Chromathérapie

 

Les « Chromothérapies« 

Les Chromathérapies (ou Chromothérapies) sont des pratiques thérapeutiques basées sur l’utilisation de rayonnements colorés (c’est à dire dans le spectre de la lumière visible, situe entre 400 et 800 nanomètres de longueur d’ondes). 

alt  

La plus ancienne de celles-ci a été évoquée, il y a 3000 ans dans le NEIKING SO WEN.

Chromato  l’approche classique

.

La « Chromatothérapie® », dernière en date, est la méthode préconisée par le docteur Christian AGRAPART (psychiatre et acupuncteur français), approche basée sur l’expérience des effets de l’irradiation colorée cutanée, qu’il la met en parallèle avec les six « contraintes externes » de la tradition chinoise : 

          Niveau de l’atteinte     énergie :          gérée par :                 corrigée par : 

  1. TAE YANG …………… Froid …………. Vessie + IG …………. ROUGE (rouge + jaune)
  2. SHAO YANG ……….. Chaleur ………..VB + TR …………….. VIOLET
  3. YANG MING …………. Sécheresse …GI + Estomac  …….. BLEU   (jaune + bleu) 
  4. TAE YIN ………………. Humidité …….. Poumon + Rate …… VERT
  5. SHAO YIN ……………. Feu …………… Rein + Cœur  ……… ORANGE (bleu + rouge)
  6. TSUE YIN …………… « Vent » ………. Foie + MC ……….… JAUNE

 

alt    

Sachant que le froid neutralise la chaleur et réciproquement, que l’humidité neutralise la sécheresse et réciproquement, il est alors facile de traiter ce déséquilibre en appelant l’énergie manquante, chaque couleur de base maîtrisant une énergie.

Pour neutraliser une lésion due au froid (par exemple une engelure), il suffit d’appeler l’énergie chaleur pour que le trouble disparaisse rapidement. Dans cet exemple, il est inutile de faire un raisonnement compliqué : il suffit de comprendre que nous avons à faire à une pathologie de type « froid » et d’appliquer sur la zone atteinte le rayonnement rouge qui convient.

alt 

La projection des rayonnements colorés peut se faire à trois niveaux : 

  • au niveau des yeux, quand la pathologie est globale (température, coup de chaleur, énervement, agressivité, angoisse, anxiété, dépression, troubles du sommeil.),
  • au niveau d’une zone malade (traumatisme, brûlure, rhumatisme d’une articulation…),
  • au niveau des points d’acupuncture.

 alt

Elle s’effectue par séquences d’irradiation : 4 minutes de la couleur principale (ex.: rouge) suivie de 50 secondes de la couleur opposée (ex.: vert qui renforce l’effet du rouge), puis de 20 minutes d’obscurité.

alt      Les actions thérapeutiques :


Les pathologies de « FEU » (couleur ORANGE) : BRULURES (y compris le troisième degré, dans lesquels l’effet curatif est supérieur aux thérapies classiques actuelles, tant au niveau de la douleur que de la cicatrisation), douleurs vives (< pression, la chaleur, le soleil, ex. : le zona), les maladies en « ites » (sinusites, otites, bronchites, cystites, abcès, suppurations etc.) …

 

Les pathologies de « FROID » (couleur ROUGE) : LES TRAUMATISMES (accidents articulaires et musculaires, traumatismes crâniens, cicatrices algiques, paralysie …), toutes les maladies de l’hiver : « Docteur, j’ai pris froid », rhume, angine, grippe, toux … Toute la traumatologie : … Douleurs sourdes (aggravées par le froid, les courants d’air, la nuit), l’arthrose (non sensible aux AINS), les engelures (pénétration du froid), les stagnations (phlébites) …

Les pathologies « d’HUMIDITE » (couleur VERTE) : Les ALLERGIES (asthme, oedème de Quincke..), les oedèmes (piqûres d’insectes, hydarthrose, cellulite), les transpirations excessives, diarrhée liquidienne …

Les pathologies de « SECHERESSE » (couleur BLEU) : L’ARTHROSE (destruction de cartilages), douleurs (aggravées par l’immobilité), déshydratation (déficit hormonal), peau sèche (rides) …

alt

Les maladies psychiques : chaque énergie en insuffisance (chaleur, froid, humidité, sécheresse) correspond à un déséquilibre psychique précis (ex.: dépression hivernale = froid). La thérapie sera appliquée au niveau oculaire ou sur les points d’acupuncture.


Les traitements préopératoires et le choc anaphylactique : en appliquant du VIOLET (froid + sec = acidité) sur la zone à opérer 24 heures avant l’intervention, le patient n’a que peu de douleurs postopératoires et la cicatrisation en est accélérée (méthode de feu notre ami Eric HARDER).

alt

 

Cette approche nous intéresse à trois niveaux :

 

1/ les Euglobulines, tests de biologie fonctionnelle des HTS, effectués à saturation par une solution tampon, explorent essentiellement ces « contraintes externes ». Cela nous a permis de vérifier le bien fondé des regroupements pathologiques des affections présentées et leurs causes parfois peu évidentes.

 

2/ Après les couleurs, C. AGRAPART a utilisé l’eau irradiée avec les couleurs (pourquoi pas, nous avons bien en homéopathie des remèdes comme SOL, LUNA et RAYONS X, puis, plus récemment de certaines couleurs : rouge, bleu … cf. « The homeopatic proving of Spectrum » Gil DRANSFIELD), puis les oligo-éléments. La classification qu’il propose (et qu’il ne justifie d’ailleurs que par la couleur générée par ceux-ci dans des conditions particulières ?!) est très éloignée de ce que nous utilisons en homéopathie : nous pensons malheureusement que sur ce sujet, il s’est fourvoyé !

 

3/ Couleurs et MTC (d’après Agrapart) … Aiguille = traumatisme = contrainte externe de type « Froid »

 

  • réaction « Feu » (si stimulation courte)
  • réaction « Humidité » (stimulation longue et méridien Inn)
  • réaction « Sécheresse » (stimulation longue et méridien Yang)

 

Bibliographie :

AGRAPART Ch. et Michèle « Guide thérapeutique des couleurs » (ed. Dangles)

AGRAPART Christian « Chromatothérapie des points d’acupuncture » (ed. CEREC)

Lire aussi :

alt

 

Traité des couleurs, J.W. Goethe (Triades)

Vivre mieux et guérir par les couleurs, Andrée Schlemmer (Albin Michel)

Le Langage secret des couleurs, Dominique Bourdin (Grancher)

Les Couleurs pour votre santé, Gérard Edde (édition Dangles)

Ces couleurs qui nous guérissent , Roland Di Sabatino (Presses Pocket)

Mon enfant et la chromothérapie, Neeresh F. Pagnamenta (La Quinta, 1998)

chromato

Chromathérapie appliquée à l’esthétique …

 
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.