Lexique clinique

LEXIQUE CLINIQUE

  • Le signe « < » signifie « aggravé par »
  • Le signe « > » signifie « amélioré par »

Acarioses … maladie liée aux poux (de tête ou de pubis = morpions !)

Acidose … contraire d’alcalose, tendance à la baisse du pH tissulaire. Celle-ci n’est que locale (les acidoses générales sont du ressort de la réanimation), induite par la sécheresse et se manifestant par des inflammations, douleurs, fissures et ulcérations.

 

AGPI = acide gras poly-insaturé : Oméga 6 (aux effets hormonaux et pro-inflammatoires) et Oméga 3 (aux effets psychotoniques et anti-inflammatoires)

AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien, ex. Brufen, Nifluril … 

Alpha 1, Alpha 2, Bêta et Gamma : il s’agit des différents groupes de globulines du sérum.

Antidote … En homéopathie, un « remède antidote » d’un autre correspond à son pour atténuer la phase d’aggravation thérapeutique d’un premier remède, et non pour faire disparaître ses effets. 

Antigènes et Anticorps : les antigènes sont des molécules ou organismes étrangers au corps et reconnus comme tels / les anticorps sont des protéines de défense sécrétés par le système immunitaire, chacune étant spécifique d’un antigène particulier

Antiagrégant plaquettaire : substance qui ralenti le temps précoce de la coagulation (ex.: l’aspirine)

Antipyrétique : médicament visant à faire baisser la fièvre (on dit aussi « fébrifuge »)

Approche diathésique : recherche des symptômes et des remèdes à travers un type de pathologie récidivante.

Asthénie : fatigue et le repos ne défatigue pas.

AT …  Analyse transactionnelle : forme de psychothérapie humaniste, par analyse didactique des rapports intra et interpersonnels, élaborée par E. Berne.

ATM … abréviation de « Articulation temporo-maxillaire », en anglais TMJ

Atopie : maladie infantile qui commence par de l’eczéma (avant l’âge de 6 mois) et se continue en alternant les troubles allergiques (rhume des foins, asthme …). Le lait de vache les aggrave assez systématiquement, la désensibilisation est sans effet.

Auto-immunes : affections graves liées à l’agressivité des systèmes de défense du corps contre certains de ses propres organes.

Avers / Revers  … MTC : Superficie (peau-muqueuses) / profondeur (organes)

 

Bearing-down  …  Sensation de prolapsus des organes du petit bassin, parfois causée par une simple congestion veineuse (avant ou pendant les règles) qui oblige à croisez les  jambes en position assise. 

 

Biothérapies : terme qui englobait autrefois en France l’ensemble des thérapeutiques naturelles. Il est utilisé à présent pour désigner les traitements lourds par les anticorps monoclonaux (sorte de chimiothérapie immunologique) !

Blennorragie : infection génitale par les gonocoques (MST)

 

Cataménial … Troubles en rapport avec les règles

CHU (ex CHIT) …  Complexes homéopatiques d’urgence : ensemble de 45 formules permettant de gérer l’urgence au cabinet (tubes granules, en 30 K). Anciennement appelé « complexes homéopathiques injectables tyndalisés » quand elle était disponible en flacons injectables.

 

C.I. : abréviation de « contre-indication »

Cirrhose … toute pathologie hépatique chronique s’accompagnant de modification de la structure du foie. Les causes en sont généralement alcoolique, virale, alimentaire ou médicamenteuse.

CIVD …  Coagulation intra-vasculaire disséminée (pathologie gravissime)

Colloïde : suspension de solides ou de corps gras dans un liquide (façon « vinaigrette »), le corps est composé de 60% d’eau et de glucides, lipides et protéines sous forme colloïdale.

Complément : système enzymatique produit par le foie qui est un élément important des défenses immunitaires innées. Les fractions C3 et C4 en sont les facteurs dosables

DDB … Dilatation des bronches, maladie pulmonaire chronique, de mécanisme auto-immun.

DNV : Dystonie neuro-végétative, patient à l’émotionnel fragile et aux réactions et réflexes exacerbés.

Draineur : plante qui, utilisée à dose pondérale, assure la relance des fonctions d’épuration

Diathèse : tendance du patient à présenter sans cesse le même type d’affections, plus simplement « fragilité de terrain », quand c’est familial, on parle aussi de « prédisposition ».

Dysthyroïdie : trouble thyroïdien symptomatique, sans encore de perturbation biologique franche

Dystonie (neuro-végétative) : patient fatigable, à l’émotionnel fragile et aux réactions et réflexes exacerbés.

Electrophorèse … Méthode physique de séparation des protéines du sang par l’application d’un potentiel électrique de faible intensité et de haut voltage.

Emphysème … infiltration du parenchyme pulmonaire par un gaz, réduisant considérablement la capacité fonctionnelle d’oxygénation du poumon (évolution de la plupart des maladies pulmonaires graves)

Endocrinien : qui concerne les glandes endocrines (thyroïde, pancréas, surrénale, ovaire ou testicule)

Enzyme : protéine complexe destinée à accélérer dans les tissus une réaction biochimique particulière. Certaines d’entre elles ont à leur surface un oligoélément catalyseur (Cuivre, fer, sélénium, Zinc …)

Equilibre immunitaire : stabilité des phénomènes alternant d’inflammation et de sclérose (cicatrisation) 

Erythèmes : rougeurs de la peau

Etat inflammatoire : mobilisation des systèmes de défense du corps, afin de faire face à une contrainte mécanique, microbienne, métabolique …

Etiologique : qui se rapporte aux causes.

Euglobulines : 10% environ des globulines qui ont un comportement particulier à saturation du milieu (elles « nagent » mieux que les autres). C’est un bon marqueur du niveau du stress oxydatif sérique

 

Fascias : ensemble des tissus ligamentaires qui prolongent les tendons et séparent les muscles

Feng … « Vent » en MTC (se prononce « fong »), évoque une agression, une contrainte psychologique, la prise d’un remède toxique, se manifeste par des symptômes fugaces et changeant de place fréquemment.

FIV … sigle de Fécondation in vitro 

Floculation : méthode biologique simple de mesure de la dégradation des qualités optiques d’une solution en présence d’un réactif, encore largement utilisée pour le dosage de certains corps, on parle aussi de « turbidimétrie ».

Foyer inférieur … en MTC, les organes des pôles Rein + Foie

Foyer supérieur  …  en MTC, les organes des pôles Cœur + Poumon  

     

GB / GR … Globules blancs / Globules rouges

GEU … sigle de Grossesse extra-utérine (urgence chirurgicale) 

GI  … Gros intestin, colon (viscère du Poumon en MTC)

 

HCG … Hormone chorionique gonadotrope (signe le début d’une grossesse) ou la présence d’une mole hydatiforme. 

HLA … « Human Leucocyte Antigen » = Complexe majeur d’histocompatibilité (porté par le chromosome 6), qui régule les réactions immunes de la personne.

HMD … abréviation pour « Humidité »  

Holographique … Qui a la structure d’un hologramme, c’est à dire que « chaque partie contient le tout ».  

Homéostasie : c’est la tendance à l’équilibre d’un système. Elle fait appel à la notion de rétroaction (feed-back).

Homotoxicologie = concepts et méthodes thérapeutiques du dr. H.H. Reckeweg (remèdes distribués par le laboratoire Heel) 

HTA = hyper-tension artérielle (NB. valeurs normales variables avec l’âge)

 

Hypo/Hyper-fonction : insuffisance ou excès « d’activité » tissulaire

 

Hyalinoseinflammation chronique (hyper Bêta et Gamma) caractérisant le vieillissement qui s’accompagne de dépots de mucopolysaccharides et de protéines au sein du collagène.

Hypo/Hyper-fonction : insuffisance ou excès « d’activité » tissulaire

Ischémie … obstruction conduisant à l’arrêt de la circulation artérielle

 

Key-note … Symptôme clé, typique d’un comportement, permet le choix du remède sur un seul symptôme, presqu’à coup sûr.

 

Kuppfer … Cellules de Kuppfer du foie = macrophage hépatique pouvant phagocyter des particules colloïdes présentes dans le sang.

 

LCR : abréviation de « liquide céphalo-rachidien » (baigne les méninges et le cerveau).

 

Lithiase … présence de calculs (de diverses natures) dans un viscère (voies urinaires, VB et glandes salivaires essentiellement).

 

Luèse : diathèse caractérisant les maladies présentant des fissures et des ulcérations, correspondant aux symptômes d’un « vide chronique d’eau du Rein ».

Lymphoïde : système circulatoire particulier qui a son relais dans les ganglions du corps et constitue une sorte d’égout des déchets du catabolisme tissulaire

MAI = Maladie auto-immune (le système immunitaire se trompe de cible)

MALT/GALT … Mucus/Gut Auxilary Lymphoïd Tissue : système amplificateur de la réponse immunitaire, de localisation essentiellement muqueuse et digestive, qui active et renseigne le SRE sur les différents antigènes à son contact.   

 

Matière médicale homéopathique … Livre décrivant l’ensemble des symptômes provoqués par chaque remède

Métabolisme : rapport entre l’anabolisme (fonctions de régénération, croissance organique) et le catabolisme (fonctions d’élimination des déchets, de destruction des tissus morts ou vieillissants)

Métastase : déplacement d’une pathologie d’un organe sur un autre (ex.: goutte articulaire et pharyngée) et pas seulement dans le domaine cancérologique !

 

Moi …  Vécu et organisation de l’identité (terme psy).

 

MST … Maladie sexuellement transmissible 

 

NBC :  abréviation de « névralgie cervico-brachiale » (douleur irradiée à partir du cou)

Nodule thyroïdien : sorte de kyste (hypo, normo ou hyper sécrétant) au sein du parenchyme de la thyroïde 

Nosodes : remèdes homéopathiques préparés à partir de tissus humains malades (marqueurs du conflit Antigènes-Anticorps)

 

Nodule thyroïdien : sorte de kyste (hypo, normo ou hyper sécrétant) au sein du parenchyme de la thyroïde

 

NTSA  …  Nodule thyroïdien sécrétant autonome, pathologie hyperthyroïdienne de sanction chirurgicale.

 

OAP …  Œdème aigu du poumon (décompensation cardio-respiratoire grave, urgence médicale).

Œdème (contraire de sécheresse) : Gonflement survenant dans les tissus sous-cutanés par suite d’une infiltration de liquides ou sérosités. 

Ortho/Para-sympathique : deux phases (Yang/Yin) du système nerveux autonome

 

Pathogénésie …  Recueil de l’expérimentation clinique d’un remède homéopathique sur l’homme sain (somme des symptômes provoqués)

 

Poids (fort ou faible) d’un remède : degré d’activité d’un remède sur le symptôme, 0 = nul, 1 = effet notable chez certains sujets, 2 = activité quasi constante.

 

Physiostat organique : sorte de thermostat assurant la stabilité des paramètres du milieu intérieur

 

Phytothérapie : thérapeutique utilisant les plantes

Polycrest = un des 25 remèdes fondamentaux de la matière médicale, dont la pathogénésie possède beaucoup de symptômes (ex.: Sulfur = 6 000)

Pression osmotique :force déterminée par une différence de concentration entre deux solutions situées de part et d’autre d’une membrane semi-perméable.

Protidogramme : étude des cinq différentes familles de protéines du sérumRécepteurs membranaires : zones des membranes cellulaires réagissant à la présence d’hormones ou de peptides dans le milieu extérieur 

 

PSH (ou PASH) : abréviation de « périarthrite scapulo-humérale » (pathologie tendino-musculaire)

 

Psore : diathèse caractérisant les maladies présentant des rougeurs, par vide chronique de « Yang du foie » (frilosité, timidité, dépression, prurit …)

 

Polycrests : remèdes à large spectre (c’est à dire agissants aux différents niveaux du corps). En homéopathie diathésique, nous considérons qu’il existe 25 polycrests.

 

PR … Polyarthrite rhumatoïde (maladie auto-immune du système osseux, anciennement appelée Polyarthrite chronique évolutive – PCE)      

Physiopathologie : la physiopathologie étudie à la fois les mécanismes physiques, cellulaires ou biochimiques qui conduisent à l’apparition d’une maladie et les conséquences de celle-ci.

Qi  … Energie en MTC, peut être assimilé à l’ATP (Adénosine Tri-Phosphate, forme de stockage et de disponibilité de l’énergie dans l’organisme)

 

RCH : abréviation de « Recto-colite ulcéro-hémorragique » (MICI)

 

Réflexothérapie : thérapeutiques utilisant certaines zones réflexes du corps

Régulations tissulaires : ensemble de mécanismes autorégulés qui tendent à maintenir un certain équilibre au sein des tissus

Remède complexe : contient plusieurs remèdes homéopathiques unitaires

 

Répertoire homéopathique … Livre décrivant l’ensemble des symptômes et les remèdes susceptibles d’agir sur eux, un degré 3 signifie que le remède agit sur presque tous les expérimentateurs, un degré 2 que le remède agit moins souvent, un degré 1 qu’il agit parfois.

 

Réseau de Jerne … Ensemble des antigènes et des anticorps en équilibre dans le colloïde sérique (travaux depuis 1982)

Saprophyte : caractérise un germe qui n’est pas agressif pour l’hôte qui le porte  

Satellite … remède agissant sur peu de symptômes, souvent complément d’un polycrest

Sclérose : sorte d’inflammation chronique développée à partir d’un processus de cicatrisation qui dépasse son but

SEP …  abréviation de « sclérose en plaques », maladie dégénérative du système nerveux, de mécanisme immun supposé

 

Shen  … Entité psychique du pôle cœur, se traduit par « Soi », amour, clairvoyance, vertu

 

SIA  … Système inhibiteur de l’action, activé quand le sujet ne peut fuir ou lutter, il est à la base des processus de somatisation.  

 

Simile  … Remède dont la couverture des symptômes n’est que partielle.

 

Similimum … Remède dont la pathogénésie recouvre en totalité les symptômes du patient.

Sites porteurs : zone des protéines du sang qui accrochent tel ou tel sucre, graisse, vitamine ou oligo-élément.

SNC … Système nerveux central (volontaire et sensitif)

 

SNS … Système nerveux sympathique (ortho et para)

 

Somatotopie : conséquence du caractère holographique des tissus vivants : chaque partie contient le tout (caractère affirmé sur les organes des sens : mains, pieds, oreilles, nez, yeux …)

 

SPA : abréviation de « spondylarthrite ankylosante » (MAI du rachis)

 

Spectrophotomètre : appareil d’analyse biologique qui mesure la turbidité d’une solution

 

SRE : abréviation de « Système Réticulo-Endothélial » = ensemble des organes lymphoïdes immunocompétents (rate, moelle osseuse, poumon, ganglions lymphatiques, rate …)

 

Sténique : en forme (contraire d’asthénique)

Stress oxydatif : type d’agression des constituants de la cellule dû à des composés oxygénés (Reactive Oxygen Species en anglais) et des composés azotés (RONS, N pour Nitrogen en anglais) oxydants. Ces espèces sont, par définition, des radicaux libres. Le stress oxydatif devient pathologique dès que le système de protection est submergé. 

Sycose : diathèse caractérisant les maladies présentant des symptômes d’hypertrophie et de perte de forme, correspondant aux symptômes d’un « vide chronique de feu du cœur »

 

TS  …  Abréviation pour « tentative de suicide »

 

TSH  … Hormone hypophysaire stimulant la sécrétion thyroïdienne  

 

TOC … Troubles obsessionnels compulsifs.

 

Tuberculinisme : diathèse du vide d’énergie et de baisse du système immunitaire (Pôle Poumon – Colon)

 

Turbidimétrie : méthode d’analyse en floculation

 

UIV : abréviation de « urographie intra-veineuse »

 

VB : abréviation de « vésicule biliaire »

 

Vicariance régressive : terme compliqué utilisé par H. Reckeweg pour désigner l’amélioration du niveau des régulations, plus simplement « amélioration ».

Vieillissement vasculaire : l’usure du lit vasculaire se fait à une certaine vitesse, selon l’âge et le sexe, d’où le dicton : « on n’a jamais que l’âge de ses artères »

 

 

VRS …  Virus syncytial respiratoire, impliqués dans les pneumopathies avec sibilants.

 

Wei Qi … Energie défensive (notion proche du SRE occidental pour la MTC) 

Yang / Yin …  Fonction / structure (MTC)

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.