Ejaculation précoce

L’éjaculation prématurée (absence de phase de plateau)

C’est un symptôme fréquent lié à l’incapacité de fermer, maintenir, retenir. Symptôme à ne pas minimiser, car les répercussions sur l’épouse et les enfants sont souvent importantes, complexes et durables :

  • Argentum nitricum ++ … tout va trop vite … pense peut-être déjà à la partenaire suivante ?
  • Indium met. (fe) …  érection insuffisante et éjaculation prématurée avec céphalée occipitale
  • Lycopodium (al) ++  …  anxieux qui ont peur de ne pas y arriver et qui y arrivent tout de suite !
  • Sulfur … veut son plaisir … tout de suite !!
  • Thymol (cu) … mictions fréquentes, priapisme, rêves lascifs avec émission spermatique (dans un contexte de verminose ?) ou difficulté d’éjaculation !..
  • Zincum … contexte d’asthénie et de dépression (post drogue ?), mais excitabilité réflexe ++, aggravé par le vin et le bruit.
 alt   

L’éjaculation douloureuse nécessite un examen clinique complet. On pourra penser à :

  • Dioscorea  (mg) … Erections nocturnes longues et douloureuses, algies spasmodiques soulagées plié en arrière
  • Medorrhinum … sur des antécédents d’infection génitale ? 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.