Cynodon dactylon

 

alt   Cynodon dactylon 

Il s’agit d’une graminée commune, connue sous le nom de Gros chiendent, ou Herbe des Bermudes. La forme de cette plante évoque une main avec les cinq doigts écartés (idem Cannabis !). Elle contient un peu d’acide cyanhydrique et peut se révéler toxique pour le bétail, si celui-ci la consomme en abondance. En Inde, cette herbe est utilisée pour les cérémonies religieuses : elle est supposée « effacer les péchés et prolonger la vie » !  

On trouve des indications sur celle-ci dans l’ouvrage du dr. S.C. GHOSE. Cette étude n’est pas un proving, mais un résumé des propriétés empiriques de cette plante : « Ce remède est efficace dans l’épistaxis, les furoncles, l’hématémèse, dans la suppression des règles, dans la rétention d’urine. Efficace également dans les diarrhées chroniques, l’œdème généralisé, dans les plaies, dans les hémorroïdes qui saignent. On l’utilise en TM et en 3 DH ». 

Le dr. Jugal KISHORE nous livre un proving, réalisé en 1969 avec seulement trois expérimentateurs, ce qui est minime (deux hommes et une femme). Ce proving a été effectué avec de la TM, ainsi qu’avec des dynamisations. Travail cité par F. VERMEULEN dans « Synoptic 2 »:

Symptômes principaux :

  1. FATIGUE = Aversion pour le travail (6 XH). L’effort physique occasionne des douleurs partout, tandis que le travail mental occasionne des douleurs au niveau du front (6 XH, deux provers). Grande faiblesse au niveau du membre supérieur droit, aggravation par le mouvement, en écrivant ou en tapant à la machine (6 XH).  
  2. DOULEURS piquantes comme par des aiguilles (TM). Douleurs localisées, bien circonscrites sur de petites zones (TM). Latéralité droite prédominante (TM). Fébricule : se sent plus chaud que d’habitude (TM). Durant la fièvre cependant, désir de se couvrir.  

Psychisme Querelleur, s’est querellé avec son épouse, ce dont il n’avait nullement l’habitude. Très irritable, devient comme enragé à la moindre provocation (TM). Lourdeur, paresse psychique et aversion pour le bruit, ne veut pas qu’on lui parle (6 XH). 

Tête Céphalées après une colère ou un travail intellectuel (6 XH).Douleur sourde au niveau du côté droit de la tête ; se sent mieux en mangeant (6 XH). 

Yeux et vision : Larmoiement des yeux. Démangeaison et rougeur du bord des paupières (6 XH). Gonflement des paupières supérieures, plus marqué du côté droit, aggravation le matin (200). Bouche et gorge: Augmentation de la quantité de salive, avec goût insipide (200).Sensation d’ulcération, de mise à vif, au niveau du palais (200). 

Estomac et appétit : Perte de l’appétit, mais l’appétit revient en mangeant quelque chose (TM).Lourdeur au niveau de l’estomac après un petit repas (TM). 

Abdomen : Après 16 heures, flatulence et distension de l’abdomen (TM).Distension abdominale, abdomen distendu comme un ballon de football, n’ayant aucun rapport avec la nourriture et signalé par un prover à 10 heures (6 XH). 

Organes urinaires : Désir impérieux d’uriner (diurétique ++). Miction involontaire en éternuant (200) : cela ne lui était jamais arrivé et ce symptôme disparut chez cette femme lorsque l’action du remède fut épuisée. 

Rectum et selles : Selles diarrhéiques, d’odeur forte, jaunâtres et jaune clair (TM). 

Extrémités : Douleurs suraiguës au niveau de la face interne des jambes, en étant couché, la nuit (200). Cette douleur occasionne de l’agitation au niveau des jambes (200). Cette sensation douloureuse disparaît en se levant du lit (200). Sensation de chaleur au niveau des soles plantaires, désire sortir ses pieds de dessous les couvertures (TM). 

Sommeil : Sommeil dans l’après-midi. Besoin irrésistible de dormir, ainsi que lourdeur, lorsqu’il s’assied ou s’allonge sur un lit. 

Modalités : La plupart des symptômes sont aggravés l’après-midi et durant la soirée. Les symptômes digestifs sont aggravés par les aliments épicés. 

Réflexions en homéopathie diathésique :

Nous avons à faire à une graminée alimentaire, dont l’essentiel des représentants se situe au sein du groupe ZINCUM. Elle rejoint ainsi : Avena sativa (l’avoine), Triticum sat. (le blé), Hordeum vulg. (l’orge), Orisa sativa (le riz). Elle présente en effet beaucoup des symptômes d’épuisement et de troubles nerveux du groupe : névralgies, syndrome des jambes sans repos, céphalées, aggravation par le bruit …. On observe en plus, chez Cynodon, certains symptômes de la lignée acide (probablement dues à la présence de l’acide cyanhydrique) : douleurs « comme des échardes », crampe des écrivains, diarrhée … Sa polarité va donc vers le groupe des ACIDES.


 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.