Combinaisons de points

Voici quelques « bonnes » combinaisons de points qui ont l’avantage d’être traditionnelles. C’est-à-dire qu’elles ont donc déjà fait la preuve de leur efficacité depuis plusieurs générations. Elles sont tirées de plusieurs sources chinoises dont je m’inspire dans ma pratique personnelle. Ce petit article n’a pas d’autre prétention que de rappeler que l’acupuncture est un art traditionnel qui s’appuie donc sur le savoir-faire des anciens que nous devons sans cesse tenter nous réapproprier dans l’espoir d’obtenir la même perfection que nos maîtres.

E 36 (Zu San Li) + F 3 (Tai Chong)

Cette association est souvent utilisée pour les dysharmonies Foie/Rate. Pourtant l’indication majeure de ce couple est assez peu connue, ce qui est dommage vu la recrudescence de la maladie qu’il traite = les hépatites.

En effet, E 36 (Zu San Li) est le point He-Mer, Xia He-Mer Inférieure et Terre du méridien de l’Estomac. Il harmonise l’Estomac, renforce la Rate, stimule les fonctions de transformation-transport, élimine l’Humidité. E 36 (Zu San Li) est piqué en tonification et en direction de VB 34 (Yang Ling Quan).

F 3 (Tai Chong) est le point Yuan-Source, Shu-Rivière du méridien du Foie. Il disperse, clarifie, draine le Foie, régularise le Qi, élimine l’Humidité Chaleur du Foie et de la Vésicule Biliaire. F 3 (Tai Chong) est piqué en dispersion et perpendiculairement ou en direction de F 2 (Xing Jian).

Un tonifie, l’autre disperse, un est pour la Terre, l’autre pour le Bois. Associés, ils cultivent la Terre (Pei Tu) et règlent le Bois (Yi Mu), renforce la Rate, élimine l’Humidité, clarifie et draine le Foie et la Vésicule Biliaire. Ensemble, ils traitent les ictères Yin (Yin Huang), avec corps, yeux, teint jaune terne voire grisâtre, anorexie, distension abdominale, douleur sourde des hypochondres, fatigue, urines peu abondantes, selles molles, langue pâle avec bords rouges possible, enduit gras, blanc ou légèrement jaunâtre, pouls Xi (fin), Wu Li (sans force)… Ce couple est idéal pour les hépatites chroniques dues à une dysharmonie Foie/Rate. Mais l’hôpital de médecine chinoise de Wu Han l’utilise aussi comme traitement de base (avec des modifications en fonction du syndrome et des symptômes) pour la majorité des hépatites aiguës ou chroniques, A, B ou C.

Enfin, l’association E 36 (Zu San Li) + VB 34 (Yang Ling Quan) est similaire en action et en effets que E 36 (Zu San Li) + F 3 (Tai Chong).

 

VB 40 (Qiu Xu) (D) + TR 5 (Wai Guan)

Dans la dialectique du Shang Han Lun (Traité des attaques de Froid), le Tai Yang symbolise l’extérieur, le Yang Ming l’intérieur et le Shao Yang le stade intermédiaire, mi-interne, mi-externe. En général, il s’agit d’un Froid sur Tai Yang qui se transforme en Chaleur en commençant sa pénétration vers l’interne en s’infiltrant dans le méridien de la Vésicule Biliaire (Shao Yang). Les signes-clé sont : alternance de fièvre et de frissons, bouche amère, gorge sèche, distension de la poitrine et des hypochondres, perte d’appétit, agitation, nausées, pouls Xian (en corde)… pathologie fébrile

En acupuncture et en pharmacopée chinoise, la stratégie thérapeutique consiste à disperser la Chaleur-Externe (mouvement centrifuge et ascendant) de la portion externe du Shao Yang, et à drainer la Chaleur-Interne (mouvement centripète et descendant) de la portion interne du Shao Yang. TR 5 (Wai Guan) et CHAI HU (radix Bupleuri) dispersent la Chaleur-Externe du Shao Yang, VB 40 (Qiu Xu) et HUANG QIN (radix Scutellariae) drainent la Chaleur-Interne du Shao Yang. TR 5 (Wai Guan) (D) et VB 40 (Qiu Xu) (D), ainsi que CHAI HU (radix Bupleuri) et HUANG QIN (radix Scutellariae) [qui s’expriment dans XIAO CHAI HU TANG (petite décoction de radix Bupleuri)] permettent ainsi d’harmoniser et de libérer le Shao Yang (He Jie Shao Yang).

TR5

A la combinaison de base TR 5 (Wai Guan) (D) + VB 40 (Qiu Xu) (D), nous devons associer d’autres points en fonction des manifestations, par exemple :

  • nausées, vomissements : + RM 12 (Zhong Wan) (D) + EC 6 (Nei Guan) (D)
  • nausées et perte d’appétit : + EC 6 (Nei Guan) (D) + Rt 4 (Gong Sun) (D)
  • bouche très amère : + F 14 (Qi Men) (D)- douleur sévère des hypochondres : + TF 6 (Zhi Gou) (D) à gauche + EC 5 (Jian Shi) (D) à droite
  • fièvre dominante : + DM 14 (Da Zhui) (D) + GI 4 (He Gu) (D)
  • agitation sévère : + F 2 (Xing Jian) (D) + E 44 (Nei Ting) (D)

 

V 23 (Shen Shu) + Rn 7 (Fu Liu) + RM 4 (Guan Yuan)

  • V 23 (Shen Shu) tonifie à la fois le Yin et le Yang des Reins,
  • Rn 7 (Fu Liu) nourrit uniquement le Yin des Reins
  • et RM 4 (Guan Yuan) renforce le Yang des Reins.

Cette association est équivalente et respecte la logique de JIN GUI SHEN QI WAN (pilule pour le Qi des Reins du Jin Gui Yao Lue). Ces prescriptions sont orientées vers une tonification du Yang des Reins. Pour cela nous tonifions le Yang directement, mais aussi indirectement en tonifiant le Yin. Ceci selon les principes fondamentaux que « le Yin et le Yang sont interdépendants » (Yin Yang Hu Gen), que lorsque « le Yin est généré, le Yang augmente » (Yin Sheng Yang Zhang) et que « le Yang est généré à partir du Yin » (Yang Sheng Yu Yin). Rn 7 (Fu Liu) et V 23 (Shen Shu) tonifient Yin et le Jing des Reins. C’est ce même Jing des Reins qui se transforme en Qi (Yang) des Reins. RM 4 (Guan Yuan), en moxibustion, tonifie directement le Yang des Reins. Nous obtenons ainsi une tonification douce, progressive du Yang des Reins qui passe par une nutrition majoritaire du Yin-Jing et minoritaire du Yang.

 

E 36 (Zu San Li) + V 18 (Gan Shu)

Selon la médecine chinoise, le Foie thésaurise le Sang et la Rate le produit. Lorsque le Sang du Foie est abondant, les yeux sont bien nourrit, il en découle une bonne vue. Dans le cas contraire la vision s’affaiblit et devient trouble. V 18 (Gan Shu) est le point Bei Shu-Transport du dos du Foie. Le Jing Qi de cet organe y est transporté. V 18 a donc une action directe sur la fonction et la forme du Foie. En tonification, il « nourrit le Sang du Foie ». E 36 (Zu San Li) est le point He-Mer du méridien de l’Estomac qui est réputé être riche en Qi et en Sang. De plus, c’est un point majeur pour renforcer les fonctions de transformation-transport de la Rate et donc pour produire le Sang. En tonification, il augmente le Qi et tonifie le Sang. E 36 (Zu San Li) est plus puissant que V 18 (Gan Shu) pour générer le Sang. Mais V 18 (Gan Shu) oriente la tonification vers le Sang du Foie et par conséquent sur les yeux et la vue. Cette association est remarquable pour la fatigue visuelle ou la baisse de l’acuité visuelle dues à des surmenages ou à la vieillesse.

 

GI 4 (He Gu) + VB 37 (Guang Ming)

GI 4 (He Gu) est le point majeur pour disperser le Vent externe, clarifier la Chaleur interne et tonifier le Qi. De plus, c’est le point maître de la face. C’est-à-dire qu’il régularise les sept orifices de la tête et en particulier les yeux. VB 37 (Guang Ming) est le point Luo-Liaison du méridien de la Vésicule Biliaire. Il est directement relié au méridien du Foie qui gouverne les yeux. La majeure partie des troubles oculaires, tout au moins les plus courants proviennent soit d’un Vent Chaleur dans le méridien du Foie, soit d’un Feu du Foie ou d’une montée du Yang du Foie, soit d’un Vide de Sang du Foie, soit d’un Vide du Yin du Foie. Or, « Guang Ming » signifie « éclat lumineux, clarté, lumière » du regard. Il harmonise les méridiens du Foie et de la Vésicule Biliaire, clarifie et draine le Feu du Foie, éclaircit les yeux. C’est le point « passe partout » pour les troubles oculaires. Associés, le point maître de la face et le point maître des yeux traitent la quasi-totalité des maladies de l’œil de type Vide ou Plénitude. Il est bien évident que cette formule peut parfaitement être combinée à une autre importante formule pour les yeux : E 36 (Zu San Li) + V 18 (Gan Shu), en cas de Vide. Il est à noter que GI 4 (He Gu) + VB 37 (Guang Ming) est supérieure pour la Plénitude et E 36 (Zu San Li) + V 18 (Gan Shu) pour le Vide.

 

TR 6 (Zhi Gou) + E 36 (Zu San Li)

TR 6 (Zhi Gou) est le point Jing-Fleuve et Feu du méridien du Trois Foyers. Il mobilise, draine, régularise le Qi dans l’ensemble du Trois Foyers, désobstrue le Qi des entrailles-Fu, abaisse le Feu, ouvre les orifices, disperse les stagnations, dissipe les distensions et arrête la douleur. C’est un point d’expérience pour traiter efficacement la constipation.

E 36 (Zu San Li) est le point maître de l’abdomen, le point He-Mer et Terre du méridien de l’Estomac (qui commande les Intestins). Il harmonise l’Estomac et les Intestins, régularise le Qi, fait descendre le Trouble, dissipe la distension et arrête la douleur.

Associés, un fait circuler, l’autre fait descendre. Ils régularisent l’Estomac et les Intestins, dissipent la distension et traitent remarquablement bien la constipation avec distension abdominale due à une stagnation de Qi ou de Chaleur dans le Yang Ming. A eux seuls ces points peuvent suffire pour traiter une grande majorité de constipation. Il est possible de les soutenir avec des aiguilles supplémentaires, dans les cas suivants :

  • En cas de Vide de Qi : TF 6 (Zhi Gou) (D) + E 36 (Zu San Li) (T) + RM 6 (Qi Hai) (T)
  • En cas de Vide de Yang : TF 6 (Zhi Gou) (D) + E 36 (Zu San Li) (T) + (M) + RM 6 (Qi Hai) (T)+ (M)
  • En cas de Vide de Sang : TF 6 (Zhi Gou) (D) + E 36 (Zu San Li) (D) puis (T) + Rt 6 (San Yin Jiao) (T)
  • En cas de Vide de Yin : TF 6 (Zhi Gou) (D) + E 36 (Zu San Li) (D) puis (T) + Rn 6 (Zhao Hai) (T)
  • En cas de Chaleur dans le Yang Ming : TF 6 (Zhi Gou) (D) + E 36 (Zu San Li) (D) + E 44 (Nei Ting) (D)
  • En cas de stagnation de Qi : TF 6 (Zhi Gou) (D) + E 36 (Zu San Li) (D) + RM 6 (Qi Hai) + E 25 (Tian Shu) (T)

 

RM 3 (Zhong Ji) + C 5 (Tong Li)

Nous savons que le Cœur et l’Intestin Grêle sont liés par la relation Biao-Li. En cas de Feu du Cœur, la Chaleur peut se transmettre par l’intermédiaire des méridiens de liaison (Luo Mai) du Cœur vers l’Intestin Grêle. Il en résulte le syndrome « Feu du Cœur qui se transmet à l’Intestin Grêle ». Dans ce cas, l’Intestin Grêle opère mal sa fonction de séparation du Clair et du Trouble, la Chaleur passe dans les urines, blessant le Qi de la Vessie. Nous avons alors affaire en haut à des troubles psychiques : agitation, chaleur des cinq cœurs, insomnie, etc., des troubles de la langue et de la bouche : haleine fétide, glossite, aphtes, bouche amère et en bas à des troubles urinaires : dysurie, urodynie, urines foncées voire rougeâtres. Or :

  1. C 5 (Tong Li) est le point Luo-Liaison du méridien du Cœur. Il clarifie le Cœur, draine le Feu et prévient l’invasion de Chaleur dans l’Intestin Grêle.
  2. RM 3 (Zhong Ji) est le point Mu-Collecteur de la Vessie, il clarifie la Chaleur, élimine l’Humidité, favorise la diurèse, désobstrue la Voie des Eaux.

C 5 (Tong Li) agit spécialement sur la Chaleur en haut, RM 3 (Zhong Ji) sur la Chaleur en bas. Associés, ils constituent la formule de base pour traiter le Feu du Cœur qui se transmet à l’Intestin Grêle et sont équivalent à Dao Chi San (poudre pour conduire le rouge).

 

C 5 (Tong Li) + RM 23 (Liang Quan)

« Le Qi du Cœur est conduit à la langue », « la langue est le bourgeon du Cœur ». Son méridien Liaison (Luo Mai) passe par la racine de la langue, ses méridiens réguliers (Jing Mai) et divergents (Jing Bie) passent dans la gorge. Larynx et langue sont les deux organes de la phonation. Or :

  1. C 5 (Tong Li) est le point Luo-Liaison du méridien du Cœur et l’une des douze étoiles de Ma Dan Yang. Il régularise le Cœur, ouvre les orifices du Cœur et favorise La parole.
  2. RM 23 (Liang Quan) est un point du Ren Mai, situé sur la gorge, près du larynx, juste sous la langue. Il éclaircit et libère les Luo de la gorge et de la langue, régularise la circulation du Qi et du Sang localement.

Associés, un en haut, un en bas, un local, l’autre distal, ils se complètent mutuellement pour mobiliser le Qi dans le méridien du Cœur et les Luo du pharynx et de la langue, pour ouvrir les orifices et calmer le Shen. Ils traitent efficacement les aphonies, les aphasies, les désordres de la phonation dus à des déséquilibres du Cœur et du Shen ou due à un Zhong Feng. C’est une combinaison majeure qui peut avantageusement remplacer DM 15 (Ya Men).

 

V 43 (Gao Huang Shu) + E 36 (Zu San Li)

V 43 (Gao Huang Shu) est situé entre le Cœur (maître du Sang et demeure du Shen) et le Poumon (maître du Qi et demeure du Po). Il synthétise les fonctions de ces deux points. En effet, il diffuse le Poumon, augmente le Qi, nourrit le Yin (du Poumon), renforce le Correct et disperse le Pervers, harmonise le Qi et le Sang, calme le Shen et renforce l’ensemble du corps. C’est un point de régularisation et de tonification générales. Par ailleurs, l’Estomac est la mer des cinq Zang et des six Fu. Les anciens disaient que si le Qi de l’Estomac est présent, il y a la vie, sinon, c’est la mort. Avec la Rate, ils constituent la racine du Ciel postérieur, l’origine de la production du Qi et du Sang. L’équilibre de l’être dépend de l’équilibre de la Rate et l’Estomac. Or, E 36 (Zu San Li) est le point He-Mer, Xia He-Union Inférieure et Terre du méridien de l’Estomac. Il renforce directement les Zang Fu du Centre et le mouvement Bois. En outre, c’est un point du Yang Ming, méridien réputé riche en Qi et en Sang. Il favorise le bon fonctionnement du Ciel postérieur et donc la production de Qi et de Sang. V 43 (Gao Huang Shu) se dirige en haut au Foyer Supérieur où il tonifie le maître du Qi (le Poumon) et le maître du Sang (le Cœur), E 36 (Zu San Li) se dirige au centre au Foyer Médian où il tonifie la racine de la production du Qi et du Sang (la Rate et l’Estomac). Associés, ils cultivent la Terre pour générer le Métal, tonifient le Vide et traite les cinq épuisements (Wu Lao). C’est une grande association de tonification générale, dans tous les cas de faiblesses, de fatigue et de surmenage.

 

IG 3 (Hou Xi) + V 62 (Shen Mai)

Ces deux points sont respectivement les points Jiao Hui-Rencontre du Du Mai et du Yang Qiao Mai. Ils ont une action directe sur ces deux méridiens et permettent de régulariser la circulation du Qi et du Sang dans ce réseau, et de traiter toute maladie tout au long de leurs trajets. Ainsi, associés, ils sont réputés pour soigner les maladies des yeux (spécialement dans le cantus interne), du sommet de la tête, de la nuque, de l’oreille, de l’épaule, du dos, des lombes, ainsi que des entrailles du Tai Yang (Intestin Grêle et Vessie). Il est à noter que ce couple est efficace pour ces maladies lorsqu’il s’agit d’un blocage de Qi et de Sang sur le trajet du Du Mai et du Yang Qiao Mai. Car ce sont avant tout des points « méridiens », de drainage, de circulation, de mouvement. Par ailleurs, ils sont utilisés pour drainer le Shou Tai Yang et le Zu Tai Yang, lorsqu’une stagnation de Qi d’origine émotionnelle obstrue ces méridiens et provoque des cervicalgies, dorsalgies ou lombalgies. La formule de base est alors :

IG 3 (Hou Xi) (D) + V 62 (Shen Mai) (D) + EC 5 (Jian Shi) (D)
Associés, ils désobstruent le Shou et Zu Tai Yang ainsi que le Du Mai, calme le Shen et apaisent le Cœur.

Modifications :

  • Cervicalgie : + VB 20 (Feng Chi) + V 10 (Tian Zhu)
  • Dorsalgie : + V 11 (Da Zhu) + DM 14 (Da Zhui)
  • Lombalgie : + V 23 (Shen Shu) + V 25 (Da Chang Shu)
  • Douleur des trapèzes : + VB 21 (Jian Jing)
  • Douleur de l’omoplate : TF 6 (Zhi Gou)

Ces formules de points sont tirées du livre « Acupuncture : les points essentiels » de Ph. Sionneau, chez Guy Trédaniel Editeur.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.