Drainage lymphatique manuel

Association Internationale de Drainage lymphatique manuel (Méthode Originale Dr. Emil Vodder)

L’entrée du Dr. Emil Vodder (né à Copenhague le 20 février 1896, décédé le 17 février 1986) dans le monde de la lymphologie remonte à 1932, année où il commença l’étude et la mise au point de sa méthode de Drainage Lymphatique Manuel, après avoir étudié les écrits de Bartholin, Carrel et Cécil Drinker.

Au printemps 1936 se déroule à Paris l’exposition mondiale de « Santé et Beauté » au cours de laquelle Emil Vodder fait connaître pour la première fois au public sa méthode qu’il a lui-même appelé « Drainage Lymphatique Manuel ».

Madame Estrid Vodder, Heilpratiker a coopéré efficacement à l’élaboration du DLM auprès de son mari. Elle l’a secondé dans ses travaux et ses cours jusqu’au dernier qu’ils donnèrent à Lausanne en 1982. Le couple Vodder ne cessa d’enseigner et de propager sa découverte et de fonder des écoles de formation en Europe.

Il faut mentionner ici l’hommage rendu à Emil Vodder en 1984 par la Fondation allemande de thérapie physique (Hambourg). Cette fondation a octroyé le médaille Rohrbach au Dr. Emil Vodder le 13 novembre 1984. Cette très haute distinction est remise par la Fondation de thérapie physique pour services particuliers rendus dans le domaine de la thérapie physique et des massages. Le Dr. Vodder est la huitième personne à qui cette médaille est décernée.

Toute sa vie, le Dr. Emil Vodder, soutenu par son épouse Estrid Vodder, a défendu et promu sa méthode sans jamais fléchir, souvent au prix de nombreuses privations.

LA CIRCULATION LYMPHATIQUE

La lymphe, c’est un liquide incolore et transparent, occupant les espaces intercellulaires et drainé dans les vaisseaux lymphatiques. Elle renvoie au sang les déchets cellulaires qui seront ensuite éliminés par les reins.

La lymphe intercellulaire est le résultat de la filtration du sang à travers les parois des capillaires sanguins. Elle circule dans un système clos nommé réseau lymphatique, voie importante de drainage des tissus.

Les ganglions lymphatiques sont des masses rondes ou réniformes de tissu lymphatique. Ils se trouvent sur le trajet des vaisseaux et sont groupés essentiellement au niveau du cou, de l’aisselle, de l’abdomen et de l’aine.

Les capillaires lymphatiques sont plus nombreux que les capillaires sanguins. Ils sont fins comme des fils de soie et peuvent donc être facilement traumatisés.

Les vaisseaux lymphatiques drainent la lymphe et la déversent dans le système veineux. Les ganglions lymphatiques en sont les relais. Nés de toutes les parties du corps, les vaisseaux rejoignent les gros troncs collecteurs, qui s’ouvrent dans les grosses veines du cou.

DLM

QU’EST-CE QUE LE DRAINAGE LYMPHATIQUE MANUEL du Dr. VODDER ?

C’est un massage léger, doux, rythmé, favorisant et accélérant l’écoulement de la lymphe, au travers des capillaires et des vaisseaux lymphatiques, en direction des ganglions. Ce massage permet ainsi la réintégration de la lymphe dans la circulation sanguine, en l’empêchant de stagner dans les tissus.

Déroulement
Le DLM se fait en contact direct avec la peau, sans huile ou crème de massage. Le toucher peut sembler très léger mais en fait, il s’agit de mouvements rythmés, amples et fluides. Via des manœuvres de pompage et un étirement des vaisseaux lymphatiques, la méthode Vodder de DLM stimule la contraction des vaisseaux lymphatiques et aide à faire circuler la lymphe et à drainer la tissu conjonctif.

drainage-lymphatique

EFFETS :

Effet anti-oedémateux et cicatrisant
Effet sur les défenses immunitaires
Amélioration de la microcirculation
Action antalgique et relaxante
Effet régénérant

INDICATIONS :

Traitement pré et postopératoire et post-traumatique : le drainage lymphatique prépare et assainit le terrain avant une intervention chirurgicale. Pendant un drainage, on voit souvent les hématomes changer de couleur. Toute personne qui se blesse devrait recevoir un drainage lymphatique le plus rapidement possible : il empêche la stagnation et la formation de tissus fibreux qui chassent les agents entravant le bon fonctionnement.

Cicatrisant : Le DML est indiqué pour le traitement des cicatrices, tant dans les cas de cicatrices postopératoires (réduction des risques de chéloïdes, accélération de la cicatrisation, diminution du risque d’infection), que dans les cas d’ulcérations ( décubitus, ulcères du diabétique, ulcères de position, etc.). L’effet est d’améliorer l’apport de substances reconstituantes, d’augmenter la circulation et d’augmenter les défenses immunologiques.

Constipation : en permettant à l’intestin de produire davantage de mucus, le drainage l’aide à mieux fonctionner, entraînant une meilleure élimination et une évacuation des gaz intestinaux.

Insomnie : en libérant la tension et la fatigue accumulée; le drainage aide à retrouver un bon sommeil.

Régénérant : si tout massage profite au corps, le drainage, en agissant directement sur la peau et sur le tissus conjonctif redonne à la peau son élasticité et, par conséquent, son air de jeunesse.

Maux de jambes : certaines personnes n’auraient pas suffisamment de vaisseaux lymphatiques au niveau des jambes, ce qui entraîne à la longue des douleurs et de l’œdème. Le drainage soulage les maux de jambes, particulièrement ceux dus à l’œdème statique.

drainage-lymphatique-manuel

Sinus : un bon drainage aide à libérer les sinus congestionnés. Il influe également sur l’ouïe et sur l’odorat.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.