IgM-IgG activent le Complément, ce qui déclenche l’inflammation, la synovite chronique et peut se compliquer d’une… En savoir plus

Intertrigo
Intertrigo

        L’intertrigo   Le terme intertrigo (du latin inter : entre, tergo : je frotte) désigne une dermatose localisée aux plis cutanés.   Tous les plis peuvent être touchés :— les grands plis : axillaires, inguinaux, sous-mammaires, inter-fessiers ;— les plis moyens : coudes et genoux ; — les petits plis : interdigitaux, interdigito-plantaires, mais aussi rétro-auriculaires, périlabiaux (commissures), naso-géniens, palpébraux,… En savoir plus

Atopie
Atopie

   L’Atopie . Maladie cutanée chronique fréquente (5% en Espagne, 15% en GB), sur antécédent familial, la dermite (ou eczéma) atopique évolue par poussées, se manifestant tôt (dès l’âge de trois mois) par une éruption papulo-vésiculeuse avec prurit important. Elle s’associe souvent vers 3 ans (persistance d’une réponse de type Th2/IL-4) à un rhume des foins ou un asthme, parfois… En savoir plus

Spondylarthrite ankylosante
Spondylarthrite ankylosante

   La spondylarthrite ankylosante La spondylarthrite ankylosante (SPA ou pelvispondylite rhumatismale) est un rhumatisme inflammatoire chronique (sans facteur rhumatoïde) frappant plus particulièrement le pelvis (les articulations sacro-iliaques) et le rachis (dorso-lombalgies et/ou douleur fessière). Elle touche 1,5 millions de personne en Europe, plus particulièrement des hommes jeunes. La maladie évolue vers l’ankylose rachidienne (30% de formes invalidentes). 90% des SPA… En savoir plus

Alopécie
Alopécie

  Les alopécies La chute des cheveux est une affection acquise que l’on observe même chez le nouveau-né. L’examen comprend trois étapes : –> l’interrogatoire fait préciser les conditions de survenue et la durée de l’alopécie et permet de distinguer les pertes aiguës et les pertes chroniques de cheveux. De nombreuses alopécies sont d’origine médicamenteuses (antimitotiques, antipaludéens, dérivés de la… En savoir plus

Désensibilisation
Désensibilisation

La désensibilisation ou hypo-sensibilisation spécifique (HSS) C’est l’un des plus anciens traitements de fond des allergies. Depuis 100 ans l’évaluation scientifique de l’HSS n’a jamais fait la preuve de son efficacité ! Elle se pratique encore néanmoins parfois dans certains cas : la rhinite aux acariens, l’asthme pollinique l’hypersensibilité aux venins d’hyménoptères (c’est le traitement de choix des formes graves… En savoir plus

Autres mal. rhumatismales

Le syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter (FLR) Il ressemble à la SPA mais s’accompagne d’une irritation chronique des muqueuses de l’œil, de l’urètre et du rectum. Son déclenchement est induit par des bactéries comme : Chlamydiae , Shigelles, Salmonelles, Yersinia, Gonocoques, Klebsiella… donc : Medorrhinum ++   Le rhumatisme psoriasique Plus rare que la P.R., mais d’aspect biologique proche (HLA B3, B17,… En savoir plus

Le prurit

Le prurit Le prurit (ou démangeaisons), résultant de la surstimulation des terminaisons nerveuses libres se trouvant dans la jonction derme / épiderme, est un symptôme accompagnant un grand nombre de dermatoses. On se trouve aussi parfois en présence d’un prurit sans dermatose visible, sauf lésions de grattage, c’est le « prurit maladie » où l’augmentation de l’histamine est souvent en cause.  Ce prurit… En savoir plus

hypersensibilité aux vaccins
hypersensibilité aux vaccins

Hypersensibilité et intolérance aux vaccins / thérapie cellulaire Les constituants des vaccins (ovalbumine, néomycine, hydroxyde d’aluminium, mercurothiolate …) peuvent être la cause de réactions d’hypersensibilité. Celles-ci sont fréquentes, hétérogènes et de chronologie diverse : réactions locales (rashs), angio-œdème, myofasciite à macrophages, anaphylaxie … Exemples : — l’allergie à l’œuf – milieu de culture (patients atopiques surtout) et les vaccins viraux (grippe, fièvre jaune et ROR… En savoir plus

Syndrome sec de Gougerot-Sjögren
Syndrome sec de Gougerot-Sjögren

Le syndrome sec de Gougerot-Sjögren   Affection isolée une fois sur deux, elle réunit (HLA B8, B 51, DR-4) : Une Kérato-conjonctivite sèche (bon effet du Gellarmes++), Une Xérostomie (sécheresse le la bouche, avec atrophie des papilles linguales, puis plus tardivement une langue lisse et lobulée, traitée classiquement par le Sulfarlem 25) Souvent avec parotido-mégalie bilatérale Sécheresse des voies aériennes supérieures et de… En savoir plus

La Gale

La GALE est une maladie de la peau causée par un micro parasite acarien, le SARCOPTE. Cette parasitose, qui avait presque disparu de nos contrées, est de retour de manière épidémique : 200.000 cas de gale chaque année en France. Pas dangereuse, certes, mais très contagieuse, handicapante, car difficile à supporter et difficile à soigner. C’est une affection très contagieuse qui se transmet… En savoir plus

Les intolérances alimentaires
Les intolérances alimentaires

   Les intolérances / allergies alimentaires Le tube digestif joue un rôle de « barrière perméable » : il laisse passer les nutriments (aliments digérés) permettant les apports nutritionnels journaliers indispensables à la vie. Ce phénomène met en relation permanente notre système immunitaire et les fragments alimentaires digérés. La plupart de ces fragments alimentaires traversant la barrière du tube digestif sont acceptés, « tolérés » par notre… En savoir plus

Maladies auto-immunes du sang

Maladies auto-immunes des cellules du sang Anémie de Biermer (ancienne « anémie pernicieuse ») Anémie mégaloblastique due à la diminution de l’absorption de la vitamine B12 par le duodénum, secondaire à l’atrophie de la muqueuse gastrique avec achlorhydrie. Diagnostic = AC anti-estomac + anti-facteur intrinsèque (70% des cas). NB. elle est assez souvent associée à une thyroïdite de Hashimoto.   Anémie hémolytique… En savoir plus

Cas clinique
Cas clinique

Madame Marie-Andrée J…  a 65 ans, elle présente depuis dix années une dermite de la face qui prend la forme de rougeurs autour du nez, du front et jusqu’au vertex. Ce tableau se complique de troubles respiratoires à type de nez bouché et de rhumes fréquents. Une étiologie allergique a été évoquée (?!).  Son bilan BNS 24 est dans les limites… En savoir plus

Les régimes d’exclusion

Allergies alimentaires : les régimes d’exclusion 1/ des différents types d’additifs alimentaires … Colorants : Servent à donner une couleur dite naturelle aux aliments; certains sont toxiques et surtout déclenchent des réactions allergiques ou d’intolérance. Conservateurs : Substances qui empêchent les aliments de moisir et de fermenter. Ils empêchent les micro-organismes présents dans les aliments de se développer. Antioxydants ou Antioxygènes : Empêchent l’oxydation… En savoir plus

Réflexions sur la santé, la maladie et la médecine
Réflexions sur la santé, la maladie et la médecine

   Réflexions sur la santé, la maladie et la médecine « L’idéal thérapeutique consiste à rétablir la santé d’une manière rapide, douce et permanente, à enlever et à détruire la maladie dans son intégralité, par la voie la plus courte, la plus sûre et la moins nuisible, cela d’après des principes clairs et intelligibles » (S. Hahnemann, Organon 2ème paragraphe). Les praticiens… En savoir plus

Douleurs rhumatismales
Douleurs rhumatismales

  Principes de base en rhumatologie … Nous allons tout de suite différencier les affections/symptômes qui sont à rattacher à une dysfonction : –> Ostéo-articulaires, dont l’origine est au pôle Rein (minéralisation) –> Tendino-musculaires, dont l’origine est au pôle Foie (acide lactique) Le malade est porteur de signes périphériques, subjectifs et/ou objectifs, qui ont une valeur signifiée, car chacun vit « son »… En savoir plus

Les glandes endocrines
Les glandes endocrines

Le système endocrinien constitue un ensemble pour lequel il est essentiel de ne jamais penser à une glande endocrine isolément, tant ses constituants sont solidaires et influencés par les autres systèmes de régulation. Qu’il s’agisse d’insuffisance ou d’hyperfonction, il est capital de se demander à quel étage se situe le point de départ de la dysrégulation :   Hypophyse et… En savoir plus

Pédiatrie homéo
Pédiatrie homéo

   Pédiatrie homéopathique « Il est plus facile de traiter dix hommes qu’une seule femme et dix femmes qu’un enfant » proverbe chinois La pratique de l’homéopathie en pédiatrie donne des résultats particulièrement rapides et spectaculaires quand les remèdes sont bien indiqués, par contre, leur choix n’est pas toujours simple et l’on peut être déçu par les mauvais résultats consécutifs à une… En savoir plus

Néphrologie / Albuminurie
Néphrologie / Albuminurie

Rein et équilibre hydro-électrolytique …   La fonction essentielle du rein est d’épurer l’eau (50 à 75% du poids du corps, suivant l’âge et le sexe) et les sels en excès (Na, Cl, K, Calcium, HCO3, Phosphates …) afin de limiter les variations de l’osmolarité. De plus, il élimine les déchets du métabolisme (urée, acide urique, sulfates, lactates … )… En savoir plus

Troubles sexuels
Troubles sexuels

   Les troubles sexuels … « La perpétuité de l’espèce humaine n’est pas laissée au hasard, ni au caprice des individus : un instinct naturel la garantit, et il réclame impérieusement, irrésistiblement satisfaction. Celle-ci ne procure pas seulement une jouissance des sens et un bien-être physique, mais encore une autre satisfaction plus élevée, qui est de continuer notre propre existence passagère… En savoir plus

Gynécologie médicale
Gynécologie médicale

Gynécologie médicale . La notion de régulation neuro-hormonale est assez récente. Toute agression physique ou psychique, déclenche des stimuli qui peuvent aboutir à des dysfonctionnements imprévus n’impliquant pas une organicité du trouble glandulaire. 1 – L’hypothalamus est un centre neurovégétatif très dépendant de la vie affective. Il sert de médiateur dans l’expression des émotions (via les « Releasing factors »),… En savoir plus

Anémie
Anémie

     L’ANEMIE Le tableau de l’anémie est celui d’une hypoxie tissulaire périphérique par insuffisance du nombre des globules rouges ou par une teneur en hémoglobine trop faible. Le niveau de l’atteinte est variable :  au dessous de 3,5 m./ml = anémie modérée, au-dessous de 2,5 m./ml = anémie grave avec hypoxie tissulaire qui peut aller jusqu’à l’infarctus du myocarde. Tous ces patients… En savoir plus

La grossesse
La grossesse

    La grossesse En MTC, chaque mois (lunaire) de gestation est sous la dépendance d’un méridien d’acupuncture particulier, donc de familles de remèdes homéopathiques spécifiques : 1 er et 2 ème mois … Foie (on conseille de manger de l’orge qui « rafraîchit le sang ») puis V.B., 3 et 4 ème mois … M.C. et T.R. (le riz est alors la… En savoir plus

Les MAI de l’oeil
Les MAI de l’oeil

Les uvéites granulomateuses (iris + corps cilliaires + choroïde) :   1 –  primitives = maladie de Behçet (HLA B5/51, DR2), syndrome grave que regroupe : * des ulcérations traînantes des muqueuses buccales et génitales : sorte d’aphtose bipolaire (bouche et scrotum), * une uvéite bilatérale (le plus souvent ou iritis) avec risque d’hypopion et cécité, * avec d’autres types de lésions cutanées et viscérales : erythème… En savoir plus

Maladies suite de …
Maladies suite de …

Maladies « suite de … » On trouve dans le Répertoire de Kent et dans de nombreux autres ouvrages homéopathiques la rubrique « Maladies suite de … ». La méthode qui consiste à traiter systématiquement les différents traumatismes que le corps a reçu s’appelle « la levée de barrages ». Elle a été largement diffusée chez les médecins francophones par le dr. Senn et son équipe suisse. Un des… En savoir plus

L’œil rouge
L’œil rouge

L’œil rouge L’œil rouge peut avoir pour cause une multitude de facteurs. La rougeur se situe sur le « blanc de l’œil ». Celle-ci peut être due à l’engorgement des vaisseaux sanguins ou à une hémorragie de surface. La localisation, ainsi que les symptômes associés, sont importantes pour faire un diagnostic. Une hémorragie conjonctivale apparaît d’une façon soudaine, spontanée, et provoque une tache rouge… En savoir plus

Les verminoses européennes
Les verminoses européennes

Les verminoses : « A petites causes grands effets ! »  Pensez à une verminose de l’enfant devant : des troubles du comportement : hypersensibilité, susceptibilité, agitation anormale … des troubles digestifs : nausées, hoquet, douleurs abdominales, troubles de l’appétit, prurit anal, jusqu’à un tableau de malnutrition. NB. si subictère = pensez à une douve du foie ! des troubles respiratoires : toux, laryngite striduleuse… avec… En savoir plus

Maladies rares et médicaments orphelins

Les maladies rares et médicaments orphelins  Ces termes sont apparus aux États-Unis dans le « Orphan Drug Act » de 1983. Selon cet acte, une « maladie orpheline » est : (A) soit une maladie rare, c’est à dire qui touche moins de 1/ 2 000 personnes, (B) soit une maladie qui touche plus de 1/ 2 000 personnes, mais pour laquelle il est improbable que le coût de la mise au… En savoir plus

Entrez dans l’hôpital virtuel !
Entrez dans l’hôpital virtuel !

   Entrez dans l’hôpital virtuel ! Nous avons imaginé cette partie du site www.medecine-integree.com comme un « centre hospitalo-universitaire virtuel » d’accès facile et gratuit, sous formes de fiches didactiques classées par spécialités médicales, parfois accompagnées de fichers « pps » ou « pdf » à télécharger. Les bibliographies spécialisées sont situés à la fin de chaque chapitre, les ouvrages plus généraux se trouvant sous la rubrique… En savoir plus

Intro Psychologie
Intro Psychologie

   La SYMPTOMATOLOGIE PSYCHIATRIQUE Il y a des manifestations différentes des symptômes mentaux (et il n’y a pas qu’une seule cause à ces manifestations). Procédons par ordre, on distingue : les troubles fonctionnels (appelés aussi « symptômes de conversion ») les grands troubles lésionnels (ou « symptômes psychosomatiques ») Définitions :   – Les troubles fonctionnels (de conversion) sont des… En savoir plus

Après la greffe …
Après la greffe …

Centre de transplantation d’organes (CTO)  Les greffes d’organes se multipliant, nous sommes amenés à voir et à conseiller de plus en plus de patients qui vivent au long cours (plus 20 ans parfois) avec un organe greffé. Différents types de greffes existent : le rein (les insuffisances rénales terminales – la plus ancienne et la plus fréquente), le cœur (les insuffisances cardiaques décompensées), le foie (les cirrhoses de… En savoir plus

Les maladies auto-immunes
Les maladies auto-immunes

Les maladies auto-immunes L’immunologie progresse, tant sur le plan théorique (expliquant la pathogénie de nombreuses maladies, comme les thyroïdites, le diabète insulino-dépendant ou la myasthénie) que thérapeutique (avec l’apparition des AC monoclonaux), prenant une part croissante en médecine : elles touchent à présent 7 % des européens. Leur fréquence, leur chronicité, la gravité des lésions qu’elles entraînent, leur résistance fréquente… En savoir plus

Parasitoses
Parasitoses

Les parasitoses Le « gradient parasitaire » était une donnée méconnue des études médicales en Europe. Or, lors de mes deux années aux Antilles, j’ai été frappé par l’aspect dissemblable des profils biologiques des patients d’origine européenne (les « métros ») et des patients d’origine africaine. Ces derniers avaient des profils hyperfloculants hyper Gamma, l’aspect inverse s’observant chez les patients d’origine européenne…. En savoir plus

La langue
La langue

Séméiologie de la langue Les somatotopies sont nombreuses dans le corps humain, elles ont donné lieu au développement de techniques médicales (auriculothérapie, podologie réflexe…) et extra-médicales (iridologie, chiromancie) variées. Ce phénomène s’explique par la nature holographique du vivant.   Langue = extrémitée supérieure de la « Rate + pancréas » … pôle organique central, sur lequel vont agir tous les autres dit la MTC L’examen… En savoir plus

Arthrite

Arthrite La douleur est vive, elle est apparue brutalement = période inflammatoire avec phénomènes vasomoteurs loco-régionaux (via l’interleukine 1) : 1/ Ischémie artériolo-capillaire = patients aggravées par le froid local. Bryonia alba (ph) … La SECHERESSE – inflammation des séreuses avec ankylose, VS accélérée. Patient immobile, sec (aggravées par le mouvement et la chaleur). Douleurs permanentes au repos, améliorées par… En savoir plus

Nanisme
Nanisme

En médecine, le terme nanisme désigne une insuffisance de croissance (inférieure de plus de 20 % à la taille moyenne normale) soit actuellement les personnes adultes mesurant moins d’un mètre quarante cinq pour les hommes et moins d’un mètre quarante pour les femmes. Les causes sont multiples, parmi les plus fréquentes, on observe surtout : L’hypothyroïdie de l’enfant (déficit en… En savoir plus

Le nouveau-né
Le nouveau-né

   Les problèmes du nouveau-né   Le nouveau-né (lors des premières semaines) peut avoir des symptômes liés à l’existence d’une souffrance fœtale ou d’une pathologie viscérale grave (cardiaque, digestive …). Pensez à utiliser les complexes homéopathiques CHU (voir section « Homéopathie diathésique » du « Campus » sur ce site) … très efficaces et pratiques. NB. Pour les parents suisses qui ont des enfants souffrants,… En savoir plus

Remèdes des états infectieux

L’INFECTIEUX  Le problème doit être considéré sur deux plans : une évolution dans le temps (les différents stades d’une suppuration) une évolution dans l’espace, selon la virulence de l’agent infectant et/ou la faiblesse de son hôte (maladies infectieuse suraigües ou infections chroniques) 1 – Toute pathologie infectieuse se développe sur un processus (plus ou moins localisé) :            STAGNATION (congestion)      ———>   CHALEUR (fièvre)  Hypofonction – pôle Foie  = Sulfur… En savoir plus

Infections à Escherichia coli
Infections à Escherichia coli

     Infections à Escherichia coli producteurs de shigatoxines L’épidémie d’infections à Escherichia coli producteurs de shigatoxines, aussi appelésEschericia coli entérohémorragiques, qui toucha l’Allemagne (graines germées) et le nord de la France (steaks hachés en provenance d’Allemagne), puis finalement la région d’Aquitaine, est semble-t-il stabilisée.  « C’est l’épidémie bactérienne la plus importante de ces dix dernières années » (Pr. Reinhard, hôpital de Hanovre)…. En savoir plus

Lithiases urinaires
Lithiases urinaires

 Cristal urinaire en microscopie  Lithiases et pathologies des voies urinaires La crise de colique néphrétique : il s’agit d’un syndrome de stase et de sécheresse (en MTC on parle de « vide d’eau du rein « ), parfois compliqué d’une inflammation, puis d’une infection des voies urinaires, pour lesquels on pourra utiliser : Calcarea carbonica 200K 1 dose (convient à tous les… En savoir plus

Le fétichisme
Le fétichisme

  Le fétichisme sexuel est la fixation du désir et la recherche d’une satisfaction sexuelle, par le contact ou la vue d’une partie du corps, comme par exemple les seins, les fesses, les jambes, le nombril, les mains, le nez ou encore les pieds, d’un objet (des gants, des bas, des bottes, ou encore des chaussures) ou d’une matière …… En savoir plus

Les « pilules »
Les « pilules »

    Les « pilules » Découverte au début des années 1950 au Mexique, la pilule contraceptive est commercialisée aux États-Unis à partir de 1960, et autorisée en France à partir de 1967 (loi Neuwirth).  Le principe de la contraception orale repose sur l’apport d’hormones sexuelles pour bloquer la ponte ovulaire. Les produits et les concentrations ont changé au cours des dernières décennies…. En savoir plus

Polyglobulie
Polyglobulie

Si le nombre des globules rouges dépasse 6 millions/mm3, on parle de polyglobulie      Celle-ci ayant 4 causes possibles : 1/ Maladie de Vaquez : précancer de la moelle, d’évolution lente. C’est une maladie rare. Sa fréquence est de 1 pour 100 000 habitants, montrant une légère prédilection pour le sexe masculin et se manifestant chez l’adulte d’âge moyen. On a signalé… En savoir plus

Carences et grossesse
Carences et grossesse

  Carences et grossesse  Durant ces neufs mois de développement, l’enfant puise dans les réserves de la maman … Différents travaux (INCA 2009) montrent que, même chez les femmes soucieuses de respecter un régime équilibré, les apports nutritionnels sont parfois insuffisants. On constate en particulier des insuffisances fréquentes en : –       Vitamine B9 (ou folates), importante pour la maturation du système nerveux… En savoir plus

La douleur
La douleur

    La douleur Il n’existe pas de théorie unifiée de la douleur, de nombreuses inconnues persistent. La douleur n’est en effet ni mesurable, ni prévisible, ni proportionnelle à l’intensité du stimulus. 1 / à quoi sert-elle ? De signal d’alarme du système nerveux, mais la sensibilité est variable selon l’affection (ex.: la SEP qui est indolore) et selon la personnalité du… En savoir plus

Le strabisme
Le strabisme

Le STRABISME  On dit souvent d’une personne atteinte de strabisme qu’elle « louche » (un œil ou les deux yeux sont déviés). Suivant la direction de déviation de l’œil ou des yeux, le strabisme peut être convergent, divergent, ou vertical.     En général, l’un des yeux appelé « dominant » se dirige vers l’objet recherché alors que l’autre se dirige vers un point… En savoir plus

Gériatrie – médicale
Gériatrie – médicale

   Gériatrie (suite) Le point de vue du médecin :   La gérontologie est progressivement devenue une spécialité médicale, tant les problèmes rencontrés nécessitent une évaluation et réponse spécifique, souvent très différente de celle de l’adulte jeune. Très impliqués dans les phénomènes de sénescence, les taux d’hormones baissent avec l’âge, ce qui a induit encore récemment des supplémentations sauvages par… En savoir plus

La pleurésie
La pleurésie

  La PLEURESIE La pleurésie est une inflammation de la plèvre, la membrane double qui entoure les poumons, avec ou sans présence de liquide dans la cavité pleurale, limitée par deux feuillets glissant au contact l’un de l’autre qui réagissent lors de la plupart des processus pathologiques de voisinage et au cours des agressions les plus diverses. Les pleurésies peuvent… En savoir plus

L’orthopédie dento-faciale
L’orthopédie dento-faciale

Les troubles induits par un mauvais équilibre de la mandibule sont incroyablement nombreux, quelque soit l’âge … Cela peut aller des nez bouchés, des tics de la face chez les petits enfants, des acouphènes et/ou vertiges, des otites récidivantes, des cervico-dorsalgies (les chaines tendino-musculaires antéropostérieures, antérolatérales et postéro-latérales de tout le corps se terminent dans la région), des douleurs des… En savoir plus

Les neurofibromatoses
Les neurofibromatoses

Les neurofibromatoses sont des maladies immuno-génétiques. Elles font partie des phacomatoses dont le mécanisme est un problème de différenciation du tissu ectodermique chez l’embryon.   La plus fréquente est la maladie de Recklinghausen, du nom du médecin allemand, Friedrich Daniel von Recklinghausen, qui le premier a décrit cette maladie en 1881. Sa prévalence est estimée à 1/5 000. L’importance de cette affection évolutive est… En savoir plus

La méthode NAET
La méthode NAET

La méthode NAET (sigle de « Nambudripad’s Allergy Elimination Techniques »)  Depuis quelques années, j’observe en Suisse romande, chez mes amis naturopathes, la multiplication de petites affichettes indiquant qu’ils avaient été formés et pratiquaient la méthode NAET. Curieux de nature, j’essayais d’en savoir plus sur ce « traitement d’élimination des allergies », dont les résultats semblaient les satisfaire.   M’étant renseigné auprès d’eux (ils ont fait… En savoir plus

Comportement alimentaire
Comportement alimentaire

    Les troubles du comportement alimentaire « Les vices de la chair, parmi lesquels on compte la gourmandise, la luxure, la concupiscence et la superbe, sont engendrés par le ventre » (Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, article 3). Le trouble du comportement alimentaire est pour le patient une question qu’il se/vous pose … il vous appartient de lui faire comprendre le sens de… En savoir plus

Arthrose
Arthrose

 Structure de l’os en microscopie L’arthrose … des douleurs d’installation progressive L’arthrose est une maladie due à une usure précoce du cartilage. Elle peut toucher toutes les articulations, mais elle se manifeste plus fréquemment au niveau de certaines articulations: genoux, hanches, doigts (articulations métacarpo-phalangiennes du pouce, articulations interphalangiennes proximales et distales). D’autres articulations, comme celles de l’épaule, du coude et… En savoir plus

Les Cortico-Surrénales
Les Cortico-Surrénales

Les Cortico-Surrénales Les Cortico-Surrénales sécrètent trois types d’hormones : les gluco-corticoïdes (hydrocortisone) aux effets anti-inflammatoires et hyperglycémiants les minéralo-corticoïdes (aldostérone) activant l’élimination du potassium les stéroïdes sexuels (androstérone) activant l’anabolisme protidique. . Le tableau ci-dessus montre la filiation des différentes hormones stéroïdiennes, à partir de la molécule de cholestérol. La plus importante quantitativement est le DHEA, dont le taux bas… En savoir plus

Développement psycho-moteur
Développement psycho-moteur

A la naissance, la myélinisation des fibres nerveuses n’est pas terminée. Il n’y a pas de véritable contrôle musculaire, la motilité est surtout globale avec hyper ou hypotonie marquée. La motricité réflexe domine (réflexes primitifs, réflexes posturaux) : le réflexe de préhension, les réflexes buccaux, le réflexe de Moro…  De 4 à 16 semaines :  — Maîtrise des muscles de la… En savoir plus

Cystites – colibacillose
Cystites – colibacillose

   Vascularisation rénale Cystites – colibacillose  Le « syndrome de miction douloureuse » (Lin), est en MTC une « chaleur sur la Vessie », expression d’une « chaleur dans le réchauffeur inférieur » (Rein-Foie) = cystalgie, pollakiurie et pyurie, dont la MTC distingue six formes : 1 – La chaleur-Humidité par vide de Rate … urines troubles -> rétention /… En savoir plus

Ejaculation précoce
Ejaculation précoce

L’éjaculation prématurée (absence de phase de plateau) C’est un symptôme fréquent lié à l’incapacité de fermer, maintenir, retenir. Symptôme à ne pas minimiser, car les répercussions sur l’épouse et les enfants sont souvent importantes, complexes et durables : Argentum nitricum ++ … tout va trop vite … pense peut-être déjà à la partenaire suivante ? Indium met. (fe) …  érection insuffisante et éjaculation… En savoir plus

Ovaires polykystiques

Le « syndrome des ovaires polykystiques » . Le diagnostic d’ovaires polykystiques (SPOK), doit être évoqué en présence : d’une forte dysménorrhée (kyste hémorragique ?), d’une acné, d’un hirsutisme, d’une aménorrhée (primaire ou secondaire ?), d’une obésité et d’un acanthosis migrans. Il repose sur le dosage de la testostérone totale, de la FSH et de l’oestradiol (pour éliminer les autres causes d’hyperandrogénie)… En savoir plus

Les Thalassémies
Les Thalassémies

  Les Thalassémies  Groupe d’hémoglobinopathies (héréditaires autosomales récessives) caractérisées par ladiminution ou l’absence de production des chaînes de globine normales. Cette insuffisance de synthèse d’une chaîne avec excès de l’autre type est responsable d’une anémie hémolytique microcytaire, dont la sévérité dépend du nombre résiduel de chaînes de globine fonctionnelles. La gravité va dépendre du type de chaîne déficiente ou du caractère homozygote… En savoir plus

Diabète et grossesse
Diabète et grossesse

Diabète et grossesse  Diabète gestationnel : une glycosurie survient lors de la grossesse, car la régulation pancréatique est insuffisante à gérer l’hyperglycémie induite par le flux hormonal de la grossesse. Un régime diabétique s’impose durant toute la grossesse et après (récupération d’un poids normal).    Les complications induites par un diabète préexistant à la grossesse : (en anglais : DM = diabetus… En savoir plus

La fatigue
La fatigue

Fatigue / asthénie   Définitions : La fatigue est un phénomène physiologique (baisse des performances induite par l’effort avec sensation désagréable) réversible après le repos.   L’asthénie, c’est autre chose : c’est une sensation de fatigue qui n’est pas déclenchée par un effort et qui persiste malgré le repos. L’asthénie est un phénomène chronique qui peut être d’origine somatique, psychologique réactionnelle… En savoir plus

Les uvéites
Les uvéites

Les uvéites L’uvée est une membrane vascularisée par le système ciliaire. On distingue : L’uvée antérieure : Iris : diaphragme mobile baignant dans l’humeur aqueuse et séparant la chambre antérieure de la chambre postérieure. Corps ciliaire : entre la racine de l’iris et la choroïde, il a un rôle dans l’accommodation (muscle ciliaire) et la sécrétion d’humeur aqueuse. L’uvée postérieure : c’est la couche intermédiaire située entre la… En savoir plus

Gériatrie – thérapeutique
Gériatrie – thérapeutique

« La longévité n’est désirable que si elle prolonge la jeunesse, et non pas la vieillesse » Alexis CARREL La prescription chez la personne âgée va se différencier sur certains points, car l’existence de polypathologies dégénératives va nous conduire à privilégier : Les remèdes qui nourrissent et protègent les structures saines (remèdes homéopathiques atoxiques en basses dilutions), Les sarcodes, qui relancent les… En savoir plus

Toux coqueluchoïdes
Toux coqueluchoïdes

Coqueluche et toux coqueluchoïdes   La coqueluche est une maladie infectieuse, due à Bordetella pertussis (isolé en 1906), encore responsable de 500 000 décès par an dans le monde. En Europe, la morbidité coquelucheuse reste faible. La vaccination, qui a 50 ans (1959 – Vaxicoq), a été récemment améliorée (vaccin acellulaire – Repevax). La couverture des nourrissons est de 98%,… En savoir plus

Maladie de Hailey-Hailey
Maladie de Hailey-Hailey

   Maladie de Hailey-Hailey   Monsieur Jean-Pierre D… est un sympathique retraité de 72 ans, qui présente un léger surpoids (85 kg. pour 1, 72 m), une HTA traitée et un antécédent de pontage coronarien, suite d’infarctus à l’âge de 53 ans. En outre, il présente depuis une vingtaine d’années des éruptions bulleuses des plis, d’abord étiquetées « eczéma », puis « mycose »… En savoir plus

Les névroses
Les névroses

LES NEVROSES . On a demandé au Dalai Lama : « Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité ?». Il a répondu : « Les hommes … Parce qu’ils perdent leur santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et, à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent, de telle sorte qu’ils finissent par vivre ni… En savoir plus

L’anorexie mentale
L’anorexie mentale

L’anorexie mentale « Tentative de maîtrise d’une peur morbide de grossir = jeûne et/ou restriction alimentaire qui induit maigreur et aménorrhée » (définie par le Pr. C. Lasègue en 1873) . Essayez de voir la patiente comme un « oiseau tombé du nid » plutôt que comme un squelette anticipé ! C’est une maladie chronique émaillée de rechutes. Si, après 10 ans, une patiente sur deux… En savoir plus

Les syndromes dysmorphiques
Les syndromes dysmorphiques

Les syndromes dysmorphiques staturo-pondéraux   * Le syndrome de Marfan (maladie génétique assez fréquente) :   Sujet longiligne, membres démesurés (arachnodactylie), visage étroit, palais ogival, pieds plats Manifestations oculaires : subluxation du cristallin, myopie, décollement de rétine Manifestations cardio-vasculaires : anévrismes de l’aorte ou de l’artère pulmonaire, insuffisance cardiaque, endocardite, myocardite    * Les syndromes d’Ehlers-Danlos (ensemble de maladies génétiques invalidantes), liées à des mutations du gène du collagène (COL3A1), en… En savoir plus

Les Parathyroïdes

Les Parathyroïdes   Quatre petites glandes endocrines sont noyées dans le parenchyme thyroïdien. Elles contrôlent la calcémie et la phosphatémie (donc la minéralisation osseuse) par le biais de trois hormones : la Parathormone (PTH), la Calcitriol (synthétisée à partir de la vitamine D) et la Calcitonine. – une diminution de la calcémie stimule la PTH qui mobilise le calcium osseux… En savoir plus

Les « maladies métaboliques »
Les « maladies métaboliques »

Les « maladies métaboliques »  Elles sont au nombre de 7000 (répertoriées), on en dépiste à présent en routine plus de 200 au niveau du génome des parents, avant ou durant la grossesse (si notion de risque familial). On rencontre ces affections plus souvent chez les isolats génétiques (cousins germains, Amiches, vallée de montagnes, îles lointaines, Roms, etc…) La future mère est porteuse… En savoir plus

Causes d’une fièvre prolongée
Causes d’une fièvre prolongée

      Principales causes d’une fièvre prolongée  Orientation en fonction des signes associés : Diarrhée … Shigellose, Salmonellose, Paludisme (enfant) … Adénopathies … Dengue, Trypanosomiase, Tuberculose, HIV+ … Splénomégalie … Paludisme, Typhoïde, Leishmaniose, Borréliose (maladie de Lyme)… Hépatomégalie … Amibiase, Hépatite virale, Bilharziose, Paludisme … Signes neurologiques … Méningite, Paludisme (pernicieux), Arbovirose, Trypanosomiase … Arthralgies … Brucellose … La fièvre « au… En savoir plus

L’insuffisance rénale, la dialyse et la greffe
L’insuffisance rénale, la dialyse et la greffe

  L’insuffisance rénale, la dialyse et la greffe . L’incidence de l’insuffisance rénale chronique progresse en Europe et dans le monde (les causes en sont multiples : glomérulonéphrite, maladie de Berger, polykystose rénale, diabète …). On en contrôle la sévérité par le calcul de la clearance de la créatinine (normalement supérieure à 60 ml/mn), un des premiers symptômes en est… En savoir plus

Dyspareunie – Vaginisme
Dyspareunie – Vaginisme

– – – – –   L’anxiété de pénétration (concerne les deux sexes, mais dans ce moment de rencontre, les deux personnes ne cherchent pas forcément la même chose ?) : Mademoiselle Platina (témoignage) : « Nous avions tout planifié : le jour, l’heure, l’endroit et cela a tout gâché, à force de vouloir que tout soit parfait, cela a été un… En savoir plus

Les seins
Les seins

Les seins Glandes ectodermiques se développant à la puberté (dérivées des glandes sudoripares), destinées à la caresse et à la succion, elles sont chargées de la fonction nutritive du nouveau-né, donc en MTC sous la dépendance du méridien de l’estomac (le point 17 Estomac correspond d’ailleurs au mamelon). Dans sa pathologie, l’université, après avoir accordé à la thèse hormonale un… En savoir plus

L’hémochromatose
L’hémochromatose

L’hémochromatose  L’hémochromatose (ou hémosidérose) est une maladie caractérisée par des dépôts de fer localisés dans un grand nombre de tissus. L’accumulation est liée à un trouble de l’absorption du fer, de transmission génétique autosomique récessive, par mutation du gène HFE « C282Y », S65C » ou « H63D » sur le chromosome 6. C’est l’une des maladies génétiques les plus fréquentes dans les populations originaires… En savoir plus

L’accouchement
L’accouchement

Le travail et de l’accouchement La future mère devrait toujours bénéficier d’une consultation ostéopathique au troisième trimestre, la mobilité du rachis et du bassin pouvant être notoirement améliorée. Par contre, pas de manœuvre externe de « retournement de l’enfant » hors du milieu hospitalier (sous monitoring).    La prééclampsie Caractérisée par l’association d’une HTA gravidique et d’une protéinurie (> 500 mg/j.), la… En savoir plus

La somnolence
La somnolence

La somnolence Au cours des 24 heures, les périodes de veille et de sommeil se succèdent avec deux moments favorables au sommeil : * La nuit – le besoin naturel de sommeil. La somnolence est maximale entre 1h et 6h du matin.* Le jour – le besoin naturel de sieste. La somnolence est présente durant l’après-midi pour tout le monde,… En savoir plus

DMLA
DMLA

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)  C’est une atteinte maculaire bilatérale, plus ou moins symétrique, débutant le plus souvent après 55 ans et devenant la principale cause de malvoyance des personnes âgées de plus de 75 ans. Avec le vieillissement de la population, le nombre des patients atteints va crescendo !  Il en existe principalement deux formes : La forme atrophique (ou… En savoir plus

Anorexie – gériatrie
Anorexie – gériatrie

Anorexie et perte de poids du sujet âgé Le refus de manger en fin de vie, dont les causes sont multiples : horaires et détestable présentation des plats des repas hospitaliers, moyens de contention, abus de régimes restrictifs à visée thérapeutique, sécheresse buccale, hydratation artificielle, ou simplement « vide d’énergie » (par hypo-oxygénation, absence de mobilisation …) … mène les patients (décédés… En savoir plus

Toux chronique et horaires d’aggravation
Toux chronique et horaires d’aggravation

   Horaires d’aggravation d’une toux Certaines toux chroniques idiopathiques doivent faire évoquer : Un effet secondaire d’un médicament (hypotenseur – IEC par exemple) Une rhino-sinusite : Sticta pulmonaria (s) Dans un contexte allergique, on doit évoquer l’asthme (toux équivalent d’asthme), la rhinite et la pneumopathie d’hypersensibilité (à la capsaicine des piments par exemple) Une toxocarose (vers ronds) doit aussi être… En savoir plus

Névralgies dentaires
Névralgies dentaires

   Névralgies dentaires « Il y a trois choses qu’on ne peut pas regarder en face: le soleil, la mort et le dentiste », disait Alex Métayer ! Quand on regarde le symptôme « Douleurs brûlantes de la face » dans le répertoire de Kent, on trouve 297 remèdes ! * Aggravé : la nuit : Aconit (s), Mezereum (hg) le matin : Plantago… En savoir plus

Protéinose alvéolaire
Protéinose alvéolaire

Cas clinique : Mr. Iller R… est le jeune directeur (1,80 m / 71 kg) d’une petite société de sécurité informatique. Depuis 4 ans, il tousse tous les hivers et cette année, la bronchite n’a pas cédée, la toux est grasse, l’expectoration jaune verte au lever. Il est épuisé. Il n’a pas d’antécédents notable, sauf un rhume des foins au… En savoir plus

Hystérie

LA NEVROSE HYSTERIQUE L’angoisse se porte sur le corps (sans atteinte organique = manifestation somatique, conflit psychologique – voir chapitre introduction). L’hystérie se caractérise par une personnalité particulière, très extravertie et théâtrale. L’hystérique a besoin d’être reconnu par l’autre pour exister. L’hystérique n’existe que par le regard de l’autre. Pour la MTC le « syndrome hystérique » = ZANG ZAO… En savoir plus

Chirurgie de l’obésité
Chirurgie de l’obésité

  (avant) La « chirurgie bariatrique«  Selon une étude récente (enquête ObEpi 2009), nous avons depuis 1997 un peu grandi (+ 0,5 cm) et surtout grossi, de 3,1 kg en moyenne et notre taille a pris 4,7 cm ! L’obésité continue de progresser en Europe (14,5% de la population de plus de 18 ans). Les formes sévères (IMC > 35) sont… En savoir plus

La goutte
La goutte

     La goutte La goutte, la chondrocalcinose et les rhumatismes apatitiques sont les trois arthrites microcristallines les plus fréquemment rencontrées par l’omnipraticien. La présence de cristaux dans l’articulation ou dans son environnement proche est à l’origine de manifestations inflammatoires aiguës et d’atteintes chroniques. Les aspects cliniques sont variés (ex.: forme polyarticulaire de la femme de 60 ans). La maladie goutteuse… En savoir plus

La glande Thyroïde
La glande Thyroïde

Les maladies de la glande thyroïde . La thyroïde est une glande en forme de papillon située à la base du cou, sous la pomme d’Adam. Elle produit des hormones qui régulent le métabolisme des cellules, et qui déterminent – entre autres – la vitesse à laquelle on « brûle » les nutriments. Il convient – avant tout – d’arrêter d’utiliser les dentifrices… En savoir plus

La trisomie 21
La trisomie 21

La trisomie 21  La trisomie 21 (ou « syndrome de Down ») constitue une des aberrations chromosomiques les plus fréquentes. Sa fréquence se situe aux environs de 1 cas pour 800 toutes grossesses confondues, mais varie en fonction de l’âge de la mère : environ 1/1500 à 20 ans, 1/900 à 30 ans et 1/100 à 40 ans.  L’un des traits les plus notables est le… En savoir plus

La Grippe
La Grippe

   La GRIPPE  Maladie respiratoire virale aiguë fréquente, caractérisée par une forte fièvre, avec rhinite, toux, céphalées et douleurs tendino-musculaires. Elle survient habituellement l’hiver, sous forme épidémique (5 à 15% de la population est alors touchée). La plupart des patients grippés guérissent en une à deux semaines. Dans les cas graves, il y a prostration, bronchite hémorragique, pneumonie parfois. Le seul… En savoir plus

Génital masculin

Génital masculin Les dysfonctions érectiles : Environ 10% des hommes souffrent d’insuffisance érectile. Un examen clinique normal, associé à la présence d’érections matinales (test de l’anneau de papier collant), oriente vers une origine relationnelle et/ou psychologique de la dysfonction. Le pénis est le premier outil d’autorité du petit garçon, par lequel il va exprimer son pouvoir, mettre en action sa… En savoir plus

Exhibitionnisme – perversion
Exhibitionnisme – perversion

L’exhibitionnisme (Kent 3ème degré) : Hyosciamus (déprimé surexcitable), Phosphorus, Secale cornut. (pb) … (Kent 2ème degré) : Stramonium (ca), Tarentula (ge), Veratrum alb. (as)…   Le jeu secret du voyeurisme et de l’exhibitionnisme sous leurs formes les plus variées, est utilisé comme ingrédient permettant le réveil d’un appétit libidinal disparu, ou étouffé par diverses inhibitions névrotiques.  Phosphorus  … la limitation de… En savoir plus

Ménopause et bouffées de chaleur
Ménopause et bouffées de chaleur

Ménopause et bouffées de chaleur  La ménopause est une aménorrhée spontanée chez une femme à partir de 45 ans, par épuisement folliculaire ovarien. Cette crise s’accompagne d’une insuffisance lutéale (chute progressive de la progestérone) et hyper oestrogénie relative, ainsi que d’une augmentation de la FSH. Les cycles anovulatoires sont irréguliers (raccourcis ou allongés), pouvant s’accompagner de ménorragie. Les règles cessent… En savoir plus

Adénopathies
Adénopathies

        Les adénopathies et les lymphagites  Le terme « adénopathie » désigne une hypertrophie anormale d’un ganglion lymphatique dont la taille est au moins égale à un centimètre. Inflammation des ganglions lymphatiques, se traduisant par une tuméfaction. Elle peut être aiguë, subaiguë ou chronique. Une adénopathie superficielle isolée doit faire évoquer : – Sous-occipitale = une infection du cuir chevelu, une allergie a… En savoir plus

L’allaitement
L’allaitement

   L’allaitement 48 heures après l’accouchement, la sécrétion hypophysaire de Prolactine induit la sécrétion lactée, entretenue ensuite par la succion du mamelon. L’allaitement  au sein ou au biberon, constitue une des modalités essentielles de l’interaction mère-nouveau né. Etat actuel des connaissances : Motivations et facteurs influençant la décision de l’allaitement (motivations exprimées par les mères) Désir de poursuivre la relation mère-enfant mise… En savoir plus

Intoxications au Mercure

Les intoxications au Mercure   On parle actuellement beaucoup des intoxications chroniques au Mercure. Certains praticiens mettent en avant les résultats cliniques obtenus par le remplacement des amalgames dentaires (plombages) par des composites (pas si neutres que ça d’ailleurs). Exemples :  une RCH qui saignait depuis 8 ans, et qui s’est arrêtée en moins de 24h après la dépose des amalgames,… En savoir plus

Les paupières
Les paupières

Les paupières Les oedèmes de la région orbitaire ou/et palpébrale, qu’ils soient uni- ou bilatéraux, aigus ou chroniques, sont des motifs fréquents de consultation. Le diagnostic étiologique n’est pas toujours simple, compte tenu de la multiplicité des facteurs pouvant être en cause. L’examen clinique recherchera la présence d’autres oedèmes (lèvres, mains, poignet …), de prurit, d’érythème … Un oedème palpébral… En savoir plus

Maladie d’Alzheimer
Maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer (le terme de « démence sénile » est abandonné) Affection à début insidieux qui se diagnostique au stade de la démence, lorsque les troubles cognitifs et du comportement affectif (syndrome dépressif) sont suffisamment sévères pour retentir sur les activités de la vie quotidienne, entraînant une diminution de l’autonomie du patient. Elle représente 75% des démences dégénératives. En Europe, c’est… En savoir plus

Bronchites aiguës / Pneumonie
Bronchites aiguës / Pneumonie

   Bronchites aiguës et pneumopathies Les pneumopathies bactériennes constituent une cause importante de mortalité à l’échelon mondial (2 millions de cas, surtout des enfants). Les germes les plus fréquemment rencontrés sont : Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae ou Mycoplasma pneumoniae. Néanmoins, dans 50% des cas environ, aucun germe n’est retrouvé ! 1/ La PNEUMONIE Le diagnostic de « pneumonie » repose typiquement sur… En savoir plus

Le TRAPS
Le TRAPS

  Cas clinique : Monsieur Bruno M… , informaticien de 43 ans, 1,70 m pour 58 Kg, consulte pour des douleurs tendino-musculaires des avant-bras, des ailes iliaques, des jambes et des pieds. Il nous décrit ces douleurs « comme si le muscle s’arrachait de l’os ». Cela a commencé il y a 10 mois, suite à une intolérance alimentaire. Ces douleurs s’accompagnent de douleurs… En savoir plus

Troubles de l’humeur
Troubles de l’humeur

    Les troubles de l’humeur « L’humeur est cette disposition affective fondamentale riche de toutes les instances émotionnelles et instinctives qui donnent à chacun des états d’âme une tonalité agréable ou désagréable et qui oscille entre le désir et la douleur. Dans le langage populaire on parle du moral et en psychologie de fonction thymique » Jean Delay •… En savoir plus

Hoquet

LE HOQUET ou « myoclonies phrénoglottiques »   Toujours examiner la gorge (ex. muguet ?) et tenir compte du contexte (ex.: patient vermineux ?)   Les remèdes les plus fréquemment indiqués sont :   China (as) … hoquet au cours d’une colique hépatique Cuprum ou Cuprum aceticum … hoquet et crampes d’estomac, au début d’une crise d’asthme ou d’une convulsion,… En savoir plus

Cervicalgies
Cervicalgies

    Les cervicalgies Elles comprennent les douleurs limitées au segment cervical et les douleurs irradiées, à point de départ cervical : Articulation temporo-maxillaire : Rhus tox. (hg), Verbascum (am), Niccolum (fe) … mais seulement après un ajustement mandibulaire correct par un dentiste averti (gouttière inférieure nocturne ?). Cervicalgies aiguës = Torticolis banal : contracture musculaire avec attitude antalgique marquée. Parfois… En savoir plus

La maladie de Basedow
La maladie de Basedow

La « maladie de Basedow » est une hyperthyroïdie d’origine immune (présence d’AC anti récepteur à la TSH, qui induisent une stimulation intense de la glande entière, un oedème prétibial et une exophtalmie). C’est une affection fréquente (1 à 2 % population), plurifocale : thyroïde + oeil (exophtalmie) + téguments (myxœdème pré tibial : méridien du Rein), à nette prédominance féminine (8/1) et… En savoir plus

La mucoviscidose
La mucoviscidose

   La mucoviscidose  Autrefois appelée « Fibrose kystique du pancréas », c’est une maladie héréditaire (transmission autosomique récessive sur le chromosome 7 – gène CFTR) dont la fonction principale est de transporter des ions, notamment des chlorures, jouant un rôle important dans l’hydratation des sécrétions des bronches et du tube digestif. Il existe principalement trois anomalies du gène responsable :      … En savoir plus

Les hépatites virales
Les hépatites virales

   LES HÉPATITES VIRALES Des progrès considérables ont été faits dans la connaissance des hépatites virales :   Virus A … entérovirus infectieux, maladie épidémique de l’enfant et de l’adulte jeune (80% des sujets de 30 ans sont HVA+). L’ictère est rare (5 % des cas), l’évolution en est le plus souvent favorable en 3 à 4 semaines, mais la fatigue peut durer. .  … En savoir plus

Andropause
Andropause

L’andropause Syndrome de plus en plus précoce, en raison du surmenage professionnel, du chômage, ou de déséquilibre psycho-social (pré-retraite ?). Certains, comme Calcarea carb. se persuadent sagement qu’il faut songer à la retraite sur ce plan là aussi, d’autres, comme Phosphorus ou Lycopodium, libérés de ces contingences peuvent réinvestir leur libido dans des sphères qui les ont toujours attirés :… En savoir plus

Frigidité – anorgasmie
Frigidité – anorgasmie

– – – – – La frigidité (ancienne) est surtout liée au trop grand rigorisme familial ou religieux, le plaisir sexuel étant inacceptable est supprimé (mécanisme inhibiteur). Elles qualifient d’un mot leurs relations conjugales : « la corvée » ! Parfois migraineuses (la migraine étant une sorte « d’orgasme décalé »!). Ce refoulement précoce est maintenu et renforcé par différentes rationalisations, dénégations et autres… En savoir plus

Pesanteur pelvienne
Pesanteur pelvienne

 Le « bearing-down«  Le « bearing-down » ou pesanteur pelvienne, est une impression de « poids » des organes génitaux qui pèsent sur le périnée. C’est une gêne calmée lorsque la malade croise les jambes.  Ce symptôme est le plus souvent lié à un « vide de sang du foie » (organe qui gère le tendino-musculaire et le système porte) à différencier, par l’échographie, d’une ptose utérine et/ou rétroversion… En savoir plus

La sarcoïdose
La sarcoïdose

La sarcoïdose ou « maladie de Besnier- Boëck-Schaumann » (BBS)  Affection définie par la présence de granulomes épidermoïdes au sein de divers organes ou tissus, dont les symptômes dépendent de la localisation et du degré de diffusion. La sarcoïdose est une maladie mystérieuse, tant par : 1/ la méconnaissance de son agent causal (certains ont un instant invoqué le rôle du virus herpès ?). Elle apparait généralement entre 20… En savoir plus

Lipothymies

Lipothymies Brusque suspension de la vigilance, à différencier des syncopes (pertes de connaissance complète, avec récupération plus ou moins lente). A traiter toujours : SELON LA CAUSE : « suite de ? » * Frayeur … Aconit (s) … peau sèche, oreilles brûlantes, agité, anxieux. Arnica (hg) … ne supporte pas d’être touché, traumatisme ou chocs émotionnels Gelsemium (mn) … tremblements, peur… En savoir plus

Conjonctivites
Conjonctivites

    Les conjonctivites   Les conjonctivites bactériennes sont communes chez les enfants. Les yeux sont rouges, les paupières enflées avec éventuellement des décharges de pus. Elles sont contagieuses par contact direct. Une culture peut être faite pour déterminer la bactérie en cause. . La conjonctivite virale, commune chez l’adulte, est extrêmement contagieuse (même par contact indirect). Les yeux deviennent injectés et… En savoir plus

Maladie de Parkinson
Maladie de Parkinson

   La maladie de Parkinson C’est une affection fréquente (1% des sujets à 50 ans, 10% à 60 ans et s’accroît avec l’âge !). Il s’agit d’une dégénérescence des neurones dopaminergiques de la voie nigro-striée. Dans 10% des cas, c’est une affection héréditaire à début précoce. Cependant, l’hypothèse infectieuse existe car après la grippe espagnole de 1917, il y eu près… En savoir plus

Bronchite chronique
Bronchite chronique

Insuffisance respiratoire – bronchite chronique Toute atteinte anatomique (structure) ou physiologique (fonction) engendrera une hypoxie, source de troubles du métabolisme cellulaire (hypoxie, hypercapnie et acidose : œdème et sueurs profuses).    Trois grandes causes conduisent à l’hypoxie : les syndromes respiratoires restrictifs (structure), obstructifs (fonction) et mixtes (diagnostic posé après un bilan spirométrique, de la bronchite chronique simple à VEMS… En savoir plus

Caries
Caries

   La « maladie carieuse » La lyse osseuse correspond pour l’acupuncteur à un « vide de Yin » (c’est à dire à une atteinte de la structure) avec perturbation du mouvement de l’EAU (= os et dents / rein / surrénales) … En homéopathie, on trouve ces caractéristiques aux symptômes des remèdes de la Luèse (ce sont d’ailleurs les « acides » qui attaquent… En savoir plus

Dépression
Dépression

Les états DEPRESSIFS Ils ne correspondent pas une névrose spécifique, ce sont des « états réactionnels transitoires ». Notion névrotique opposée à la notion de mélancolie qui est psychotique et délirante (pôle Poumon). Ces phases dépressives surviennent après une expérience vécue comme une frustration (deuil, rupture, échec). Ils surviennent toujours dans des situations qui réactualisent un sentiment d’insécurité (qui est toujours plus… En savoir plus

Nausées et vomissements
Nausées et vomissements

   NAUSEES / VOMISSEMENTS Un diagnostic organique est indispensable. Choisissez ensuite le remède selon le mécanisme (voir aussi chapitre « dyspepsies ») et ses modalités : Aethusa (cu) … nourrisson intolérant au lait, vomissements avec diarrhées de selles vertes Antimonium crudum (as) … gros mangeur, glouton à la langue saburrale. Bismuthum (as) … amélioré en buvant du froid, (le seul) amélioré courbé en… En savoir plus

Périarthrite scapulo-humérale

Périarthrite scapulo-humérale (plus de 80% des douleurs de l’épaule) En dehors des causes traumatiques, c’est une sorte de « dépression nerveuse de l’épaule », à point de départ hépato-vésiculaire le plus souvent : le méridien tendino-musculaire du Foie exprime un blocage émotionnel ! On découvre parfois à cette occasion une anémie (vide de sang du foie = yang apparent du Foie). Mais… En savoir plus

Diabète
Diabète

      Le diabète sucré Le glucose, élaboré à partir des aliments, transporté par le sang dans tout l’organisme, est le « carburant » dont le corps tire (via le cycle de Krebs) l’énergie requise par toutes les activités cellulaires. A ce propos, il faut se rappeler que nous fabriquons et nous utilisons chaque jour plusieurs Kg d’ATP ! Après le repas, le… En savoir plus

L’énurésie
L’énurésie

    L’énurésie 1 – en avoir exploré la dynamique du phénomène. L’interrogatoire distinguera :      —  l’énurésie primaire (sans la moindre période, même très courte, de propreté)       — l’énurésie secondaire (il a été propre un certain temps ?)       — l’énurésie nocturne (la plus fréquente)       — l’énurésie diurne. Un enfant ne peut être propre… En savoir plus

Borréliose et maladie de Lyme
Borréliose et maladie de Lyme

Borréliose et « maladie de Lyme«  Cette maladie tire son nom d’un petit village du Connecticut (USA) où ont été identifiés les premiers cas au milieu des années 70. Cette maladie transmise par les tiques (portées par des animaux sauvages, daims et chevreuils entre autres), a progressé de manière fulgurante aux Etats-Unis. Elle s’étend désormais en Europe et en Australie de… En savoir plus

Maladie de La Peyronnie

Maladie de La Peyronnie Dysplasie fibreuse de la gaine des corps caverneux, c’est une maladie (de cause inconnue), assez commune, de l’homme adulte. La rétraction entraîne généralement une déviation du pénis et peut s’accompagner de douleurs en érection. Il a été essayé les injections locale de corticoïdes et les ultra-sons, qui dans certains cas ont eu un petit effet. Le… En savoir plus

Nymphomanie – satyriasis
Nymphomanie – satyriasis

L’obsession sexuelle peut conduire à : – – – – –  La nymphomanie (Kent 3 ème degré) : Gratiola (s), Hyosciamus (ca), Iodum (perpétuelle agitée), Lachesis (ge), Lilium tigrinum (mg), Origanum (na), Platina (désir agressif, mais platonique), Stramonium (ca) … C’est autour d’une pulsion non satisfaite que s’organise l’aventure. Le conjoint est souvent le dernier à soupçonner une telle pulsion,… En savoir plus

Fibromes et polypes
Fibromes et polypes

Fibromes et polypes utérins  Affection qui touche 75% des femmes. Il s’observe surtout à partir de 35 ans, où 30% des femmes ont déjà un fibrome ! Il faut différencier : les utérus fibromateux (hypertrophie utérine simple), sans signe fonctionnel, qui involuent après la ménopause, le fibrome sous-muqueux hémorragique (qui peut être de petite taille) et nécessitera un curetage, le… En savoir plus

Leucémies et lymphomes
Leucémies et lymphomes

Les cancers du tissu LYMPHOIDE … (3% des cancers chez la femme, 4% chez l’homme) 1/ La maladie de Hodgkin (ou myélome multiple de l’adulte jeune, aujourd’hui curable à 85% des cas, mais dont les patients présentent une surmortalité à long terne : leucémies et tumeurs solides). Plastocytose médulaire = gammapathie monoclonale (protéinurie de Bence-Jones = chaînes légères). Signes cliniques… En savoir plus

Les crampes
Les crampes

Les crampes, parfois révélatrices … La majorité des crampes (contractures douloureuses affectant un muscle) sont des symptômes bénins (Yang de VB, sur vide de sang, par exemple : Actea racemosa, Cuprum ou Nux vomica). Elles surviennent surtout au mollet, la nuit, et cèdent à l’étirement. Elles sont favorisées par divers situations : la grossesse, la fatigue, l’activité sportive (natation surtout),… En savoir plus

Cataracte
Cataracte

   La Cataracte La cataracte est une maladie de vieillissement du cristallin. Elle se forme en général lentement et provoque une baisse de vision progressive sur plusieurs mois ou années. Cette mauvaise vision ne peut pas être corrigée par un changement de lunettes, puisqu’il existe un obstacle visuel à l’intérieur de l’œil ! La cataracte s’accompagne souvent d’un éblouissement surtout… En savoir plus

Accès délirant
Accès délirant

L’accès délirant Les délires tardifs ont pour cause habituelle une défaillance cérébrale avec perturbations affectives (40% des personnes de plus de 80 ans). Les affections causales les plus rencontrées sont : l’infarctus cérébral (détérioration cérébrale post AVC), dont les causes peuvent être multiples (ex.: embolie, angiopathie amyloïde …) l’encéphalite herpétique ou HIV, le Tabès (rare à présent en Europe) la… En savoir plus

Gingivites
Gingivites

   Les gingivites C’est une atteinte de la muqueuse gingivale sur un mode inflammatoire, sans lésion de l’os alvéolaire sous-jacent, ni des fibres desmodontales. Ces troubles évoluent en 2 stades : un stade d’érythème ou/et d’œdème (stagnation), un stade d’ulcération ou/et de nécrose (inflammation –> lésion muqueuse). Gingivorragies (les gencives saignent = ce n’est pas normal) : chaleur à l’intestin grêle… En savoir plus

Le trouble bipolaire / les suicides
Le trouble bipolaire / les suicides

  L’humeur est un concept qui se réfère à une tonalité émotionnelle. Des variations de l’humeur accompagnent et modulent notre vie quotidienne. Or, nous sommes tous un peu différents dans la manière de moduler nos émotions (joie, tristesse, colère …), aussi bien dans leur intensité que dans leur durée. Le trouble de l’humeur le plus courant est la dépression unipolaire… En savoir plus

Hernie hiatale
Hernie hiatale

 muqueuse oesophage Le reflux gastro-oesophagien   Brûlures rétrosternales (pyrosis = maître symptôme) épisodiques (postprandiales) liées à la défaillance du système oesophago-gastrique anti-reflux. Elles sont favorisées par l’âge (bébés ou après 40 ans : 25% des adultes), le décubitus et le surpoids, ainsi que l’alcool, les aliments riches en graisses (chocolat) et les plats épicés. Son mécanisme est complexe, car s’il… En savoir plus

Coude-Poignet-Main
Coude-Poignet-Main

   Rhumatismes coude-poignet-doigts Coude : articulation double aux mouvements complexes. Les lésions rencontrées sont surtout abarticulaires : épitrochléïte (golf ?), bursite olécranienne, épicondylite (tennis ?). Ruta grav. (si) … FROID ( = traumatisme), entorse, kyste synovial : remède clef des nodosités des tendons, autour des articulations Rhododendron (na) … FROID, canal carpien, nerf médian Magnesia phos. … FROID, crampes aggravées… En savoir plus

Le syndrome métabolique
Le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique  Le syndrome métabolique (SM) est une nouvelle entité nosologique qui regroupe les maladies de surcharge, à point de départ lymphoïde (Rate) et glucidique (Pancréas). Parmi les 7 critères définissant le syndrome métabolique, le plus important est l’intolérance au glucose (hyperinsulinisme + insulinorésistance qui s’observe communément dans le diabète type 2) : glycémie à jeun entre 6 et 7 mmol/l, glycémie… En savoir plus

L’encoprésie
L’encoprésie

L’encoprésie Définition : C’est une défécation involontaire ou délibérée dans la culotte (ou ailleurs) au moins une fois par mois, pendant plus de 3 mois, chez un enfant de plus de 4 ans, en l’absence de toute affection organique.  Affection moins fréquente que l’énurésie, elle s’observe trois fois plus fréquemment chez le garçon (3 garçons pour une fille). Elle est… En savoir plus

La Varicelle
La Varicelle

   La varicelle La varicelle est une maladie virale (Varicelle-Zona Virus), bénigne mais très contagieuse, débutant habituellement par des symptômes généraux (fièvre et céphalées) suivis rapidement d’une éruption évoluant par poussées successives caractérisées par des macules, des papules puis des vésicules et la formation de croutes. Interdire tout grattage ! DEBUT fébrile : Aconit nap. (invasion) puis Belladonna (sueurs et céphalées) Sulfur… En savoir plus

Douleurs périnéales
Douleurs périnéales

Douleurs pelvi-périnéales chroniques 5% des troubles sexuels chez l’homme s’accompagnent de douleurs. Les principales étiologies sont : les prostatites chroniques bactériennes = insuffisance érectile + douleur lors de l’éjaculation + troubles mictionnels + brûlures de l’urètre, les « neuropathies pudendales » = insuffisance érectile + douleur testiculaire (uni ou bi-latérale) irradiée à la face interne de la cuisse. Causes : sports prédisposants… En savoir plus

Homosexualité

 L’homosexualité L’homosexualité est une négation de la différence (image du père trop forte ou pas de place pour le père dans le couple parental ?). L’homosexuel croit que la différence des sexes ne vaut pas pour lui (il a les deux !), l’homosexualité est une voie d’esquive par rapport à cette réalité de la différence des sexes qui s’impose à tous. Les… En savoir plus

L’endométriose
L’endométriose

 Cristaux d’oestrogènes en microscopie L’endométriose est un envahissement de la paroi utérine par une muqueuse utérine turgescente. Alors qu’elle était considérée comme une pathologie de la femme de 30 ans, l’endométriose touche aussi l’adolescente. Elle se caractérise par des douleurs sévères, rebelles aux AINS et à la contraception orale. Les nodules de la cloison recto-vaginale sont parfois palpables. Il s’agit… En savoir plus

Hémorragies
Hémorragies

       Hémorragies Cliniquement, les saignements anormaux se traduisent par : des manifestations cutanées = purpura vasculaire (pétéchies et ecchymoses disséminées) des saignements muqueux = épistaxis, gingivorragies, méno-métrorragies, hématuries des hémorragies interstitielles = hématomes, hémarthroses Les causes peuvent être multiples : une rare maladie constitutionnelle = ex.: l’angiomatose de Rendu-Osler (à présent soignée classiquement par la Thalidomide – qui inhibe l’angiogenèse) une… En savoir plus

Alcoolisme
Alcoolisme

L’alcoolisme  Dans chacun des troubles pouvant être provoqués par l’alcoolisme, il faudra prescrire le remède homéopathique similimum. Il se situe souvent dans la diathèse tuberculinique, qui fait le lit des addictions et des comportements border-line ou dans la psore, qui a du mal à gérer ses envies.   Parmi les conséquences de l’alcoolisme, il faut noter, en plus des atteintes… En savoir plus

Glaucome
Glaucome

Glaucome Affection fréquente après 40 ans, elle touche environ 2% de la population après 40 ans. C’est la première cause de cécité dans le monde ! 1/ à angle ouvert (ou glaucome chronique, souvent héréditaire). La maladie évolue insidieusement sur des années, rétrécissant progressivement le champ visuel et entrainant une destruction des fibres nerveuses du nerf optique jusqu’à conduire à la… En savoir plus

Fatigue – gériatrie
Fatigue – gériatrie

    La fatigue et l’apragmatisme Avec l’âge se produit une diminution de la résistance à l’effort physique et intellectuel. Des grilles d’évaluation existent, comme le : MMS (Mini Mental State) ou l’échelle ADAS (Alzeimer’s Disease Assessment Scale). I1 est important de distinguer : A – l’asthénie physique, de survenue ou d’aggravation récente, qui peut s’accompagner de symptômes somatiques précis évoquant… En savoir plus

Tartre noir
Tartre noir

Le « tartre noir«    La mise en évidence d’un important tartre sous-gengival, plus sombre, d’origine sérique, doit vous faire vérifier la présence d’une hyperlipidémie, donc marqueur d’un risque vasculaire potentiel !   Les BNS de ces patients sont hyper-floculants, hyper Bêta. Trois paramètres s’observent en position hyper-floculante sur le profil-robot : Aurum, Manganum (marqueur du cholestérol) et Calcarea (marqueur des… En savoir plus

Mélancolie
Mélancolie

    La MELANCOLIE… L’angoisse de perte d’objet et la dépression mélancolique sont les dangers immédiats contre lesquels se battent les patients en état limite (tuberculiniques). Toute décompensation touchant cette lignée va conduire à une pathologie où le sujet va s’accuser d’incapacité, d’indignité. Il va adresser des reproches aux autres. Il a besoin d’être aimé, réconforté, il est dans une grande dépendance… En savoir plus

Ulcère d’estomac
Ulcère d’estomac

Ulcus digestif Maladie psychosomatique inflammatoire et périodique. En MTC on dit :  » le bois soulève la terre « , c’est à dire que l’émotionnel (Foie) pèse sur le pole digestif (Rate-Estomac). Evolution typique d’un soucis (trouble psychisme) —-> fonction organique perturbée —-> lésion tissulaire. Succédant généralement à une phase d’aérophagie puis de gastrite, les symptômes caractéristiques de l’ulcère gastrique sont une… En savoir plus

Dupuytren

Maladie de Dupuytren   C’est une rétraction de l’aponévrose palmaire, due à une prolifération fibrineuse de l’aponévrose palmaire moyenne de la main qui entraîne une flexion progressive et irréductible des doigts. Elle a été décrite en 1831 par le baron de Dupuytren, chirurgien à l’Hôtel-Dieu de Paris. 1. Quelle est son origine ? Elle concerne environ 2 % des hommes… En savoir plus

Avenir de l’endocrinologie
Avenir de l’endocrinologie

 Quelques réflexions et applications pour une endocrinologue astucieuse    « Si un lion entre dans cette pièce, votre pouls montera et toute une série d’événements va se déclencher dans votre corps » dit Mirjam Christ-Crain. Que le stress soit dû à une surcharge de travail ou à un infarctus, la cascade d’hormones libérées sera la même. En mesurant leur concentration dans le… En savoir plus

Affections communes de l’enfant
Affections communes de l’enfant

Les affections communes de l’enfant A partir de 4 mois, l’enfant allongé sur le dos se redresse et s’appuie sur les mains une fois sur le ventre. Il secoue son hochet et reconnaît le biberon. A 6 mois, il tient la position assise avec soutien, il attrape ses pieds et boit à la tasse en tétant le bord. A 10… En savoir plus

Le Zona
Le Zona

   Le zona  Névrite infectieuse à herpès virus (VZV, agent de la Varicelle) avec manifestations cutanées (vésicules flasques et louches) comparables à l’herpès, mais localisées le long d’un trajet nerveux, unilatéralement, accompagnée d’adénopathies et de troubles sensitifs névralgiques et laissant fréquemment des séquelles douloureuses.   Le virus quiescent (parfois depuis plus de 50 ans !) peut être réactivé par une maladie… En savoir plus

Uréthrite – Prostatite

Uréthrite aiguë = le tableau classique de la « chaude pisse » : écoulement purulent, jaunâtre et fétide Remèdes indispensables s’il s’agit d’une urétrite gonococcique : Argentum nitricum, Cinnabaris (hg) ou Mercurius corrosivus (constituants du CHU « Cinnabaris comp. ») Urétrite non gonococcique : Belladonna (ca) ou Cantharis (ca) … brûlure permanente, avant, pendant et après la miction Cannabis sativa (ca) … douleur irradiant… En savoir plus

Jalousie
Jalousie

    Jalousie excessive  La jalousie morbide (ou délire passionnel) est l’une des déviances de l’amour la plus dramatique. C’est une immaturité sous-tendue par un vide d’être (sentiment d’infériorité), parfois liée à une impuissance et un désir compensatoire violent de possession de l’autre (mis sur un piédestal). Cette connaissance carentielle de lui-même et d’autrui contraint le jaloux à toujours rester aux… En savoir plus

Leucorrhées
Leucorrhées

Les Leucorrhées Le terme leucorrhée désigne tout écoulement des voies génitales féminines, à l’exclusion des pertes de sang. Le répertoire de Kent fait état de 86 médicaments pour les différents types de pertes vaginales : leucorrhées claires, aqueuses = 20 médicaments leucorrhées laiteuses, blanches = 23 médicaments leucorrhées âcres, brûlantes = 44 médicaments leucorrhées purulentes, jaunâtre = 35 médicaments leucorrhées… En savoir plus

Les différentes drogues
Les différentes drogues

   Le médecin face aux drogués Le toxicomane s’oppose au réel : il a intégré une mauvaise image de lui (souffrance narcissique) qui va induire des phases d’autodestruction logique (heureux de se mettre en péril !). C’est un manipulateur, souvent menteur, impulsif et compulsif … En MTC on considère qu’il détruit : Sa rate-pancréas (système lymphoïde – réponse logique) … par… En savoir plus

Douleurs de l’oeil
Douleurs de l’oeil

Les traumatismes de la cornée Les complexes homéopathiques d’urgence (CHU) : « Arnica comp. » toujours + « Magnesia comp. » si douleurs   Bothrops (ge) ecchymoses conjonctivales Ledum palustre (al) avec œdème important Sulfuricum acidum suites d’hémorragies traumatiques intra-oculaires Symphytum (ca) si suffusion sanguine NB. Key-note de Ledum pal. : la partie traumatisée est ressentie froide (et améliorée par le froid), alors qu’elle est encore… En savoir plus

Douleurs – gériatrie

Les douleurs en gériatrie  –> Les syndromes bucco-pharyngés constituent une grande part des plaintes des gens âgés, d’autant que la rétraction progressive des gencives et de l’os parodontal = Anantherum (hg) + Hekla Iava (si) + Siegesbeckia (hg) aa 4 CH conduit à la perte des dents, ce qui rend indispensable le port d’une prothèse plus ou moins bien tolérée… En savoir plus

La mucite

La mucite Ce terme désigne une complication buccale classique de la radiothérapie et/ou de la chimiothérapie, dans le traitement des cancers des voies aéro-digestives supérieures. Sa prise en charge classique est avant tout symptomatique : prescription d’un traitement antalgique, topique et systémique. En homéopathie, on pensera d’abord à :  Arsenicum album     …   état inflammatoire à tendance nécrosante, suite de chimiothérapie, douleurs… En savoir plus

Troubles comportement
Troubles comportement

  LES TROUBLES DU COMPORTEMENT Les troubles de la présentation et de l’expression s’imposent immédiatement au clinicien qui va observer d’une manière privilégiée la tenue vestimentaire (originalité personnelle et conformisme à la mode) : les vêtements, le maquillage, le soin de l’apparence physique. Il va noter les différentes inadaptations qui sont liés à l’âge, au sexe, à des impératifs sociaux…. En savoir plus

Douleurs hépato-vésiculaires
Douleurs hépato-vésiculaires

Les douleurs « hépato-vésiculaires » La douleur abdominale, spontanée ou provoquée, est très fréquemment rencontrée et accompagne toutes les affections viscérales. On peut la classer en : * Douleur modérée : volontiers chronique, souvent négligée par le patient, mais aussi par le thérapeute, d’autant plus que certaines affections malignes n’entraînent que peu de douleurs, notamment à leur phase de début, ce qui… En savoir plus

Rachis dorso-lombaires
Rachis dorso-lombaires

   Rachis dorso-lombaire A/ chez l’enfant, éliminez une malformation congénitale (hémivertèbre, tr. statiques importants …). B/ les dorsalgies des adolescents sont plutôt diurnes, calmées par le repos : cyphose ou scoliose d’attitude, améliorée en flexion antérieure, avec inégalité de longueur des jambes ? ostéochondrite vertébrale, parfois sévère, de disparition progressive (maladie de Scheuermann) : Calcarea carbonica, Calcarea phos., Pulsatilla (avec courbatures),… En savoir plus

Epistaxis de l’enfant
Epistaxis de l’enfant

   L’enfant qui saigne facilement du nez Les épistaxis sont des saignements des fosses nasales qui proviennent la plupart du temps de la tache vasculaire du septum. Il faut laisser l’enfant assis (inutile qu’il s’allonge) et pratiquer une compression bidigitale (entre pouce et index) prolongée (au moins 3 minutes), en parlant à l’enfant pour détourner son attention, si cette attente… En savoir plus

La Rubéole
La Rubéole

La Rubéole Maladie exanthématique contagieuse bénigne chez l’enfant (virus à ARN), mais qui lors des premiers mois de la grossesse peut aboutir à l’avortement ou à des malformations congénitales graves. Le vaccin ROR (rougeole + oreillons  +rubéole), largement diffusé, en a réduit la fréquence. L’éruption dure habituellement trois jours, avec des symptômes généraux modérés (fièvre, céphalées, rhinite, raideurs articulaires, adénopathies)…. En savoir plus

Hypertrophie prostate
Hypertrophie prostate

L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) La prostate est une glande acineuse qui sécrète les substances nutritives du sperme.De la taille et de la forme d’une châtaigne (3 x 4 x 2,5 environ), elle englobe, au dessous de la vessie, le carrefour génito-urinaire et rectal. Une capsule élastique l’entoure. Dès la quarantaine, favorisé par les antécédents de prostatite, le volume… En savoir plus

Masturbation

La Masturbation L’onanisme est naturel chez l’enfant, chez l’adolescent et chez l’adulte privé de partenaire. Elle est considérée comme pathologique quand elle est préférée à toute autre conduite sexuelle, ou qu’elle est la seule possibilité du fait de l’inhibition. Il exprime une difficulté du sujet à aller vers l’autre, sa sexualité restant bloquée à des stades primitifs. L’activité masturbatoire est… En savoir plus

Prurit vulvaire

Le prurit vulvaire Symptôme fréquent, ces démangeaisons mal placées sont un signe révélateur d’une pathologie organique dans de nombreux cas. Ses causes peuvent être générales : hormonales (diabète), dermatologiques (eczéma, psoriasis …), gynécologiques (condylome, candida albicans, bartolinite …), parasitaire (éliminez la présence de trichomonas, d’une gale …), cancéreuse, post thérapeutique (radiothérapie ?) … mais aussi « sine matéria« , liées à l’abandon affectif le plus… En savoir plus

Incontinence urinaire
Incontinence urinaire

   Les incontinences urinaires (IU) 19% des femmes souffriraient d’incontinence d’effort et 17% d’hyperactivité vésicale, les deux principales causes d’incontinence urinaire. Mais l’incontinence d’effort touche aussi les hommes, notamment après une prostatectomie et près de 16% des hommes de tous âges souffrent d’hyperactivité vésicale. Enfin, l’incontinence urinaire concerne aussi une très grande partie des patients atteints de maladies neurologiques comme… En savoir plus

Aphtes
Aphtes

   Les aphtes L’aphte est le plus souvent de diagnostic facile : foyers dégénératifs du corps muqueux de Malpighi, précédés de picotements ou de brûlures et évoluant en phases vésiculeuse puis ulcéreuse, cicatrisant enfin (3 à 12 jours). C’est une micro nécrose lymphoïde, apparentée à la maladie herpétique : signature d’un véritable blocage diathésique (adaptation-régulation). Aphtes et Herpès en MTC… En savoir plus

Troubles des conduites sociales
Troubles des conduites sociales

   Les troubles des conduites sociales Ces troubles introduisent une notion de « passage à l’acte ». Ce terme désigne des actions présentant le plus souvent un caractère impulsif, relativement en rupture avec le système de motivation habituel, relativement isolable dans le cours des activités et prenant souvent une forme auto ou hétéro-agressive. On peut voir le retour brutal de… En savoir plus

Diagnostic d’un ictère
Diagnostic d’un ictère

L’ictère (ou jaunisse) est lié à une augmentation du taux sérique de la bilirubine qui se manifeste par une coloration plus ou moins jaune de la peau, des muqueuses et des sclérotiques du patient. Celle-ci peut être présente sous deux formes : non-conjuguée (ou « libre ») liée à un excès de production ou à un déficit enzymatique congénital conjugée, secondaire à une… En savoir plus

Douleurs du sacrum
Douleurs du sacrum

Douleurs du sacrum    Extrêmement fréquentes, elles nécessitent un examen attentif et une réflexion multiniveaux, car cette région est un carrefour neurologique, vasculaire, osseux, tendino-musculaire et, de plus, sous influence hormonale périodique chez la femme … Un examen ostéopathique, une échographie et des radiographies éventuelles s’imposent en cas de doute. Affections hystériques : éliminez un élément psychogène … Ignatia amara (na),… En savoir plus

La fièvre de l’enfant
La fièvre de l’enfant

La fièvre de l’enfant La fièvre de l’enfant … Ne pas s’affoler : faire boire l’enfant, le découvrir, surveiller et noter la température. Faire préciser si l’enfant a soif / pas soif … s’il transpire ou non …                  Trois remèdes fondamentaux : Aconit (s)  … après exposition au froid, ne transpire pas – au début (pas après la 6ème heure) Belladonna… En savoir plus

La Rougeole
La Rougeole

   La rougeole Maladie infantile virale (paramyxovirus – comme le Virus respiratoire syncytial), très contagieuse, d’expression très marquée chez le jeune « tuberculinique ». Eruption maculopapuleuse rouge-brun, pétéchiale dans les formes graves (rares). Il peut y avoir des formes : atypiques (brutales, avec œdème et douleurs abdominales) chez les sujets vaccinés. compliqués graves et tardives, heureusement rare (1/700 cas environ) : la… En savoir plus

Cas clinique

Certains médecins, chefs d’école (homéopathes unicistes), considèrent que le mélange des méthodes, tel que nous le proposons parfois constitue une sorte de « cafouillothérapie » méprisable … Qu’avons-nous à réponde à cela ? Nous sommes d’excellents homéopathes, car nos principes sont totalement hahnemaniens. Par contre, nous n’avons pas d’œillères : il existe des troubles où le problème se situe dans la structure ou dans… En savoir plus

Stérilité
Stérilité

    La stérilité On est autorisé à employer ce terme, lourd de conséquences, lorsqu’il n’y a pas de grossesse après deux ans de relations sexuelles régulières sans contraception. Cette situation se rencontre chez 15% des couples et dans 1/3 des cas, la cause est masculine. Les prouesses techniques se succèdent dans les laboratoires de certaines maternités hospitalières : inducteurs d’ovulation,… En savoir plus

Parodontites / Parodontoses
Parodontites / Parodontoses

   Parodontites / Parodontoses Les parodontites sont des atteintes dégénératives du parodonte avec migration en profondeur de l’attache épithéliale, désorganisation du desmodonte et résorption osseuse suivant plusieurs configurations, horizontale et/ou verticale. Le plus souvent les lésions commencent à partir de 30 ans, elles sont d’évolution lente. Les symptômes principaux sont : Récession gingivale et saignements (toujours pathologiques) Mobilité dentaire, sensibilité… En savoir plus

Etats limites

LES ETATS LIMITES : Ils correspondent aux « border-lines », pathologies du narcissisme. C’est le destin des sujets qui ont commencé la crise oedipienne, mais ont reculé = destin anti oedipien, la manière dont l’oedipe a été traité, c’est l’évitement. Car ce que sous entend l’oedipe, c’est-à-dire l’acceptation de sa situation humaine et de l’interdit, la différence des sexes et… En savoir plus

L’ascite
L’ascite

L’ascite  Augmentation du liquide interstitiel intra péritonéal. On peut l’affirmer par ponction. L’analyse de ce liquide permet d’opposer deux mécanismes : Ascite transsudat, mécanique, en rapport avec une hypertension portale et une cirrhose hépatique le plus souvent Ascite exsudat, inflammatoire, manifestation d’un cancer ou d’une tuberculose  Les signes fonctionnels peuvent être absents, ils sont fonction de la rapidité d’installation de l’ascite… En savoir plus

Sciatique
Sciatique

  Sciatalgies : c’est la plus fréquente des radiculalgies Sciatique L5 = la douleur est postéro-externe / Sciatique S1 = plus postérieure L’étude des réflexes (formes spastiques), de la force musculaire (formes paralysantes) et de la sensibilité est importante. La sciatique commune est due à la compression par le nucleus pulposus de la racine nerveuse correspondante (élément mécanique sacro-iliaque +… En savoir plus

Rhinopharyngites enfant
Rhinopharyngites enfant

   Coryza et rhino-pharyngites de l’enfant Les infections ORL dominent la fréquence des consultations pédiatriques à cet âge (VRS dans 10% des cas). Le diagnostic n’en est pas toujours évident, veillez à ne pas méconnaître : les otites avant 18 mois (moyennes aiguës, puis séro-muqueuses) les sinusites après (de diagnostic difficile avant trois ans). Si celles-ci se répètent, recherchez une… En savoir plus

Les Oreillons
Les Oreillons

    Les oreillons Maladie infectieuse (Parotidite épidémique) due à un paramyxovirus à tropisme glandulaire (la tuméfaction douloureuse des glandes parotides est toujours présente) et nerveux. Ses localisations secondaires peuvent être multiples et variées. Période d’incubation : 7 à 21 jours. I – Début brutal : Belladonna ou Pyrogenium (dissociation pouls/température) II – Période d’état (5 à 9 jours): Parotides gonflées,… En savoir plus

Aménorrhée
Aménorrhée

Les aménorrhées Aménorrhées primaires Ne pas s’inquiéter avant l’âge de 16 ans. Eliminez alors les diagnostics de gravité par les examens complémentaires classiques (dosages hormonaux : Prolactine + LH + FSH) et radiographie (ou scanner) de la selle turcique.   Il ne faudra soigner par homéopathie que les retards pubertaires harmonieux liés à un syndrome hypo-hormonal (insuffisance de maturation diencéphalo-hypophysaire)…. En savoir plus

Cas clinique dentaire
Cas clinique dentaire

Cas clinique dentaire :  Il s’agit d’une adolescent de 13 ans suivie depuis 2006 pour des dépôts noirâtres type nicotine sur toutes les dents et principalement les incisives. Il n’y aucun autre symptôme accompagnant, pas de gingivite, pas d’habitude alimentaire extravagante, pas de traitement de fond, pas de pathologie générale, elle est en pleine santé, une hygiène correcte malgré un certain découragement lié… En savoir plus

Les Psychoses

LES PSYCHOSES On différencie les psychoses des névroses en fonction de critères précis. D’abord la personnalité des patients psychotiques est atteinte très profondément et dans tous les domaines. Dans la sphère cognitive, en particulier au niveau des perceptions, il y a hallucination. Au niveau du raisonnement et du jugement, en particulier il y a délire. Il y a atteinte au… En savoir plus

Dyspepsies / douleurs digestives

Douleurs épigastriques Une douleur insomniante est une douleur qui réveille le malade durant la nuit, elle doit faire craindre une lésion organique du tube digestif. Une douleur rétro sternale ascendante caractérise la pyrosis, qui signe la hernie hiatale Une douleur à irradiation postérieure ou en hémi ceinture gauche est évocatrice d’une lésion pancréatique Une douleur sans irradiation est évocatrice d’ulcère… En savoir plus

Hanche
Hanche

La hanche douloureuse appelle une exploration de la mobilité articulaire, mais aussi celle des structures de voisinage (rachis) et à distance (genoux, pieds). Il faut surtout différencier : La douleur mécanique, aggravée à la marche et soulagée par le repos (coxarthrose, ostéoporose …), La douleur inflammatoire, aggravée la nuit, avec dérouillage matinal (coxite rhumatismale ou infectieuse). Diagnostic différentiel : bursite… En savoir plus

Comportement de l’enfant
Comportement de l’enfant

   Troubles du comportement de l’enfant Prendre toujours en compte : La mère … hyper protectrice ou indifférente (couple anxiogène ?) Le père … autoritaire ou absent (lointain, indifférent ou castrateur ?) La position dans la fratrie …  perturbation de la sphère affective ? Les grands-parents, éducateurs et certain(s) thérapeute(s) : anxieux, culpabilisants ou excédés ! Faire raconter l’histoire de l’enfant, puis… En savoir plus

Scarlatine
Scarlatine

  La scarlatine Maladie éruptive à déclaration obligatoire, due à un streptocoque hémolytique à toxine érythrogène, la scarlatine est une angine qui ne pose de problèmes que par les complications cardio-rénales qu’elle peut engendrer (5 % des cas). Le « diagnostic rapide des angines à Streptocoque A » est un test rapide qui sera pratiqué systématiquement. Sa positivité appelle un… En savoir plus

Les dysménorrhées
Les dysménorrhées

Les dysménorrhées L’algoménorrhée est une algie pelvienne cyclique qui va obliger la femme à interrompre toute activité pendant une demi-journée au moins. Les dysménorrhées primaires s’observent chez 20% des jeunes filles, tous les degrés de souffrance peuvent s’observer. La pilule (utilisée ici en dehors d’un but contraceptif) fait disparaître l’algie menstruelle. Ces douleurs disparaissent dans 65% des cas par la… En savoir plus

Schizophrénie
Schizophrénie

LES PSYCHOSES SCHIZOPHRENIQUES La schizophrénie est décrite dans toutes les cultures. C’est la plus fréquente des psychoses, puisqu’elle représente environ 1 % de la population. Elle touche autant les hommes que les femmes, se déclenche entre 15 et 25 ans. L’hérédité intervient dans la genèse de la maladie, le risque héréditaire est de 10 % avec un parent schizophrène et… En savoir plus

Pancréatites

Les pancréatites     La pancréatite aiguë est une maladie grave qui requiert l’hospitalisation immédiate : le pronostic est fatal pour 10% des patients. La douleur abdominale est violente, elle irradie au dos et s’accompagne d’une fébricule ou d’un collapsus. Le diagnostic biologique repose sur l’augmentation du taux sérique des enzymes pancréatiques, de l’amylase et de la lipase. Diagnostic différentiel (cliniquement… En savoir plus

Genoux
Genoux

Une douleur du genou est un motif fréquent de consultation. L’interrogatoire et l’examen clinique apportent généralement un faisceau d’arguments suffisamment pertinents pour faire le diagnostic (mais attention, 10% des problèmes sacro-iliaques et des coxopathies se traduisent uniquement par une douleur au niveau du genou !). Le problème est assez différent selon qu’il s’agit d’un sujet jeune (moins de 40 ans)… En savoir plus

Les enfants hyperactifs
Les enfants hyperactifs

   Les troubles de la vigilance, l’hyperactivité  Désorientation temporo-spatiale : perturbation du sens spécial qui nous permet de situer notre identité dans le temps et dans l’espace (qualité de la présence d’être au monde), symptôme de confusion mentale. • Troubles quantitatifs de la clarté du champ de conscience : les hypovigilances ou au contraire l’excitation psychique, rapidité, désordre stérile, aucune efficacité…. En savoir plus

Les fièvres infectieuses graves
Les fièvres infectieuses graves

    Les fièvres infectieuses graves Nous regroupons sous ce chapitre des septicémies avec signes toxi-infectieux, affections rares en Europe en cette fin de 20ème siècle, mais dont le traitement homéopathique a été utilisé avec succès dans le passé. Celui-ci pourra toujours être mis en œuvre dans l’attente d’un diagnostic précis (résultats des examens para-cliniques). Les antiseptiques (quinolones, etc…) et les vaccinations… En savoir plus

Syndrome pré-menstruel
Syndrome pré-menstruel

   Le syndrome prémenstruel (PMS) . Ce syndrome neuro-hormonal prémenstruel touche environ une femme sur cinq et va de la simple tension nerveuse à de véritables troubles de comportement : irritabilité, dépression, vertiges etc… Certains compléments nutritionnels semblent atténuer l’intensité de ces troubles : Oméga 3 (huiles de poisson), Oméga 6 (onagre, bourrache), zinc, magnésium, vitamine B6 et vit. E… En savoir plus

Cas clinique

Madame Nicole L… est une fort jolie femme de 35 ans qui se présente au cabinet pour un cortège de malaises physiques, mais en particulier : une mastodynie en fin de cycle très marquée (actuellement les douleurs et la congestion sont permanentes et maximales, car elle est enceinte de quelques semaines), des cystalgies continuelles à colibacilles, depuis deux ans. Les… En savoir plus

La constipation
La constipation

       Ananda, le premier disciple, demande à Bouddha :                         « Maître, vous parlez toujours de sage, mais qui est sage ? »                         et Bouddha de lui répondre :                         « Un sage, c’est un homme qui est en paix avec ses intestins« .   La constipation est une affection chronique répandue, concernant surtout les femmes (1 sur 3), qu’il convient de :… En savoir plus

Pieds
Pieds

    Les pieds L’articulation tibio-tarsienne supporte des pressions importantes. Le pied est une mosaïque osseuse imbriquant 30 pièces maintenues par de forts haubans tendineux, constituant la « voute plantaire ». Celle-ci peut présenter de multiples pathologies : 1 – affections traumatiques : entorses (surtout le ligament latéral externe) = Arnica, Ruta grav. (si), Natrum sulf., Calcarea fluor., Calcarea carb. … 2 –… En savoir plus

Les poux

LES POUX   Les poux sont la bête noire de la rentrée des classes. Qu’est-ce qu’un poux ? C’est un parasite du cuir chevelu, de 1-3 mm, de couleur jaune à brune, qui ressemble à une petite puce mais qui ne saute pas. Le poux se développe et se multiplie très efficacement à la température de 37 degrés. Un jeune… En savoir plus

Tuberculose
Tuberculose

La Tuberculose La tuberculose revient sur le devant de la scène épidémiologique car : On observait des cas de multirésistance (TK-MR) à l’Isoniaside et à la Rifampicine. On observe maintenant des cas d’ultrarésistance (TK-UR), qui sont – en plus – résistantes aux Fluoroquinones et à au moins trois médicaments injectables de 2ème ligne. Le VIH et la tuberculose s’associent :… En savoir plus

Troubles du cycle menstruel
Troubles du cycle menstruel

Les troubles du cycle menstruel « Thuya occ. est, avec Sepia, le remède le plus fréquemment prescrit dans les affections des voies génitales, que celles-ci soient aiguës, subaiguës ou chroniques » (Lea DeMattos). En MTC, toute la gynécologie est sous la dépendance du pôle Rein-Vessie. Deux points sont considérés comme les clefs des problèmes gynécologiques : le 4 Rate (point-clef de Chrong-Mo,… En savoir plus

Gériatrie – principes
Gériatrie – principes

   Gériatrie « Il faut ajouter de la vie à ses années plutôt que des années à sa vie » (J. Ségala)   Le point de vue du psycho-sociologue : Le vieillissement commence dès le milieu de la vie, lorsque le temps qui reste à vivre devient plus court que celui qui a été vécu. Le sujet est alors dans… En savoir plus

Colites – colon irritable
Colites – colon irritable

Les colites et les « colitiques »   Les colopathies affectent environ 15% de la population. La symptomatologie en est simple : douleurs abdominales, météorisme (inconfort après les repas), diarrhée ou constipation (ou alternés). Il n’existe aucune anomalie anatomique. Il faut savoir que de nombreux médicaments classiques vont perturber le transit intestinal : diurétiques, anticholinergiques, les AINS, les inhibiteurs calciques, les IEC… En savoir plus

Rachitisme – Ostéomalacie

Le rachitisme de l’enfant est plus fréquent qu’il n’y parait (30% des enfants européens sont carencés en vitamine D). Le problème est net en Europe du nord (peu d’ensoleillement) et chez les enfants noirs (vivants sous nos climats, car leur peau est résistante). Les manifestations les plus fréquemment observées sont des douleurs dans les jambes lors des activités sportives. La… En savoir plus

L’adolescent
L’adolescent

   L’adolescent : enfant périmé, faux adulte ?! « Ce n’est pas facile de grandir » (J. Barbancey). La puberté va réactualiser ce qui n’a pas été réglé au niveau des stades pulsionnels et se dérouler sur plusieurs années, comme une grande crise identitaire, avec des manifestation hystériformes … le jeune fait tout pour attirer l’attention sur lui. La crise « d’originalité juvénile » (ou « âge bête »)… En savoir plus

Les MST
Les MST

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) Il arrive parfois que Cupidon ait la flèche un peu trop acérée et qu’un sympathique instant laisse, des années durant, un désagréable souvenir : uréthrite, cervicite, endométrite, salpingite, proctite, conjonctivite (chez le nouveau né), avortements spontanés précoces, etc … La prévalence de quelques MST a augmenté depuis les années 1990, d’autant que les antibiotiques ont… En savoir plus

L’appendicite
L’appendicite

Appendicite aiguë C’est un trouble courant chez les jeunes de 5 à 25 ans. Ses symptômes sont classiques (malaise, douleurs abdominales, fébricule et troubles digestifs), mais parfois fort trompeurs, ce qui peut être du à la possible position ectopique de l’appendice (parfois même rétro ou sous-hépatique !) ou à l’administration intempestive d’antibiotiques qui vont masquer le tableau qui risque d’évoluer à… En savoir plus

L’ostéoporose
L’ostéoporose

L’ostéoporose L’ostéoporose est liée au déplacement de la masse calcique, de l’os vers le tissu conjonctif (ostéophytose) et l’endothélium des vaisseaux (artères calcifiées). Ce phénomène est essentiellement du à une désadaptation endocrinienne prolongée (ovarienne vers 50 ans et parathyroïdienne plus tard). On observe une raréfaction de la trame protéique de l’os (agrandissement des espaces médullaires et atrophie trabéculaire), exposant au… En savoir plus

Cas clinique

Le petit B… Florian est né en juin 94 avec une malformation digestive gravissime : une agénésie complète des voies biliaires. Opéré immédiatement, l’équipe chirurgicale réalise avec le grand épiploon un espèce de sac dans lequel  » flotte le foie  » et une hépato-porto-entérostomie afin que la bile produite s’écoule dans la lumière digestive. Cette prouesse étant réalisée, on explique… En savoir plus

HIV+ et SIDA
HIV+ et SIDA

       HIV+ et SIDA     Trois chiffres à retenir : depuis 30 ans à présent et déjà 30 millions de morts encore (au moins) 30 millions de malades infectés   Les premiers cas du « Syndrome de déficience immunitaire acquis  » (A.I.D.S. en anglais) ont été décrits aux USA en 1981. Il s’agit d’une maladie transmissible (par le sang et le… En savoir plus

Les hémorroïdes
Les hémorroïdes

Les hémorroïdes Toujours se rappeler que cette manifestation gênante à des causes loco-régionales (en MTC, l’hémorroïde est « l’œil du Foie« ) et générales (en MTC, le méridien de Vessie entoure l’anus) qu’il faut prendre en compte, de la simple hypertension portale, jusqu’aux tumeurs des voies urinaires (une UIV peut s’avérer nécessaire) !  Les préparations spécialisées (pommades et suppositoires) courantes en pharmacie, sont… En savoir plus

Cas clinique

Monsieur THOM… Pascal est un jeune homme de 34 ans, qui est adressé par un ami ostéopathe pour un tableau clinique particulier : les articulations des mains, des genoux et de la hanche droite gonflent périodiquement, et ce depuis un an. Quand on l’interroge à ce sujet, il précise une sensation de « sable dans les articulations ». Sa mère se plaint… En savoir plus

Cas clinique infectieux
Cas clinique infectieux

Je vois pour la première fois mademoiselle Murielle P…. en avril 90. C’est une élégante jeune femme de 39 ans, professeur de philosophie, célibataire sans enfant, qui consulte pour des infections urinaires récidivantes à Colibacilles. Un confrère précédemment consulté à donné THUYA + LACHESIS + STAPHYSAGRIA. Sa présentation sophistiquée, son hypersensibilité, me font immédiatement évoquer PLATINA, qu’elle prendra en XMK…. En savoir plus

Fistule anale
Fistule anale

Une fistule est un abouchement anormal d’une cavité dans une autre au cours d’un processus évolutif pathologique. On la distingue des malpositions d’organes, ou des malformations anatomiques. Elle peut être la conséquence d’une maladie, d’une complication d’une intervention (fistules digestives, fistules vésicales…).       La fistule anale est l’apparition d’un conduit entre le canal anal et la peau, pouvant traverser le sphincter anal…. En savoir plus

Diarrhées motrices

Les diarrhées motrices En MTC, une diarrhée évoque surtout une insuffisance de Rate-pancréas (transformation / transport). Si elle est malodorante, elle signe une attaque chaleur, si elle est sans odeur, une attaque de froid (insuffisance de Yang = aggravé par les sucres, les crudités, les soucis …). Au Kent, il existe plus de 200 remèdes de diarrhée, parmi lesquels 44… En savoir plus

Diarrhées infectieuses et dysenteries
Diarrhées infectieuses et dysenteries

   Les diarrhées infectieuses et hémorragiques Une diarrhée peut provoquer une déshydratation, notamment chez l’enfant ou la personne âgée. Cette perte d’eau par l’organisme doit être compensée par des boissons abondantes (bouillon salé, boissons sucrées) car elle peut être à l’origine d’une fatigue, de malaise ou de confusion des idées. Le régime à suivre en cas de diarrhée repose sur… En savoir plus

Cas clinique

Madame Nicole L… est une sympathique antillaise de 27 ans, tonique et bavarde. Jadis reine de beauté de sa petite ile, elle a beaucoup grossi depuis sa première grossesse (antécédant de diabète familial). Elle se plaint depuis des mois de fréquents mots de tête, de troubles digestifs et d’une fatigue permanente. Le PRS pratiqué est hyperfloculant : HYPER = Calcarea,… En savoir plus