Guaiacum officinale

alt   Guaiacum officinale 

Zygophyllaceae, petit arbre d’Amérique tropicale (Venezuela, Colombie, Antilles), toujours vert, s’élevant à une dizaine de mètres.

NOM FRANCAIS : Le Gaiac, Bois de vie (Ang.: Gayak / Esp.:  Palo santo)

PRINCIPES ACTIFS : Le bois contient 20% de résine (qui exsude naturellement des bûches incisées lorsqu’elles sont exposées au soleil) et 5 à 6% d’HE, ainsi que des saponosides.

INDICATIONS traditionnelles : la résine de Gaiac (Guaiaci resina) est un stimulant, diurétique (dose faible), laxatif (dose forte), anti-inflammatoire dans le rhumatisme chronique. 

Par distillation, on extrait de la résine le gaïacol, prescrit contre la phtisie (tuberculose) au siècle dernier. Parce qu’il avait la réputation de combattre la syphilis, le « bois de gaïac » fut importé en 1508 et connu dans toute l’Europe dés1519. Sa renommée lui valut alors l’appellation de « bois de vie ». Utilisé aussi un temps comme aphrodisiaque et composant d’un élixir de jouvence !

On connaît peu de choses sur la toxicité de la drogue, si ce n’est qu’elle peut causer une dermatite de contact, donc de ne pas utiliser pendant la grossesse et l’allaitement. Teinture = 1g par prise avec un maximum de 3 prises par jour.

HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe des Ammonium (Kollitsch p. 281). Douleurs rhumatismales ou goutteuses, avec tendance aux déformations. Articulations enflées raides et déformées. Bronchite chronique avec expectoration fétide.

PSYCHE (B. Vial) : « Veut tout gagner en homme, ne tolère pas l’insuccès » ?

ACTION BIOLOGIQUE (BNS):

  • Baisse les tests : Albumines / Carbo
  • Augmente les tests : Ammonium / Euglobulines Alpha et Bêta

 

  •  
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.