Equisetum

     EQUISETUM HYEMALE      

Equisetacées (plante primitive à rhizomes – ère primaire). Plante vivace de 20-60 cm, produisant 2 sortes de tiges robustes :

  • les fertiles, sans chlorophylle, portant un épi sporangifère jaune-brun de 3 cm, floraison Mai-Août : Equisetum hiemale.
  • les stériles, vertes, à nombreux rameaux verticillés : Equisetum arvense.

Habitat: champs humides dans toute l’Europe, jusqu’à 2400 m d’altitude.. 

NOM FRANÇAIS : Prêle d’hiver 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Silicium (Kollitsch p. 352). Répertoire de Kent : 120 symptômes, dont 56 pour l’appareil urinaire (incontinence d’urine chez les enfants).

PSYCHE (B. Vial) : « l’incompréhension  » ? (plante à sexes séparés !), orgueil et fragilité, refoulement, honte, timidité.

Proche botaniquement, mais aux effets biologiques opposés : 

EQUISETUM ARVENSE  

NOM FRANÇAIS : Prêle des champs (Ang.: Common Horsetail / All.: Ackerschachtelhalm / Esp.: Equiseto menor).

COMPOSITION : Soufre, Silice (40%), acide salicylique, mucilages, Calcium, Magnésium, Manganèse, Iode, Lithium, Fer, Phosphore, Cuivre, Cobalt, Zinc 

INDICATIONS phytothérapiques : Hémostatique. Astringente et reminéralisante (ostéoporose et rhumatismes dégénératifs). Diurétique. Anti-inflammatoire et immuno-modulante (vitiligo, psoriasis …)  

EFFET BIOLOGIQUE (BNS) :

  1. Baisse les paramètres : Gamma précipitines / Kalium / Germanium
  2. Augmente les paramètres : Albumines / Alpha 1 et Bêta précipitines

EQUISETUM ARVENSE essence spagyrique : Franchir et contourner les obstacles et les difficultés de la vie en gardant l’équilibre. Equilibre pour gérer les sollicitations multiples de son entourage, pour régler problème après problème. Plante de la renaissance, de la stabilité (se redresser, avoir confiance en nous, prendre des décisions), du réalisme (bien ancré, connaître son but, grandir dans sa responsabilité, ses tâches). Aide à développer de hautes valeurs personnelles, à libérer le trop plein d’énergie. Personne brillante et intelligente, mais trop timide et hypersensible, surtout en public, manque de confiance, ne veut pas sortir de sa coquille. Affection manquante.

MTC : Wen Jing : la plante est de nature fraîche amère, Elle a pour tropisme les méridiens de la vessie et du poumon, elle rafraîchit le sang, est indiquée dans toutes les formes d’hémorragie dues à chaleur.

la plante entière est de nature amère fraîche et sans toxique et la pour tropisme les méridiens du poumon et de la vessie du foie et de la VB. Elle chasse à la chaleur de la couche du sang rafraîchissant le sang, elle arrête la toux et favorise la miction. Indiquée dans les hématémèses, les épistaxis, les hématuries, les ménométrorragies, la bronchite chronique, les stranguries et dysuries en réduisant la chaleur elle a donc une action anti-inflammatoire sur la vessie , dans les incontinence due à une irritation de type chaleur. La Prêle est particulièrement hémostatique et cicatrisante.

Le processus silice est inverse au processus de vie, il correspond à la cristallisation, au froid il est inverse du processus Sulfur ou nous sommes dans les métabolismes et la chaleur.

Ce qui veut dire que chaque fois que nous avons un processus chaleur qui s’exprime en haut ( migraine sur chaleur au foie, insomnie sur chaleur au cœur etc …). On peut toujours prescrire silice avec succès pour calmer le Feu qui monte.

 

MTC : Muzei / Equisetum Hiemale : de nature tiède, douce et amère. Son tropisme va aux Reins et au Foie et pénêtre dans la couche du sang.

La plante est récoltée en été les racines et radicelles sont ôtées coupées en morceaux avant utilisation. Il est creux au centre, il est léger et s’élève, donc son mouvement sera vers le haut

Elle disperse le vent-chaleur en surface, soigne plus particulièrement les affections des yeux, conjonctivite, larmoiement.(Chaleur au Foie), à utiliser avec JuHua, la Fleur de Chrysanthellum qui à la même indication sur les Yeux.

Elle soigne les douleurs herniaires, (méridien du Foie). Les hémorroïdes et les fistules anales (Foie)

La dysenterie avec selles sanguinolentes et hémorragiques (l’amer disperse et tempère le feu) et les hémorragies vaginales.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.