Germanium metallicum

 

Germanium metallicum

Remède chef de file du groupe des venins

«  Le Métèque « 

Le Germanium est un élément grisâtre qui présente la même structure cristalline que le diamant. De numéro atomique 32, il apparaît dans le Tableau périodique des éléments de Mendeleïev, dans la même colonne que le Carbone, le Silicium, l’Etain et le Plomb. C’est la présence de Germanium qui a permis le fonctionnement des premières radios « à galène ».


Il possède des propriétés immunostimulantes (production d’interféron gamma, stimule l’activité des macrophages et la production des lymphocytes T). Cependant, à fortes doses, le Germanium entraîne des troubles gastro-intestinaux avec vomissements, anorexie et perte de poids, une faiblesse musculaire généralisée avec troubles de la marche, une neuropathie périphérique, avec paresthésies des extrémités, une dysarthrie (mauvaise coordination de la parole) et ataxie, une néphropathie sans protéinurie ni hématurie, persistant quelque temps après l’intoxication, et dans certains cas une stéatose (hépatomégalie) parfois sévère.


Problématique : Remède TUBERCULINIQUE, par la sensation de perte d’identité familiale et sociale et les troubles de la perception du schéma corporel. Le sujet Germanium a perdu toute estime de lui-même, il s’est éloigné des siens ou s’est senti rejeté et il est devenu un paria, incapable de communiquer (minorités ethniques, religieuses ou sociales ayant fait l’objet de discriminations) et qui se sent accablé par une lassitude extrême.


Psyché : Hypersensible à l’opinion des autres, il estime être un raté dont la vie peut se résumer à un échec total. Il se retrouve dans un état de dévalorisation, avec une culpabilité de tous les instants qui ne saurait trouver d’issue que dans une punition sévère, néanmoins considérée comme méritée : sorte de Lachesis culpabilisée. Il refuse de communiquer et recherche la solitude.


Cette frustration le conduit à transformer son besoin affectif en haine silencieuse, exprimée ici sous forme de jalousie ou d’aversion envers ceux qui paraissent heureux et bien intégrés. Au stade suivant, l’agressivité se mue en colères soudaines et violentes, violence que le sujet perçoit autour de lui et dont il a peur, mais surtout qu’il retourne contre lui-même.


Cybernétique :  Tub. K –> Germanium –> Natrum mur.


http://homeoresearch.blogspot.ch/2013/05/a-stranger-in-strange-land-germanium.html#ixzz2TcfaVjYU


A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.