Dioscorea villosa

alt   Dioscorea villosa             

C’est une liane (monocotylédones) que l’on trouve à l’état sauvage, surtout dans le centre de l’Amérique du Nord et au Mexique, mais diverses espèces poussent également en Amérique du Sud et en Asie. Elle peut atteindre 6 m de haut. Ses feuilles opposées, cordatées, acuminées, sont sillonnées longitudinalement par plusieurs nervures qui partent du pétiole pour se rejoindre à la pointe. Les fleurs sont petites, séparées sur de longs chatons et soutenues par de longs pédoncules ; les fleurs femelles produisent des capsules oblongues. Les racines sont sinueuses et longues, avec un rhizome qui peut atteindre jusqu’à 40 kg. Le fruit est une capsule.

Dioscorea

NB. Les « patates douces », ignames alimentaires, sont de la même famille : Dioscorea alata et D. opposita. Thunb ou D. Batatas. 

NOM FRANÇAIS : Igname sauvage, dioscorée chevelue, l’igname velue. Pain des Ottentots (Ang.: Wild Yam)

COMPOSITION : On utilise le rhizome séché qui contient des saponosides stéroïdiques dont l’aglycone et la diosgénine, des stérols. Certaines espèces possèdent des alcaloïdes issus de l’acide nicotinique, des tanins, de l’amidon. On notera que plus il pousse en altitude, plus le yam sauvage est riche en saponoside à génine stéroïdique (plus de 2 % de diosgénine) !

Les différents Dioscorea (D. composita, floribunda, mexicana), sont des précurseurs des hormones stéroïdiennes pour l’industrie pharmaceutique. La diosgénine est une source d’hormones que l’on obtient par hémisynthèse en laboratoire.

INDICATIONS modernes : 

C’est une plante qui soigne les troubles du syndrome prémenstruel, les dysménorrhées, les douleurs ovariennes, l’endométriose, les fibromes ; elle diminue les nausées en début de grossesse et prévient les fausses couches. Utile à la préménopause, elle soulage les symptômes de la ménopause.

Cette progestérone naturelle protège de l’ostéoporose, des kystes mammaires, de la prise de poids, de l’œdème et des syndromes dépressifs hormono-dépendants (car effet œstrogène-like), souvent associée au Soja (nombreuses spécialités).

En médecine traditionnelle chinoise, on utilise Dioscorea opposita (Shan yao) comme décontracturant, anti-inflammatoire et pour soigner les problèmes urinaires.

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Magnésium (Kollitsch p. 141). 1081 symptômes au répertoire de Kent. Douleurs névralgiques violentes (sciatique) ou coliques violentes et congestion du petit bassin.

NB. Remède proche de Colocynthis (mg), mais avec une modalité inverse : les douleurs sont soulagées courbé en arrière !

DIOSCOREA VILLOSA (essence spagyrique) : Plante de l’équilibre, permet une communication entre les êtres, dire ce que l’on a au fond de l’âme. Adoucit les êtres humains et les rend plus sensibles aux choses simples de la vie. Renforce l’énergie de patience qui va nous permettre de nous défaire du stress de la vie. Evite de faire la même erreur, de tourner en rond. Réveille la conscience des hommes pour libérer le côté féminin en eux.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.