Conférences aux agriculteurs

Conférences aux agriculteurs

« Seul peut émettre un jugement sur l’agriculture celui qui tire ce jugement du champ, de la forêt, des animaux qu’il élève. »  Rudolf Steiner, Cours aux Agriculteurs

Steiner a donné une série de conférences aux agriculteurs en juin 1924, quelques temps avant sa fin précoce. Ces 8 conférences sont importantes, car elles font le point de sa vision cosmogonique du monde et des sages conseils écologiques qui en découlent. L’application de ces conseils a débouché sur une approche sensible de l’agriculture, avec des produits phytosanitaires spécifiques qui se désigne à présent sous le nom de « Biodynamie ».

Nous allons essayer ici d’en résumer – sans trop les trahir – les points principaux. Si le sujet vous intéresse, nous ne saurons mieux faire que de vous pousser à rentrer dans le texte par vous-même, armé des concepts steinériens de tri et de quadripartition.

1ère et 2ème conférence …

Steiner y développe les relations que l’on doit entretenir entre le sol, les plantes et les animaux, en rupture avec les méthodes particulières à notre époque matérialiste et mécanique. Les plantes sont entièrement dépendantes de leur espace terrestre et céleste. L’animal et l’homme ont su en partie s’en libérer.

La SILICE (silicium uni à l’oxygène) est un cristal pyramidal qui compose 47% de la surface terrestre. Il est non soluble dans l’eau et sa polarité céleste l’indique dans l’altération des organes des sens et des douleurs (neuro-sensoriel). Il transmet l’énergie des planètes lentes (chaleur) à l’activité biologique qui se situe au dessous du sol (racines) et à la fructification.

silicecristal   Silicea, structure christaline

Ainsi, les sables (qui retiennent les forces cosmiques) et les argiles (SiAl) procure un flux ascendant à la croissance végétale et génère ses formes.

Bulbe ou ramifications = terrestre sous terre, domaine cosmique (ex.: le sainfoin)

La Silice est en polarité avec le CALCIUM, le Potassium et le Sodium (de l’humus), qui transmettent l’énergie des planètes rapides (eau) à l’activité biologique qui se situe au dessus du sol (feuilles et fleurs) et génère ses couleurs :

  • Vert … Soleil
  • Mars … rouge (ex.: la rose)
  • Blanc ou jaune … Jupiter (ex.: le tournesol)
  • Bleu … Saturne (ex.: la chicorée)

3ème conférence …

La vie terrestre est organisée autour de l’azote (N2) et de ses quatre frères : Carbone / O2 / H2 et Soufre.

Le Carbone est le grand modeleur, associé au Soufre (pour la fluidité), il définit la forme. C’est le facteur de formation des plantes, le batisseur des armatures végétales.

L’homme, élimine le carbone sous forme de CO2, nous évitant d’être trop rigide, ce qui autorise la mobilité.

  • Oxygène = l’éthérique, la croissance,
  • Azote = l’astral, porteur des sensations, processus de floraison des plantes.
  • Hydrogène = l’esprit (Moi), qui vit dans le corps sous forme astrale et s’incarne dans la structure.

Ces gaz sont des substances sensibles et vivantes qui sont réunies dans l’albumine. L’oxygène est saisi par l’azote et descendu au sein du carbone …

Ce processus est net chez les fabacées (inspiration de l’azote). Les fabacées ont des hampes fructifères basses dans la région foliaire : elles veulent fructifier avant d’avoir fleuri !

Au sein de la terre, l’élément carbone respire l’azote tout comme nos poumons le font avec l’oxygène !

Le calcaire, c’est le monde des désirs humains ! Il se combine à l’oxygène. Le calcaire organise la plante vers le bas. Il aspire tout ! Contrairement à la silice qui ne désire plus rien.

L’argile sert d’intermédiaire entre les deux. Avec le Calcium, l’homme a de la terre solidifiée en lui (squelette) et avec la Silice une forme céleste. La silice l’élance vers le haut.

Entre les deux, le carbone met de l’ordre (associé à l’azote = germination)

 

4ème conférence …

Le fumier qui pue comme les huiles essentielles représentent l’astral de la plante. On peut utiliser pour traiter la végétation deux préparation de base :

La « 500 » faite de bouse macérée l’hiver dans une corne de vache = fait pousser

La « 501 » faite l’été avec de la silice = germination (tire vers le haut)

 

5ème conférence …

 

En construction …

 

L’agriculture bio-dynamique est une agriculture assurant la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux êtres humains. Elle se base sur une profonde compréhension des lois du «vivant», acquise par une vision qualitative et globale de la nature. Elle considère que la nature est de nos jours tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir par elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des Hommes grâce à des procédés «thérapeutiques» :

https://www.anthroposophie.ch/fr/agriculture-alimentation/sujets/articles/lagriculture-biodynamique.html

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.