Condurango

alt

CONDURANGO MARSDENIA ou GONOLOBUS CONDURANGO TRIANA           

Asclépiadacée d’Amérique du sud. Au Chili, en Equateur ou au Pérou, on trouve cette liane aux feuilles cordiformes qui grimpe sur les arbres comme de la vigne.

NOM FRANÇAIS : Condurango, Liane de condor ou Tue-chien.

PRINCIPES ACTIFS : Tanin, amidon, résine et trace d’HE, stérols et amer (condurangine)  

INDICATION : On utilise l’écorce comme analgésique gastrique par exemple pour les ulcères, les gastrites. Son latex est actif sur les verrues.

HOMEOPATHIE : Remède du groupe de l’Or (Kollitsch p. 304).

Cancer du sein (avec rétraction du mamelon), de l’oesophage ou de l’estomac (douleurs oesophagiennes brûlantes et constrictives), de la langue. NB. toutes ces localisations sont sur le méridien de l’Estomac !

Avec comme symptôme-clef des crevasses de la commissure des lèvres (mais attention, il y a aussi 22 autres remèdes avec ce symptôme au répertoire de Kent !). 

EFFET BIOLOGIQUE (BNS):

  • Baisse les tests : Alpha 1 précipitines / Calcarea / Magnesia
  • Augmente les tests : Albumines / Ammonium / Bêta précipitines
  •  
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.