Euphorbia

 

Les Euphorbiacées sont une grande famille des phanérogames, surtout représentée dans les zones tropicales et subtropicales. Cette famille comprend des formes végétales variées : des arbres à bois tendre, arbustes, plantes cactiformes, herbes vivaces ou annuelles (ex.: l’Hévéa à caoutchouc, le Ricin, le Manioc, le Poinsettia …).

Leur croissance est rapide, les feuilles sont simples, la sève abondante. Elles forment des latex qui contiennent une toxalbumine irritante. Les fleurs minuscules sont unisexuées (monoïque ou dioïque), condensées et en cymes. Elles ont une unique étamine et des bractées jaunes ou rouges. Le fruit oléagineux est dans une capsule à déhiscence triple : le « tricoque ».

alt   Euphorbia hirta

Toutes les euphorbes sont toxiques (utilisation homéopatique uniquement) : leur suc provoque une forte irritation de la peau, avec formation de cloques, une conjonctivite s’il atteint l’oeil. L’absorption entraïne des vertiges, délires et convulsions.

alt   

EUPHORBIA PILULIFERA ou EUPHORBIA HIRTA

NOM FRANCAIS : l’Euphorbe poilue, plante vivace qui peut atteindre 40 cm

COMPOSITION : latex irritant ++, saponines, tanins galliques, flavones, triterpènes

INDICATIONS : peau (épilatoire, traitement des verrues). ORL (décongestionnant nasal) et poumon (asthme, bronchite chronique). Utilisée par les guérisseurs africains contre l’amibiase. Effet analgésique (J.M. PELT/ Lettre d’information n°9, lab. Dolisos).

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p.199). Gonorrhée ou leucorrhée avec brûlures interne de l’urèthre. 

EUPHORBIA AMYGDALOÏDES … Euphorbe à amandes

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p.199). Même symptômes que Euphorbia lathyris 

EUPHORBIA COROLLATA … Euphorbe à large fleurs

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p.199). Nausées et diarrhée cholériforme. 

EUPHORBIA LATHYRIS … L’Epurge, Catherinette

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p.199). Toux coqueluchoïde avec paroxysmes finissant par de la diarrhée ou des vomissements.

alt   

EUPHORBIA POLYCARPA ou Chamaesyce polycarpa (Ang.: Desert spurgese développe comme un arbuste qui peut atteindre les 2 m de hauteur. Cette plante en été assume une coloration pourpre. Maintient les feuilles en hiver.

EUPHORBIA RESINIFERA … L’Euphorbe à résine

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p.198). Dermite vésiculeuse ou pustuleuse, avec tendance à l’ulcération. Douleurs brulantes. Brûlures du tube digestif avec soif d’eau froide et diarrhée cholériforme (amibiase) 

EUPHORBIA SYLVATICA … L’Euphorbe des bois (Ang.: Spurge)

ACTION BIOLOGIQUE (BNS):

  • Baisse les tests : Cuprum / Alumina / Euglobulines Bêta
  • Augmente les tests : Albumines / Manganum / Magnesia

EUPHORBIA PEPLUS … L’Euphorbe des jardins, petite plante annuelle de 10 à 40 cm de haut, à racine pivotante.

INDICATIONS : il a pu être extrait de ce latex une molécule, le mébutate d’ingénol, aux propriétés médicinales prometteuses dans le traitement d’une affection cancéreuse de la peau (le carcinome basocellulaire) et d’une affection cutanée précancéreuse (la kératose actinique).

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.