Cirrhoses

Les cirrhoses hépatiques

 

La cirrhose (hépatite chronique auto-immune) est un processus intéressant l’ensemble du foie, caractérisé par de la fibrose et des nodules de régénération (plus ou moins gros). Les romains avaient remarqué que le foie des oies pouvait augmenter considérablement de volume : ils se mirent à gaver celles-ci de figues séchées, d’où l’origine du mot foie : « figatum ». Il existe des cirrhoses atrophiques et hypertrophiques (les plus fréquentes).

.

alt

.

Le diagnostic de cirrhose (ou « collagénose hépatique ») est en général facile. Ce diagnostic impose la précision sur :

—> Sa cause :

* Habituelles = alcool (60% en Suisse !), virose chronique (surtout HVC 15% et HVB 5%),
* Parfois = hémochromatose, médicamenteuse (méthyl-dopa, furadoïne, Diflurex …), métabolique : NASH (liée au surpoids = le « foie gras » !)
* Rares = cholangite sclérosante, cirrhose biliaire primitive, foie cardiaque, maladie de Wilson, déficit en Alpha 1 antitrypsine …

NB. Le « syndrome NASH » (Non Alcoolic Steato Hepatitis) a été décrit il y a 20 ans (stress oxydatif + acides gras = peroxydation lipidique -> stéatose puis fibrose hépatique). Caractérisé par une stéatose hépatique menant à la cirrhose, il survient surtout chez des femmes ménopausées, obèses (diabétiques) avec une forte hypertriglycéridémie. D’autres cas ont été décrits après amaigrissement par rétrécissement chirurgical de la poche gastrique !

—>  La sévérité de l’atteinte : compensée ou décompensée ?

Arguments cliniques : gros foie, angiomes stellaires, splénomégalie, circulation collatérale, ascite …

 

Arguments biologiques : GR, GB et plaquettes, TP (normaux ou diminués), Gamma-GT et Transaminases, bilirubinémie (normaux ou augmentés), AC anti HB B ou C (virose en phase active) / AC anti-nucléaires (en phase chronique, présents dans 90% des cas) + typage HLA DR 3 (tendance stéatose) ?

NB. La biopsie hépatique est à présent souvent remplacée par le « fibrotest » pour avoir un diagnostic de certitude au stade asymptomatique. Les bilans BNS sont à ce stade aussi très évocateurs.

 

Traitements classiques = Interféron si origine virale (avec un taux de rechute non négligeable), si poussées ascitiques = diurétiques (sous surveillance du ionogramme) et ponctions éventuelles.

Traitement alternatif spécifique de l’infestation hépatite C (à virus ARN) : le « PP 40 » alcaloïde du pr. M. Beljanski.

Les plantes et sels proposées par les BNS permettent de stabiliser le cas durant des années : Glechoma hederacea 1DH, Ulmus campestris 1 DH … et EFFICOMPLEX n°6 (sels de Silice, clefs des auto-immunités – laboratoire Juvadia).

Le cas présenté ci-dessous correspond à l’hépatite chronique d’un jeune homme de 17 ans, déclenchée dans les suites immédiates d’une vaccination hépatite A et B (Twinrix). Les épisodes fébriles se succèdent, sans cause apparente, la VS est supérieure à 100 (1ère heure) et tous les enzymes hépatiques sont fortement augmentés. On observe l’augmentation des AC et du complément (hyper Gamma + Bêta précipitines), l’effondrement des Albumines (souffrance tissulaire) et le remède spécifique suggéré : Lycopodium (cf. test Al. très haut).

Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

 

La cirrhose biliaire primitive

 

Diagnostiquée par la présence d’ anticorps anti-mitochondries (95% des cas). La cirrhose biliaire (CBP) = choléstase intra-hépatique, a un très mauvais pronostic, puisqu’elle conduit en moyenne au bout de sept ans à l’insuffisance hépatique terminale. Seule la transplantation de foie (survie moyenne de 10 ans) peut alors éviter le décès.

Carduus marianus (mg) … jaunisse avec migraines, hémorroïdes, varices et ulcères variqueux
Chelidonium (ph) … douleur au bas de l’omoplate droite
Taraxacum (ph) … constipation avec selles blanches, dépression.
Et sels, ex.: Magnesia muriatica  … foie sensible au toucher, crampes et sécheresse

On observe dans le cas de CBP étudié par le BNS ci-dessus (normalement les paramètres ne devraient pas dépasser + et – 1 écart-type), de légères différences (hypo Al, hypo Cu …) avec le BNS d’une cirrhose hépatique simple.

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.