Gingivites

   Les gingivites

C’est une atteinte de la muqueuse gingivale sur un mode inflammatoire, sans lésion de l’os alvéolaire sous-jacent, ni des fibres desmodontales. Ces troubles évoluent en 2 stades :

  • un stade d’érythème ou/et d’œdème (stagnation),
  • un stade d’ulcération ou/et de nécrose (inflammation –> lésion muqueuse).

Gingivorragies (les gencives saignent = ce n’est pas normal) : chaleur à l’intestin grêle (et parfois au sang) pour la MTC. 

PhosGencives

On voit même des hémorragies gingivales « de remplacement » à la suite des aménorrhées secondaires.

La biologie PRS/PNS est de type « hyper floculant » (c’est à dire qu’une majorité des tests est au-dessus de la moyenne) ou normo-floculants, trois paramètres s’imposent assez systématiquement (en position hyper-floculante sur le profil-type) : Aurum, Graphites (ch1) et Acides, ce qui confirme une dysfonction des régulations de l’axe « Rate –> Rein », typique de ce type d’atteinte.

  • Avec le test « Alumina » (fidèle marqueur de Lycopodium) augmenté : signale souvent une micro-angiopathie (terrain diabétique ou goutteux).
  • Avec hyper « Zinc » : si le patiente est sous contraceptif oral
  • Saignement gingival et hyper Gamma (anti-corps anti-protéines de la membrane basale)
  • Avec une « coiffe des Euglobulines » : gingivite ulcéro-nécrotique

Le remède choisi le plus souvent par l’ordinateur est : Citrus aurantium (ac), ce qui nous fait conseiller dans ce cas = bains de bouche avec « Citron pour le bain » (lab. Weleda).

Commencez par un détartrage minutieux. Deux remèdes « clefs » sont à utiliser en aigu :

  • Mercurius solubilis … mauvais goût dans la bouche, langue enflée, salivation fétide.
  • et/ou Nitricum acidum (son aggravation) … gencives tuméfiées (aggravé aux règles), ulcérations des coins de bouche.

Remèdes moins fréquents :

  • Antimonium crudum (as) … stomatite des nourrissons, avec ou sans diarrhée.
  • Argentum nitricum / Capsicum (au) ou Citricum acid. … les remèdes des gencives saignantes.

Avec les nosodes (infection chronique ou récidivante) :

  • Penicillinum ou Erythromicine … dans les suites d’antibiothérapie.
  • Candida albicans … la complication mycosique est de plus en plus souvent rencontrée !
L’étude fine de la flore buccale a identifié 14 germes potentiellement agressifs :

Anthroposophie :

Apis D3 + Belladonna D3 + Mercurius D15 aa (complexe des dents cariées, noires, déchaussées)

Kieserite D 20 (lab. Weleda) : douleur de dent saine avec collet dénudé.

Aromathérapie : bonne alternative à l’antibiothérapie (il existe 8 HE antiseptiques majeures, dont on peut affiner le choix à l’aromatogramme). A utiliser sous forme d’hydrolats ou d’HE dilué à 3% dans du Disper et Solubol.

Parodontite candidosique : http://www.youtube.com/watch?v=8jxEDoViDkM&feature=related

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.