Ephedra vulgaris

      EPHEDRA VULGARIS  

Ephédracée, Chlamidospermes (proches des gymnospermes), originaire de Chine du nord et Mongolie. L’éphédra est un arbuste au système racinaire développé. Sur sa souche se dressent de courtes tiges ramifiées conférant un aspect touffu, vert glauque. Il supporte des feuilles opposées, longues, brunes et membraneuses sur les pieds âgés. D’avril à mai apparaissent des fleurs jaunes, puis rouges à maturité des graines.

NOM FRANÇAIS : l’Ephédra  (Ang.: Desert tea)

PRINCIPES ACTIFS : alcaloïdes (Ephédrine), vitamine C, des tanins, des saponines une huile essentielle

INDICATIONS : l’Ephédrine (sympathicomimétique, comme l’adrénaline) à 3 niveaux d’actions …

  1. l’Isoprénaline : vasoconstricteur nasal, calmant, antitussif (dyspnée)
  2. la Néosynéphrine : hypertensive
  3. le Maxiton® : psycho-stimulante, anorexigène (coupe l’appétit). Utilisée en Chine pour traiter le rhume, l’hyperthermie (fièvre) et la transpiration.   

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe de l’Iode (Kollitsch p. 70). Goitre exophtalmique avec palpitations et sécheresse des muqueuses.

PHYTOTHERAPIE CHINOISE : Ephedra sinica (MA HUANG) … saveur piquante, légèrement amer, caractère = chaud, c’est le remède des lésions dues au vent froid (mobilise le Qi du poumon). La racine (MA HUANG GEN) est un astringent utilisé en cas de sudation anormale liée à des insuffisances internes.

EPHEDRA essence spagyrique : Soulagement, cool. Être optimiste, voir les choses positives. Permet de rompre le cercle vicieux de la dépendance dû au stress.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.