Fagus sylvatica

   FAGUS SYLVATICA          

Bel arbre monoïque délicat (Fagacées – fécondées par le vent) exigeant un climat tempéré, de l’ombre et un riche humus. De 30 à 40 mètres de haut, répandu en Europe, il couvre environ 10% de la forêt. C’est la seconde espèce la plus commune après le chêne. Ses feuilles se dessèchent en automne, mais ne tombent pas imédiatement.

Son bois, dur et homogène, est utilisé dans l’ébénisterie, mais aussi dans l’outillage (manches, rames, ..) et les jouets en bois. Le bois hêtre est également un excellent bois de chauffage..

Le fruit du hêtre, la faîne (2 ou 3 fruits groupés dans une capsule ligneuse) était pressé au 19e siècle en Angleterre pour obtenir une huile de cuisine, mais aussi une huile lampante utilisée pour s’éclairer (50 kg de faînes pour 10 litres d’huile)

NOM FRANÇAIS : le Hêtre ou Fayard (Ang.: Beech)

PRINCIPES ACTIFS : tanins (écorce), huile comestible (faînes)

INDICATIONS phytothérapiques : antiseptique, fébrifuge, astringent. Pour Pol HENRY : « Ses bourgeons sont le remède des états de fibro-sclérose » (ex.: fibrose respiratoire, athéromatose, néphro-angiosclérose). Dépuratif (tend à normaliser cholestérol et acide urique).

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Phosphore (Kollitsch p. 315) : irritation extrême, rien ne convient, tout est rejeté après avoir été un moment désiré (cf. la pathogénésie de Kreosotum, son distillat).

ACTION BIOLOGIQUE (BNS 24) : une des meilleures plantes pour augmenter les Gamma globulines

  • Baisse les paramètres : Albumines / Arsenicum / Ferrum
  • Augmente les paramètres : Gamma et Bêta précipitines / Mercurius

Son action sur les cellules de Kuppfer du Foie est aussi à noter (expériences de P. Henry).

Fleur de Bach : BEECH = « Eprouvent le besoin de plus de bien et de beauté. Tolérants, indulgents, recherche de la perfection ».

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.