Jalapa

alt   Jalapa  

Ipomoea purga (L) syn. Convolvulus jalapa 

Convolvulacées originaire du Mexique, le Jalap est cultivé en Amérique centrale, aux Antilles et en Asie du sud-est. C’est une plante lianoïde volubile de 4 mètres de haut, a souche pivotante, très renflée, ovoïde, d’un blanc grisâtre. Ses feuilles sont persistantes, cordées, glabres et ses fleurs violettes ressemblent a des trompettes. On récolte la racine en été. 

NOM FRANÇAIS : Le Jalap  

PRINCIPES ACTIFS (le tubercule) : alcaloïdes, saponines, la résine (5 a 20%) est obtenue a partir d’un extrait alcoolique de la racine. 

Histoire et traditions : les indiens du Mexique enseignèrent aux espagnols les puissants effets purgatifs du jalap. Ceux-ci l’introduisirent en Europe en 1565 pour soigner diverses maladies jusqu’au XIXème siècle. A faible dose, il stimule l’élimination des selles liquides abondantes, mais à doses plus élevées, il provoque des vomissements et des crampes abdominales douloureuses. Contre indiqué pendant la grossesse. 

HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe du Magnésium (Kollitsch p. 142). Coliques et diarrhée nocturne chez l’enfant, avec douleur à l’anus. 

Proche :

Ipomoea orizabensis ou Convolvulus scammonia (L.)

Grande plante herbacee volubile d’Asie mineure et de Grece.

NOM FRANÇAIS : Scamonnée du Mexique ou Scammonee d’Alep.

INDICATIONS : Puissant purgatif drastique, aujourd’hui pratiquement abandonné, car provoque des crampes douloureuses, irrite les muqueuses digestives, nausées, vomissements possibles.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.