Séminaire 1 – 5 : Les Cinq éléments appliqués à la MTC

Application de la théorie des cinq éléments à la MTC

La théorie des cinq éléments, wu xing xue shuo (五行学说) est une théorie qui permet de décrire sur 5 dimensions chaque chose et chaque phénomène de l’univers.

Elle s’applique donc au fonctionnement du corps humain, l’homme faisant partie de l’univers.

Dans cette théorie, chaque élément est associé à un organe Zang (脏)et à une entraille Fu (胕). Les Zang sont des organes pleins, qui ont des fonctions de thésaurisation et des fonctions physiologiques propres. Les Fu sont des entrailles creuses, avec également leurs fonctions métaboliques propres.

Ces associations sont également présentées dans un tableau de correspondances.

 

Tableau de correspondances

Les associations entre les éléments, les zang, les fu, ont été étudiées et classifiées suite à des années voire des siècles d’observation.

Diapositive3

Et à chaque élément a été également associé un des tissus du corps, à des organes sensoriels, à des émotions…

L’homme et chacun de ses phénomènes, ou de ses manifestations, peut donc être la « résultante » des 5 éléments. Pour chaque élément, on aura bien sûr une face yin et une face yang : un zang et un fu, chacun avec ses propriétés et ses caractéristiques !

Par exemple, l’élément bois sera associé au système du Foie avec tout ce qui s’y rattache. De même, le système du Foie est associé à l’élément bois, avec toutes les propriétés qui le caractérisent.

D’un modèle d’observation, on est alors passé à un outil dialectique de description du corps humain et des fonctions physiologiques du corps.

Fonctions physiologiques et wu xing

En appliquant la théorie des 5 éléments à la MTC, on obtient ainsi les relations suivantes de nutrition et de restriction :

Relation d’entraide : Chaque organe du corps correspond à un élément.  En appliquant ainsi le modèle de relation des wuxing à ces organes, on obtient les relations suivantes.

Diapositive2

 

 

Ainsi, dans ce modèle, on dira que le Foie nourrit le Cœur, que le Cœur nourrit la Rate, que la Rate nourrit le Poumon, que le Poumon nourrit le Rein et que le Rein nourrit le Foie.

Que signifie cela ? Le Cœur est associé aux vaisseaux sanguins. La Rate à la chair. Les vaisseaux sanguins, par leur apport en sang, nourrissent les chairs du corps. Le Bois est associé aux muscles et aux tendons, à la contractilité musculaire. Or, les vaisseaux sanguins partant du cœur, les artères, sont constituées par des fibres musculaires concentriques. Ce sont ces fibres qui vont permettre notamment la diffusion de la pulsation du cœur, en se contractant. Ainsi, le Bois nourrit le Cœur. Les autres relations seront approfondies notamment lors de l’étude de la théorie des zang fu.

 

Relation de contrôle : de même, les relations de contrôle présentes dans la théorie des wuxing s’applique aux organes concernés :

Diapositive4

On dira ainsi que le Foie contrôle la Terre ; que la Terre contrôle le Rein ; que le Rein contrôle le Cœur ; que le Cœur contrôle le Poumon ; que le Poumon contrôle le Bois.

Par exemple, le Foie, et son fu associé, la Vésicule Biliaire, contrôle la Rate et l’Estomac. En effet, les sucs biliaires permettent de décomposer le bol alimentaire provenant de l’Estomac. Sans eux, la digestion du bol alimentaire ne peut se faire correctement. Le Foie contrôle la Terre.

De même, le Cœur envoie le sang aux Poumons pour être oxygéné. Faute de quoi, le Poumon ne peut effectuer sa fonction d’oxygénation du sang. Le Cœur contrôle le Poumon.

Les autres relations seront approfondies lors de la théorie des zang fu.

Système des 5 éléments et maladies

Wu Xing et formation des maladies

La théorie des cinq éléments, wu xing xue shuo (五行学说) est une théorie qui permet de décrire sur 5 dimensions chaque chose et chaque phénomène de l’univers. De même, chacun de ces élément est associé à un organe zang, à une entraille fu, et à leurs tissus, émotions et fonctions associés.

De plus, chaque élément est associé à un climat de la nature. Ainsi le Bois est associé au vent, le Feu est associé à la chaleur, …

Il y a donc une correspondance entre chaque élément, un climat de la nature (vent, chaleur,..) et un organe du corps humain.

Et généralement, cela implique que le climat attaquera préférentiellement l’organe appartenant au même élément.

Ainsi, le vent attaquera d’abord préférentiellement le Foie. La chaleur attaquera d’abord préférentiellement le cœur, etc…

Naturellement cette attaque ne sera possible que si le système est en déséquilibre.

Le système des cinq éléments peut ainsi décrire la formation des maladies, et peut servir de modèle de physiopathogénésie. De même, il peut permettre d’établir un diagnostic sur la nature de la dérégulation que présente le patient. Cela s’appelle le « diagnostic selon les 6 climats ».

Wu Xing : méthode diagnostique

Ainsi, on peut utiliser les wu xing comme méthode diagnostique. Tout comme dans la théorie du yin yang, on va récolter les informations avec l’interrogatoire, l’observation, l’auscultation et la palpation ; puis on analysera ces informations selon la théorie des wu xing.

Ainsi, des symptômes de palpitation, de feu…pourront être en relation avec l’élément Feu ; des symptômes de tremblement, de tensions musculaires…pourront être mis en relation avec l’élément Bois… et ainsi de suite.

Le Nei Ke par exemple (ouvrage de médecine interne), décrit un ensemble de plus de 100 syndromes définis selon la théorie des cinq éléments (appelée aussi diagnostics différentiels selon les Zang Fu).

Wu xing et cycle des maladies

Dans la théorie des wu xing, les éléments sont liés entre eux par des relations de nutrition et de contrôle ; et cela se retrouve dans le cycle des maladies :

Ainsi, pour commencer, un climat attaquera préférentiellement l’organe appartenant au même élément.

Puis il pourra se transmettre à son fils : le vent attaquera le Foie, puis pourra monter au Cœur ; on appelle cela « la maladie de la mère attaque le fils ».

De même, on aura également les autres relations :

  •  « la maladie du fils attaque la mère »
  • « la transmission de la maladie est due au contrôle excessif »
  • « la transmission suivant la direction de l’insulte »

Tous ces cas seront explicités plus longuement dans la partie de description de la formation des maladies.

Wu Xing : méthode de traitement

Une fois établi un diagnostic selon l’axe des 5 éléments, et après avoir établi à quel niveau se situe la maladie (par rapport aux relations de nutrition et de contrôle), on pourra appliquer selon cette théorie une méthode thérapeutique adaptée.

Cas particulier de la phytothérapie

La phytothérapie chinoise s’appuie particulièrement sur la théorie des 5 éléments.

En effet, chaque plante a une nature, une saveur, et un tropisme.

  • la nature : froide, fraiche, chaude, tiède, est à mettre en relation avec les aspects yin yang
  • la saveur : elle est directement liée à la théorie des wuxing : chaque saveur se retrouve associée à un élément :
    • l’amer avec le feu,
    • le doux avec la terre
    • le piquant avec le métal
    • le salé avec l’eau
    • l’acide avec le bois
  • le tropisme : signifie l’élément privilégié vers lequel se dirige l’effet de la plante. Ainsi, le gingembre ira particulièrement vers le foyer moyen, en particulier vers l’élément Terre

De plus, chaque plante a une couleur, qui peut elle même être associée à un élément. Cette théorie, dite des « signatures », propose que chaque élément de couleur rouge ira agir avec l’élément Feu, etc…

Ainsi, la phytothérapie chinoise propose, en réponse à un syndrome établi selon la théorie des cinq éléments des formules de plantes très efficaces permettant de traiter les dérégulations entre ces cinq éléments.

A propos de l'auteur
Jean-Laurent Barbier
Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Toulouse, France). Acupuncteur de l'Institut Shao Yang à Lausanne (Suisse). Ostéopathe de l'Ecole de Lausanne-Belmont.