Colchicum

   Colchicum automnale

NOM FRANCAIS : Colchique d’automne (Liliacée toxique) aux grandes fleurs rose-mauve, quelquefois blanches, apparaissant dans les prés humides de semtembre à novembre. La Colchique met son gamète femelle en terre et son pistil en l’air. Quand la fécondation a eu lieu, il sort son fruit en surface. Les feuilles, tout comme le fruit, ne font leur apparition qu’au printemps suivant, mais sans les fleurs.

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe de l’Arsenic (Kollitsch p. 333)

Problématique : Syndrome de « froid à l’estomac ». C’est l’intoxication des vaches qui gonflent de la panse !

Key-note : Exaspéré par les mauvaises manières de ceux qui l’entourent (il n’y a pas que Platina !).

Psyché : Sujets hypersensibles à tout et réagissant violemment

Dégout de la nourriture, rien qu’en la voyant, hors de lui par les mauvaises odeurs ++

C’est l’étudiant qui tombe malade la veille de son examen. Maux de tête, vertiges (en s’asseyant), hallucinations auditives. Irritable et colérique, il est mécontent de tout, découragé et morose (surtout l’après midi) jusqu’à la confusion d’esprit : oublie les mots (ce qu’il a dit ou allait dire), omet des syllabes en écrivant (Rate-estomac = mémoire).

Soma : Goutte articulaire (3 à 6 DH ou 30 ch si hyper-sensibilité aux odeurs marquée)

La crise de goutte, sur le gros orteil = plénitude-chaleur sur le trajet du méridien Rate-Pancréas !

Arthrose des doigts et nodosités des jointures (tophi).

Syndrome diarrhéique aigu : nausées, coliques, météorisme, ténesme (cf. le surdosage au Colchimax).

Aggravé par :

  • le mouvement, le plus petit effort, en s’étirant
  • la nuit, du coucher au lever du soleil
  • le toucher, les vibrations
  • les changements de temps, le froid humide, l’automne
  • l’arrêt de la transpiration
  • les aliments gras (porc, œufs…)

Amélioré par :

  • le climat tempéré
  • le repos, assis
  • la chaleur locale

Plante toxique : surtout le bulbe et les graines. Le poison brûle la bouche et l’estomac et la mort survient par arrêt respiratoire.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.