Hydrastis canadensis

Hydrastis canadensis

Hydrastis canadensis est une renonculacée des forêts nord-américaines, dont le rhizome noueux contient trois alcaloïdes déprimant le système nerveux bulbaire et excitant les centres vaso-moteurs (vasoconstriction/hypertension/convulsions). Il fut utilisée traditionnellement par les allopathes comme hémostatique utérin, alors que les indiens cherokees en faisait un usage anti-tumoral (Clarke).

alt

NOM FRANCAIS : Hydrastis (Ang.: Canadian Orange Root / All.: Kanadische Gelbwurzel)

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe Potassium (Kollitsch p. 265). 879 symptômes au répertoire de KENT : 

Causalité : Intoxication grave (médicamenteuse, vaccins, mercurielle = anti-métabolites) —-> la dégénérescence cancéreuse.

Key-note : Irritable et aggravé après le repas, à la différence d’Anacardium (am).

Psyché : Du simple laisser-aller, à la déchéance avancée : « Démotivé(e)« 

  1. Il « se traîne », grande dépression de l’esprit, dégoût de sortir, de lire, écrire, de se distraire.
  2. La mémoire s’affaiblit, il devient sombre, mélancolique, désagréable, souhaite la mort qu’il considère comme proche et certaine.

Soma :            * 1er stade : élimination toxinique ++

Action catarrhale sur les muqueuses, inflammation chronique avec sécrétion abondante jaune, épaisse et visqueuse :

— rhinite, blépharo-conjonctivite, sinusite (Kalium bichromicum) avec sécrétion nasale aqueuse excoriante, catarrhe tubaire, laryngite et bronchite, leucorrhée épaisse et excoriante (métrite au stade torpide et ulcéreux) —-> hémorragies.

— atonie gastrique avec éructation (Chelidonium) : faim, mais il ne peut manger (estomac plein d’un pervers), aphtes, constipation de selles dures et sèches (ou au contraire, épisodes de diarrhée biliaire). C’est un remède d’hémorroïdes sur constipation par abus de laxatifs.

                      * 2 ème stade : blocage métabolique

Les états pré-cancéreux buccaux, ORL ou du col utérin, mais aussi le patient cachexique au stade terminal.

Aggravé par :

  • l’air froid, les vents froids, les courants d’air, mais aussi la trop grande chaleur
  • les repas (mauvais état gastro-hépatique)
  • les saignements répétés
  • la nuit et le matin (ralentissement circulatoire)
  • le grand âge.

 

MTC : Sa température est fraîche, sa saveur est amère (raffermi – groupe coeur en homéo). Comme elle est fraiche, elle va faire descendre aussi, elle va s’occuper plutôt du bas du corps. C’est un grand remède de leucorrhées, donc elle va disperser les Chaleurs/Humidité du Foyer Inférieur. 

Elle va sur :

  • Poumon, c’est en rapport avec le Foyer Supérieur et la Voie des Eaux
  • le Foyer Inférieur : Foie, Vésicule Biliaire, Estomac, Intestin et utérus. 

Donc cette plante va rafraîchir, faire circuler et disperser la Chaleur.

 

HYDRASTIS CANADENSIS essence spagyrique : Hydratation dans tous les sens du mot; assainissement, purification, « nettoyage ». L’eau est le symbole de transformation, de purification, de (re)naissance (baptême). Apporte harmonie, espoir et joie de vivre. « Je suis cette plante qui hydrate votre corps, vous allège lorsque le manteau est trop lourd en vous aidant à quitter les croyances qui ont entraîné une sécheresse de votre âme et à retrouver la Foi... »

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.