Cytisus laburnum

 

alt

CYTISUS LABURNUM ou Laburnum anagyroides

Fabacée fréquemment cultivée pour l’ornementation, ce petit arbre pousse naturellement en sol calcaire boisé des montagnes du sud de l’EuropeIl peut avoisiner les 10 m de haut avec un tronc relativement mince, recouvert d’une écorce lisse d’abord verdâtre puis grisâtre.
Les branches sont ascendantes au début puis arquées et la ramure paraît irrégulière. Un duvet soyeux recouvre les jeunes pousses.


Les feuilles caduques sont composées de trois folioles pointues, d’un vert grisâtre. Les fleurs, jaune doré, forment des cascades de grappes pendantes. Les gousses, de 4 à 6 cm de long, ressemblent à celles du haricot, elles sont poilues et noires à maturité.

NOM FRANÇAIS : Cytise commun ou Cytise Aubourg, Faux ébénier

Toxicité : c’est la plante qui provoque le plus d’accidents mortels en Europe, car toute la plante est toxique. Les fleurs sont parfois consommées en beignets par confusion avec les fleurs du Robinier (faux acacia) qui sont pourtant blanchâtres. Ce sont les graines (de juillet à octobre) qui causent la plupart des empoisonnements, car les enfants ont tendance à jouer avec !

alt 

 

D’autres espèces de cytise existent, comme
:

   laburnum alpinum … de taille plus petite et aux grappes de fleurs plus longues

   laburnum Watereri est un hybride des 2 espèces précédentes à longues fleurs parfumées

   laburnum purpureus … à fleurs pourpres


   laburnum adami … portant à la fois des fleurs jaunes et des fleurs pourpres.

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.