Explicite / Implicite = le Temps et l’Espace

ACUPUNCTURE EN ODONTOSTOMATOLOGIE     LE TEMPS ET L’ESPACE – Explicite et Implicite

 

Quand on aborde l’étude de la MTC il est indispensable de rendre explicite un certains nombre de données sur lesquelles nous ne nous posons pas de question tant elles font parties de notre « fond culturel ». Parmi ces données : le Temps et l’Espace.

Donnée implicite concernant l’espace : il peut être « borné », il est mesurable (nous sommes des sédentaires et pas des nomades !). Autre donnée, liée aux représentations cartographiques : le nord est « en haut » et l’observateur fait face au Nord. C’est à ce point admis que nous disons d’un être désorienté qu’il a perdu le Nord, et que l’aiguille aimantée de nos boussoles pointe vers le Nord.

Yourte grands espaces 2Yourte en ville

 

Sédentarisation : échanger  l’Espace libre du nomade contre l’ Espace borné du sédentaire ! Echanger le « rond » contre le « carré »

Qu’en- est-il du temps ? De nos jours en occident on accrédite dans l’esprit des enfants l’idée que le temps est mesurable : on leur apprend à le quantifier sur une « pendule » sur laquelle « midi » et « minuit » sont symbolisés par le même chiffre, situé sur le même point, en haut du cercle de l’horloge.

Nous ne nous étendrons pas sur certaines incongruités typiquement françaises : on parle du Nord de la France mais pour désigner le Sud on parle du « midi » … alors que sur la pendule midi est bien au Nord …

Dans les cultures traditionnelles, l’implicite à propos des temps c’est la notion de « cycles » sans début ni fin.  Le Temps ne peut être « mesuré » ! Il est seulement possible de repérer les caractéristiques de différents « cycles ». Du soleil, de la lune, des étoiles … [Chamfrault Traité de médecine chinoise Tome 5].

 

Dans la chine antique le repérage du cycle nycthéméral  a commencé à se faire avec un bâton planté verticalement : un « gnomon » ( = je montre…. D’où la montre qui est (était) à votre poignet)

Les Chinois prétendent avoir connu et employé le gnomon dès le XXVe siècle avant Jésus-Christ. Dans le Chou-King de Confucius, on lit que  « Yao ordonna aux ministres Hi et Ho d’observer le ciel et de suivre exactement les mouvements des astres, du soleil et de la lune, afin de faire connaître au peuple les temps et les saisons par la rédaction d’un calendrier ». L’époque de Yao remonte à plus de 4000 ans… une façon de dire son ancienneté.

Le premier cadran solaire n’est pas vertical, pendu à un mur. Il est horizontal à même le sol. Question : Pour observer l’ombre portée du gnomon où doit-on se situer et comment doit-on s’orienter ?

 

cadransol 2

 

 

Étant donné l’inclinaison de l’axe de la terre sur le plan de l’écliptique et la latitude de l’empire du milieu (et celle de notre pays) l’ombre portée est toujours du coté Nord du bâton. Pour l’observer, sans être gêné par la projection de sa propre ombre portée, l’observateur ne peut se situer que du coté nord du bâton et être orienté face au sud !

La tradition Taoïste veut que le temps ait été connu avant l’espace. Celui que nous appellerons « L’Ancêtre » et que la légende personnifie sous les traits de l’Empereur mythique Fou Hi, planta son bâton dans la terre et observa l’ombre de celui-ci, fabriquant ainsi le premier cadran solaire.

Notant que l’ombre atteignait sa plus courte longueur au milieu de la journée il appela ce moment « midi » et tout naturellement fit face au sud, là ou le soleil se trouve à cette heure.

Ainsi, l’ancêtre avait le levant à sa gauche et le couchant à sa droite. Constatant ensuite que l’extrémité de l’ombre portée  parcourait une ellipse correspondant au demi-cercle du mouvement apparent du soleil pendant le jour il en déduisit l’existence de l’autre demi-cercle parcouru pendant la nuit.

Il avait ainsi défini sur le cercle du temps (le temps ne peut être « que » cyclique) deux axes perpendiculaires : midi – minuit et aube – crépuscule.

Et il vit qu’il pouvait aussi reporter sur ce cercle le carré de l’espace et qu’il y avait coïncidence de l’axe Midi – Minuit avec l’axe Sud – Nord et de l’axe aube-crépuscule (6H-18H) avec l’axe Levant – Couchant (est-ouest)

L’Ancêtre venait de définir ce que nous appelons : LA CROIX TAOISTE.

croixtaobest

 

Et ceci nous permet de comprendre les représentations qui sont utilisées en MTC : par exemple celle des quatre orients avec le Sud en Haut et le Nord en bas, ou encore la représentation du Tai Ji avec le Yang qui monte à gauche, comme le soleil lorsqu’on fait face au Sud.(sens positif), ou enfin pourquoi les chinois appellent leur boussole : « le gouverneur du Sud ».

Quatre élémentsTai Ji droit

 

L’étape suivante de l’approfondissement des connaissances sur  l’écoulement du temps suppose que l’on étudie le « calendrier chinois » ce que nous ferons en parlant de chrono-acupuncture.

A propos de l'auteur
Jean-Paul MEUNIER
Chirurgien-dentiste fonctionnaliste, occlusodontiste, neuralthérapeute et acupuncteur Enseigne l'acupuncture depuis 1980 à Clermont-Ferrand. Récemment retraité, il souhaite faire profiter les jeunes générations de son expérience