Dyspepsies / douleurs digestives

Douleurs épigastriques

  1. Une douleur insomniante est une douleur qui réveille le malade durant la nuit, elle doit faire craindre une lésion organique du tube digestif.
  2. Une douleur rétro sternale ascendante caractérise la pyrosis, qui signe la hernie hiatale
  3. Une douleur à irradiation postérieure ou en hémi ceinture gauche est évocatrice d’une lésion pancréatique
  4. Une douleur sans irradiation est évocatrice d’ulcère gastrique.

NB. Les anti-inflammatoires (AINS, aspirine et corticoïdes) sont responsables de 30% des douleurs digestives hautes.

.

Les dyspepsies

La dyspepsie (« ça gonfle, rote et pette « ) peut être haute ou basse, associée ou non à une constipation, avec ou sans signe anal. Elle peut être :

  • douloureuse : hyper sthénique, hyper chlorhydrique = douleurs, vomissements, brûlures ou/et aigreurs d’estomac.
  • flatulente : hypo tonique, hypo chlorhydrique : ballonnements, hoquet, éructations, malaises vagotoniques et gaz.

En MTC, il s’agit d’une « plénitude au foyer digestif « , dans la relation Rate-pancréas –> Poumon, pour laquelle on distingue trois causes, en sachant que « la Rate fait monter – le Poumon fait descendre  » :

  1. Rate-pancréas (+ Estomac son viscère) pleine d’aliments toxiques = Poumon pas nourri,
  2. bons aliments, mais pas assez d’énergie pour que les aliments montent de la Rate-pancréas au Poumon : « Tout ce qu’il mange lui reste sur l’estomac !« 
  3. Poumon-GI malade, ne peut recevoir les aliments de la Rate-pancréas.

INFLAMMATION et DOULEURS

  • Belladonna (ca) … congestion localisée
  • Capsicum (au) … brûlures, désir d’alcool, mauvaise haleine sur fond de boulimie
  • Chamomilla … grimaçant, congestion + hyperesthésie.

* Douleurs tout de suite après le repas :

  • Arsenicum album … brûlure, améliorée par les boissons chaudes ++
  • Kalium bichromicum … buveur de bière (qui l’aggrave), plénitude, pesanteur, langue sale, pyrosis

* Douleurs tard après le repas : Kreosotum (ac) … vomissements brûlants, amélioré avec boissons chaudes. Haleine fétide.

* Douleurs la nuit :

  • Arsenicum album … de 1heure à trois heures du matin
  • Mercurius … gastrite avec pyrosis, hoquet, haleine fétide.

* Douleurs sans horaire : Iris versicolor (ph) … gros foie, hyper-salivation avec langue sèche et raie médiane rouge.

Raphanus

LE BALLONNEMENT

3 remèdes-clefs pour Nash = Carbo vegetabilis, China (as) digestif épuisé, pas amélioré par les gaz et Lycopodium

Mais pensez aussi à :

  • Graphites … gaz fétides et constipation
  • Kalium carbonicum … « Tous les aliments semblent se transformer en gaz », aggravé par les liquides
  • Phaseolus vulgaris (na) … flatulence excessive et palpitations.

colics

Phytothérapie :

  • Anti-spasmodiques et cholagogues : Fumaria off., Gentiana lutea, Raphanus sat.
  • Anti-inflammatoire (estomac) : Ficus carica (ph)

Organothérapie : Diencéphale (sous-cortex), Estomac (plexus solaire), Vésicule biliaire

Sérothérapie : « Diencéphale », « Sympathique total », « Estomac » et « Colon »

Oligo-éléments : Conglomerat D8 + Marbre sacchoroïde D8 alternés

Anthroposophie (lab. Weleda) : « Caryophylli composé » (Absinthium herba + Caryophylli + Pimpinella anisum aa D1)

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.