Ginseng

alt   PANAX GINSENG ou ARALIA GINSENG 

Le nom générique Panax vient des mots grecs Pan, qui signifie tout, et Akos qui veut dire remède. Panax (en français : panacée) désigne donc le remède universel. Le ginseng est une base essentielle de la pharmacopée asiatique et sa renommée est proverbiale en Asie.

Elle appartient à la famille des Araliaceae. D’autres espèces sont également utilisées : le ginseng d’Amérique du nord (P. quinquefolium), le ginseng San-chi de Chine et du Vietnam (Panax notoginseng BURK), le ginseng du Japon ou Chikusetsu (P. japonicus). La plante est originaire des forêts mon- tagneuses de l’Est asiatique (plante de sous bois qui ne craint pas les gelées). C’est une herbacée atteignant 80 cm de haut, à feuilles palmatilobées, disposées en verticilles, à ombelles de petites fleurs blanches groupées (15 à 30) et à baies rouges. Les racines pivotantes sont cylindriques ou fusiformes, de couleur jaune ambré, de faible densité, jamais spongieuses, striées transversalement dans la partie supérieure, parfois ramifiées en 2 à 3 racines à partir du milieu. Souvent, elles sont arquées, voire recourbées et portent encore les restes des tiges précédentes en forme de couronne, présentant ainsi un aspect anthropomorphe qui lui a valut, comme pour la mandragore, d’être la signature d’une plante précieuse voire sacrée.

NOM FRANCAIS : Ginseng (Ang.: Ginseng / All.: Ginseng) 

PRINCIPES ACTIFS (racines) : saponines (2 à 3%), HE, acides amines, vitamines B1, B2, B12 et C, stérols (triterpénoïdes), acides gras, choline, oligo-éléments : Cobalt, Cuivre, Fer, Lithium, Magnésium, Manganèse, Phosphore, Sélénium.

INDICATIONS traditionnelles : stimulant physique et psychique (effet cortico-stimulant, hypoglycémiant, hypolipémiant).

En MTC, on considère que “Le Ginseng stimule tous les Yang  

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Soufre (Kollitsch p. 104). Troubles digestifs avec spasmes, crampes d’estomac. Hoquet.

Effets secondaires éventuels :

Comme l’Angélique, on le déconseille pendant la grossesse et on ne le donne jamais aux enfants car il stimule trop les surrénales. En cas d’usage prolongé ou de surdosage, des insomnies, de la diarrhée le matin ou des hémorragies au moment de la ménopause peuvent se manifester.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.