Gynécologie
Gynécologie médicale
Gynécologie médicale

Gynécologie médicale . La notion de régulation neuro-hormonale est assez récente. Toute agression physique ou psychique, déclenche des stimuli qui peuvent aboutir à des dysfonctionnements imprévus n’impliquant pas une organicité du trouble glandulaire. 1 – L’hypothalamus est un centre neurovégétatif très dépendant de la vie affective. Il sert de médiateur dans l’expression des émotions (via les « Releasing factors »),… En savoir plus

Les « pilules »
Les « pilules »

    Les « pilules » Découverte au début des années 1950 au Mexique, la pilule contraceptive est commercialisée aux États-Unis à partir de 1960, et autorisée en France à partir de 1967 (loi Neuwirth).  Le principe de la contraception orale repose sur l’apport d’hormones sexuelles pour bloquer la ponte ovulaire. Les produits et les concentrations ont changé au cours des dernières décennies…. En savoir plus

Ovaires polykystiques

Le « syndrome des ovaires polykystiques » . Le diagnostic d’ovaires polykystiques (SPOK), doit être évoqué en présence : d’une forte dysménorrhée (kyste hémorragique ?), d’une acné, d’un hirsutisme, d’une aménorrhée (primaire ou secondaire ?), d’une obésité et d’un acanthosis migrans. Il repose sur le dosage de la testostérone totale, de la FSH et de l’oestradiol (pour éliminer les autres causes d’hyperandrogénie)… En savoir plus

Les seins
Les seins

Les seins Glandes ectodermiques se développant à la puberté (dérivées des glandes sudoripares), destinées à la caresse et à la succion, elles sont chargées de la fonction nutritive du nouveau-né, donc en MTC sous la dépendance du méridien de l’estomac (le point 17 Estomac correspond d’ailleurs au mamelon). Dans sa pathologie, l’université, après avoir accordé à la thèse hormonale un… En savoir plus

Ménopause et bouffées de chaleur
Ménopause et bouffées de chaleur

Ménopause et bouffées de chaleur  La ménopause est une aménorrhée spontanée chez une femme à partir de 45 ans, par épuisement folliculaire ovarien. Cette crise s’accompagne d’une insuffisance lutéale (chute progressive de la progestérone) et hyper oestrogénie relative, ainsi que d’une augmentation de la FSH. Les cycles anovulatoires sont irréguliers (raccourcis ou allongés), pouvant s’accompagner de ménorragie. Les règles cessent… En savoir plus

Pesanteur pelvienne
Pesanteur pelvienne

 Le « bearing-down«  Le « bearing-down » ou pesanteur pelvienne, est une impression de « poids » des organes génitaux qui pèsent sur le périnée. C’est une gêne calmée lorsque la malade croise les jambes.  Ce symptôme est le plus souvent lié à un « vide de sang du foie » (organe qui gère le tendino-musculaire et le système porte) à différencier, par l’échographie, d’une ptose utérine et/ou rétroversion… En savoir plus

Fibromes et polypes
Fibromes et polypes

Fibromes et polypes utérins  Affection qui touche 75% des femmes. Il s’observe surtout à partir de 35 ans, où 30% des femmes ont déjà un fibrome ! Il faut différencier : les utérus fibromateux (hypertrophie utérine simple), sans signe fonctionnel, qui involuent après la ménopause, le fibrome sous-muqueux hémorragique (qui peut être de petite taille) et nécessitera un curetage, le… En savoir plus

L’endométriose
L’endométriose

 Cristaux d’oestrogènes en microscopie L’endométriose est un envahissement de la paroi utérine par une muqueuse utérine turgescente. Alors qu’elle était considérée comme une pathologie de la femme de 30 ans, l’endométriose touche aussi l’adolescente. Elle se caractérise par des douleurs sévères, rebelles aux AINS et à la contraception orale. Les nodules de la cloison recto-vaginale sont parfois palpables. Il s’agit… En savoir plus

Leucorrhées
Leucorrhées

Les Leucorrhées Le terme leucorrhée désigne tout écoulement des voies génitales féminines, à l’exclusion des pertes de sang. Le répertoire de Kent fait état de 86 médicaments pour les différents types de pertes vaginales : leucorrhées claires, aqueuses = 20 médicaments leucorrhées laiteuses, blanches = 23 médicaments leucorrhées âcres, brûlantes = 44 médicaments leucorrhées purulentes, jaunâtre = 35 médicaments leucorrhées… En savoir plus

Prurit vulvaire

Le prurit vulvaire Symptôme fréquent, ces démangeaisons mal placées sont un signe révélateur d’une pathologie organique dans de nombreux cas. Ses causes peuvent être générales : hormonales (diabète), dermatologiques (eczéma, psoriasis …), gynécologiques (condylome, candida albicans, bartolinite …), parasitaire (éliminez la présence de trichomonas, d’une gale …), cancéreuse, post thérapeutique (radiothérapie ?) … mais aussi « sine matéria« , liées à l’abandon affectif le plus… En savoir plus

Stérilité
Stérilité

    La stérilité On est autorisé à employer ce terme, lourd de conséquences, lorsqu’il n’y a pas de grossesse après deux ans de relations sexuelles régulières sans contraception. Cette situation se rencontre chez 15% des couples et dans 1/3 des cas, la cause est masculine. Les prouesses techniques se succèdent dans les laboratoires de certaines maternités hospitalières : inducteurs d’ovulation,… En savoir plus

Aménorrhée
Aménorrhée

Les aménorrhées Aménorrhées primaires Ne pas s’inquiéter avant l’âge de 16 ans. Eliminez alors les diagnostics de gravité par les examens complémentaires classiques (dosages hormonaux : Prolactine + LH + FSH) et radiographie (ou scanner) de la selle turcique.   Il ne faudra soigner par homéopathie que les retards pubertaires harmonieux liés à un syndrome hypo-hormonal (insuffisance de maturation diencéphalo-hypophysaire)…. En savoir plus

Les dysménorrhées
Les dysménorrhées

Les dysménorrhées L’algoménorrhée est une algie pelvienne cyclique qui va obliger la femme à interrompre toute activité pendant une demi-journée au moins. Les dysménorrhées primaires s’observent chez 20% des jeunes filles, tous les degrés de souffrance peuvent s’observer. La pilule (utilisée ici en dehors d’un but contraceptif) fait disparaître l’algie menstruelle. Ces douleurs disparaissent dans 65% des cas par la… En savoir plus

Syndrome pré-menstruel
Syndrome pré-menstruel

   Le syndrome prémenstruel (PMS) . Ce syndrome neuro-hormonal prémenstruel touche environ une femme sur cinq et va de la simple tension nerveuse à de véritables troubles de comportement : irritabilité, dépression, vertiges etc… Certains compléments nutritionnels semblent atténuer l’intensité de ces troubles : Oméga 3 (huiles de poisson), Oméga 6 (onagre, bourrache), zinc, magnésium, vitamine B6 et vit. E… En savoir plus

Troubles du cycle menstruel
Troubles du cycle menstruel

Les troubles du cycle menstruel « Thuya occ. est, avec Sepia, le remède le plus fréquemment prescrit dans les affections des voies génitales, que celles-ci soient aiguës, subaiguës ou chroniques » (Lea DeMattos). En MTC, toute la gynécologie est sous la dépendance du pôle Rein-Vessie. Deux points sont considérés comme les clefs des problèmes gynécologiques : le 4 Rate (point-clef de Chrong-Mo,… En savoir plus