Coriaria myrtifolia

alt   CORIARIA MYRTIFOLIA 

Coriariacée, arbrisseau des haies du sud de la France et d’Espagne, aux rameaux de section carrée et aux feuilles coriaces, persistantes, vert sombre. Parfois planté dans les jardins et les parcs. Les fruits, d’abord verts deviennent rouge noir luisant à maturité. Les feuilles ont été traditionnellement utilisées en tannerie. 

NOM FRANÇAIS : Corroyère à feuille de myrte, Herbe aux tanneurs, Redoul, Sumac de Provence (Esp.: Emborrachacabras) 

PRINCIPES ACTIFS : Alcaloïde dépresseur du SNC (Coriamyrtine) 

HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe du Cuivre (Kollitsch p. 171). Vertiges et convulsions toniques et cloniques, débutant par des secousses de la tête. 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Abaisse les tests : Alpha 1 précipitines / Euglobulines Gamma / Aurum
  • Augmente les tests : Mercurius / Alpha 2 précipitines / Iodum 

Toxicité : les baies sont toxiques, même si les chèvres les broutent impunément. Le tableau de l’intoxication est classique, avec convulsions et respiration irrégulière.

La mort peut survenir par arrêt cardio-respiratoire.

alt   

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.