L’homéostasie (MARIEB ch.26)

L’homéostasie

La notion de « stabilité du milieu intérieur » a été quantifié par un savant français, Claude Bernard, dès 1870. C’est lui qui a amené la notion d’homéostasie. Tout concourt au maintien des constantes vitales. Le métabolisme de base, ce qui est brûlé et consommé, l’équilibre thermique, lutte contre le froid et le chaud, les rythmes veille – sommeil, toutes les fonctions automatiques du milieu intérieur. Cette notion d’homéostasie a été très importante, c’est sur elle que s’est développé l’endocrinologie (étude de tous les hormones qui maintiennent l’homéostasie).

CBernard1   Musée Claude Bernard dans le Beaujolais (France)

 

Le métabolisme de base c’est les dépenses du corps. Ordre de grandeur = mange son poids (en kg) x 30 = au nombre de calories minimum absorbées.

Pendant la guerre, les Suisses devaient être autonomes. Ils ont dû calculer les portions : « patrouille des glaciers » (les « chasseurs alpins » en France) = 4,500 calories/jour. La « fraction exercice » peut aller jusqu’à doubler la fraction mangée. La formule approchée devient alors : Poids multiplié par 30 + l’exercice que tu fais. En fonction du poids et du type d’exercice les « chasseurs alpins » avaient la dose qu’il fallait ! Durant cette période, il n’y avait plus d’obèse, tous les poids se sont normalisés. Par contre, on a assisté au retour de la tuberculose (à cause de la dénutrition).

Pour perdre 1 kilo de graisse, il faut courir pendant 7 heures.

Les aliments les plus caloriques sont les graisses (9 calories par gramme) et l’alcool (7 calories par gramme), protéines et sucres (4 calories par gramme).

Les hyperthyroïdies vont favoriser la fonte des graisses : ces patients vont s’agiter à tous les niveaux. Ils sont chauds, ils bougent dans tous les sens et ils vont maigrir. C’est une sorte d’usure rapide de l’organisme.

CBernard2   visitez le « Musée Claude Bernard »

1/ Equilibre hydrique et osmolarité

Le Potassium …

alt

 

2/ Comment est régulé l’équilibre acido-basique dans le corps ?

L’équilibre acido-basique est réglé par des systèmes tampons ( il y en a 7 principaux) dont le principale est le tampon bicarbonates (fabriqué a partir de l’eau et du gaz carbonique), donc l’équilibre acido-basique ne fonctionne plus lorsque les reins, poumons ou la circulation sanguine se fait plus (insuffisance : cardiaque, respiratoire et rénale) … la 4ème cause, c’est l’excès de protéines alimentaires qui provoque une acidose métabolique (1er symptômes : dyspnée).

Acidose+

 

En clientèle de ville, on observe surtout des acidoses localisées : inflammations : rougeurs, douleurs, chaleur, fissures et ulcérations, ces inflammations sont toujours sous-tendus par un phénomène de sécheresse tissulaire (qui fait suite à un décrochage hormonal, exemple : ménopause).

 

3/ la thermogénèse = production de chaleur.

Source = combustion des aliments

Déperdition = thermolyse, activité musculaire.

La digestion est un phénomène d’inflammation, quand on digère on a (un peu) de température. Quand on veut se réchauffer, on peut faire de l’exercice physique. La thermolyse est cutanée, par la sudation et par les poumons. Les chiens qui n’ont pas de glande sudoripare, ils évacuent l’excès de chaleur en respirant (langue sortie) . Quand on fait pipi, on perd de l’eau. Lorsque vous mangez des glaces, le fait de réchauffer la glace dans votre bouche puis estomac fait perdre de la chaleur.

Le thermomètre rectal est plus précis.

 

4/ le sommeil

Normalement le sommeil est une interruption temporaire de la vie de relations. Dans le sommeil, vous avez :

  1. les insomnies d’endormissement : défaut d’arrêt d’activités cérébrales (n’arrivent pas à débrancher).
  2. les réveils précoces : souvent le premier signe d’une dépression (4/5 heures du matin) et qui n’arrivent plus à se rendormir. Le réveil précoce = stress ou burnout. La difficulté à s’endormir est en lien avec la faculté à se détendre (niveau d’anxiété).
  3. mauvais sommeils ou insomnies franches = liés à un phénomène de sécheresse tissulaire.
  4. les grandes insomnies = vérifier qu’ils boivent bien de l’eau. Plus l’âge avance, plus les gens sont secs et moins ils dorment. Pour les vieux, plus assez d’eau dans le rein pour contrôler shen. L’aspirine (retient l’eau) permet de mieux s’endormir.

 

Les rêves sont normaux. Ils ont la fonction de libérer l’angoisse. L’intériorisation des acquis passe par les rêves. Les cauchemars sont liés à des situations conflictuelles dont il faut parler. Faire raconter le cauchemar, demander au sujet de prendre le rôle des personnages ou des objets qui arrivent dans le cauchemar. Essayer d’explorer le continu du cauchemar.

Freud et Jung ont beaucoup travaillé sur les rêves. Chez les Egyptiens dans tous les temples, il y avait des prêtres spécialisés dans l’interprétation des rêves.

Quand vous avez une insomnie grave, le problème psychologique est profond. Il y a des gens qui dorment 2-3 heures par nuit, vous corrigerez les dysfonctions rein-surrénale (problème de sécheresse des tissus). Chez les femmes on observe surtout des insomnies, pré- ou post-ménopausiques.

 

 

alt

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.