Iris

Les Iris

L’iris est une plante vivace à rhizomes ou à bulbes de la famille des Iridacées (dont fait également partie le Crocus). Le genre Iris contient 210 espèces et d’innombrables variétés horticoles. Ces plantes contribuent à stabiliser les berges des cours d’eau.

Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leur rhizome, dont on extrait l’essence d’iris. Ce sont Iris germanica avec surtout sa forme blanche plus connue sous le nom d’Iris de Florence et Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc. Il semble que la mode de l’iris comme parfum ait été lancée par Catherine de Médicis. 

La fleur de LYS (symbole de la royauté française) est en fait un Iris avec des pétales en forme de glaive (symbolique martienne). 

PSYCHE des Iris (B. Vial) : « Colère et irritabilité » ? 

IRIS FLORENTINA … Iris de Florence (Ang.: Orris root / Esp.: Lirio) 

PRINCIPES ACTIFS (rhizome) : Huile grasse (10%), glucosides, tanins 

INDICATIONS traditionnelles : excitant, vomitif, purgatif et expectorant (utilisé dans le traitement des bronchites et de l’asthme) 

HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe de Phosphorus (Kollitsch p. 316). Symptômes d’Iris versicolor chez l’enfant. Phénomènes digestifs atténués, mais troubles nerveux, convulsions. 

IRIS FOETIDISSIMA … Iris foetide (Ang.: Glamwin) 

IRIS GERMANICA … Iris d’Espagne (Ang.: Flambe / All.: Blaue schwertel) 

PRINCIPES ACTIFS (rhizome) : HE (0,1%), huile grasse (9%), résine, amidon, sucres, flavones, mucilages, tanins 

INDICATIONS traditionnelles : expectorant, utilisée pour les soins dentaires et cutanés.

IRIS MINOR … Iris tenax (Amérique du nord) 

HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe de Phosphorus (Kollitsch p. 316). Symptômes d’Iris versicolor, mais avec sensation de brûlure moins marquée. Le point douloureux est situé dans la région iléo-caecale (appendicite ou adhérences). 

IRIS PSEUDO-ACORUS … Iris des marais (Ang.: Yellow flag / All.: Gelbe schwerthlie) 

PRINCIPES ACTIFS (rhizome) : Tanins (20%), acides organiques 

alt   IRIS VERSICOLOR

NOM FRANCAIS : Iris bigarré, glaïeul bleu (Europe et Amérique du nord) 

HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe de Phosphorus (Kollitsch p. 316). Brûlure dans tout le tube digestif, au cours d’affections hépatiques ou pancréatiques (brûlure bouche et langue, pyrosis, douleurs à la pression de l’épigastre, diarrhée brûlante). Céphalées temporales droite périodique, avec vomissements, névralgie faciale, sciatique gauche. Eczéma avec démangeaison brûlante.

INDICATIONS traditionnelles : vulnéraire (tuméfactions, hémorragies).

IRIS VERSICOLOR essence spagyrique : Accepter de voir la réalité terrestre, pas l’illusion. Voir plus loin, nous ouvrir à un autre degré de conscience, penser différemment, voir plus large, sous un autre angle, avec un regard neutre. Dualité: voir peut nous amener à convoiter, mais en améliorant notre perception visuelle, elle nous ouvre la porte de la réalisation dans la droiture. « Voir » ne doit pas devenir « avoir » (ne pas utiliser en essence unitaire). Clarifie la vue sur l’intérieur, accepter nos fautes, voir avec le cœur. Energie irradiante de joie, d’amour et de beauté. Bon pour les personnes bloquées, trop sérieuses et préoccupées.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.