Comportement de l’enfant

   Troubles du comportement de l’enfant

Prendre toujours en compte :

  1. La mère … hyper protectrice ou indifférente (couple anxiogène ?)
  2. Le père … autoritaire ou absent (lointain, indifférent ou castrateur ?)
  3. La position dans la fratrie …  perturbation de la sphère affective ?
  4. Les grands-parents, éducateurs et certain(s) thérapeute(s) : anxieux, culpabilisants ou excédés !

Faire raconter l’histoire de l’enfant, puis recentrer les troubles décris sur l’actualité présente.  NB. « Il y a un rôle ou l’on est toujours mauvais, celui de parents ! » S. Freud

Evaluez les réactions d’opposition au milieu familial et scolaire :

  • Extravertis —> colère, jalousie, suicide
  • Intravertis  —>  entêtement, bouderie, mutisme
  • Psycho-affectives :  mensonges, rêverie, turbulence, paresse

Eventuellement, débloquez les « non-dits » par l’association : Arnica + Staphysagria + Natrum mur. (cf. le CHU « Staphysagria comp. »).

Les coléreux : L’enfant cherche à prendre le pouvoir sur l’autre ou manifeste un refus à la pression de l’autre.

Si c’est un adolescent en colère : un élément de la réalité lui échappe (problème de connaissance incomplète ou d’action impossible ?) … désadaptation qui dure ! (Kent cite 18 remèdes au 3ème degré et 37 au 2ème !)

Anacardium2

  • Anacardium  (am) … impulsions contradictoires : grossier, la « colère pure » qui s’améliore aux repas (sur Lycopodium souvent)
  •  Aurum  ou Platina …  têtu et emporté, explosions (suivies de tremblements) qu’il regrette ensuite
  • Chamomilla (na) … nerveux, exigeant, colère d’une extrême violence (douleur dentaire ?)
  • Crocus sat.  (na) … emportement colérique, l’accès violent est suivi d’un prompt repentir (les « petits rires hystériques » en fin de phrase)
  • Muriaticum acid. … acariâtre, disposition à se fâcher, à s’emporter
  • Nux vomica  (s) … colère rouge, mydriase, agitation pulsionnelle : « Soupe au lait« 
  • Sepia … colère pâle (myosis), fureur réprimée …
  • Stramonium  (ca) … violence et méchanceté délirante : griffe, casse, détruit !  vers Opium
  • Stannum  … faible et bronchiteux, pourtant accès d’emportement, de colère subite
  • Staphysagria  (na) … raptus violents réactionnels chez les indignés
  • Tarentula  (ge) … tend à détruire, frappe, griffe, horreur d’être touché.
  • mais aussi : Arsenicum alb., Ignatia (na) ne supporte pas la moindre contrariété, Lycopodium

Les bagarreurs :   Enfants qui recherchent leurs limites (corps et règles sociales) ou adolescents qui cachent un désir profond de reconnaissance, alors toute tentative violente est souvent un appel désespéré.

  • Hepar sulfur (ca)  … met le feu, mord, arrache les ailes des mouches !!
  • Lachesis … irritable et susceptible : soupçonne, contredit et critique
  • Nux vomica  (s)  … vif, querelleur, grossier, « bouffeur de bonbons » (sur Sulfur).

Les anxieux permanents : signal de désadaptation (à différencier de l’angoisse, dont la cause n’est pas déterminée : perte des repères liée à l’inconscient).

  • Borax  (na)  … tétanisé par la peur, aggravé dans les manèges.
  • Gelsemium (mn) … inhibition, incapable de fixer son attention, taciturne, peurs existentielles.
  • Lycopodium et tous les remèdes de rigidité…

Les tristes : ils subissent le scénario des parents (vérifier si la mère a fait une dépression à leur naissance ?) : Calcarea carbonica / Causticum / Kalium carb. / Lachesis / Sepia

Les égoïstesPhosphorus (taquin), Pulsatilla (envieuse et avide), Sulfur (ne songe qu’à ses désirs : « bon et beaucoup » ?)

L’absence de confiance en lui  : observez comment l’enfant joue.

  • Kalium phosphoricum … palpitations à la moindre émotion et manque chronique de mémoire
  • Lycopodium  … asthénique et misanthrope jusqu’à l’agressivité, mais besoin d’être rassuré.
  • Natrum muriaticum … triste « à cause des autres »..
  • Petroleum … susceptible (// herpès ou psoriasis + +), muet, irrascible et violent.
  • Platina / Palladium … hautaine car surcompense
  • Pulsatilla … s’accroche toujours à quelqu’un (chantage affectif permanent).

Les paresseux  (cherchez la cause de la démotivation ou les signes d’une passivité générale) : les obliger à réagir, surtout ne pas les prendre en charge.

  • Baryta carbonicum  … lent, « hésite, par peur de l’avenir », indolent, timide, honteux (QI limite ?).
  • Chelidonium (ph) … tendance à fuir tout effort et à s’assoupir après les repas (regarder sa langue)
  • Graphites  … apathique, irrésolu, triste = peu de goût au travail !
  • Oleander (pb) … le distrait, le rêveur, nul en maths (// eczéma du bord du cuir chevelu)
  • Sulfur    … pagailleur, paresseux, travail jamais terminé… mais il reste ambitieux !
  • Zincum  … agité mais paresseux : dégoût de toute occupation (toxico ?).

Les agités, anxieux par adaptation difficile lors d’une séparation maternelle ou d’un contact avec autrui :

  • Gelsemium  (mn)  … tremblements, spasmes (30 ch le soir, si appréhension du lendemain)
  • Ignatia amara  (na)  … essoufflement, spasme laryngé (sur choc du réel = déception).
  • Pulsatilla  (si)  … larmes (désolation), précipitation et distraction (élément œdipien)

 

 

L’agitation de l’enfant d’âge préscolaire et scolaire (la contrainte scolaire et sociale pèse trop sur l’enfant ?). Ces jeunes patients s’expriment le plus souvent dans un refus scolaire (troubles émotionnels des enfants passifs, surprotégés, dépendants, qui témoigne d’un comportement anxieux ou dépressif) ou l’école buissonnière (enfants souvent issus de familles nombreuses où la discipline est inexistante, conduites qui peuvent évoluer vers la réalisation d’actes antisociaux).

  • Insolence (rebelle ?) : Cereus serp. (zn), Cicuta virosa  (cu), Nux vomica, Phosphorus, Platina
  • Orgueilleux, hautain : Lachesis (cruauté), Lycopodium, Platina (mépris), Sulfur
  • Entêtement (au Kent = « obstinate ») : Alumina, Anacardium, Argentum, Aurum, Nitricum acid. …
  • Raptus d’agitation des timides, s’effondrant après la crise : Silicea, Natrum mur., Kalium phos. …

Les « mécontents de tout » et les boudeurs : tristes, ils n’acceptent pas le monde, car ils ne gèrent pas leur adaptation. Dans tous les cas, recadrer le problème en leur rappelant que le vrai bonheur, c’est avant tout celui que l’on procure :

  • Antimonium crudum  … se vexe pour un rien, ne désire pas parler, acariâtre et glouton
  • Calcarea carb. ++, Conium (au), Natrum mur., Platina, Pulsatilla, Staphysagria (na)…

Les fugueurs : n’acceptent pas la loi proposée. Ne jamais courir après un fugueur, sinon il recommencera !

  • Lycopodium   … l’évolution paranoïde : « dans sa tour d’ivoire », « Moi et… les autres! »,
  • pensez aussi à : Phosphorus, Tuberculinum

Les « timides » : « La timidité cache toujours la démesure d’une attente »

  • Pulsatilla (si)  … cramponné(e) aux jupes de sa mère ou Silicea … consciente de sa vulnérabilité…
  • Lycopodium (al)  … se méfie des autres, mais tyran domestique !
  • Natrum mur. et Staphysagria (na) … la communication difficile, se sent agressé(e)
  • Coca (ba)  … prostration alternant avec excitation loquace.
  • Phosphorus … toujours « bouleversé(e) », le monde l’effraie, craintif surtout le soir
  • pensez aussi à : Calcarea carb., Gelsemium, Natrum carb., Petroleum, Plumbum

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.