Crocus sativus

CROCUS SATIVUS 

Iridée (monocotylédone à bulbe) du bassin méditerranéen, dont style et stigmate se séparent en plusieurs lobules – comme chez les Nigelles et les Colchiques. Les trois stigmates (extrémités distales des carpelles de la plante) sont séchés et utilisés en cuisine comme assaisonnement et comme agent colorant : c’est le safran, qui reste l’épice la plus chère au monde. 

NOM FRANÇAIS : Le Safran (Ang.: Saffron / Esp.: Azafran) 

alt

PRINCIPES ACTIFS (fleurs) : HE (Le safran contient plus de 150 composés volatils et aromatiques), glucosides, amidon, sucre, mucilages, flavonoïdes et vitamine A

INDICATIONS traditionnelle : carminatif, sédatif (mortel si plus de 10 grammes !) et emménagogue. Les caroténoïdes du safran ont, dans certaines études scientifiques, montré des propriétés anticancéreuses (leucémie) et immunomodulatrices. Le composant responsable de ces effets est la diméthyl-crocétine.  

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Sodium (Kollitsch p. 58). Troubles nerveux : spasmes digestifs et règles de sang noir (a été utilisé pour la grossesse nerveuse : « impression d’avoir un être vivant dans le ventre« ). 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Gamma  et Bêta précipitines / Magnesia
  • Augmente les tests : Alpha 1 et 2 précipitines / Cadmium (Germanium) 

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.