Fibromes et polypes

Fibromes et polypes utérins 

Affection qui touche 75% des femmes. Il s’observe surtout à partir de 35 ans, où 30% des femmes ont déjà un fibrome ! Il faut différencier :

  • les utérus fibromateux (hypertrophie utérine simple), sans signe fonctionnel, qui involuent après la ménopause,
  • le fibrome sous-muqueux hémorragique (qui peut être de petite taille) et nécessitera un curetage,
  • le fibrome de taille importante et dur (fibrome scléreux), qui peut induire des troubles compressifs de voisinage.

Les complications peuvent être hémorragiques, nécrobiose aseptique ou infectieuse, troubles dus à la compression. Les classiques préconisent l’hystérectomie pour les fibromes asymptomatiques dont la taille utérine dépasse celle d’une grossesse de 12 semaines. L’homéopathie a une bonne action sur les symptômes et stabilise l’évolution des myomes (prévoir 2 à 3 ans de traitement), elle a peu d’effets sur les fibromes scléreux. Les remèdes les plus souvent rencontrés sont :

En MTC, si l’utérus est une « entraille curieuse » dépendant du Rein, le fibrome utérin trouve sa cause dans une « stagnation de sang + mucosités » dont la cause est :

–> La présence d’une « énergie perturbée (maladie des 7 sentiment ?) à la Vésicule biliaire » (métabolisme des corticostéroïdes), ce qui explique la fréquence de l’association dans le temps des cholécystectomie + hystérectomie (Yin-Oe = Rein/foie/rate )!

–> Les soucis, ou une mauvaise alimentation, qui « sidèrent le Qi de la Rate ».

 

 

La sycose prédomine (60 % des cas environ) = deux remèdes dominent :

Thuya occ. avec ses complémentaires : Sabina, Fraxinus, Trillium pendulum, Thlaspi bursa pastoris (na) remède du fibrome qui saigne = hyperménorrhée, Teucrium scorodonia (na) polype du col, Sabal serrulata (na) sur utérus rétroversé, petit remède spécifique de la muqueuse utérine, comme de la glande prostatique chez l’homme…

  • Calcarea carbonica … méno-métrorragie pré-ménopausique avec ses complémentaires :
  • Calcarea fluorica (utérus dur, règles abondantes, varices),
  • Calcarea iodata (fibromyome scléreux, chez la femme maigre qui n’a pas eu d’enfant),
  • Lapis albus (ca) goitre et fibrome de consistance plus élastique…

Plus rarement : Iodum avec adénopathies dures, Erodium (ka) saigne ou Hydrastis (ka) avec métrite : leucorrhée irritante.

Le tuberculinisme = deux remèdes dominent :

  • Lachesis … fibrome et ménopause, avec Sanguinaria (ph) et Sanguinaria nitrica (ph) productions fibreuses au niveau du nez et de l’utérus.
  • Pulsatilla (si) … fibrome et goitre

Nosode : Tuberculinum resid. (dans quelques cas Marmorek) + Luteinum (4 CH seconde partie du cycle).

La psore =

  • Sulfur … plétorique
  • ou Sepia … hypo-ménorrhée et asthénie (par vide de sang –> aggravé par les règles).

La luèse : évolution fibro-scléreuse (rate -> rein) =

Aurum metal. … le fibrome sous muqueux, très hémorragique, avec ses complémentaires : Aurum iodatum avec HTA, Aurum muriaticum natronatum (au) 6D induration utérine + leucorrhées, Aurum muriaticum kalinatum 6D avec hémorragies (kalium = concerne le sang). Platina (au) hystérisation et dysménorrhée, Conium maculatum (au) induration du corps et du col utérin, règles peu abondantes, abstinence sexuelle, vertiges.

Plus rarement, on peut observer :

  • Argentum metallicum … métrite et laryngite (= atteinte des 2 pôles opposés du corps !), ovarite gauche
  • Lycopodium … fibrome et goutte (remède rencontré plus rarement chez la femme)
  • Graphites … obésité, frilosité et hyper-ménorrhée
  • Nitricum acidum … polypes ou ulcérations du col utérin
  • Baryta carbonica … lenteur, obésité, HTA.

Nosodes : Luesinum ou Framboesinum (retour des îles … ?)

En urgence, on peut utiliser : « Sabina 5 ch + Ustilago 5 ch, est le couple parfait du fibrome qui saigne, généralement avec de gros caillots rouges foncés » (R. Robert).

Remèdes complexes de Heel : GALIUM-HEEL + STRUMEEL

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.